Nuit - Bernard Minier - Karine Giebel

Notez
Notes des internautes
4
commentaires
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Nuit de tempête en mer du Nord. Secoué par des vents violents, l’hélicoptère dépose Kirsten Nigaard sur la plate-forme pétrolière. L’inspectrice norvégienne enquête sur le meurtre d’une technicienne de la base offshore. Un homme manque à l’appel. En fouillant sa cabine, Kirsten découvre une série de photos. Quelques jours plus tard, elle est dans le bureau de Martin Servaz. L’absent s’appelle Julian Hirtmann, le tueur retors et insaisissable que le policier poursuit depuis des années. Étrangement, sur plusieurs clichés, Martin Servaz apparaît. Kirsten lui tend alors une autre photo. Celle d’un enfant. Au dos, juste un prénom : Gustav.
Pour Kirsten et Martin, c’est le début d’un voyage terrifiant. Avec, au bout de la nuit, le plus redoutable des ennemis.

Pour aller plus loin

Vos avis

  • cartographe 8 avril 2018
    Nuit - Bernard Minier - Karine Giebel

    Pour moi c est loin d être le meilleur. J étais content de retrouver Hirtman mais je trouve que l histoire s épuise un peu.
    Quelques bons moments cependant et à mon sens bien meilleur que le précédent.

  • Les Lectures de Maud 18 juillet 2018
    Nuit - Bernard Minier - Karine Giebel

    Une fois ouvert très difficile de le refermer, j’ai adoré me laisser bercer et entraîner pas le rythme choisi par l’auteur ! Un régal de retrouver Martin Servaz et son l’équipe. Intrigue bien ficelée, mon très gros coup de cœur de ce début d’année 😀 😀 Je recommande vivement d’avoir lu Glacé, le Cercle et N éteints pas la lumière avant d’attaquer celui-ci.

  • Chris93 20 août 2018
    Nuit - Bernard Minier - Karine Giebel

    Quatrième opus mettant en scène le commandant de police Martin Servaz et cinquième ouvrage de Bernard Minier, NUIT prolonge les antagonismes établis dans « Glacé » et « Le cercle » entre Martin et Julian Hirtmann, ancien procureur et surtout tueur en série.
    Je l’ai lu en deux jours… !
    Tout commence en Norvège, lorsqu’une technicienne sur une plateforme pétrolière est assassinée et qu’on retrouve sur elle un document comportant le nom de Kirsten Nigaard, inspectrice qui va enquêter sur ce meurtre. Un homme manque à l’appel sur la plateforme : c’est Julian Hirtmann, et dans sa cabine on retrouve des photos de Martin Servaz dans sa vie quotidienne, et la photo d’un enfant, Gustav.
    Kirsten est donc dépêchée à Toulouse pour prendre contact avec Martin et mener l’enquête autour de l’enfant, Gustav, dont il faut découvrir l’identité. Or Hirtmann a disparu depuis plus de 5 ans, avec Marianne.
    On découvre tour à tour des complices de Hirtmann et des pères détruits par la mort de leur fille qui s’allient pour mener vengeance. Bernard Minier nous immerge à nouveau dans le mal absolu, mis en scène à sa manière remarquable. On y découvre que la haine peut être « un sentiment très pur »…
    Martin est affaibli physiquement dès le début de l’histoire, il a frôlé la mort, alors il se remet en question. On le sent à bout, et sa manière d’agir diffère des autres livres. Il essaie de faire face à cette nouvelle attaque de Hirtmann - furieux de savoir que le Suisse a pu suivre ses faits et gestes, tout en protégeant sa fille Margot. Il ne sait pas non plus comment s’y prendre avec la belle et froide enquêtrice Kirsten sur laquelle tous les hommes se retournent.

    On plonge dans la Nuit, de la Norvège aux Pyrénées en passant par l’Autriche, les épisodes les plus marquants de cet ouvrage se déroulent en nocturne : « train de nuit », « la nef faiblement éclairée », « l’obscurité était totale », « il faisait nuit noire et la maison était plongée dans l’obscurité », « le noir complet », ...
    A la fois chaviré, de sentiment en sentiment, on suit la progression de Martin et Kirsten vers la vérité, mais quelle vérité ? A quoi doit-il encore s’attendre ? Comment Hirtmann a-t-il choisi de le faire souffrir, cette fois ?
    Les descriptions de l’auteur font particulièrement sens dans cette histoire, on suit des ombres, on essaie d’y voir clair, jusqu’à la fin… qui n’en est pas vraiment une… un nouveau roman vient de paraître… A suivre donc, et très vite !

    lirelanuitoupas.wordpress.com

  • claudiogum 20 août 2018
    Nuit - Bernard Minier - Karine Giebel

    Avec le commandant Servaz à la poursuite du terrible Hirtmann on est jamais déçus, du suspense, de l’angoisse, des interrogations, tout y est ! Bravo Minier !

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.