Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Ed Gein : autopsie d’un tueur en série - Harold Schechter et Eric Powell

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

11 #AvisPolar
3 enquêteurs
l'ont vu/lu
2 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

Ce récit révèle la véritable histoire d’un malade mental sous l’emprise d’une mère bigote et abusive. Cette biographie factuelle d’Ed Gein se focalise sur son enfance et sa vie de famille malheureuses, et sur la façon dont elles ont façonné sa psyché. Il explore aussi le choc collectif qui entoura l’affaire et la prise de conscience que les tueurs peuvent être des citoyens ordinaires.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Aelurus 25 juillet 2022
    Ed Gein : autopsie d’un tueur en série - Harold Schechter et Eric Powell

    De très belles illustrations pour une histoire terrifiante habillement conté.
    Cet ouvrage est aussi beau qu’effrayant par son thème. Ed Gein était un homme horrible, ayant eu une vie difficile, mais qui a commis des atrocités.
    Mais au delà de l’histoire il faut savoir reconnaître le talent d’illustrateur de Eric Powell.
    Si comme moi, les histoires des plus grand tueurs vous font frémir et vous intrigue alors cet ouvrage doit faire parti de votre bibliothèque.

  • Mousquetaire11 1er juillet 2022
    Ed Gein : autopsie d’un tueur en série - Harold Schechter et Eric Powell

    Qui aurait pu penser que derrière l’un des plus grands films d’Alfred Hitchcock, Psychose, se cachait un fait divers révélé par Robert Bloch dans un de ses romans ? Non cinéphile, il m’aura fallu lire le très beau roman graphique d’Eric Powell et d’Harold Schechter pour connaître l’histoire d’Ed Gein.

    Ouvrage destiné à un public averti, les deux illustrateurs nous offre dans cet album le parcours de vie de cet homme pilleur de tombes et assassin dont personne ne se méfiait. Les deux auteurs ont su par leur travail de recherche, le choix stylistique et la réalisation de dessins aux tons sombres nous offrir une bande dessinée de qualité qu’il est difficile de lâcher !

    Je tiens à remercier les Éditions Delcourt et Netgalley pour m’avoir offert la possibilité de découvrir cette pépite qui va incontestablement plaire à de nombreux lecteurs… Frissons et chair de poule garantis !

  • CzjAmbre 9 juin 2022
    Ed Gein : autopsie d’un tueur en série - Harold Schechter et Eric Powell

    Cette BD issue d’un travail minutieux de ses auteurs retrace la vie d’Ed Gein, un tueur en série qui a inspiré beaucoup d’auteurs et qui est à l’origine de certains chefs-d’œuvre qu’on connaît bien, comme les personnages de Buffalo Bill, de massacre à la tronçonneuse ou encore de Psychose. Bien qu’un peu sceptique au début concernant le format choisi, la BD tout en noir et blanc nous plonge tout de suite dans l’ambiance. Les dessins dont le style a été soigneusement choisi et qui reflettent bien l’horreur qui nous accompagne tout au long de la lecture. Ils sont prenant et s’accordent parfaitement avec le récit de part leur justesse mais aussi la violence et l’horreur qu’ils nous font ressentir.J’ai beaucoup apprécié de découvrir au travers du récit comment le jeune Ed Gein a été influencé et façonné notamment par sa mère pour devenir le tueur que l’on connaît.Le seul bémol majeur à mon sens sont les ellipses temporelles parfois un peu compliqué à suivre, mais si vous êtes amateur de récits horrifiques ou de true crime alors cette BD fera je pense votre bonheur, en tout cas elle a fait le mien je la recommande vivement ! Je remercie Bepolar et les éditions Delcourt pour cette découverte.

  • Flora 9 juin 2022
    Ed Gein : autopsie d’un tueur en série - Harold Schechter et Eric Powell

    Un roman graphique aussi fascinant que malaisant.. Ou comment plonger, grâce au travail extraordinaire de recherche de l’auteur et la qualité des dessins, dans l’esprit torturé de Ed Gein.
    Plongez sans hésiter dans les méandres de l’esprit de Gein, tueur qui choqua l’Amérique et inspira quelques tueurs de papier par la suite, bien connu de nos lectures et films aujourd’hui.

