Un avion sans elle - Prix Maison de la Presse 2012

Notez
Notes des internautes
2
#AvisPolars
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Lyse-Rose ou Émilie ? Quelle est l’identité de l’unique rescapée d’un crash d’avion, une fillette de trois mois ? Deux familles, l’une riche, l’autre pas, se déchirent pour que leur soit reconnue la paternité de celle que les médias ont baptisée « Libellule ». Dix-huit ans plus tard, un détective privé prétend avoir découvert le fin mot de l’affaire, avant d’être assassiné, laissant derrière lui un cahier contenant tous les détails de son enquête. Du quartier parisien de la Butte-aux-Cailles jusqu’à Dieppe, du Val-de-Marne aux pentes jurassiennes du mont Terrible, la jeune femme va dénouer les fils de sa propre histoire jusqu’à ce que les masques tombent. Hasards et coïncidences ne sont-ils que les ricochets du destin ? Ou bien quelqu’un, depuis le début, manipule-t-il tous les acteurs de ce drame ?

Vos #AvisPolar

  • eTemporel 10 février 2019
    Un avion sans elle - Prix Maison de la Presse 2012

    On a beaucoup entendu parler de ce roman et de son auteur sur la blogosphère, il y a quelques années. Trop peut-être, je n’avais pas très envie de le lire, et très honnêtement, la couverture de l’édition Pocket est loin de lui rendre hommage.

    Je lis pas mal de thrillers, et ce sont généralement des histoires beaucoup plus « musclées » que celle-ci qui, il faut bien le dire, relève davantage de l’enquête policière que du thriller à proprement parler. Mais ce qui est intéressant dans ce roman, c’est surtout l’humanité qu’il dégage, et la facilité avec laquelle Michel Bussi ménage son suspens. C’était ma toute première excursion dans l’univers de cet auteur, et j’ai beaucoup aimé sa plume. Pas tant le style, qui reste très classique, que la manière dont il construit son intrigue autour de personnages, certes un peu clichés et caricaturaux, mais très sympathiques.

    Le récit est construit autour du carnet d’enquête d’un détective privé, du nom pour le moins original de Crédule Grand-Duc, lequel s’acharne à découvrir, sur une période de 18 ans et mandaté par l’une des deux familles impliquées, la véritable identité de la jeune Lylie, dite Libellule. Et de fil en aiguille, on se retrouve bien vite aussi obsédé que lui par le dénouement de cette histoire ! Bien qu’on soit très loin des thrillers plutôt gores d’un Maxime Chattam par exemple, c’est dynamique, bien rythmé, plein de suspens, et j’ai beaucoup aimé ce petit côté psychologique qui nous fait nous interroger sur l’adoption, sur la manière dont on peut élever un enfant qui n’est pas le sien, sur le pouvoir et la corruption de l’argent.

    On signalera quand même quelques petites imperfections, des situations parfois un peu prévisibles ou encore un dernier chapitre un peu trop guimauve à mon goût, mais le dénouement a néanmoins été à la hauteur de mes espérances. Entendez par là qu’il tient debout et m’a réservé quelques surprises bienvenues, même si j’avais deviné un certain nombre de choses. Un bon polar, rythmé, dynamique et plein de suspens, autant de qualités qui nous font oublier l’aspect un peu caricatural des personnages de Michel Bussi. A découvrir sans hésitation.

  • Isa Naturaltales 28 février 2019
    Un avion sans elle - Prix Maison de la Presse 2012

    Michel Bussi signe ici une histoire accrocheuse qui mélange intrigue policière à drame familial. Ici, pas de crime sanglant (ou à peine) ni de Serial Killer. Le but du roman est de découvrir l’identité du bébé de trois mois retrouvé vivant lors du crash d’avion qui a tué tous les autres passagers en 1980.
    Le récit se déroule 18 ans plus tard et gravite autour du journal de Grand-Duc Crédule, détective privé engagé par une des deux potentielles grand-mères de la petite. Si l’histoire tourne autour de la recherche d’identité de Lylie, on ne va pas savoir grand-chose de cette jeune fille, si ce n’est dans le regard des autres. Outre, Grand-duc et Lylie, c’est Marc qui aura le rôle principal.
    Marc est le "frère d’adoption" de Lylie, qui brûle d’amour pour elle et veut prouver à tout prix que sa bien-aimée n’est pas sa soeur.

    C’est difficile pour nous (et pour les principaux intéressés d’ailleurs) de concevoir l’ histoire d’amour entre ces personnages, sans parler d’inceste. Même si Marc est persuadé du contraire, nous, lecteur, n’avons aucune certitude.
    Personnellement et bizarrement, je n’ai jamais été mal à l’aise face à leurs sentiments ... peut-être parce que l’histoire d’amour n’est pas mise au premier plan. En tout cas je n’ai jamais douté une seconde que leur relation était pure et non contre nature ... à vous de découvrir si j’ai eu raison ... en lisant le livre ...

    L’importance de découvrir l’identité de Lylie est primordiale non seulement pour Marc, mais aussi pour les deux familles qui se l’approprient.

    Les retours dans le passé vont nous apprendre beaucoup de choses même si souvent, des preuves évidentes sont tout à coup rejetées. La plume de M. Bussi est fluide et agréable. Il aime raconter l’histoire sous différents points de vues : parfois même sous le regard de personnes qui n’ont aucun rapport avec l’histoire.

    Le talent de l’écrivain - outre sa plume de qualité - est de nous raconter cette (longue) intrigue sans jamais nous lasser, en jouant avec nos nerfs souvent, et finalement en nous bernant comme un débutant pour une fin impeccable.

    Encore une belle lecture que je conseille à tous !!

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.