Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

L’ombre du crépuscule - Rachel Caine

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

4 #AvisPolar
2 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Après L’Ombre de la menace et L’Ombre de l’assassin, traduits dans 16 pays et no1 des ventes de USA Today et du Wall Street Journal, Gwen Proctor revient dans L’Ombre du crépuscule.
Une nouvelle traque commence !

Gwen est parvenue à se débarrasser de son ex-mari, le serial killer Melvin Royal, et à sauver ses enfants. Mais elle continue de subir le harcèlement de ceux qui refusent de la croire étrangère aux crimes de Melvin.

Gwen espérait désormais vivre sans se cacher, c’est de nouveau impossible. C’est alors qu’une inconnue l’appelle. Marlene Crockett, qui réside à Wolfhunter, a besoin de son aide. Elle sent planer au-dessus d’elle une menace latente.

De fait, quand Vee, 15 ans, la fille de Marlene, contacte à son tour Gwen, elle lui annonce que sa mère est morte – et qu’elle est la prochaine sur la liste...

Gwen se rend alors à Wolfhunter. Mais, dans cette sombre bourgade, chacun peut aisément échapper à la lumière...

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Clem_YCR 12 avril 2022
    L’ombre du crépuscule - Rachel Caine

    A l’automne, mon immanquable, en lecture commune avec Armelle, c’est le nouveau tome de la série Stillhouse Lake. Il s’agit ici du troisième tome de la saga : L’ombre du crépuscule et, vu les évènements de la fin du second volet, on serait en droit de se demander si ce n’est pas le tome de trop. J’ai donc démarré ma lecture avec l’empressement de retrouver Gwen, Sam et les enfants, mais également avec une petite appréhension quant à la direction que Rachel Caine allait donner à son roman.

    Alors, tome de trop ? Il n’en est rien ! Si la première partie du récit est plutôt lente, rappelant plus ou moins discrètement ce qu’il s’est précédemment passé, Rachel Caine tisse une ambiance qui prend aux tripes entre animosité et révolte. La seconde partie, quant à elle, ne nous laisse pas souffler, enchainant rebondissement sur rebondissement !

    L’auteure alterne toujours les points de vue entre les différents protagonistes : Gwen, Sam, mais aussi Lanny à qui l’on donne de plus en plus la parole et même Connor. Malgré le désir de Gwen de protéger au maximum ses enfants, elle ne peut pas les tenir plus longtemps à l’écart, d’autant plus qu’ils montrent la même force de caractère que leur mère et un entêtement à prendre part à l’action. Tous les quatre font front ensemble, unis contre les autres et c’est ce qui fait leur force.

    Et pourtant… pourtant on sent que Sam cache quelque chose, mais on ne sait pas quoi, ce qui génère une certaine frustration. Rachel Caine insiste beaucoup sur ce secret et le lecteur n’a qu’une envie : secouer Sam pour qu’il se livre ! Il faut dire que L’ombre du crépuscule n’épargne pas cette cellule familiale recomposée ; dès le départ, Gwen se retrouve mise en porte à faux alors qu’elle souhaitait simplement s’exprimer pour que ses enfants puissent vivre "en paix". Rachel Caine nous prend par les sentiments, nous rendant aussi impuissant et démunis que Gwen ; révoltés par la méchanceté et la bêtise des gens. Dieu que j’ai bouilli durant ces premiers chapitres !

    Tout peu paraitre un peu gros, exagéré, rocambolesque - certaines scènes sont d’ailleurs dignes d’un film d’action ; mais j’avoue que c’est diablement efficace ! Chaque action ou décision est murement pesée, Gwen n’agit jamais à la légère et, si elle se retrouve toujours entrainée, malgré elle, dans des situations extraordinaires (on dirait presque qu’elle cherche les ennuis), elle a une grande capacité d’adaptation.

