Entre deux mondes

Notez
Notes des internautes
3
commentaires
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Vos avis

  • QuoiLire 14 octobre 2017
    Entre deux mondes

    Voici donc la nouvelle aventure que nous offre le romancier policier français le plus intéressant du moment.

    Les habitués ne retrouveront pas dans ce roman Victor Coste, le héro des trois premiers livres d’Olivier Norek (Code 93, Territoires, Surtensions), et encore moins la région parisienne dans laquelle l’auteur a évolué professionnellement. Pour cette aventure, direction la Libye puis la jungle calaisienne et l’univers sans pitié des migrants. Vous aurez le droit à deux inspecteurs pour le prix d’un, un français fraîchement muté dans cette circonscription, un autre étranger en tant que migrant. Confrontation des univers, confrontation à une réalité kafkaïenne de la gestion de migrants.

    Même si ce roman est moins fort, moins impactant, moins décapant que ses prédécesseurs, comme à son habitude Olivier Norek dénonce (pousse un coup de gueule) des injustices, des anomalies administratives. Il a le mérite de dévoiler des aspects, souvent sombres, de ce monde que peu de monde connaît, que beaucoup refuse de voir ;mais toujours sans parti pris, simplement en énonçant des faits, rien que des faits.

    Claque et dépaysement assurés.

    A son habitude, Olivier Norek amène non seulement une histoire mais avant tout des personnages bien construits, qui s’interrogent beaucoup sur leur condition et les situations auxquelles ils sont confrontés. L’écriture est toujours aussi efficace, fluide, impeccable ; le livre ne restera pas longtemps entre les mains des lecteur tant l’auteur sait vous tenir en haleine et relancer régulièrement l’histoire.

    Si bien maigre est l’intrigue et sa conclusion évidente, ce roman ravira tout autant ses lecteurs habituels que ceux qui le découvriraient dans ce roman aux abords de l’étude de sociologie.
    (quoilire.wordpress.com/2017/10/14/olivier-norek-entre-deux-mondes/)

  • feursy 5 novembre 2017
    Entre deux mondes

    " Tous les pays riches, n’ont qu’une seule trouille, c’est de voir l’autre partie du monde venir se décrotter les pompes sur leur paillasson. "

    Calais 2016, les pelleteuses chargées de réduire à néant le camp de migrants mettent à jour sept cadavres.

    Damas juin 2016, quand le prisonnier va parler, il donnera son nom, Adam deviendra une cible , sa femme Nora et sa fille Maya aussi. Elles doivent quitter immédiatement la Syrie, sans lui. Adam est un agent de l’armée Syrienne libre, infiltré dans la police du régime syrien.

    La torture c’est aussi du répit, sinon ça ne fonctionne pas, les fils électriques, l’acide, les yeux arrachés, un abattoir rempli de cadavres humains, bienvenue chez Bachard-el-Assad.

    Nora et Maya passent une nuit en Libye, puis c’est la traversée de la méditerranée en zodiaque surchargés de migrants

    Bastien Miller nommé au commissariat de Calais va faire la connaissance d’Adam qui est à la recherche de sa femme et de sa fille dans la jungle calaisienne. Dix mille personnes qui n’ont rien à faire de leur journée qu’attendre le milieu de la nuit pour tenter de monter dans un camion vers l’Angleterre. Quand il pleut à Calais, c’est de la grosse grêle, cailloux, briques écrous de chantier. Les commerces fermes, les touristes se barrent. Réglements de comtes, punitions, viols et agressions. Deux mosqués dont l’une version intégrale et brutale sert de base aux recruteurs de l’état islamique. Soudanais et Afghans se disputent le leadership sur le camp à coups de machettes et de couteaux.

    Après sa trilogie sur les banlieues, Olivier Norek nous propose un roman noir ayant pour fond la jungle de Calais.Une fois de plus il ne fait pas dans la dentelle, tout sonne juste, on est à la limite du reportage notamment pendant la traversée de la méditérranée, où lorsque des centaines de migrants partent à l’assaut des camions L’écriture sans fioriture de l’auteur nous décrit l’horreur du quotidien de la jungle où l’atrocité n’a pas de limite. Des personnages remplis d’humanité apportent un peu de lumière à ce roman sombre et dérangeant. Comment oublié Kilani l’enfant soldat devenuun homme du jour au lendemain une arme à la main. « Face à la violence de la réalité, je n’ai pas osé inventer, seule l’enquête de police, basée sur des faits réels, a été romancée », écrit Olivier Norek, voilà tout est dit.

  • 1001histoires 11 novembre 2017
    Entre deux mondes

    J’ai mes auteurs fétiches et j’attends toujours avec impatience la parution de leurs prochains romans. Par exemple j’attends le dernier Norek, j’attends la dernière enquête du capitaine Victor Costes.

