Marc Villard

Inscrivez-vous et/ou connectez-vous pour vous inscrire à nos alertes Marc Villard

  • Livres
  • News
  • Biographie
  • Videos

Marc Villard a plus d’une corde à son arc : en plus d’être écrivain, il est également concepteur graphique, scénariste et dialoguiste pour le cinéma et la télévision.

Il débute en littérature en 1971 avec un recueil de poèmes intitulé "L’ Amer". Il anime par la suite plusieurs revues avec des amis poètes comme Darnaudet, Messac et Labarrière.

En 1981, il publie alternativement un roman noir, "Légitime démence", un premier recueil de nouvelles, "Nés pour perdre" et un scénario, "Neige". Il va s’affirmer comme l’un des meilleurs nouvellistes de sa génération avec trois cents nouvelles écrites.

Après plusieurs textes remarqués par leur noirceur, il entre à la "Série noire" en 1984 avec "Ballon mort". Il a collaboré pendant dix ans au Monde de la musique et a écrit des films pour Cyril Collard, Brigitte Roüan et Juliet Berto. Dans ses nouvelles, ses héros sont presque toujours des victimes de la société qui finissent tragiquement.

Rattaché à la génération Pennac, il fait paraître "Rebelles de la nuit" (1987), "Rouge est ma couleur" (1996), "La guitare de Bo Diddley" (2003) et "Un ange passe à Memphis" (2012). Ses personnages sont des perdants de la société ou des musiciens, révélateurs d’un monde disloqué. Généralement considéré comme un spécialiste du texte court (nouvelle, novella), il écrit également des scénarios de BD : "Quand j’étais star" (2008) ou "Happy Slapping" (2010).

Il a publié au fil des ans plusieurs livres autofictionnels rédigés sur un mode humoristique ( "Un jour je serai latin lover", "J’aurais voulu être un type bien" ). Il dirige la collection Polaroïd (in8).

Depuis plusieurs années, il propose des lectures de ses textes accompagné par des musiciens de jazz : Pierrick Pedron, Eric Le Cardinal, Bernard Lubat, Dominique Delahaye. Il produit également des lectures dessinées avec Chauzy et Peyraud. À ce jour, il a publié plus de 500 nouvelles.

Source : Babelio

Plus
Moins
Plus
Moins