Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Soleil Levant - Alexandre Galien

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

15 #AvisPolar
8 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

La dernière enquête du commandant Valmy, entre bas-fonds parisiens et mafia tokyoïte.

Résumé :

Une nouvelle enquête du commandant Philippe Valmy qui vous entraînera des faubourgs de Barbès aux quartiers malfamés de Tokyo.
Valmy, traumatisé par sa dernière affaire, a quitté la crim’ pour rejoindre une brigade spécialisée dans l’aide aux SDF. Pourtant, le Bastion va se rappeler à lui quand le premier suspect d’un meurtre demande à lui parler expressément. Ce suspect, Ziggy, est accusé d’avoir provoqué le suicide d’un homme d’affaires japonais.
Nous allons suivre en parallèle les avancées de l’enquête présente, et les flashbacks relatant la jeunesse de Ziggy : de son intronisation chez les Yakuzas à Tokyo à sa déchéance dans la précarité et l’héroïne à Paris. Tandis que Valmy, lui, semble trouver le chemin de l’apaisement...

Source : Éditions Pocket

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Sazbook72 29 mai 2022
    Soleil Levant - Alexandre Galien

    ✒ Il y a des livres que l’on dit "ouf je suis arrivé au bout" même si l’histoire était 👍 .
    Là j’ai eu un petit coup de 😭 (blues) quand j’ai fermé le livre. J’aurai pu lire encore quelques centaines de pages de plus.
    Le style est dynamique, rapide, précis et il n’y a pas de tant de morts !! Plus l’histoire avance, plus le rythme s’accélère.
    On retrouve les personnages avec une certaine nostalgie comme on revoit des vieux amis avec leurs blessures,leurs caractères.
    Le choix de l’intrigue est d’actualité et originale (🤫je vous laisse la surprise de la découvrir )
    Je suis fan d’Alexandre Galien, je suis impatient de lire le T4.
    Je conseille de lire cette trilogie pour connaître un peu plus les personnages même si chaque tome peut se lire séparément.
    ❤❤❤❤❤/5

    4ème couverture :
    Ph.Valmy est muté à la BAPSA (Brigade assistance aux personnes sans domicile). Aux même moment à l’hôtel Carillon le cadavre d’un japonais est découvert, les premières constatations indique un suicide "traditionel". Le service scientifiques découvre une empreinte, elle concerne un certain Philippon dit "Ziggy". Au court de l’audition, le suspect de nature "taciturne" et pas très causant remarque au mur la photos "un vieux beau aux yeux bleus" et demande qui sait
    L’inspectrice en charge de l’audition demande s’il connait cette personne.
    Ziggy répond qu’il ne parlera qu’ à cette personne.
    Ce portrait est celui de ph. Valmy. Le voilà embarqué dans cette enquête au pays du soleil levant !!!

