Polars urbains

Polars Urbains

Blogger, amateur de polars urbains, de BD... Inconditionnel de Simenon et de Maigret.

LIVRES

0 livres à lire

0 livres lus

5 livres notés

8 avis de livre

BD

0 BD à lire

1 BD lues

8 BD notées

6 avis de BD

Films

0 films à voir

0 films vus

8 films notés

8 avis de films

Séries TV

0 séries à voir

0 séries TV vus

2 séries TV notées

3 avis de séries TV

Avis

  • 5 derniers
  • Livres
  • BD
  • Films
  • Séries
  • News

Robert Guédiguian et le métier de producteur

Un bref entretien dans lequel Robert Guédiguian, plus connu comme réalisateur, donne son sentiment sur le rôle du producteur : pas de cours, pas d’intrusion dans les choix de l’auteur et du réalisateur et pas de présence sur le tournage. C’est pas contre pendant la préparation du film et au cours du montage que le producteur joue un rôle clé et doit pousser le réalisateur à aller plus loin. C’est simple et sobre, plein d’humanité. Guédiguian parle aussi de projets cinématographiques, de l’Arménie, de la Turquie, des (...)

Lire la suite

Nous rêvions juste de liberté - Henri Loevenbruck

Ceci est la reprise de ma chronique sur Babelio « Parti de rien comme un vrai zonard, t’as toutes les chances d’arriver nulle part… » chantait Higelin dans Banlieue Boogie Blues. C’est un peu l’histoire d’Hugo, dit Bohem, parti de Providence pour une longue ballade à moto à travers le pays. Il y connaîtra diverses ivresses, la vitesse, les rencontres, les clubs de bikers (MC), quelques bastons et pas mal de substances… Et quelques bêtises en plus. Quant à la liberté qu’il trouvera au bout de la route, on laisse le lecteur arriver à la toute dernière page pour la découvrir. Car ce road movie (road novel (...)

Lire la suite

Le Chien jaune

Beaucoup a été dit sur ce magnifique roman de Simenon : énigme parfaite, atmosphère humide et froide dans un Concarneau inquiétant, noirceur absolue… Et déjà les notables de provinces si peu fréquentables. Mais c’est la compassion et l’humanité qui l’emporteront grâce à un Maigret parfaitement dans son rôle de « raccommodeur de destinées ». Les amateurs de séries télévisées regarderont la version noir et blanc tournée par Claude Barma en 1968 (période Jean Richard), certainement l’une des meilleures adaptations d’un roman de Georges (...)

Lire la suite

Pépé le Moko - Julien Duvivier

Un univers à la Francis Carco - mauvais garçons, filles de joie, flics - pour un grand film. jean Gabin, héros magnifique, partage la vedette avec la Casbah d’Alger dans ce film policier et romantique. On pense à Casablanca bien sûr. Pour Gabin, bien évidemment, qui ne faisait pas encore du Gabin, mais aussi pour Mireille Balin (grande actrice avant sa descente aux enfers), Fréhel (autre destin tragique) et tous les seconds rôles.

Lire la suite

River - Saison 1

Cela pourrait être complètement ridicule - un flic un peu (?) névrosé et très traumatisé par le meurtre de sa coéquipière a des visions de la disparue et d’autres aussi (dont un empoisonneur en série des années 1920) et dialogue avec eux - mais c’est absolument époustouflant. John River mène l’enquête sur le mort de Stevie et s’intéresse à d’autres, avec l’aide de son nouveau collègue. C’est un homme blessé (on ne sait pas encore pourquoi à la fin des trois premiers épisodes) et terriblement seul... On pense avec tristesse à Kurt Wallander dans les derniers romans de Mankell. Le scénario est dense mais ne perd (...)

Lire la suite

Nous rêvions juste de liberté - Henri Loevenbruck

Ceci est la reprise de ma chronique sur Babelio « Parti de rien comme un vrai zonard, t’as toutes les chances d’arriver nulle part… » chantait Higelin dans Banlieue Boogie Blues. C’est un peu l’histoire d’Hugo, dit Bohem, parti de Providence pour une longue ballade à moto à travers le pays. Il y connaîtra diverses ivresses, la vitesse, les rencontres, les clubs de bikers (MC), quelques bastons et pas mal de substances… Et quelques bêtises en plus. Quant à la liberté qu’il trouvera au bout de la route, on laisse le lecteur arriver à la toute dernière page pour la découvrir. Car ce road movie (road novel (...)

Lire la suite

Le Chien jaune

Beaucoup a été dit sur ce magnifique roman de Simenon : énigme parfaite, atmosphère humide et froide dans un Concarneau inquiétant, noirceur absolue… Et déjà les notables de provinces si peu fréquentables. Mais c’est la compassion et l’humanité qui l’emporteront grâce à un Maigret parfaitement dans son rôle de « raccommodeur de destinées ». Les amateurs de séries télévisées regarderont la version noir et blanc tournée par Claude Barma en 1968 (période Jean Richard), certainement l’une des meilleures adaptations d’un roman de Georges (...)

