Dark - Saison 1

Notez
Notes des internautes
2
commentaires
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

En 019, la disparition d’un garçon fait naître la peur parmi les habitants de Winden, une petite ville allemande à l’histoire étrange et tragique.

Vos avis

  • MythoManiac 29 octobre 2018
    Dark - Saison 1

    La première série allemande produite par Netflix se déroule dans un univers fantastique science-fiction au pitch qui n’est pas s’en rappeler Stranger Things.
    La série débute après la disparition mystérieuse d’un enfant dans la ville de Winden, qui accueille une centrale nucléaire. Cette histoire rappelle aux personnages la disparation d’un enfant 33 ans plus tôt, dans les années 80. Les enquêteurs ne progressent pas.
    Disparitions étranges, des enfants, les années 80, un établissement technologique et l’univers fantastique, les similitudes avec la série phénomène de Netflix s’arrête ici.
    Dark nous dresse le portrait de plusieurs familles dans un univers sombre et sclérosé par les secrets et le vieillissement du nucléaire.
    La disparition du fils de l’un des policiers en charge de l’enquête, frère de l’enfant disparu dans les années 80, va mettre en lumière des événements étranges.
    Toutes les familles sont liées les unes aux autres par le passé, un passé souvent trouble où se trouve les racines du mal qui rongent les habitants de la ville.
    La série va naviguer entre les époques pour dévoiler une intrigue fantastique et philosophique.
    Le casting est le premier point fort de la série. Il s’accompagne d’une mise en scène brillante dans la nuance et l’intelligence du détail. Là où Stranger Things faisait du clin d’œil à foison et des années 80 fluo (plutôt bien), ici, les références sont nombreuses mais discrètes et nuancées. La musique, les décors sont étudiés pour dire des choses. Le thème est aussi travaillé pour apporter de la profondeur et en faire un programme plus adulte.
    Une réussite qui mérite une certaine impatience d’en savoir plus avec la suite, tant la fin de la saison se termine trop rapidement.
    Netflix continue d’installer sa place sur le marché de la série et du film autour du fantastique et de la science-fiction.

  • Sangpages 21 novembre 2018
    Dark - Saison 1

    Glauque et intriguant dès la première minute. Loin des clichés Hollywoodiens. Les personnages ont des bobines sorties d’on ne sait où. (A se demander si le casting ne s’est pas fait à l’envers de la "norme" 🤔) Quoi qu’il en soit, ça fait du bien. C’est différent et c’est plus qu’appréciable.
    Une atmosphère lourde, pesante. Des enfants qui disparaissent, un voyage dans le temps. Deux tours de centrale nucléaire en toile de fond. Toujours présentes, toujours menaçantes. Une grotte où l’on n’a juste pas envie de se promener. Des bois qui ressemblent plus à ceux de Hansel et Gretel qu’à ceux de la petite maison dans la prairie...Tout un programme !
    Dark jusque dans la manière de filmer. Sombre, limite dépressif. D’ailleurs n’oubliez pas votre ciré, les moments sans trombes d’eau sont très rares...
    Un début foudroyant qui m’a fait m’agripper à mon canapé mais qui, pour moi, s’est étiolé au fil des épisodes. Perdu l’enthousiasme en cours de route. De plus en plus perplexe ...Trop d’éléments, trop de personnages, trop complexe. Plus ça avance, plus c’est difficile à suivre surtout dans les trois époques différentes. Il est à relever par contre que la ressemblance entre les personnages adultes et enfants est saisissante et c’est à se demander comment ils ont réussi ce tour de main.
    Les acteurs sont bons, la trame géniale sur le principe même si l’on dénote quelques incongruités mais voilà, un peu comme un soufflé, l’enthousiasme est retombé et je me suis retrouvée à la fin de cette saison très perplexe voir même sceptique, surtout au moment de la scène finale....
    Ca aurait pu mais voilà...La saison 2 m’inspire que peu et me fait plus soucis qu’autre chose...et puis il y a ce petit truc au fond de ma tête qui se demande si on n’est pas clairement dans ce que j’appellerai le syndrome "Lost"... Affaire à suivre !

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.