  • dominolu 13 avril 2022
    Soleil Levant - Alexandre Galien

    J’ai refermé avec regrets le dernier volet de la trilogie Philippe Valmy « Soleil Levant » d’Alexandre Galien qui avait obtenu Le Prix du Quai des Orfèvres 2020 avec le premier opus des enquêtes de ce commissaire malmené et si attachant « Les cicatrices de la nuit ». Le second volume « Le souffle de la nuit » sorti en 2020 m’avait fait voyager du Nigéria à Paris avec des poupées vaudou en toile de fond, alors que pour cette nouvelle enquête c’est vers le Japon et ses codes que l’auteur m’a envoyé.
    Quelle progression dans l’écriture d’Alexandre que j’ai rencontré, jeune auteur, sur le salon « Thrillers à Gujan » en 2018 pour son premier roman écrit à quatre mains avec son ex-compagne Marie. Premier roman « Comme des bleus » gagnant du prix des lecteurs de ce même salon.
    Dans ce dernier polar, j’ai donc retrouvé avec un énorme plaisir Philippe Valmy qui, devenu commandant, a été muté à la BAPSA (Brigade d’assistance aux personnes sans-abri) bien loin du 36 et de la PJ. Il est toujours hanté par ses fantômes : sa femme Elodie, à côté de qui, tous les matins il a l’impression de se réveiller et Sanagari, décapité, qui a été le mort de trop pour Philippe.
    Le suicide d’un Japonais dans un grand hôtel parisien va à nouveau le propulser dans une enquête aux côtés de son ancien groupe.
    Les chapitres sont courts et donnent un rythme rapide au roman qui m’a complètement embarquée.
    J’espère que, même si la trilogie Valmy se referme, Alexandre me fera recroiser la route du groupe dont Alice Quinet est maintenant la chef, une chef qui doit montrer à ses troupes qu’elle en a dans le pantalon ! Tous les marqueurs sont au rouge la concernant. Une des plus jeunes commissaires à prendre un poste à la Crim, petite blondinette arriviste, elle vient de débarquer de la DGSI.
    J’ai beaucoup aimé le ton de ce roman policier, les personnages sont vrais complexes et attachants. Un vrai polar comme je les aime.
    Un petit extrait pour vous mettre en appétit, Philippe se trouve dans le cabinet du psychiatre qui le suit et lui parle des fantômes qui le hantent :
    « -Et quand son fantôme revient il se comporte comment ?
    - Que voulez-vous dire ?
    - Il se comporte comment ?
    - Il ne bouge pas, il me regarde, la plus part du temps. Le même regard que quand on jouait aux cartes. Le même regard que quand on a ouvert notre café.....Enfin, quand il me regarde, c’est ce que je vois. Que rien ne change...
    - Parce qu’il y a des moments où il ne vous regarde pas ?
    - Oui...
    - Et vous savez pourquoi il ne vous regarde pas ? il vous en veut ?
    - Non, c’est parce que ces fois-là, il vient sans sa tête..."
    Merci à Alexandre pour sa gentille dédicace et aux éditions Michel Lafon pour l’envoi du roman.

  • universpolars 21 février 2022
    Soleil Levant - Alexandre Galien

    Je dois dire que je ne suis pas entré dans cette histoire comme dans un moulin. J’ai vraiment eu de la peine à y accéder. Mais une fois à l’intérieur, après avoir un peu forcé cette porte qui coinçait un peu pour moi, j’y ai découvert bien des points sur lesquels je me suis franchement accroché, et avec intérêt.

    D’une part, les personnages déploient au fil des pages un sacré caractère. L’un d’entre eux nous apparaît terriblement énigmatique, inquiétant, mais aussi très touchant. Du coup, des sentiments contraires viennent se percuter dans notre cervelle et, franchement, j’aime ça.

    D’autre part, cette intrigue qui partait pour moi dans tous les sens, prend soudain une direction intéressante, qui va permettre de placer deux personnages l’un en face de l’autre. Cette confrontation, qui ne va pas manquer de faire apparaître quelques tensions au sein de la PJ, va permettre de faire démarrer les hostilités, respectivement l’enquête.

    Nous avons ici un suicide effectué dans les règles de l’art, avec respect - à la japonaise -, dans un palace à Paris, mais aussi un suspect étonnant que nous apprenons à connaître par de nombreux flash-back ou encore une police un peu tendue du slip dirigée par une jeune femme qui débarque. Ça promet !

    Entre Paris et Tokyo, nous allons découvrir un monde qui étouffe sous le poids de la perversité. Le monde réel, en fait. Drogue, violence, prostitution, pornographie, plein de belles choses qui vont nous amener, de fil en aiguille, vers un dénouement aussi logique - réaliste - qu’inexorable.

    C’est rapide, efficace, avec des scènes d’actions qui s’avèrent être plus réalistes qu’impressionnantes. Pour moi, c’est clairement un très bon signe. Forcément, j’ai totalement adhéré aux scènes de filatures et de planques qui m’ont particulièrement parlé et je pense être en mesure d’affirmer que c’est très bien amené. Pour résumer, niveau police, l’auteur a fait du très bon job.

    Au niveau des relations humaines, c’est également du très bon boulot. Nous naviguons entre des personnes ébréchées pour certaines, plutôt désespérées pour d’autres, toujours éloignées des clichés ou de certaines platitudes. Une grande force émane de certains protagonistes, surtout pour l’un d’eux. Mais personne n’est finalement invulnérable, surtout face à cette chienne de vie.

    Bonne lecture.