Lire la suite

Le Dahlia Noir - James Ellroy

Un peu réchauffé pour un commentaire car le roman n’est plus très jeune. C’est l’exemple même du polar qui vous tient accroché jusqu’à l’aube. Avec des flics, des femmes fatales, des tueurs et une ville... Un condensé de roman ou de film noir. On s’attend à voir Bogie arriver à toutes les pages. Cela ne veut pas dire que ce soit un roman facile. Mais ni Chandlern ni Hammlett ne sont des auteurs faciles. On est en bonne compagnie.

Lire la suite

Une offrande à la tempête - Dolores Redondo

j’ai dit tout le bien que je pensais de Dolores Redondo sur mon blog consacré aux polars urbains. C’était au sujet du premier volume de la trilogie du Baztan "Le gardien invisible" mais les deux derniers ont confirmé tout le talent de cet auteur. Un grand polar anthropologique... A suivre. http://www.polarsurbains.com/2016/02/traces-3-le-gardien-invisible-dolores-redondo.html

Lire la suite

Du polar - François Guérif

Excellent livre, indispensable. Il ne quitte pas ma table de travail !

Lire la suite

Le der des ders

Une des meilleures collaborations de Tardi avec un auteur de polars (ce qui ne minimise en rien Malet ou Manchette). Le dessinateur et l’auteur donnent libre cours à leur détestation de la guerre (la première, celle que préférait Brassens !) et des badernes galonnées qui menèrent leurs troupes à la boucherie ! Nous sommes en 1920, la France se remet difficilement et Le der des ders a pour toile de fond les restrictions, les luttes sociales et les mouvements anarchistes. Eugène Varlot, détective (il a participé aux combats, cf. Varlot soldat), se trouve embringué dans une drôle d’enquête où le sordide (...)

Lire la suite

L’intégrale : Le petit bleu de la côte ouest - O dingos, ô chateaux - La position du tireur couché - Griffu

Tardi a illustré trois romans de Manchette (La position du tireur couché, Le petit bleu de la côte ouest, Ô dingos, ô châteaux) et conçu avec lui un album original (Griffu). C’est à mon avis ce dernier qui est le plus réussi, la collaboration entre le dessinateur et le romancier ayant parfaitement fonctionné. Pour les autres, c’est un peu différent : Tardi suit les romans à la lettre, se contente de les découper comme un scénario pour les illustrer avec le talent qu’on lui connaît. L’histoire est là et on y croit mais il manque le souffle que l’on trouve chez Griffu. Mais attention, cela reste quand même (...)

Lire la suite

Le coup de Prague - tome 1 - Le coup de Prague (édition spéciale)

Magnifique ouvrage de Jean-Luc Fromental (grand scénariste, partenaire de Floc’h pour plusieurs BD) et Miles Hyman, qui excelle à dessiner décors et personnages de l’après-guerre. Le scénario mêle habilement l’histoire avec un grand H et la fiction, relatant la visite (mission ?) de Graham Greene à Vienne dans la cadre de la préparation du tournage du « Troisième homme ». Une bonne restitution de l’atmosphère délétère d’une ville alors partagées entre quatre puissances occupantes. Avec en plus quelques considérations fort pertinentes sur le réseau Philby et les ambiguïtés de Greene. Du grand art (...)

Lire la suite

Groupe Tel-Aviv - Maud Tabachnik

Découvert par hasard chez mon bouquiniste de proximité. C’est du très noir, tant pour l’histoire que pour dessin de Toshy, superbe (il me rappelle un peu Munoz). Les mafias sont impitoyables, celle de Tel Aviv n’échappe pas à la règle. Groupe Tel-Aviv est publié par Le masque, collection Petits heurtes... qui ne sont ni entre amis, ni ceux d’Agatha CHristie.

Lire la suite

Blake & Mortimer - tome 9 - Piège diabolique (Le)

Je n’avais pas ouvert Le piège diabolique depuis bien longtemps et j’ai retrouvé les souvenirs de ma première lecture dans Le journal de Tintin. C’est une histoire de science-fiction plutôt classique (la machine à remonter le temps) où Mortimer tient l’unique rôle (pas d’Olrik, Blake très peu présent…) et où l’on retrouve le « méchant » de SOS Météores. C’est celui-ci qui fait voyager le professeur dans le passé mais aussi dans le futur, assouvissant ainsi une vengeance longuement murie ! Je dirais que c’est une œuvre un peu « facile » de Jacobs, pleine d’action (Mortimer est sans cesse en danger), d’exotisme (...)

Lire la suite

Pépé le Moko - Julien Duvivier

Un univers à la Francis Carco - mauvais garçons, filles de joie, flics - pour un grand film. jean Gabin, héros magnifique, partage la vedette avec la Casbah d’Alger dans ce film policier et romantique. On pense à Casablanca bien sûr. Pour Gabin, bien évidemment, qui ne faisait pas encore du Gabin, mais aussi pour Mireille Balin (grande actrice avant sa descente aux enfers), Fréhel (autre destin tragique) et tous les seconds rôles.

