Mör - Johana Gustawsson

Notez
Notes des internautes
2
commentaires
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

On retrouve, en Suède, un cadavre de femme amputé de plusieurs kilos de chair. Au même moment, à Londres, Emily Roy enquête sur une disparition inquiétante : une actrice célèbre a été enlevée, et ses chaussures abandonnées à proximité de son domicile, dans un sac plastique, avec une paire de chaussettes soigneusement pliées dedans.

Ces deux crimes portent la signature du serial killer qui a tué l’ancien compagnon d’Alexis Castells au moment de son arrestation : Richard Hemfield. Hemfield est enfermé à vie à l’hôpital psychiatrique de haute sécurité de Broadmoor, pour le meurtre de six femmes, retrouvées, en l’espace de deux ans, assassinées et amputées de leurs seins, de leurs fesses, de leurs cuisses et de leurs hanches...

Vos avis

  • 1001histoires 16 octobre 2017
    Mör - Johana Gustawsson

    Quel plaisir de retrouver mon auteure franco-suédoise favorite dont les romans sont baptisés de titres étranges ! Il y a eu "Block 46" ( voir ici http://cercle-du-polar-polaire.over-blog.com/2016/08/johana-gustawsson.html ), place à "Mör". Quel plaisir également de retrouver le duo de choc, Emily Roy, ma profileuse préférée et la belle auteure Alexis Castells !

    Ce deuxième opus de la série est un pur délice. Pas facile de confirmer un premier succès, Johana Gustawsson l’a réussi. Amateur de romans policiers scandinaves, je suis ravi que l’action reste encrée en Suède, principalement à Falkenberg, mais je ne regrette pas les références historiques londoniennes, bien au contraire.

    Cette fois-ci, le lecteur va côtoyer Jack the Ripper, c’est le lien historique explorée par Johana Gustawsson qui nous transporte dans l’enfer de Whitechapel en 1888 dans les pas de Freda Wallin. Freda a quitté Falkenberg en Suède, elle pensait sans doute trouver une vie meilleure à Londres. Elle y a découvert les bas-fonds les plus sordides. Il ne lui reste que l’amitié d’Elizabeth Stride, les souvenirs de Mary Ann Nichols et d’Annie Chapman et la peur de l’Eventreur.

    Juillet 2015, Falkenberg. Un cadavre d’une jeune femme est découvert amputé de morceaux de chair. L’équipe du commissaire Lennart Bergström ( Karla Hansen, Hector Nyman, Kristian Olofsson et Aliénor Lindberg une jeune stagiaire énigmatique ) n’a aucune piste pour commencer son enquête.

    Juillet 2015, Londres. Julianne Bell journaliste à la BBC est enlevée. BIA Roy entre en scène. Grâce à des plumes noires et à une paire de chaussettes rangée dans une chaussure, Emily va relier ces deux affaires à un tueur en série, Richard Hemfield. Mais celui-ci a été arrêté en 2006 pour être interné. Serait-il copié ? Emily en informe de suite son amie Alexis. La nouvelle auteure française d’histoires criminelle et amoureuse de Stellan Eklund, un homme du Nôrrrrrd, voit son passé la rattraper.

    J’ai adoré ce roman même si le récit met parfois mal à l’aise par sa violence aussi cruelle et gratuite que les crimes des tueurs en série. L’intrigue est habillement construite. Le portrait des personnages récurrents s’affine, des éléments nouveaux permettent de reconstituer le puzzle de leur vie et de mieux les comprendre. Les références historiques reposent sur une documentation solide et la psychologie des tueurs en série est particulièrement approfondie.

    J’oubliais : "Mör" est un mot suédois qui signifie "tendre", il s’emploie lorsqu’on parle d’une viande.

  • Les Lectures de Maud 6 juillet 2018
    Mör - Johana Gustawsson

    L’œuvre commence par deux histoires parallèles à des dizaines d’années d’intervalles. L’horreur est présente tant en Suède et à Londres de nos jours, avec des meurtres d’enfants et d’une femme, et au camp de Buchenwald en 1944, où l’on découvre l’horreur de la vie à l’intérieur de ces lieux qui nous rappelle les pages de notre histoire. Des personnages très bien choisis et bien développés, l’enquête est d’autant plus difficile que les situations géographiques et époques se succèdent. Les enquêteurs se retrouvent dans l’impasse et les meurtres se succèdent, ils ne sont pas au bout de leur surprise. Une fin magistrale qui m’a énormément surprise.
    L’alternance de flash-back donne à cette œuvre une dimension historique, le lecteur est embarqué d’une période à l’autre, le rythme en est accentué. Une histoire très bien ficelée, un rythme haletant et entraînant, le lecteur est transporté, il suit l’enquête, voyage d’un pays à l’autre, il est happé par cet emballement à retrouver ce meurtrier. L’auteur a su, grâce à cette magnifique œuvre, nous embarquer dans cette enquête très atypique, très réussie, sans temps mort. Le déroulé de l’œuvre est magistral, le suspense maintenu jusqu’à la fin. Je vous souhaite à tous de découvrir ce livre frissonnant.

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.