Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

La dame de Reykjavik

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Vos #AvisPolar

  • La bibliothèque de Céline 22 avril 2019
    La dame de Reykjavik

    Ce n’est pas sans une certaine appréhension que j’ai débuté La dame de Reykjavik. J’avais tellement adoré la série qui débute par Snjor que du coup, j’avais misé gros, très gros sur cette lecture. Ari Thor a laissé la place à Hulda Hermannsdottir. La petite ville de Siglufjördur s’est transformé en Reykjavik, la capitale de l’Islande, cette ville qui attise tant ma curiosité. Depuis que je lis Ragnar Jonasson, mon envie de découvrir ce pays n’a fait que croître. J’adore la façon qu’il a de faire participer la nature dans ses romans ; ce talent qu’il a de la rendre vivante au point de faire d’elle un véritable personnage.

    Si dans La dame de Reykjavik, l’Islande et sa nature, tant incroyable qu’hostile, est bien présente, je ne me lasse pas de m’imaginer au cœur de ces éléments naturels à la fois envoûtants et terrifiants, celle qui ici prend toute la place, n’est autre que La dame de Reykjavik elle même : Hulda, cette sexagénaire à quelques pas de la retraite.

    J’ai lu, j’ai dévoré, devrais-je dire, ce livre en moins de 24 heures. Les premières pages se sont laissées lire. Puis, au fil des pages, je suis devenue accro ! Tout en clôturant une enquête, Hulda travaille sur une affaire qui date depuis plus d’un an mais sur laquelle un de ses collègues est manifestement passé trop vite. Et en parallèle, nous faisons la connaissance de cette femme extraordinaire. Le lecteur, tout en résolvant les énigmes à ses côtés, fait la connaissance de celle que la vie n’a pas épargnée. Nous allons de révélation en révélation pour atteindre un dénouement qui m’a profondément émue. Je n’avais pas été autant touchée par un personnage de polar depuis des années. Et des polars, j’en lis quelques uns ! Quant à l’épilogue, il m’a laissé sans voix. A quel point la réalité et les apparences peuvent être diamétralement opposées…

    La dame de Reykjavik est à mi chemin entre le polar et le roman. Il referme les qualités de l’un que l’autre. Suspense et beauté du texte : un cocktail parfait pour une lecture vraiment très agréable que je vous recommande mille fois, et ce, que vous soyez ou pas amateurs du genre ! En ce qui me concerne, Ragnar Jonasson m’emporte à chaque fois…

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.