  • delphinecinetoile 8 juin 2022
    Ed Gein : autopsie d’un tueur en série - Harold Schechter et Eric Powell

    Fan de true crime stories et si vous en avez assez de regarder les documentaires Netflix, jetez vous sur cette BD ou plutôt roman graphique !
    Ed Gein c’est un des premiers serial killers identifiés aux USA démasqué dans les années 50 et qui inspira de célèbres serial killers au cinéma notamment Leatherface de massacre à la tronçonneuse, Norman Bates dans Psycho ou bien encore Bufallo Bill dans le silence des agneaux. Imaginez donc que Ed Gein représente à la fois la folie de ces trois serial killers et qu’il a vraiment existé !
    Sous les dessins magnifiques réalistes en noir et blanc de Eric Powell on est tout de suite plongé dans une ambiance assez dark. Le tout est scénarisé par l’un des spécialistes de ce thème le renommé Harold Schechter.
    La BD qui est un beau pavé retrace la vie d’Ed, de sa naissance à sa mort et passe petit à petit les différents traumatismes qu’il a vécus dans son quotidien, à l’école, à la maison avec l’emprise de sa mère et à la fois une adoration pour elle en passant par les horribles actes des nazis de la seconde guerre mondiale qui vont l’influencer dans sa folie meurtrière.

    Certains moments horribles sont suggérés quand d’autres sont un peu plus explicites donc attention âmes sensibles passez votre chemin !

    Au final Ed Gein est un bel ouvrage certes très noir de part son sujet, on notera les croquis à la fin ainsi que des extraits d’interviews. Un travail de recherche et une plongée dans la psychologie de cet homme qui sont très bien retranscrits.

  • peyboe 7 juin 2022
    Ed Gein : autopsie d’un tueur en série - Harold Schechter et Eric Powell

    Les monstres existent-ils ou ne sont-ils au fond que des hommes que la vie a brisés ?

    C’est la question que semblent se poser Eric Powell (dessinateur et scénariste autodidacte, auteur de la série de comics The Goon et Harold Schechter (auteur de plusieurs ouvrages documentaires traitant d’histoires criminelles), dans ce roman graphique pour le moins glaçant.
    Ils retracent, à l’aide de divers témoignages, entretiens avec des psychiatres, articles de presse, le parcours tragique qui a conduit le petit Edward Gein, fils fragile écrasé entre une mère tyrannique, fanatique religieuse et un père alcoolique, à devenir ce psychopathe, meurtrier, nécrophile et peut-être cannibale, qui a défrayé la chronique dans les années 50.
    C’est ce même Ed Gein, surnommé par la suite le "boucher de Plainfield" qui inspirera à Robert Bloch le Norman Bates de Psychose, adapté au cinéma par Alfred Hitchcock. Lui et ses masques en peau humaine, qui reviendra plus tard nous terrifier au cinéma, sous les traits du Leatherface de Tobe Hooper ou du Buffalo Bill du Silence des Agneaux.
    Sans parti pris, l’ouvrage détaille, à partir des faits, l’existence peuplée de peurs intangibles, de traumatismes, de solitude imposée, l’histoire de ce garçon que sa mère aurait voulu fille et qu’il vénérera toute sa vie, autant sans doute qu’il la haïra.
    Le trait d’Eric Powell est saisissant de réalisme, autant que les dialogues et l’ouvrage plutôt dense.
    Il n’y a pas de morale à cette histoire, du reste celle d’Ed Gein lui lui fut pour le moins toute personnelle. Jusqu’au bout, il restera évasif, aussi bien sur la nature exacte des actes qu’il a commis que sur ses motivations. Chacun se fera sa propre opinion, à l’aune de ses convictions personnelles.

    Tragique et fascinant.

    Merci à BePolar et aux Éditions Delcourt pour cette découverte.

