Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Snjór - Ragnar Jonasson

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

3 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Vos #AvisPolar

  • Polars urbains 8 avril 2019
    Snjór - Ragnar Jonasson

    Comme l’indique le titre pour les familiers de l’islandais, il neige beaucoup à Siglufjordur, tout au nord de l’Islande, à la limite du cercle polaire, là ou le soleil disparait en été pour revenir fin janvier ! Donc ambiance congères et doudoune pour la première enquête de Ari Thor, jeune policier fraichement (?) sorti de l’école de police.

    Snjor est une investigation à huis clos dans une petite ville repliée sur elle-même qui a connu de meilleures heures avant que les harengs et autres espèces se fassent plus rares dans la mer avoisinante. La crise politique et économique islandaise reste en arrière-plan, parfois évoquée, mais nous sommes si loin de Reykjavik ! Dans ce lieu où tout le monde connait tout le monde, si paisible en apparence, les évènements se concentrent autour de la troupe locale de théâtre amateur. Jusqu’au jour où la mort supposée accidentelle d’un vieil écrivain à la gloire passée ne vienne réveiller de vieilles histoires et intriguer Ari Thor.

    Dans une ville encerclée par la neige et aux routes d’accès devenues impraticables, la police scientifique est bien loin et le jeune policer ne peut compter que sur ses qualités d’analyses et de déduction, et sur son opiniâtreté devant les réticences se son chef à vouloir soupçonner les personnalités locales. Nous sommes bien loin de Reykjavik, des ses braquages, de ses tueurs en série ou de ses dealers, et de premier roman de la série « Dark Iceland » qu’envisage Ragnar Jonason pourrait s’inscrire dans une composante régionale du roman policier nordique.

    Snjor est un bon roman policier classique, avec des personnages bien typés, pas très loin de ceux d’Agatha Christie, évoluant dans une ambiance feutrée. Avec ses interrogations, ses hésitations amoureuses mais aussi ses certitudes d’être un bon enquêteur, Ari Thor fait un flic crédible. A suivre donc pour voir si Mörk (pas encore lu) tient les promesses de ce premier roman

  • Les lectures de Maryline 16 juillet 2019
    Snjór - Ragnar Jonasson

    Snjòr est le premier épisode d’une saga en plusieurs tomes (3 pour le moment). J’ai été attiré par ces couvertures plutôt sobres mais très attractives, et il faut également avouer que le titre attise la curiosité, la mienne en tous cas.

    On découvre petit à petit l’Islande, son froid, sa neige et ses hivers rudes. On fait la connaissance, dans de courts chapitres, de Ugla, une jeune femme pianiste en pleine études universitaires vivant avec un vieil écrivain célèbre, et de Ari Thor, un jeune flic qui trouve du travail dans le Nord du pays et dont la compagne refuse de le suivre, préférant rester à Reykjavik. Et il y a également une femme dont on ne sait rien mais qui est en danger, elle nous raconte son calvaire, sa peur... Tout ce petit monde va être lié par un évènement inattendu... Il y a tout de même beaucoup de personnages qui gravitent autour de ces personnes mais elles sont toutes très utiles et surtout, elles ont chacune un rôle important. Seuls leurs noms sont compliqués, mais c’est normal, c’est de l’islandais...

    L’ambiance est glaciale, le titre est parfait, il signifie "Neige" en islandais et il correspond parfaitement au thème de l’intrigue. J’adore cette impression de lourdeur, de sombre, de pesant qui règne tout au long de l’histoire. Le personnage principal se trouve également lui aussi très souvent dans un état d’étouffement causé par la neige qui l’entoure. Ça m’a même donné l’envie de découvrir cette région, ce pays si froid dont on ne parle que rarement. Pas d’y vivre, j’aime bien trop le soleil, mais de passer un peu de temps dans une de ces maisons l’hiver, d’y être au chaud avec un bon bouquin...