Lire la suite

My Cousin Rachel - Roger Michell

Pas très convaincant. De belles images pour une intrique à laquelle on ne croit pas vraiment. Les personnages sont d’une mièvrerie accomplie ! Nous sommes très loin de l’ambiance vénéneuse de Daphné du Maurier. Mais après Rebecca, comment faire mieux ?

Lire la suite

Que Dios Nos Perdone - Rodrigo Sorogoyen

Du noir et du très noir ! Deux flics madrilènes plutôt perturbés dans leur vie personnelle et moyennement sympathiques traquent un violeur et tueur en série de vielles dames. Tout cela sur fond de visite papale et de manifestations politiques (nous sommes en 2011, année des JMJ et de la percée des Indignés). Le cinéma espagnol ne se limite pas à Almodovar et le film de genre existe (j’avais adoré La isla minima l’an dernier). Tout comme dans l’excellent Le Caire confidentiel de Tarik Saleh, Rodrigo Sorogoyen mêle habilement enquête policière et étude sociétale… Qui plus est, il n’épargne rien au (...)

Lire la suite

Bienvenue à Suburbicon - George Clooney

Bienvenue dans un monde d’aigrefins, de gangsters à la petite semaine, de tromperie et de trahisons à tous les niveaux… Bienvenue dans un lotissement périphérique résidentiel de la fin des années 50 aux maisons pimpantes et aux pelouses impeccables… Bienvenue dans le rêve américain qui peut vite tourner au cauchemar pour certains… Bienvenue à Suburbicon. Préciser un seul élément du scénario (une idée que les frères Cohen gardaient dans leur tiroir) risquerait de gâcher la découverte du spectateur. Disons simplement que la vie de famille n’est pas toujours aussi paradisiaque que l’on pourrait le croire et que (...)

Lire la suite

Conseil de famille - Costa-Gavras

J’ai découvert ce film il y a quelques jours sur ARTE qui rendait hommage à Johnny Hallyday par le biais du cinéma (avec Détective de Godard en seconde partie de soirée). C’est un film assez atypique de Costa-Gavras, une comédie douce-amère plutôt réussie, même si le début est un peu lent à mon goût. Mais on sent que les acteurs ont pris du plaisir à faire ce film, Johnny s’en tire plutôt bien (mais il sera bien meilleur dans Détective), Guy Marchant est parfait et Fanny Ardent bien belle... Rémi Martin, torturé à souhait et désemparé au sein de cette famille, est (...)

Lire la suite

River - Saison 1

Cela pourrait être complètement ridicule - un flic un peu (?) névrosé et très traumatisé par le meurtre de sa coéquipière a des visions de la disparue et d’autres aussi (dont un empoisonneur en série des années 1920) et dialogue avec eux - mais c’est absolument époustouflant. John River mène l’enquête sur le mort de Stevie et s’intéresse à d’autres, avec l’aide de son nouveau collègue. C’est un homme blessé (on ne sait pas encore pourquoi à la fin des trois premiers épisodes) et terriblement seul... On pense avec tristesse à Kurt Wallander dans les derniers romans de Mankell. Le scénario est dense mais ne perd (...)

Lire la suite

Maigret saison 1

Certes, la série réalisée par Ashley Pearce (2016), n’est pas parfaite, d’abord et surtout au niveau des décors : Budapest est une très belle ville mais cela n’en fait pas un Paris crédible. On sourira également de quelques anachronismes : un fait-divers avec photographie en « une du journal Le monde en 1955, Maigret penché sur un tableau des suspects… On sera aussi surpris, dans la version française, d’entendre les inspecteurs donner du « chef » à Maigret alors que tous ses collaborateurs l’appellent « patron » ! Mais les adaptations sont plutôt fidèles et la complicité avec Mme Maigret et les Pardon (...)

Lire la suite

Candice Renoir - saison 1

Pour François Guérif (Du polar, chez Rivages/Noir), les séries policières télévisées ont remplacé les romans de gare ; elles se consomment rapidement, se regardent sans déplaisir et sont en général vite oubliées. Ce qui caractérise les plus récentes, qui diffèrent en cela des Maigret (version Richard ou Cremer) par exemple, c’est l’importance donnée aux éléments extérieurs à l’enquête : duo (flics ou détectives) plus ou moins compatible mais finalement efficace, situation familiale souvent complexe du héros ou de l’héroïne, relations personnelles parallèles au sein de l’équipe du commissariat ou de la brigade, (...)

Lire la suite

China Girl, la nouvelle saison de Top of the Lake !

Au vu des deux premiers épisodes, cela commence assez lentement. On est un tout d’abord peu déconcerté devant l’introduction de protagonistes très différents les uns des autres et puis tout se met en place. La réalisation est soignée et le réalisateur s’attache à bien définir ses personnages. Un polar urbain prometteur servi par d’excellents interprètes. A suivre bien sur ! 

Lire la suite

Liste d'envies

  • Livres
  • BD
  • Films
  • Séries
  • 5 derniers

Médiathèque

  • Livres
  • BD
  • Films
  • Séries
  • 5 derniers