  • DesLivresEtMoi7 15 février 2022
    Soleil Levant - Alexandre Galien

    Alors que nous profitions de quelques spoils à l’occasion d’un savoureux dîner polar organisé par les éditions Pocket, rendez-vous était pris pour moi à la Foire du Livre de Brive où je savais pouvoir me procurer ce nouvel opus des aventures du Commandant Valmy en avant-première ! Si je l’ai lu sitôt installée dans le train, mon emploi du temps professionnel conjugué à mes folles tribulations littéraires ne m’ont pas permis de vous en parler dès sa sortie le 18 novembre dernier, ce que je regrette amèrement… Mais mieux vaut tard que jamais : Il n’y a pas d’heure pour papoter polar, la lecture est un plaisir éternel et un bouquin n’a pas de date de péremption !

    Nous voici donc de retour aux côtés du Commandant Philippe Valmy, un policier abîmé par la vie comme par son métier, qui vient d’intégrer la très méconnue Brigade d’assistance aux personnes sans abri – BAPSA pour les intimes. Si l’intégration se fait de manière plutôt rapide et aisée, la Crim’ se rappelle à ses bons souvenirs à la demande de Ziggy, ce marginal qui ne souhaite parler qu’à lui.
    Dès lors on se laisse volontiers entraîner au cœur de cette intrigue bien pensée et rondement menée, riche en culture comme en suspense, qui nous tient en haleine jusqu’à la dernière page tournée, qu’on voit arriver à regret, trop rapidement peut-être.
    Car c’est avec plaisir qu’on retrouve le Commandant Valmy tout comme les membres de son (ancienne) équipe, qu’on fait plus ample connaissance avec certains personnages qu’on a déjà croisés tandis qu’on en rencontre d’autres qui n’ont pas fini de nous hanter… Il en va ainsi de Ziggy… [Il s’appelle Ziggy… C’est un garçon pas comme les autres, et moi je l’aime, c’est pas de ma faute… Hein ? Comment ça, on me lit ?! Hum…] auquel on ne peut que s’attacher tandis qu’on remonte peu à peu le fil de son passé pour découvrir et comprendre comment il en est arrivé là où il est… Autant de personnages foncièrement bien construits et richement étoffés qu’on aimerait bien retrouver pour de nouvelles affaires… Si d’aventure l’auteur y concédait…
    Un auteur dont la plume s’apprécie d’autant plus qu’elle est fluide et efficace, soutenue par un style vif et dynamique, rythmée par des chapitres courts et entraînants pour un très bon moment de lecture.

    En bref, un polar original et prenant qui porte très bien son titre et nous fait désormais trépigner : Dans quelle contrée Alexandre Galien va maintenant vouloir nous emmener… Et avec qui ?

    (Chronique complète : https://deslivresetmoi7.fr/2021/11/chroniques-2021-soleil-levant-dalexandre-galien.html)

  • mouffette_masquee 24 janvier 2022
    Soleil Levant - Alexandre Galien

    Résumé : Philippe Valmy, suite à sa dernière enquête traumatisante, a décidé de sacrément lever le pied. Finie les crimes et les meurtres horribles ! Le voilà à la Brigade d’assistance aux personnes sans abris, afin de s’oublier en aidant les autres. Mais il est vite rappelé par son ancienne équipe afin de leur filer un coup de main sur une enquête complexe : un Japonais retrouvé éventré dans sa chambre d’hôtel. Cela semble, à première vue, être un suicide, mais si quelqu’un l’y avait poussé ? Et pour quelle raison ? L’équipe s’apprête à démêler un sacré sac de nœuds.

    Mon avis : Ayant découvert l’auteur avec le précédent tome de cette série, « Le souffle de la nuit », j’étais ravie de pouvoir me plonger dans cette nouvelle enquête et d’y retrouver Valmy. Dans le précédent, je l’avais beaucoup aimé même si j’avais trouvé le personnage un peu cliché, et bien mon avis à son égard a positivement évolué ! Très empathique, bien que toujours torturé par les fantômes de son passé, je m’y suis pas mal attachée. Son équipe est toujours soudée, presque comme une famille, sans guerre d’ego ni coup bas. J’ai beaucoup aimé retrouver Alice Quinet, beauté froide et détestable dans la dernière enquête, qui s’ouvre peu à peu à ses subordonnés, se révélant humaine et plutôt agréable, ayant elle aussi des fêlures et souffrant de solitude.
    Ziggy, autre personnage central de cette affaire et témoin-clé, nous livre sa triste vie au travers de différents chapitres nous expliquant son histoire, donnant un souffle et une dynamique très agréable. Les pages défilent, rapidement et avec facilité, dans une lecture très agréable et plutôt addictive. Vivement le prochain !

