Dompteur d’anges - Claire FAVAN

Notez
Notes des internautes
4
commentaires
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Votre note
Notes des internautes

Résumé :

Personne n’aime les tueurs d’enfants. En prison encore moins qu’ailleurs. Harcelé, battu, agressé quotidiennement sous le regard aveugle des matons, Max Ender vivra cinq ans d’enfer. Le crime qui l’a jeté là, Max ne l’a pourtant pas commis. Finalement innocenté, c’est un autre homme qui retrouve la liberté. L’homme à tout faire s’est mué en prédateur. Ses tortionnaires, il les châtiera un par un, par l’intermédiaire de leurs enfants, préalablement enlevés, dressés, domptés : les anges de sa vengeance, au glaive ensanglanté...

Vos avis

  • Val André 28 février 2018
    Dompteur d’anges - Claire FAVAN

    Très bon polar que j ai devore...Superbe intrigue...on est happé par cette histoire et on n a pas envie que cela se terminé. A lire

  • Ophé Lit 28 septembre 2018
    Dompteur d’anges - Claire FAVAN

    Chronique d’une vengeance au long cours.

    « C’est ma mère qui m’a appris à jouer à ça, sans le vouloir évidemment. Elle adorait me lire des passages de la Bible et éprouvait une passion toute particulière pour l’angéologie… Et pendant qu’elle partait dans des envolées mystiques, j’imaginais le Créateur se marrer en envoyant des chérubins justiciers, aussi appelé les « glaives de Dieu », chasser Adam et Eve du paradis terrestre. Penser à ces poupons potelés une arme à la main et chargés de terrifier les premiers hommes, ça m’inspire des tas de choses.
    Parce que les anges existent.
    Je sais où les trouver. »

    Max est un jeune homme qui n’a pas de chance. Enfant non désiré par son père, perte de sa mère… Alors qu’il réussit pourtant à construire sa vie, à s’insérer dans la société, celle-ci le met au ban… Accusé à tort du meurtre et du viol d’un enfant, il est incarcéré pendant 5 ans et nul n’ignore ce que vivent les « pointeurs » en prison. Après 5 ans de viols, tortures, violences diverses et variées, Max ressort innocenté mais broyé à jamais. Comment faire payer à ses accusateurs, ses tortionnaires, cette société qu’il aimait, ses années de souffrances ? Germe alors dans l’esprit ravagé de Max une idée… Utiliser les anges, les innocents, les enfants des responsables de sa déchéance, pour se venger. Peu importe le temps que cela lui prendra mais, ils paieront… tous.

    « Dompteur d’anges » est un thriller psychologique efficace, prenant et… addictif (oui je sais c’est bateau comme terme mais sans doute le plus approprié). Une fois les premières pages dévorées, il est difficile de s’arrêter.
    Bien que l’histoire couvre plusieurs décennies, elle ne perd pas en qualité sur le fond et le rythme ne faiblit jamais.
    Les personnages sombres qui ont pris naissance de la douce Claire sont taillés au cordeau. Leurs aspects psychologiques sont travaillés, complets mais aussi complexes. Notre auteur n’a pas fait le choix de la facilité et à tout mis en œuvre pour que Max, Suzy, Cameron… hantent vos nuits quelque temps.

    Claire évoque donc la vengeance, mais aussi l’impact des injustices, des évènements de nos vies sur les choix que nous faisons par la suite. Un enfant battu sera-t-il forcément un tortionnaire ? Un traumatisme impacte-t-il durablement nos vies ? Ou au contraire est-il possible de renverser la vapeur, de faire émerger le bon dans le mauvais, de faire naître la lumière dans l’obscurité ?
    L’auteur nous parle également de la manipulation mentale, du conditionnement, de l’annihilation de la volonté propre. Des sujets traités en fil rouge et avec brio.

    Qu’il est noir et violent ce roman. Pourtant j’ai ressenti de l’empathie et de la peine pour certains personnages très « côté obscur de la force ». Rassurez-vous j’ai également été en colère. À dire vrai, mes émotions ont varié d’une extrémité à l’autre au point de me rendre bipolaire parfois ! Preuve que Claire a su m’hameçonner avec ce roman, et me charmer par sa plume vive et précise, par une intrigue qui est bien menée et un final plutôt inattendu.

    Dompteur d’anges, un thriller psychologique à déguster sous un plaid lors des longues soirées d’hiver !