    Ici, on se retrouve embarqués dans un village où tout le monde à l’air louche ! Rachel Caine entretient le suspense, et on se demande vraiment comment les différentes intrigues vont se rejoindre. A l’instar de Sam et Gwen, on ne sait pas à qui se fier et l’auteure nous réserve bien des surprises !

    Si il y a beaucoup d’action, on trouve également des moments hyper émouvants dans ce roman ! J’ai adoré retrouver les personnages et les interactions qu’ils ont les uns avec les autres. Il s’est établit une sorte de routine et ils se sont installé dans un quotidien confortable et rassurant qui est rapidement réduit en poussière. J’ai beaucoup aimé voir l’évolution de Lanny et Connor, ainsi que celle de leur relation, qui a été mise à mal dans le précédent opus.

    Encore une fois Rachel Caine décrit les ravages d’une propagande lancée à l’encontre d’innocents et nous fait passer par toute une palette d’émotions ! La fin de cet opus est palpitante et j’ai refermé mon livre avec un sentiment de satisfaction… et surtout l’envie de savoir ce qu’il va advenir des Proctor/Cade (l’épilogue laissant entrevoir une certaine stabilité… ou pas) !

  • Mes petits plaisirs à moi 29 septembre 2021
    L’ombre du crépuscule - Rachel Caine

    Ce que je peux déjà dire, c’est que la fin du précédent opus ( L’Ombre de l’assassin qui s’inscrivait en parfaite continuité avec le premier de la série L’Ombre de la menace ) ne trouve finalement pas de réponse ni quasiment d’écho dans ce nouveau volet, comme si Rachel Caine avait appuyé sur le bouton pause. En effet, la lettre anonyme reçue par l’héroïne à la fin du deuxième opus est tout juste évoquée au début de cette nouvelle aventure.

    Le faible lien entre les deux histoires apparaît finalement lors d’une émission de télévision à laquelle Gwen Proctor a décidé de participer malgré les réticences de son compagnon, Sam. Et on ne pourra pas dire qu’il avait tort dans la mesure où, pour faire le buzz, l’animateur décide de la confronter à sa nouvelle ennemie : Miranda Tidewell, la mère de la dernière victime de son mari, Melvin Royal. Et ce que l’on peut dire, c’est que cette dernière n’avance pas dissimulée derrière des lettres ou des cadeaux piégés. En effet, elle va annoncer rapidement la couleur : la réalisation d’un documentaire visant à prouver la complicité de Gwen dans les crimes monstrueux commis par son époux.

    Une nouvelle chasse à la femme s’engage alors, orchestrée par une femme riche et puissante et synonyme de harcèlement médiatique. Rachel Caine réussit ainsi à nous faire oublier un peu notre déception première, en justifiant son choix de mettre de côté son intrigue initiale et en confiant à Gwen une mission toute autre : venir en aide à une mère et sa fille qui l’ont contactée car elles seraient elles aussi sous la menace d’un complot inconnu. Gwen Proctor change ainsi son fusil d’épaule en devenant la traqueuse dans une histoire sordide mais qui, hélas, à mon goût, manque justement de perversité. Tous les éléments sont bien présents mais lorsque le pot-aux-roses se trouve dévoilé, je dois reconnaître que je suis resté sur ma faim car pas mal d’éléments n’ont pas été pour moi assez développés. Je ne parle même pas de l’histoire évoquée dans le prologue qui est tout juste expédiée en un chapitre à la fin du roman.

    Vous l’aurez deviné mon enthousiasme a été beaucoup moins grand que pour les précédents volets. Même si je dois reconnaître que j’ai passé un bon moment, je regrette que l’auteur n’ait pas exploité à fond tous les ingrédients qui étaient pourtant annoncés dans l’intrigue. Je crois que le statut de traquée de Gwen m’a finalement manqué tout au long de ces pages, mais j’espère et je croise les doigts pour que la situation s’inverse à nouveau dans la suite de cette série qui s’achèvera dans deux romans, Rachel Caine nous ayant quittés en 2020.

