Le Triomphe des ténèbres - Giacometti Ravenne

Notez
Notes des internautes
1
commentaire
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Tibet, Janvier 1939. Une expédition SS met la main sur une Swastika (croix gammée) ciselée dans un métal inconnu. C’est l’un des Quatre Eléments (le feu, l’air, l’eau et la terre) qui, selon une antique prophétie, permettra à celui qui les détiendra de devenir le maître du monde.
Espagne, Janvier 1939, un commando républicain conduit par un aventurier français, Tristan, cambriole le monastère de Montserrat et découvre un tableau lié à la cachette d’un des éléments.
Octobre 1940. L’Allemagne nazie règne en maître sur l’Europe. C’est le triomphe des ténèbres. Une course s’engage alors pour récupérer les trois autres éléments.
Le colonel SS Weistort, chef de l’Ahnenerbe (institut spécialisé dans l’ésotérisme et l’archéologie), délivre Tristan des geôles franquistes pour l’obliger à collaborer avec lui. Leur quête va les mener à Montségur, dernier bastion de l’hérésie cathare. En Angleterre, le commander Malorley, agent du SOE (nouveau service secrets de Churchill), monte une opération pour mettre la main sur le deuxième élément. S’engage alors la lutte entre l’« Étoile » et la « Swastika », qui déterminera l’issue de la Seconde guerre mondiale.
Inspirée de faits réels, cette série est une plongée dans les arcanes secrèts de la guerre qui révèle la dimension occulte et méconnue du nazisme.

Galerie photos

Vos avis

  • Ophé Lit 6 juillet 2018
    Le Triomphe des ténèbres - Giacometti Ravenne

    « Dans le grand livre d’histoire de la cruauté, écrit avec le sang d’hommes, sous la dictée d’un dieu aveugle, il n’existe pas de chapitre final ».

    « Le triomphe des ténèbres » de Giacometti Ravenne Officiel aux Éditions JC Lattès / Le Masque, est le premier tome du cycle du Soleil noir.

    Avec ce roman, qui n’est pas un Marcas, notre duo de La Ligue de l’Imaginaire nous emmène sur les traces de l’Ahnenerbe, organisation nazie, en charge de retrouver les swastikas sacrées qui permettront à Hitler de dominer le monde.

    Je retrouve Jacques et Éric dans le style qui a fait leur succès : mêler habilement Histoire, ésotérisme et roman noir. Mais ici point d’enquête de leur cher commissaire et j’avoue que ce nouveau souffle fait du bien.

    L’écriture est fluide, avec un humour parfois pince sans-rire, on reconnaît leur style unique et leur plume commune (je ne sais toujours pas comment ils font d’ailleurs !)

    Du Tibet à l’Espagne en passant par la France et l’Angleterre, les auteurs nous font voyager en nous apprenant, notamment, que les proches d’Hitler se détestaient cordialement ou encore en nous faisant découvrir une branche des services secrets anglais jusqu’alors méconnue. Comme dans chacun de leur roman, je sort grandie de ma lecture qui m’a appris un certains nombres de fait historiques inconnus ou en tout cas peu connus du grand public.
    L’intrigue est passionnante, rythmée et le final réserve son lot de surprises et aiguise notre gourmandise (vivement le tome 2).

    Au travers de personnages réels et imaginaires, Éric et Jacques nous parlent des relations entre l’Allemagne et l’Espagne, de la résistance de l’Angleterre, le ressenti des français en zone libre... un grand nombre de sujets donc, mais sans oublier l’ésotérisme et la franc-maçonnerie qui sont leur marque de fabrique :
    « Ceci est le blason de la Thule Gesellschaft [...] Une société secrète allemande créée en 1919, un an après la capitulation de l’Allemagne. »

    Un premier opus qui promet une belle trilogie !

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.