  • imagomichel 1er juin 2022
    Ed Gein : autopsie d’un tueur en série - Harold Schechter et Eric Powell

    MERCI à BEPOLAR, DELCOURT et aux auteurs de m’avoir permis de découvrir ce roman graphique.

    Précision : tous les propos que je vais écrire attribués à ce bouquin ne doivent en aucun cas être perçus comme péjoratifs ou négatifs. Ils expriment le goût d’un lecteur et auteur également de thriller pour une œuvre de fiction noire dans laquelle il a trouvé des choses à dire.

    Pourquoi avoir choisi ce roman Graphique Thriller : Parce que j’aime l’image et le dessin en complément des histoires. Parce que Ed Gein représente un personnage fascinant dont j’ignorais l’existence avant d’avoir lu le titre. Parce que la psychologie des tueurs en série demeure incontestablement complexe et révélatrice de l’âme humaine.

    La quatrième de couverture : À compter du moment où ses innombrables crimes furent découverts en novembre1957, l’histoire de celui qui fut baptisé « le boucher du Wisconsin » n’ a cessé d’enflammer les imaginaires. Immortalisé par les personnages de cinéma qu’il a inspirés, que cela soit Norman Bates dans Psychose, Leatherface dans massacre à la tronçonneuse ou encore Buffalo Bill dans le silence des agneaux, ce fermier, en apparence respectueux des lois, était en réalité un implacable tueur en série bien plus dérangé et dérangeant que ses avatars.

    Mon avis : Le dessin et le graphisme : J’aime bien la patte lourde d’Eric Powell, c’est certain surtout qu’elle reste parfaitement bien adaptée à l’ambiance nécessaire que doit offrir ce comics. En noir et blanc évidemment, pour une lecture dans le temps de l’évènement. Avec parfois des traits très précis dans lequel on devine presque les pensés des gens et d’autre fois, des éléments plus diffus lié à l’actualité. C’est bien fait. Un regret, cette tendance à un moment à répéter les dessins identiques à outrance d’une vignette à une autre. On peut y voir une illustration du manque d’empathie du personnage, mais cela m’a gêné. Pas de quoi non plus abandonner le bouquin.
    Le texte et le travail de recherche : Il s’agit vraiment d’une autopsie ou les auteurs ne s’attardent pas sur le moment des actes mais sur la raison pour laquelle ces actes barbares ont été commis. Ainsi, le comics se découpe en trois partie finalement, l’une avant son arrestation ou on comprend, sans excuser ce qu’il a fait, dans quel environnement il a forgé son caractère. Une deuxième partie où on s’attarde sur son arrestation en somme facile et sur la naïveté presque du monstre qui ne voit pas en quoi les horreurs qu’il a fait pose de problème. Une troisième partie, plus dense selon moi où on entre vraiment dans la phase d’analyse psychologique du personnage en tendant d’expliquer ou pas ce qui a pu être le déclencheur de ses barbaries. Les liens se font alors naturellement. On peut regretter peut-être, la « pauvreté » entre guillemets de la deuxième partie tout en comprenant qu’effectivement ce n’est pas le but de ce roman. On arrive vraiment alors à entrer dans l’univers du personnage très vite après un prologue un peu long à mon goût (Hitchcock). Et la clé de la réussite de ce comics réside selon moi dans ce travail là, quasiment parfait. Cela nous permet d’aborder la partie psychologique aisément. C’est pour cette raison du bel ouvrage.

    En un mot : Un comics dur et puissant que l’on aime à relire et à feuilleter malgré le sujet, je mets 4/5 !

  • pauline 19 mai 2022
    Ed Gein : autopsie d’un tueur en série - Harold Schechter et Eric Powell

    J’ai vraiment adoré ma lecture !

    Je lis que très rarement des bandes dessinées et celle-ci change vraiment de celles que j’ai pu lire auparavant. Je n’avais pas l’impression de regarder plus les planches que le texte puisque ici le texte était très présent et c’en était plaisant. Je pense que le thème s’y prêtait assez bien.

    Les illustrations, bien qu’en noir et blanc étaient claires, et j’aime beaucoup le style, de plus pas de soucis pour la distinction des personnages donc c’est un grand point positif.

