Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

"La chaîne " - Adrian McKinty

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

5 #AvisPolar
2 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Le téléphone sonne. Un inconnu a kidnappé votre enfant.
Pour qu’il soit libéré, vous devez enlever l’enfant de quelqu’un d’autre.
Votre enfant sera relâché quand les parents de votre victime auront à leur tour enlevé un enfant.
Si un chaînon manque : votre enfant sera tué.

VOUS FAITES DÉSORMAIS PARTIE DE LA CHAINE.
VOUS N’ÊTES PAS LES PREMIERS.
VOUS NE SEREZ CERTAINEMENT PAS LES DERNIERS.

Vos #AvisPolar

  • Bo0ks_Bo0ks_Bo0ks 20 mars 2020
    "La chaîne " - Adrian McKinty

    Adrian McKinty nous offre ici un thriller tout ce qu’il y a de plus machiavélique : pour retrouver sa fille, Rachel devra bien évidemment payer une rançon, mais aussi kidnapper un autre enfant. Et, condition sine qua non, les parents de celui-ci devront également s’acquitter de la rançon et enlever un autre enfant. Elle fait désormais partie de la Chaîne...
    Ou comment transformer une gentille mère de famille en un monstre abominable, dénué de scrupules ?
    Je découvre Adrian McKinty avec ce roman de dingue : un scénario original et intrigant, un rythme époustouflant, un suspense haletant... Bref, un livre impossible à reposer avant de l’avoir terminé ! Un énorme coup de coeur pour moi ! Je ne peux que vous en conseiller la lecture !

  • Matildany 20 mars 2020
    "La chaîne " - Adrian McKinty

    Un point de départ implacable pour ce page-turner : On enlève votre enfant. Vous devez à votre tour en kidnapper un pour récupérer le vôtre vivant. Vous faites dorénavant partie de La Chaîne.

    Rachel, mère séparée, en rémission d’un cancer, reçoit un appel : Kylie, sa fille de 13 ans, lui sera rendue quand elle aura suivi les instructions données. C’est-à-dire se transformer elle-même en ravisseuse d’enfant...

    Je n’en dévoilerai pas plus sur ce bon thriller, qui fait le job, aux descriptions assez cinématographiques. Le point de départ s’inspire de faits réels, ( des personnes se substituant à d’autres retenues en otages au Mexique), les dérives des réseaux sociaux sont bien exploitées. Par contre, j’ai préféré de beaucoup la première partie, vraiment intense, la deuxième devenant finalement assez convenue, et même cousue de fil blanc pour certains points.

    https://instagram.com/danygillet

  • bonne_heure_litteraire 21 mars 2020
    "La chaîne " - Adrian McKinty

    ALERTE COUP DE ❤ !
    .
    Mais quelle lecture !! J’ai littéralement dévoré ce roman qui était une réelle angoisse du début à la fin et sans un instant de répit !
    .
    Un thriller complètement dingue 😱 mené d’une main de maître et ça faisait vraiment longtemps que je n’avais pas lu quelque chose d’aussi prenant !
    .
    Le genre de livre qui vous embarque et ne vous lachera pas comme si vous étiez vous même acteur de ce roman.
    .
    Si vous cherchez l’angoisse, le suspense, la peur, le frisson, la terreur, alors lisez ce livre ! 👌 Anxiogène à souhait ! Il suffit de lire le résumé pour se mettre dans le bain.
    .
    Vraiment ce roman était magistral ! 😲 Et extremement bien écrit.

  • Loudiebouhlis 26 mars 2020
    "La chaîne " - Adrian McKinty

    Le genre de thriller comme je les aime. Un titre intriguant, un pitch inédit, et une intrigue rudement menée.

    Adrian McKinty aborde la frontière entre la victime et le bourreau et nous pousse, nous lecteurs, à se demander ce que l’on ferait si cela nous arrivait un jour. Un autre sujet pertinent est abordé dans ce thriller, notre exposition sur les réseaux sociaux. Sans s’en rendre compte, on en livre trop. De manière totalement innocente, on permet à n’importe qui de tout savoir de nous avec les réseaux sociaux, et la technologie d’aujourd’hui.

    J’ai adoré ma lecture. Que dis-je ? Je l’ai dévoré.

    Ça faisait bien longtemps que l’envie de lire un livre d’une traite ne m’était arrivé. Et celui-ci a dérogé à la règle. Et malgré quelques longueurs insignifiantes, j’ai été happé par cette lecture.

    A chaque fois que je devais quitter ma lecture pour X ou Y raisons, j’étais frustré de ne pouvoir continuer.

