Blogueur / Youtubeur

Chroniqueuse pour les blogs Collectif Polar et Lire Délivre France 3 IDF, je suis une passionnée de littérature noire, française principalement.
J’aime partager mes lectures et mettre en valeur la qualité d’oeuvres trop souvent considérées comme faisant parties un « sous-genre ». J’écume les salons à la rencontre des auteurs qu’ils soient connus ou non pour échanger avec eux sur leur passion pour l’écriture.

LIVRES

0 livres à lire

0 livres lus

76 livres notés

81 avis de livres

BD

0 BD à lire

0 BD lues

0 BD notées

0 avis de BD

Films

0 films à voir

0 films vus

0 films notés

0 avis de films

Séries TV

0 séries à voir

0 séries TV vus

0 séries TV notées

0 avis de séries TV

Ses Avis

  • 5 derniers
  • Livres
  • BD
  • Films
  • Séries
  • News

Un fils parfait - Mathieu Ménégaux

Daphné a épousé son Prince, ce Prince dont on rêve toutes quand on est petite... Notre Ken quand on était fan de Barbie... Notre Spiderman quand on rêvait d’être Marie-Jane... Elle vit la vie dont elle a toujours rêvé, jusqu’au jour où... Un fils parfait, chronique d’un uppercut ! Il y a la lettre à Elise de Beethoven et la lettre qu’écrit Daphné à Elise, sa belle-mère. Moins mélodieuse, plus difficile à entendre... Cette lettre là n’a rien d’un moment de pleinitude... En faisant ce choix, Mathieux nous livre, comme pour son précédent roman, un récit à la première personne du singulier. Un moyen de renforcer (...)

Lire la suite

Aurore de Sang - Alexis Aubenque

Il y a quelques semaines, je vous parlais de Tout le monde te haïra que j’avais dévoré. Une semaine après être entrée en possession de son petit frère, Aurore de sang, j’ai craqué. Je ne suis qu’une pêcheresse et ma volonté est faible quand il s’agit de mon addiction à la plume d’un auteur. J’ai donc entamé ce roman ce matin pour l’achever quelques heures après, en ayant à peine levé les yeux des pages de ce roman. L’hiver a laissé place au printemps, puis à l’été. Six mois après avoir plongé dans l’horreur ( voir Tout le monde te haïra), la commune de White Forest accueille des milliers de touristes qui (...)

Lire la suite

Maboul Kitchen - Nadine Monfils

Chronique de fous rires en cascades Honte à moi qui n’avais encore jamais lu Nadine Monfils ! Pourtant Dieu lui-même m’en avait parlé par le biais des fans absolus de cette auteure belgo-montmartroise. Alors pour lui faire hommage, tentons une chronique à la hauteur du bonheur que m’a procuré cette lecture. Mémé Cornemuse, croisement réussi entre Annie Cordy, dont elle est fan, et Carmen Cru dont elle défend les mêmes valeurs : culture douteuse, inhumanité, vocabulaire, ruse, « exploiteuse » (si si ça existe) de gentillesse etc … De quoi faire pâlir de jalousie les plus acariâtres occupantes des maisons (...)

Lire la suite

Qaanaaq - Mo Malo

Chronique d’une déception. Ce roman de l’énigmatique Mo Malø je l’attendais, comme beaucoup d’entre vous. Il faut dire qu’entre la communication faite autour de la sortie du livre, le secret autour de l’identité de l’auteur et les chroniques dithyrambiques, je brûlais d’envie de le lire. Peut être trop... trop d’impatience, trop de pub, trop d’attentes par rapport à ce roman. Et plouf... Je n’ai pas accroché. Que ce soit l’histoire ou les personnages, l’ambiance... Aucune émotion n’est venue accompagner ma lecture. Laborieuse durant la première partie, la seconde n’a pas davantage comblé mes espoirs. (...)

Lire la suite

Les Démoniaques - Koping Mattias

Chronique d’un roman qui bouscule... Ce que j’aime le plus dans la lecture, c’est ressentir des émotions : frissonner en lisant un thriller, pleurer de joie ou de tristesse sur un policier, rire à toutes formes d’humour… bref : vibrer Rares sont les lectures qui m’ont autant permis de le faire. C’est le cas des Démoniaques. Je n’ai pas été choquée contrairement à ce que certains lecteurs avaient pu me dire, sans doute de part mon expérience professionnelle, mais j’ai été bousculée par le melting pot d’émotions que j’ai ressenti au fil des pages. Mattias Köping, en orfèvre des mots, décrit, avec une (...)

