La femme en vert - Arnaldur Indridason

Notez
Notes des internautes
1
commentaire
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Dans un jardin sur les hauteurs de Reykjavik, un bébé mâchouille un objet étrange... Un os humain ! Enterré sur cette colline depuis un demi-siècle, le squelette mystérieux livre peu d’indices au commissaire Erlendur. L’enquête remonte jusqu’à la famille qui vivait là pendant la Seconde Guerre mondiale, mettant au jour les traces effacées par la neige, les cris étouffés sous la glace d’une Islande sombre et fantomatique...

Vos avis

  • 1001histoires 5 mars 2018
    La femme en vert - Arnaldur Indridason

    A la fin du mois d’avril qui suit "La cité des jarres" , voir ici http://cercle-du-polar-polaire.over-blog.com/2014/08/arnaldur-indridason.html . Un squelette enfoui est découvert sur le chantier de construction d’une maison d’habitation dans une banlieue éloignée de Reykjavik. L’exhumation est confiée à des archéologues . Le cadavre semble avoir été enseveli il y a entre cinquante et soixante dix ans. A l’époque les troupes anglaises et américaines avaient installées des baraquements non loin de là. Sur la colline il y avait seulement quelques maisons d’été , une a été détruite , elle était située près de groseilliers maintenant isolés dans la lande qui peu à peu s’urbanise. Alors que les travaux des archéologues s’éternisent , Erlendur , Elinborg et Sigurdur Oli commencent leur enquête auprès des personnes âgées susceptibles d’avoir connu l’époque présumée du meurtre. L’auteur réussit parfaitement à nous faire partager sa passion pour l’Islande et son Histoire récente : le passage de la comète de Halley en 1910 , la seconde guerre mondiale , l’exode rurale.

    Deux autres récits sont offerts au lecteur . Eva Lind , enceinte de sept mois est au plus mal , son bébé est mort. Son père Erlendur est à son chevet , le médecin lui a conseillé de parler à sa fille. Dans son comas , elle entend sans doute les voix et cela peut l’aider. Et puis il y a la narration d’une sordide histoire de violence conjugale , terme officiel qui ne retrace aucunement l’enfer physique et psychologique vécu par une mère et ses enfants . Dans les deux cas , impossibilité de communiquer. Les personnes violentées ne dénoncent pas leur calvaire. Erlendur ne parvient pas à parler à sa fille.

    Erlendur , Sigurdur Oli et Elinborg poursuivent leurs recherches . Les fausses pistes , les impasses sont nombreuses mais Erlendur est persuadé que la solution est liée à cette mystérieuse femme habillée en vert qui a été aperçue fréquemment près des groseillers.

    Peu à peu le récit des violences conjugales rejoint l’enquête de la police de Reykjavik . Peu à peu Erlendur va parler à sa fille et lui révéler son histoire d’homme à défaut d’avoir une histoire de père à raconter.

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.