  • Polars urbains 23 janvier 2022
    Soleil Levant - Alexandre Galien

    La brigade criminelle vient d’accueillir son nouveau patron, une jeune commissaire venue du renseignement. Son baptême du feu la conduit dans une luxueuse chambre de l’hôtel Crillon où un ingénieur japonais s’est donné la mort par éventration (seppuku). Simple suicide ou incitation au suicide ? Par ailleurs, alors que ses collègues s’activent, Philippe Valmy vient de rejoindre la brigade chargée de l’aide aux sans-abris.
    Après Les cicatrices de la nuit (Prix du quai des orfèvres 2020) et Les souffles de la nuit, Soleil levant est le dernier volet d’une trilogie dont le commandant Valmy est le héros récurrent. Ceux qui n’ont pas lu les deux premiers romans découvriront par bribes des éléments de sa vie professionnelle et personnelle. On ne saura pas tout mais on comprend vite qu’il a pris cher et qu’il est au bord du gouffre.
    Le personnage n’est pas très original (on pense à Kurt Wallander, John Rebus ou Benny Griessel… entre autres), mais cela dit, Soleil levant est une bonne histoire de flics et un bon polar de procédure autour d’une équipe soudée et efficace dans sa complémentarité. Certes, l’auteur n’évite pas les clichés (« Ça fait des siècles qu’on nous dit que l’amour, ça fait mal. (…) Et nous, on y va, tête baissée, comme des cons ») et les approximations stylistiques (« La nuit avait eu le bon goût de se taire »). Les histoires personnelles sont bien sûr présentes mais ce sont là les règles obligées du genre. On les accepte d’autant plus qu’Alexandre Galien ne s’appesantit pas.
    Sur une intrigue et des développements classiques (analyse de la scène de crime, enquête, planques, filatures, interventions musclées…) Alexandre Galien excelle à capter l’attention du lecteur. L’histoire, racontée en courts chapitres, ne connaît pas de temps morts et même les retours en arrière sur la vie d’un personnage-clé sont agréables à lire. Cette technique narrative largement utilisée par le polar nordique n’est pourtant pas facile à maîtriser et lasse souvent. Sans un être un page-turner qui vous tient en haleine, Soleil levant vous incite très souvent passer rapidement au chapitre suivant.
    Comme Les cicatrices de la nuit, le roman s’inscrit dans la tradition du Prix du quai des Orfèvres en mettant en scène une équipe de la PJ et dont la mission est relatée avec réalisme. On peut trouver cela convenu et considérer que les œuvres lauréates du prix sont avant tout des récits à la gloire de la police. Certes, Soleil levant est dans cette veine et il n’évite pas les thèmes à la mode, même si on peut regretter que l’évocation finale de magouilles entre partis politiques et crime organisé soit un peu survolée. On n’est pas chez Pouy ou Daeninckx. Certains reprocheront aussi à Soleil levant un côté feel-good polar ! Mais finalement, on passe un bon moment.

  • Valérie 23 janvier 2022
    Soleil Levant - Alexandre Galien

    Un bon thriller si se laisse dévorer en un rien de temps !!
    Je regrette juste de lire pour la première Alexandre Galien avec la dernière enquête de Valmy. En effet ce touchant inspecteur gagne à être connu.
    Des personnages troublés mais attachants.
    Je le recommande les yeux fermés... Enfin si vous arrivez encore à fermer vos yeux après avoir fermé ce polar !!!

  • angelita 6 janvier 2022
    Soleil Levant - Alexandre Galien

    Soleil levant d’Alexandre Galien, présentation
    Au Crillon, place de la Concorde, Morita se suicide le matin après un échec dans la nuit.

    Le 4 mars 2O21, Philippe Valmy, 56 ans, suit une thérapie. Il croit toujours vivre avec Elodie sa femme. Il pense à tous ceux qui sont morts et qui font toujours partie de sa vie. Il va se présenter à son nouveau poste.