    Concernant l’intrigue, elle est simple et complexe en même temps. Dans ce petit village de Siglufjördur, tout le monde se connait, tout le monde à confiance en tout le monde et surtout, il ne s’y passe jamais rien de bien intéressant. Alors pourquoi Ari Thor, un jeune flic, vient-il démarrer sa carrière ici ? Il se sent comme un étranger dès le départ et cette impression restera encore longtemps visible. Les journées sont calmes jusqu’au jour où un vieil homme plutôt connu dans la région tombe dans l’escalier et meurt sur le coup. Accident ou agression ? Ari Thor va devoir faire front fasse à son chef qui n’est pas du tout de son avis et les habitants qui lui cachent beaucoup de choses importantes. J’ai adoré ce personnage (et ça tombe bien, c’est lui qu’on retrouve ensuite dans les prochains tomes), il est jeune et débutant mais il a un très bon sens de l’analyse et surtout, il suit son instinct quoi qu’on lui dise. Il est très perspicace et c’est super intéressant de le suivre dans son raisonnement. J’ai beaucoup aimé suivre son histoire...

    Un grand bravo à l’auteur également qui sait tout à fait nous présenter chacun des personnages en profondeur sans nous donner trop de détails qui pourraient nous ennuyer.. On a même l’impression de les connaitre. L’intrigue est bien ficelée et j’aime son dénouement. J’ai hâte de lire la suite !

  • universpolars 8 novembre 2019
    Snjór - Ragnar Jonasson

    Cette intrigue septentrion est couchée sur du papier glacé ! Nous évoluons principalement à Siglufjördur, une petite ville située au nord de l’Islande, entourée de montagnes étouffantes. Il fait froid, il neige en permanence, le blanc domine et cette atmosphère nous dépasse et nous étouffe. Trouver plus dépaysant et déstabilisant que cette terre volcanique relève presque de l’impossible.

    La neige ou la glace sont des éléments si présents, si intenses, que la nuit s’en retrouve presque aspirée. C’est évident, ici, l’atmosphère sera un personnage notable et omniprésent, avec ses différentes humeurs.

    Ari Thór Arason, qui achève son école de police à Reykjavík, se voit proposer une place à Siglufjördur, cette fameuse ville située sous le cercle polaire. C’est loin, c’est perdu, c’est glacial, mais c’est une aubaine. Il ne s’y passe pas grand-chose, voire rien, et pourtant ...

    La couleur du sang sur ce fond immaculé détonnera et jurera au premier coup d’œil. Une jeune femme gît tel un ange dans la blancheur de la neige. Ce n’est pas tout. Un directeur de théâtre, ancien écrivain célèbre, est retrouvé mort au pied d’un escalier. Cela fait beaucoup pour une ville où il ne se passe jamais rien !

    Ragnar Jònasson prépare son intrigue tranquillement - à l’image de la neige qui tourbillonne et tombe inlassablement -, ce qui nous permet de nous imprégner des personnages et de cette ambiance nordique.

    L’auteur nous enfouit sans difficulté dans ce presque no man’s land, où tu es presque considéré comme un étranger si tu n’es pas du patelin. Nous ressentons immédiatement que l’auteur est du coin, c’est une évidence. Son écriture dépeint une ambiance bien trop profonde pour qu’il en soit autrement !

    Le rythme est surprenant. C’est lent, sans pour autant être lassant. Nous semblons plutôt nous acclimater à cette région qui vit selon son propre tempo. Nous progressons vraiment au rythme de la neige qui tombe mais, ne l’oublions pas, lorsqu’elle s’accumule, elle peut causer de sérieux dégâts !

    Les personnages sont très bien brossés, l’auteur prenant son temps pour nous les présenter, absolument tous. Nous découvrons donc le jeune flic Ari Thór Arason, qui doit à présent faire sa place dans cette ville froide, où les habitants ne semblent pas apprécier le changement, ni les contrariétés.

    « Arriver comme un chien dans un jeu de quilles » est une expression qui exprime assez bien la situation. Notre jeune flic remarquera assez vite qu’il est difficile d’enquêter, de faire la part des choses ou de garder des secrets dans une ville aussi étouffante !

    Mais notre jeune personnage, aussi discret qu’il puisse paraître, va démontrer, tel un Hercule Poirot, qu’il n’est pas né de la dernière ... neige ! Quel potentiel !

    Bonne lecture.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.