    On y suit la famille Gein avec toutes les péripéties qui vont avec, dont certaines vraiment inattendues.

    A vrai dire, je m’attendais à divers scénarios possibles au fur et à mesure de mon avancée mais j’étais toujours surprise !

    Ce n’est pas la société américaine actuelle et ça joue pas mal dans le déroulé de l’histoire, ça rajoute un petit plus.

    Les réactions d’Edward « Ed » sont parfois étranges mais peuvent être comprises, j’étais vraiment à fond et je vous recommande a tous.tes de lire cette merveille (bon, une sombre merveille…)

    Je ne pense pas que l’ambiance puisse correspondre à tout le monde surtout aux plus fragiles, certains moments peuvent peut-être vous heurter.

    Pour terminer, j’ai vraiment apprécié les extraits d’interview ainsi que le carnet de croquis ! Très plaisant.

  • bourbonkid 19 mai 2022
    Ed Gein : autopsie d’un tueur en série - Harold Schechter et Eric Powell

    A travers cette BD on découvre l’itinéraire d’un tueur qui à donné naissance au genre slasher.
    Le noir et blanc et le trait grossier donne une impression de réalisme aux dessins.
    On se sent vite happé par l’histoire de ce tueur en série.
    J’ai bien aimé le carnet de croquis en fin d’ouvrage.

  • Chineuse Deculture 1er mai 2022
    Ed Gein : autopsie d’un tueur en série - Harold Schechter et Eric Powell

    Malgré un dessin caricatural mais efficace, la bichromie est un peu lassante. Le portrait d’Ed Gein reste interessant mais bien en deçà de "mon ami Dahmer". Peu d’information sur comment cet asssassin glauque et torturé a été confondu puis attrapé bien que suspect parfait. Quelques facilités scénaristiques...

  • Lectures noires pour nuits blanches 13 avril 2022
    Ed Gein : autopsie d’un tueur en série - Harold Schechter et Eric Powell

    Dans cette biobd, nous partons à la découverte de Ed Gein, un tueur en série américain qui inspira de nombreux auteurs. Il est à l’origine de personnages comme Norman Bates - Psychose, Buffalo Bill - Le silence des agneaux et Leatherface - Massacre à la tronçonneuse. Rien que ça ! Trois psychopathes qui m’ont donné des cauchemars.
    Ed grandit avec son frère, un père alcoolique et violent et une mère bigote et dominatrice. Cette enfance traumatisante façonnera le petit Ed qui n’a déjà pas la lumière à tous les étages. La mort de sa mère qu’il vénérait va être le déclencheur de bien des horreurs.

    Cette bd retrace la vie de Ed, de son enfance à sa mort, en passant par son procès. On a droit à une véritable autopsie de sa personnalité, à toutes les répercussions psychologiques causées par ses traumatismes d’enfance. On plonge dans son esprit malade. A son actif, deux meurtres, une dizaine de cadavres volés et mutilés et je vous épargne le reste de ses petites "lubies".
    Un petit bonhomme qui n’avait l’air de rien, un peu benêt, plutôt gentil et serviable que les habitants de Plainfield appréciaient. Les auteurs nous montrent aussi l’impact que la découverte de ses crimes a eu sur la ville et le reste de l’Amérique.

    Les dessins en noir et blanc siéent très bien à la noirceur de l’histoire et l’époque. Ils sont hyper réalistes. Ed Gein ressemble comme deux gouttes deux au vrai. J’ai beaucoup aimé les entêtes de chapitres sous forme de journal. Les notes de fin nous montrent le grand travail d’investigation des auteurs et le carnet de croquis est également très intéressant. Un roman graphique d’une grande qualité, hélas la lecture en numérique ne lui rend pas justice.

    Vous êtes passionnés de tueurs en série, de true crime ou simplement d’horribles histoires, ce roman graphique est fait pour vous. Il sort aujourd’hui, n’hésitez pas.

    Je remercie #NetgalleyFrance et les Éditions Delcourt pour cette découverte.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.