    L’idée de base est très bonne. Je ne l’avais d’ailleurs jamais vu ailleurs et ça m’a beaucoup plus.

    J’ai été prise dans ma lecture, me laissant happé par les différents rebondissements mais aussi par les personnages que j’ai beaucoup aimé.

    La construction du roman est parfaite à mon sens, les personnages sont attachants et réalistes.

    Alors que le dénouement tant attendu parait improbable, l’auteur nous surprend à nouveau en le rendant encore meilleur.

    Vraiment une lecture coup de poing pour moi.

  • Sangpages 1er avril 2020
    "La chaîne " - Adrian McKinty

    Le téléphone sonne, une voix t’annonce avoir enlevé ton enfant et te donne les instructions suivantes :
    Pas de police.
    N’utiliser que des téléphones jetables avec appels masqués pour communiquer.
    Télécharger le navigateur Tor pour accéder au Darknet.
    Acheter des bitcoins pour verser le montant demandé à Infinity Project.
    Chercher une cible, une victime.
    Te procurer pistolet, corde, gros scotch, etc.
    Trouver un endroit où séquestrer ta victime.
    Lorsque le précédent de la chaîne aura réussi sa mission, ton enfant sera libéré, et ce, uniquement si toutes les consignes sont respectées. Seule la continuité de la chaîne compte...
    Te voilà, en l’espace d’un appel, transformé en prédateur de la pire espèce.
    C’est Rachel qui va recevoir cet appel. Rachel qui a déjà bien à faire avec son combat contre le cancer. Rachel, divorcée, qui s’occupe seule de sa fille Kylie pendant que son ex-mari chasse la bimbo sortie tout droit du berceau. C’est Rachel qui va devoir faire face à La Chaîne...
    La Chaîne est une mécanique rodée digne d’un horloger suisse. Il ne suffit pas d’enlever un autre enfant pour récupérer le sien, il faut aussi s’assurer que la chaîne continue, qu’aucun grain de sable n’entre dans le mécanisme. Tu dépends des précédents et tu es responsable des suivants sous peine de représailles et c’est là que ça se corse encore plus...
    Dans le principe des chaînes, le malheur est supposé arriver après...Mais oui, tu sais comme tous ces trucs que tu reçois par mail qui te dit que tu vas finir rôti par une tribu de cannibales si tu ne passes pas le message plus loin...
    Mais...Et si le malheur arrivait avant ? Que se passerait-il ?
    Il y a, aussi, comme toujours, un revers à la médaille. Moins évident. Celui auquel tu ne penses pas dans le feu de l’action : Tu vas devoir vivre avec, tu vas devoir dealer avec ta culpabilité et c’est sans doute le pire...
    Le concept est absolument machiavélique et franchement génial. Il démontre clairement que dans une situation particulière, quiconque peut se retrouver à commettre des actes criminels. Que tout est question de pourquoi et comment. Que dès qu’il est question de survie, tout est possible et j’ai trouvé ça fascinant !
    Tu verras toute la subtilité de ces kidnappings qui n’en sont pas vraiment. De ces kidnappeurs qui se préoccupent de leurs victimes puisqu’au final ils ne sont que des parents.
    Voilà qui te donnera largement de quoi faire turbiner ton esprit dans tous les sens et plus encore puisque tout au long, une question résonnera en toi : "Qu’est-ce que j’aurai fait moi ?"
    Sous ces airs de thriller, ce récit développe une multitude d’aspects de la psychologie humaine, et ce, avec brio.
    Le passage de la victime à bourreau qui m’a beaucoup perturbée.
    Un parallèle subtil entre la culpabilité et le cancer de Rachel. Tu finiras par te demander lequel des deux l’anéantira en premier.
    Et puis, en deuxième partie, tu suivras le parcours des créateurs de La Chaîne et tu comprendras...ou pas...comment ce concept machiavélique est né.
    Un concept si bien huilé qu’il pourrait même donner des idées à des criminels en manque d’inspiration...
    Et là encore, la psychologie est de mise. Le mal est-il ancré dès la naissance ? Devient-on mauvais suite à des événements ?
    Ce récit tendrait à démontrer que la première suggestion soit juste...Il y a des êtres malfaisants de nature.
    Un auteur qui n’en est pas à son coup d’essai mais que je ne connaissais absolument pas. Voilà donc une belle découverte. C’est super original. Fallait d’ailleurs y penser. Ca tient la route et c’est franchement redoutable !
    Tu l’as compris, j’ai surkifé et ne peux que te recommander de te précipiter sur ce livre qui te donnera bien des chaînes à retordre.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.