Si vulnérable - Simo HILTUNEN

Notez
Notes des internautes
2
commentaires
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

La famille Virtanen est unie, bien sous tous rapports. Les parents ont un emploi stable, leurs deux filles mènent une scolarité brillante. Ils sont sociables, serviables, avenants. Tous leurs voisins s’accordent à le dire. Pourtant, un jour le père tue ses enfants, puis son épouse, avant de se donner la mort.
Pour Lauri Kivi, chroniqueur judiciaire dans l’un des plus grands quotidiens d’Helsinki, cette tragédie n’est pas sans rappeler d’autres de même nature. Il décide d’investiguer. Il étudie les cas, traque les similitudes, interroge sans relâche et découvre enfin que sous leur aspect lisse, ces familles cachaient aux yeus de tous de terribles drames. Enfant, Lauri lui-même a été marqué par la violence de son père et cette enquête réveille ses démons intérieurs. Pire, des rapports troublants semblent le lier à l’une des victimes.
Et si ces tueries familiales n’étaient pas le résultat d’une soudaine folie meurtrière mais le fait d’un tueur en série ?

Vos avis

  • Louison Lit 31 mars 2018
    Si vulnérable - Simo HILTUNEN

    Voilà un thriller carrément grandiose, j’ai tout aimé, j’ai tout lu et je n’ai rien laissé de côté. Simo Hiltunen, auteur finlandais excelle dans le genre thriller noir, le style est parfait et c’est crescendo que monte la puissance du mal dans une construction de l’intrigue qui a du génie et nous laisse sur le carreau. Rien que de savoir que ce roman noir est tiré de faits réels qui ont eu lieu dans son pays, j’en tremble.
    On découvre donc le personnage central de ce roman Lauri qui est journaliste et fait important il a un handicap ce qui est suffisamment rare pour être mentionnée. Lauri est sourd et j’ai apprécié la façon dont il a appris à gérer son handicap, il peut décider de s’isoler du reste du monde en ôtant son oreillette ce qui peut être un sacré avantage lorsque l’on travaille ans des bureaux « open space ». Je n’ai pu m’empêcher de faire un rapprochement avec Millénium car on retrouve des éléments comme la Scandinavie, une enquête, des meurtres, du journalisme. Lauri est amené à enquêter sur les lieux d’un « familicide », un policier, père de famille vient de tuer sa femme et ses deux petites filles avant de mettre fin à ses jours. C’est déjà le quatrième cas qui défraie la chronique et rapidement la police va penser qu’il y a un tiers derrière ces meurtres. On assiste à un roman très rythmé avec de nombreux retournements de situation.
    On va en apprendre un peu plus sur l’enfance désastreuse de Lauri et la psychologie des adultes quand ils ont subit de la maltraitance pendant l’enfance. C’était passionnant de voir à quel point la notion de résilience peut entrer en marche ou au contraire ne pas se manifester. Le personnage de Lauri prend de plus en plus d’importance et a parfois été plus présent pour moi que l’enquête elle-même ce qui était à la fois surprenant et génial. J’ai aimé sentir Lauri toujours à la frontière entre le bien et le mal. Un excellent thriller et une belle découverte de cet auteur finlandais qui est un coup de cœur. Bonne lecture.

  • Krysaline555 26 juin 2018
    Si vulnérable - Simo HILTUNEN

    Bon, je vais commencer par le seul point semi-négatif pour moi... comme ça se sera fait et on n’en parlera plus !!!

    En effet, comme tout bon polar nordique qui se respecte, l’histoire met un temps fou à se mettre en place. Certaines descriptions sont longues (notamment les descriptions de la vie passée de Lauri Kivi), voire peut-être un peu trop longues mais ça n’est pas pour me déplaire finalement. J’aime prendre mon temps pour lire un livre, m’imprégner de son atmosphère, de l’environnement et de la psychologie des personnages. En prendre toute l’ampleur et la nature. Et là, on prend son temps !... c’est le moins qu’on puisse dire : 592 pages ! Mais au finish, ça ne représente pas selon moi un handicap majeur...