    Avis Soleil levant d’Alexandre Galien

    Finie la trilogie consacrée à Philippe Valmy. Un dernier roman lu en quelques heures. Mais pas fini, pour moi, Alexandre Galien, que je continuerai à acheter les yeux fermés. Ravie d’avoir découvert cet auteur français il y a 3 ans et ravie de l’avoir rencontré déjà deux fois, à Marseille et à Lyon. Lorsque j’ai lu que c’était la dernière enquête de Philippe Valmy, je m’attendais à une autre fin, mais celle donnée par l’auteur me convient parfaitement. L’univers de ce roman est le Japon.

    Tout commence lorsqu’un homme est retrouvé, mort, au Crillon. Tout laisse penser à un suicide mais une empreinte matche avec un SDF. L’ancienne équipe de Valmy est amputée de son chef, qui a pris un congé sabbatique, d’un autre qui a pris sa retraite. Ils sont donc tous jeunes, sans peu d’expérience, sans compter leur chef, une femme qui vient de la DGSI et qui n’est pas franchement bien accueillie. Jeunes, ils vont faire quelques erreurs mais d’elles, ils vont apprendre et vont devenir une équipe qui sera encrore plus soudée.

    Philippe Valmy vit toujours avec ses fantômes, il voit un psy pour tenter de s’en sortir. Il travaille toujours dans la police mais dans une brigade pour aider les sans domicile fixes. C’est là qu’il rencontre Ziggy et ce dernier se souvient de lui lorsqu’il est arrêté et demande à ce que ce soit Philippe qui l’interroge. Donc, retour de Valmy au 36 avec son ancienne équipe. Malgré son expérience d’enquêteur, il ne prend pas la place des responsables. Il aide les uns et les autres dans leur enquête et semble heureux de revenir. Une enquête qui prendra un tour politique, mais pour une fois, elle ira jusqu’au bout car Graziani l’a décidé, quitte à être muté.

    Alexandre Galien nous explique le Japon avec ce jeune homme qui part très jeune pour devenir un champion en arts martiaux. Mais à 14 ans, dans un pays inconnu, dans un pays où il ne parle pas la langue, il va subir les pires sévices pour devenir un animal, une machine de guerre, une machine à faire mal, une machine à tuer. A son retour, il ne pourra pas retrouver sa famille, donc il hante les rues de Paris et sa banlieue. Toujours s’entraîner, toujours se faire mal et toujours trouver sa dose pour tenir. Au cours de ce roman, Alexandre Galien fait des retours en arrière pour expliquer le passé de Ziggy et ce que cela entraîne dans l’enquête actuelle. L’auteur nous explique également les geishas et ce qu’elles représentent au Japon. Là aussi, les valeurs ancestrales sont bousculées et chacun fait ce qu’il en veut.

    Quand les partis politiques, ici, ou les entreprises, achètent des fichiers contenant des noms et de nombreuses informations confidentielles, des algorithmes pour cibler mieux les achats ou d’éventuels votes. Mais que fait la CNIL pour protéger les données ? De toutes façons, on le sait, sur le Net, on ne peut rien garder de secret.

    L’être humain peut souffrir profondément et de différentes façons. Même au plus bas, il peut relever la tête et faire le bien. L’être humain se cache de différentes façons, pour asseoir son autorité, surtout dans un monde d’hommes. Mais on se rend compte que les échanges sont importants et que malgré les erreurs commises, c’est un apprentissage de tous les instants.

    Un roman lu très rapidement car les pages se tournent très facilement. Le style s’affermit de plus en plus. Il me tarde de lire le prochain roman pour savoir ce qu’Alexandre Galien va proposer, au niveau de l’humain, de l’enquête policière, du voyage, même si on reste à Paris qu’il semble très bien connaître.

    Les belles couvertures vont me manquer également.

  • labibliodeclo 4 janvier 2022
    Soleil Levant - Alexandre Galien

    Je n’avais encore jamais lu Alexandre Galien, mais j’avais en revanche vu beaucoup d’avis sur son roman Le souffle de la nuit. Alors quand Bepolar m’a donné l’opportunité de remporter son dernier roman, je n’ai pas hésité. Et je savais parfaitement, en commençant cette lecture, que j’arrivais en cours de route, puisque Soleil Levant fait suite au roman Les cicatrices de la nuit puis Le souffle de la nuit.