    Ah si, j’oubliais ! Il y a un énorme point positif dans l’histoire : c’est le personnage de Sam. Je crois que c’est mon chouchou à tout point de vue. Physiquement (à quand l’adaptation télévisée ou cinématographique pour voir ce beau gosse ?), émotionnellement, il a tout ce mec ! Et Rachel Caine l’a compris en nous dévoilant quelques éléments de son passé qui complique un peu la donne et apporte un peu de piment à l’intrigue.

    Au final, un roman qui constitue toujours un bon thriller mais qui n’est, à mon avis, pas à la hauteur des deux précédents. On attend avec impatience la suite en espérant qu’elle nous ramènera à une ambiance un peu plus anxiogène.

  • Happy Manda Passions 3 septembre 2021
    L’ombre du crépuscule - Rachel Caine

    J’ai dégusté le dernier volet de la trilogie de Gwen Proctor avec L’ombre du crépuscule de Rachel Caine 📖 On se demande quand Gwen - ex femme d’un serial killer - aura enfin un peu de répit dans sa vie. En tous cas ce n’est pas dans ce volet, nous étouffons avec elle, je n’aurais jamais eu le quart de son courage.

    La fin est à nouveau une course sans répit, l’auteure excelle dans ce jeu. J’ai avalé les derniers chapitres saisie par l’angoisse de la chute.

    Des rappels importants sont faits ce qui permet malgré tout de bien restituer l’intrigue sans trop de manquements. Attention au risque de spoilers dans mon avis et vous pouvez également retrouver mes avis sur les deux premiers tomes sur mon blog #happymandapassions

    Ce n’est pas mon préféré de la série, mais il vaut largement le détour et termine la trilogie en beauté. Cela serait vraiment dommage de passer à coté. N’attendez pas pour conclure ou même commencer.

    https://happymandapassions.blogspot.com/2021/09/ombre-crepuscule-rachel-caine-tome3.html

    Une trilogie indispensable à tout bon amateur de thrillers.

  • L’atelier de Litote 31 août 2021
    L’ombre du crépuscule - Rachel Caine

    Pas toujours facile de raccrocher les wagons lorsque l’on reprend une série. Ce tome ci est le troisième de la série, je pense même qu’il peut se lire seul tant l’auteur revient régulièrement en arrière récapitulant pour nous les faits marquants des deux tomes précédents. Gwen Proctor, notre héroïne s’attache à mener une vie « normale » pour ses enfants alors que le souvenir de son ex mari, le tueur en série Melvin Royal continue à les perturber. Comme rien n’est jamais simple, un groupe s’est formé sur internet initié par la mère d’une des victimes de Melvin , bien décidée à lui pourrir la vie en la harcelant et c’est un thème qui prend une place importante jusqu’où ira ce pseudo tribunal public, où est la justice, c’est terrifiant. A cela vient s’ajouter un appel au secours d’une mère puis de sa fille depuis le village de Wolfhunter où rien de bon ne semble pouvoir arriver. On entre alors dans plusieurs intrigues tissées avec art par l’auteure, plusieurs points de vue s’expriment et les scénarios deviennent de plus en plus complexes. C’est ce que j’ai apprécié le plus, on dépasse le postulat de départ, faisant de Gwen un personnage courageux avec une volonté incroyable que rien ne semble arrêter. Un thriller captivant que j’ai eu du mal à poser tant il me faisait palpiter. Rachel Caine nous a quitté fin 2020, elle laisse une série intense, il y a encore quelques livres à venir, j’espère qu’ils seront traduits et publiés bientôt. Alors même si j’ai des préférences en ce qui concerne les tomes de la série, celui-ci est un peu en dessous à mon humble avis, ou tout simplement j’avais de grandes attentes, cela ne m’empêchera nullement d’attendre la suite avec impatience car vous l’aurez compris je me suis attachée au personnage de Gwen et au membres de sa famille. Bonne lecture.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.