  • jeanmid 30 septembre 2018
    Dompteur d’anges - Claire FAVAN

    Comment transformer un agneau en loup ? Il suffit d’une erreur judiciaire qui passe par la case prison et l’enfer réservé derrière ses grilles à un violeur d’enfant pour que la transformation s’opère. C’est précisément ce qui est arrivé à Max Ender. Ce n’est sans doute pas ces milliers de dollars versés au titre d’indemnisation par la société qui ont pu effacer de son corps et de son esprit toutes ces humiliations. Max n’a maintenant plus qu’un objectif dans la vie : la vengeance !
    Et pour la satisfaire il va décider, avec la complicité de sa compagne Suzy, de kidnapper les enfants de ses acteurs- qu’ils soient gardiens de prison, juge, policiers- directs ou indirects de sa déchéance.Trois jeunes enfants vont tomber dans ses filets : Cameron, Randall et Dylon. Trois petits anges innocents, qu’il va façonner pour en faire de vrais tueurs, et dont un seul parviendra à se sortir de ses griffes.

    Aussi étonnant que cela puisse paraître, "Dompteur d’anges" est ma première rencontre avec l’écriture glaçante et hypnotique de Claire Favan.
    Elle nous propose ici un roman qui sonde l’esprit humain dans ce qu’il a de plus sombre , de plus malsain. le récit est rythmé, laissant peu de temps aux lecteurs pour souffler et les maintenant au contraire sous pression, les conduisant de surprises en rebondissements tout en auscultant en profondeur la psychologie des principaux personnages.
    (Petite) déception avec la fin qui contraste, je trouve, avec la noirceur du reste de l’histoire et qui semble un peu raccourcie....une fausse impression peut être ?

  • Sangpages 2 octobre 2018
    Dompteur d’anges - Claire FAVAN

    C’est simple, voilà le plan :
    Prévoyez 2-3 jours de congé.
    Si vous avez une famille, remplissez le congel de pizza et assurez-vous d’avoir un Mc Do à proximité, histoire de tout de même les nourrir.
    Isolez-vous et plongez-vous corps et âme dans ce livre sublimissimement génial !
    Si vous ne respectez pas ces trois points, vous devrez alors poser le livre, ce qui engendrera à coup sûr une frustration absolument intolérable dont vous ne vous remettrez jamais 😱
    Avec Serre moi fort, elle avait déjà mis la barre très haute, mais alors là...c’est carrément le niveau olympique !!!
    Happée dès la première page, j’aurai simplement envie de vous dire lisez-le, découvrez-le, et profitez-en sans en dire plus que ces quelques mots ...
    D’abord parce que voilà un livre difficile à chroniquer sans spoiler. Trop de choses dont on voudrait pouvoir parler, trop de points soulevés par cette histoire boomerang sordide et incroyable ...Et puis parce que c’est un livre qui suscite beaucoup d’émotions difficilement exprimables !
    Claire a osé l’indécence et l’a fait brillamment.
    Oser être rotor jusqu’au bout. Oser la violence programmée, inculquée, construite.
    Sommes-nous ce que l’on fait de nous ? Sommes-nous ce que l’on nous a inculqué ?
    Toucher à des enfants, c’est toujours dur, c’est toujours percutant. En faire des machines à tuer c’est forcément terrifiant et ne peut que nous rappeler de bien tristes faits réels qui sont, d’ailleurs, encore clairement d’actualité.
    Dompteur d’anges, c’est un regard sur la société au travers des yeux de Max, regard faussé ou regard ajusté...A vous de juger !
    Dompteur d’anges, c’est une histoire de vengeance, une histoire de destin qui se répète ou de destin qui se change par la volonté.
    Dompteur d’anges, c’est psychologiquement tordu puisqu’on ne sait absolument plus quoi ressentir.
    Comme une boule de neige, on glisse, on roule d’une affaire à une autre avec l’évolution des personnages. Avec cette logique implacable...La folie de Max est cohérente. Elle se crée petit à petit. On la suit, on la comprend et c’est peut-être bien là le pire.
    Les ennemis, les tueurs, on les connaît. Pas de surprises de ce côté-là et pourtant le suspense est à son point culminant et c’est bien là le tour de force de Claire Favan. Elle nous instille cette folie en intraveineuse, goutte après goutte, qui nous pénètre, nous emporte dans les brumes de cette torpeur, de cette horreur comme une drogue planante !
    Dompteur d’anges, c’est original, percutant, haletant, trépidant, rotor, machiavélique. Dois-je utiliser encore plus de superlatifs ou avez-vous saisi l’idée ?
    Et au fait, je me demande bien sur quelle chaine passe la série "Sans pitié, ni territoire" ? Je suis preneuse de toute information la concernant 😂

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.