Lire la suite

Un fils parfait - Mathieu Ménégaux

Daphné a épousé son Prince, ce Prince dont on rêve toutes quand on est petite... Notre Ken quand on était fan de Barbie... Notre Spiderman quand on rêvait d’être Marie-Jane... Elle vit la vie dont elle a toujours rêvé, jusqu’au jour où... Un fils parfait, chronique d’un uppercut ! Il y a la lettre à Elise de Beethoven et la lettre qu’écrit Daphné à Elise, sa belle-mère. Moins mélodieuse, plus difficile à entendre... Cette lettre là n’a rien d’un moment de pleinitude... En faisant ce choix, Mathieux nous livre, comme pour son précédent roman, un récit à la première personne du singulier. Un moyen de renforcer (...)

Lire la suite

Aurore de Sang - Alexis Aubenque

Il y a quelques semaines, je vous parlais de Tout le monde te haïra que j’avais dévoré. Une semaine après être entrée en possession de son petit frère, Aurore de sang, j’ai craqué. Je ne suis qu’une pêcheresse et ma volonté est faible quand il s’agit de mon addiction à la plume d’un auteur. J’ai donc entamé ce roman ce matin pour l’achever quelques heures après, en ayant à peine levé les yeux des pages de ce roman. L’hiver a laissé place au printemps, puis à l’été. Six mois après avoir plongé dans l’horreur ( voir Tout le monde te haïra), la commune de White Forest accueille des milliers de touristes qui (...)

Lire la suite

Maboul Kitchen - Nadine Monfils

Chronique de fous rires en cascades Honte à moi qui n’avais encore jamais lu Nadine Monfils ! Pourtant Dieu lui-même m’en avait parlé par le biais des fans absolus de cette auteure belgo-montmartroise. Alors pour lui faire hommage, tentons une chronique à la hauteur du bonheur que m’a procuré cette lecture. Mémé Cornemuse, croisement réussi entre Annie Cordy, dont elle est fan, et Carmen Cru dont elle défend les mêmes valeurs : culture douteuse, inhumanité, vocabulaire, ruse, « exploiteuse » (si si ça existe) de gentillesse etc … De quoi faire pâlir de jalousie les plus acariâtres occupantes des maisons (...)

Lire la suite

Qaanaaq - Mo Malo

Chronique d’une déception. Ce roman de l’énigmatique Mo Malø je l’attendais, comme beaucoup d’entre vous. Il faut dire qu’entre la communication faite autour de la sortie du livre, le secret autour de l’identité de l’auteur et les chroniques dithyrambiques, je brûlais d’envie de le lire. Peut être trop... trop d’impatience, trop de pub, trop d’attentes par rapport à ce roman. Et plouf... Je n’ai pas accroché. Que ce soit l’histoire ou les personnages, l’ambiance... Aucune émotion n’est venue accompagner ma lecture. Laborieuse durant la première partie, la seconde n’a pas davantage comblé mes espoirs. (...)

Lire la suite

Les Démoniaques - Koping Mattias

Chronique d’un roman qui bouscule... Ce que j’aime le plus dans la lecture, c’est ressentir des émotions : frissonner en lisant un thriller, pleurer de joie ou de tristesse sur un policier, rire à toutes formes d’humour… bref : vibrer Rares sont les lectures qui m’ont autant permis de le faire. C’est le cas des Démoniaques. Je n’ai pas été choquée contrairement à ce que certains lecteurs avaient pu me dire, sans doute de part mon expérience professionnelle, mais j’ai été bousculée par le melting pot d’émotions que j’ai ressenti au fil des pages. Mattias Köping, en orfèvre des mots, décrit, avec une (...)

Lire la suite

Sa Liste d'envies

  • Livres
  • BD
  • Films
  • Séries
  • 5 derniers

Sa Médiathèque

  • Livres
  • BD
  • Films
  • Séries
  • 5 derniers