    Le roman commence fort, avec une scène particulièrement atroce qui nous donne envie de plonger directement au cœur de cette histoire. Cependant, la suite de l’intrigue est plutôt longue à se mettre en place et prend du temps à démarrer. Une fois chose faite, l’histoire reste assez plate et manque cruellement de rebondissements...

    Comme dit précédemment, ce roman est en réalité le troisième tome d’une série. De fait, je ne me suis pas totalement attachée aux personnages, dont certains sont restés plutôt brouillon pour moi. Philippe Valmy est un personnage qui a du potentiel, mais il faut avouer qu’il n’est pas à 100% présent dans ce roman, et c’est bien dommage.

    Concernant le dénouement, je dois avouer que je suis plutôt perplexe et que je ne suis pas sûre d’avoir tout saisi. Cette fin est assez floue, et me laisse encore plus mitigée... Décidément !

  • Jean-Yves GAUTHIER 4 janvier 2022
    Soleil Levant - Alexandre Galien

    Soleil Levant - Alexandre Galien - opération VIP
    Un réel plaisir de retrouver Philippe Valmy, escorté de ses fantômes (A lire si ce n’est déjà fait - Les cicatrices de la nuit - prix du quai des orfèvres, Le souffle de la nuit) pour le 3 ème opus avec ce héros. Tout commence dans un hôtel réputé parisien où l’on a guère l’habitude de trouver dans une suite un représentant du pays du soleil levant qui s’est infligé un hara kiri de bonne facture. Comment va t’on récupérer le tapis tant il est souillé de sang et de viscères ?? Philippe Valmy réintègre le bastion (nouveau 36), son groupe. On y rencontre Ziggy, avec ses démons, ses techniques martiales abouties. Ce personnage nous emporte dans sa vie irréelle, ses tourments à l’instar de celle de Philippe Valmy, tout aussi écorché vif. Une chouette intrigue, on saute d’une époque à une autre sans pour autant perdre le fil qui est déroulé de main de maître par l’auteur ? Parfois les personnages prennent le pas sur le sujet de cet opus mais cela n’est qu’une impression tellement tout s’imbrique parfaitement à la fin. Alexandre Galien est l’une des figures montantes du polar français, on entre dans la lecture pour ne la quitter qu’au mot fin. Belle réussite une nouvelle fois d’Alexandre Galien. Merci à BEPOLAR pour cette belle opération avec un chouette auteur. ENJOY comme disent les sujets de la perfide albion !!

  • Jean-Yves GAUTHIER 4 janvier 2022
    Soleil Levant - Alexandre Galien

    Soleil Levant - Alexandre Galien - opération OP VIP
    Un réel plaisir de retrouver Philippe Valmy, escorté de ses fantômes (A lire si ce n’est déjà fait - Les cicatrices de la nuit - prix du quai des orfèvres, Le souffle de la nuit) pour le 3 ème opus avec ce héros. Tout commence dans un hôtel réputé parisien où l’on a guère l’habitude de trouver dans une suite un représentant du pays du soleil levant qui s’est infligé un hara kiri de bonne facture. Comment va t’on récupérer le tapis tant il est souillé de sang et de viscères ?? Philippe Valmy réintègre le bastion (nouveau 36), son groupe. On y rencontre Ziggy, avec ses démons, ses techniques martiales abouties. Ce personnage nous emporte dans sa vie irréelle, ses tourments à l’instar de celle de Philippe Valmy, tout aussi écorché vif. Une chouette intrigue, on saute d’une époque à une autre sans pour autant perdre le fil qui est déroulé de main de maître par l’auteur ? Parfois les personnages prennent le pas sur le sujet de cet opus mais cela n’est qu’une impression tellement tout s’imbrique parfaitement à la fin. Alexandre Galien est l’une des figures montantes du polar français, on entre dans la lecture pour ne la quitter qu’au mot fin. Belle réussite une nouvelle fois d’Alexandre Galien. Merci à BEPOLAR pour cette belle opération avec un chouette auteur. ENJOY comme disent les sujets de la perfide albion !!