    Il y a en effet d’innombrables rebondissements, de l’action et des scènes d’une violente latente terrible qui démarque totalement ce livre des autres romans scandinaves qui sont tous par ailleurs, relativement « soft ». Les violences familiales décrites ici, sont parfois très dures, voire insoutenables. J’ai dû faire quelques "pauses" forcées dans ma lecture pour me laisser le temps de digérer certaines scènes...

    Ici, tout démarre sur les chapeaux de roue avec un drame familial, la mort de la famille Virtanen : le père, la mère et les deux petites filles. Un familicide, policier de son état qui a liquidé sa famille avant de se donner lui-même la mort sans aucunes raisons apparentes (pas de soucis financiers ou conjugaux).

    Aussitôt, Lauri Kivi, journaliste, chroniqueur judiciaire chez Suomen Sanomat, un quotidien finlandais, est envoyé pour couvrir l’évènement. Mais ce suicide familial fait écho à plusieurs autres survenus à différents endroits de Finlande qui alertent le journaliste. Serait-ce possible que ces crimes familiaux aient été perpétrés par un tiers ? La question se pose très vite et l’enquête menée à la fois par Lauri pour le compte de son journal et par Moilanen pour la police va aussi se diriger rapidement vers cette hypothèse.

    A mon sens, ces meurtres ne sont qu’un prétexte pour analyser la psychologie torturée de Lauri qui avec des flashbacks successifs, va dévoiler peu à peu les violences qu’il a subit durant son enfance. Un père alcoolique et violent, une mère battue qui buvait aussi, un frère qui a disparu après avoir voulu s’en prendre « au vieux ». Un grand-père paternel qu’il va peu à peu découvrir violent également, ce qui expliquerait l’attitude de son propre père. Mais aussi une nature sombre, mystérieuse et inquiétante qui se révèle aussitôt que Lauri boit aussi un peu trop. Il devient à son tour violent mais comme il en a conscience, il fait tout pour se maitriser au prix de combats titanesques avec lui-même.

    C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il a abandonné femme et fille des années auparavant, avant qu’il ne soit trop tard. Après avoir levé la main sur sa femme, Paula, il aurait tenté d’étrangler Aava, sa propre fille étant bébé. En fait, il a voulu les protéger de lui-même et de ses pulsions destructrices. La violence est-elle une fatalité ? Et puis est-ce seulement cela ?

    La personnalité « borderline » de Lauri, le fera presque se « confondre » avec le meurtrier, ce dernier étant persuadé que celui-ci est un « loup » comme lui et pourra non seulement le comprendre mais aussi se « révéler » en laissant le « côté sombre de la force » se dégager. Une lutte entre leurs personnalités va alors se dérouler, lentement mais sûrement jusqu’au dénouement. L’Anti-héros que représente Lauri, peu doué pour les relations humaines et peu sociable est remarquablement bien décrit et finement analysé par Simo Hiltunen.

    Autre point positif selon moi : l’auteur prend aussi le temps de vraiment terminer son histoire (ce qui évite la frustration et le sentiment de bâclage qui fait que parfois un super thriller / polar tombe finalement à plat avec une fin qui n’en est pas une !! – je ne donnerai pas d’exemple, il y en a tellement !!!!!) .

    Là, même après avoir révélé le nom de l’assassin, il prend soin de donner une finalité à chaque protagoniste et d’en expliquer les tenants et les aboutissants.

    Même si la « morale » de l’histoire pour certains personnages n’est pas si « morale » que ça à la fin, elle a le mérite d’être dite sans laisser la place à une interprétation libre. C’est un choix. Je le respecte et je recommande vivement la lecture de cet ouvrage qui rafraichit l’horizon des polars nordiques et qui se déguste comme un café bien fort. Bref j’ai beaucoup aimé ! (Ma note : 5/5 malgré tout car j’ai été très "emballée").

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.