    Le dernier Norek est arrivé début octobre 2017. Cette fois-ci pas de « 93 », pas de Victor Costes mais voyage entre la France et l’Angleterre, à Calais, entre deux mondes, là où la frontière a été déplacée pour être mise à l’intérieur du territoire français. Invraisemblable. Et la frontière s’est hérissée d’obstacles jusqu’à devenir infranchissable. Alors les migrants sont bloqués ( je ne vais plus utiliser le terme « migrants » je crois que seuls des animaux migrent, je vais désormais parler de « réfugiés » ). Les réfugiés sont bloqués à Calais, le chemin vers l’Angleterre, leur eldorado, est interrompu. Absurde. Alors les réfugiés s’entassent dans un bidonville en lisière d’une forêt. Dans une langue inconnue, le mot forêt ressemble phonétiquement au mot « jungle » alors ce bidonville est devenu la Jungle de Calais.

    La Jungle de Calais est un enfer insalubre et dangereux. Incroyable, c’est en France. Les réfugiés ont fui la guerre ou la torture ou les deux, pour la violence implacable de la Jungle de Calais. Insoutenable et c’est en France. Olivier Norek a vu tout cela et il témoigne, l’horreur ne s’invente pas. Car entre deux mondes est construit comme un reportage. Olivier Norek a tout observé, c’est en France et il raconte. Il a vu des enfants, des femmes, des hommes aux abois car on leur refuse de fuir. Olivier Norek donne la parole à Adam le flic syrien dont la femme et la fille ont disparu dans la Jungle de Calais. Olivier Norek donne la parole à Kilani l’enfant-soldat soudanais que les dangers de la guerre ont suivi dans la Jungle de Calais.

    Là où il y a de la détresse, il y a la Police. Il y a Bastien Miller de la sûreté urbaine. Un être humain parmi des êtres humains dans un monde déshumanisé. Un être humain écartelé entre les calaisiens qui n’en peuvent plus, les réfugiés perdus et la Police impuissante. Bastien, Adam et Kilani vont se rencontrer et s’entraider.

    LISEZ « Entre deux mondes » pour savoir et ne pas oublier que dans la Jungle de Calais il y avait des réfugiés, seulement des réfugiés. LISEZ « Entre deux mondes » même si parfois l’envie de pleurer vous prend et pas seulement à cause des lacrymos.

Avis Babelio Babelio

  • 17 novembre, par nadinelesauze

    Plus qu'un thriller, c'est un roman de société que nous livre l'auteur. En effet, bien qu'il y ait une enquête dans cette zone de non droit qu'était la Jungle de Calais avant son démantèlement, c'est ...

    Lire la suite

  • 16 novembre, par eendea

    Véritable roman coup de poing comme on en lit rarement. Je viens juste de finir cette lecture; et je sens que le livre (et ses personnages) vont me coller encore à la peau. Roman vrai, juste, émouvant...

    Lire la suite

  • 16 novembre, par lespetiteslecturesdemaud

    Certains romans prennent tellement aux tripes, qu'il est difficile d'en parler. Alors pour me détendre, je vais vous parler de son auteur. Car oui, j'ai plusieurs passion dans la vie ; la lecture, l...

    Lire la suite

  • 14 novembre, par Maomix

    Polar à « fleur de peau », émouvant , déstabilisant , engagé. C'est un tacle aux idées reçues que j'ai lu quasiment en apnée ; une véritable sensation physique indescriptible . J'ai senti les odeurs...

    Lire la suite

  • 14 novembre, par sorcierebienaimee

    Etrangement peut être, je ne lui donnerai pas le nom de polar ou thriller même s'il est classé dans ce genre. Pour moi c'est plutôt un roman "social" sombre, avec effectivement des crimes mais là n...

    Lire la suite

  • 14 novembre, par meliewolff

    "A la fin, il faudra regarder tout ce qu'on a accepté de faire. Et ce jour-là, je refuse d'avoir honte." Mon avis : On peut dire qu'Olivier Norek nous propose autre chose, et je l'en remercie d...

    Lire la suite

  • 14 novembre, par Patricia2705

    Absolument excellent ! Très différent de ses précédents opus, Olivier Norek nous touche droit au coeur. Le roman policier est finalement au second plan, tant ce livre déborde d'amour et d'émotion. ...

    Lire la suite

  • 12 novembre, par Kirzy

    J'ai lu Entre deux mondes avec des pleurs et de la rage. C'est un roman total, à la croisée du roman policier ( univers dont vient l'auteur ) et du roman politique qui dit des choses sur le monde d'...

    Lire la suite

  • 12 novembre, par Kathleene

    Les premiers mots inscrits sur la page de garde sont "Face à la violence de la réalité, je n'ai pas osé inventer" : contexte posé, lecteur averti, cette phrase nous donne une idée - mais seulement une...

    Lire la suite

  • 12 novembre, par Lamenasse

    Un style percutant, direct pour évoquer avec force et une immense sensibilité l'univers terrible de la Jungle de Calais. J'y ai laissé ma nuit en tournant à reculons les dernières pages. Émotion ! Adm...

    Lire la suite

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?