  • Jean-Yves GAUTHIER 4 janvier 2022
    Soleil Levant - Alexandre Galien

    Soleil Levant - Alexandre Galien - opération OP VIP
    Un réel plaisir de retrouver Philippe Valmy, escorté de ses fantômes (A lire si ce n’est déjà fait - Les cicatrices de la nuit - prix du quai des orfèvres, Le souffle de la nuit) pour le 3 ème opus avec ce héros. Tout commence dans un hôtel réputé parisien où l’on a guère l’habitude de trouver dans une suite un représentant du pays du soleil levant qui s’est infligé un hara kiri de bonne facture. Comment va t’on récupérer le tapis tant il est souillé de sang et de viscères ;) ?? Philippe Valmy réintègre le bastion (nouveau 36), son groupe. On y rencontre Ziggy, avec ses démons, ses techniques martiales abouties. Ce personnage nous emporte dans sa vie irréelle, ses tourments à l’instar de celle de Philippe Valmy, tout aussi écorché vif. Une chouette intrigue, on saute d’une époque à une autre sans pour autant perdre le fil qui est déroulé de main de maître par l’auteur ? Parfois les personnages prennent le pas sur le sujet de cet opus mais cela n’est qu’une impression tellement tout s’imbrique parfaitement à la fin. Alexandre Galien est l’une des figures montantes du polar français, on entre dans la lecture pour ne la quitter qu’au mot fin. Belle réussite une nouvelle fois d’Alexandre Galien. Merci à BEPOLAR pour cette belle opération avec un chouette auteur. ENJOY comme disent les sujets de la perfide albion !!

  • livresetcompagnie_7998 31 décembre 2021
    Soleil Levant - Alexandre Galien

    Un suicide dans un hôtel de luxe nous met tout de suite dans l’ambiance assez rude et noire de ce roman qui semble bien plus complexe qu’il n’y paraît...

    L’auteur nous dévoile peu à peu des personnages dont la vie n’est pas toujours simple avec notamment Philippe Valmy, ancien membre d’une équipe d’enquêteurs qui se voit de nouveau appelé à résoudre une énigme. Ce policier meurtri se retrouve en plein labyrinthe où chaque indice amène à un autre questionnement. Qui ? Pourquoi ? Comment ? Un suicide qui devient affaire d’État le laissera-t-il indemne ?

    Je n’avais malheureusement pas lu les autres enquêtes de l’inspecteur Valmy avant de me plonger dans celle-ci ce qui me pousse à croire que je suis passée à côté de certains éléments notamment concernant le passé relationnel des différents protagonistes. Si j’ai pu comprendre l’histoire je n’ai malheureusement pas pu en apprécier tous les aspects. L’écriture de l’auteur est fluide (j’ai pu lire l’ouvrage en seulement deux jours) et nous emporte dans l’histoire. J’ai vraiment aimé le personnage de cet enquêteur avec qui la vie n’a pas été rose et qui, malgré tout, veut tout faire pour se sortir de ce pétrin. J’aime ce quinquagénaire qui découvre que tout en lui n’est pas mort et que la vie, malgré tout, continue.

  • Savy 25 décembre 2021
    Soleil Levant - Alexandre Galien

    Lu dans le cadre de l’OP VIP.

    Un ancien flic au passé douloureux reprend du service et réintègre son groupe pour une enquête qui va le conduire de Paris à Tokyo.

    Dommage que le cliché du flic malmené par la vie soit du vu et revu, ce qui je pense fait que Soleil Levant ne sera pas mon coup de cœur.

    Peut-être aurait-il fallu que je commence par les premiers et faire la connaissance avec Philippe Valmy.

    Cependant Soleil levant reste un bon polar, les chapitres sont courts, l’écriture est bien rythmée.

    A voir maintenant si je me laisse tenter par les précédents polars d’Alexandre Galien afin de savoir ce qui est arrivé à Philippe Valmy et comprendre sa souffrance.

  • Bagus35 22 décembre 2021
    Soleil Levant - Alexandre Galien

    Merci à BePolar et aux éditions Michel Lafon de m’avoir permis la lecture de ce bon polar .Phillipe Valmy a quitté le 36 pour rejoindre la BAPSA (Brigade d’assistance aux personnes sans-abri ) où il effectue des maraudes pour venir en aide aux déshérités .Seulement un de ses protégés, Ziggy ,est arrêté car son empreinte a été retrouvée sur une scène de crime dans un grand hôtel parisien .Persuadé de son innocence ,il reprend du service au 36 pour comprendre ce qui s’est passé dans cette chambre du Crillon. Un bon polar .

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.