Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Trois raisons de voir la série Undercover

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Un des plus grands producteurs d’ectasy au monde, Eddy Beaumont, mène une petite vie tranquille dans sa villa à la frontière de la Belgique et de l’Allemagne. Mais les choses commencent à se compliquer pour lui le jour où deux agents sous couverture débarquent sur son territoire pour tenter d’infiltrer son réseau et le stopper...

Une bonne surprise ! La création belgo-néerlandaise Undercover, qui s’est fait connaître lors du Festival International des Séries de Cannes, en 2018, est une proposition artistique très réussie, à la jonction de Breaking Bad (pour les faux-semblants et le lieu factice - ici, un mobil home) et de Narcos (pour l’immersion dans l’univers de la drogue). Nos trois raisons de regarder Undercover :

La tension privilégiée par le scénario : La première saison de la série fonctionne sur une idée très simple, mais efficace : un baron de la drogue, qui prend ses aises dans un camping, entouré de ses amis, est à la fois plus facile à appréhender et conscient de cette situation, donc toujours sur ses gardes. Lorsque deux policiers, déguisés en couple de vacanciers, tentent de réunir des preuves contre lui, tout en se faisant passer pour des voisins conviviaux, il y a toujours cette possibilité que la ruse soit découverte et la série joue abondamment sur les sous-entendus, les dérapages possibles qui pourraient faire échouer l’infiltration. Du coup, Undercover se présente véritablement comme un thriller psychologique, qui compense son faible budget par des séquences très efficaces, fondées sur le caractère des personnages, hybridant les registres, en exploitant aussi quelques scènes comiques. Du camping où la tension s’installe, à Saint-Malo où l’action se dénoue, on ne s’ennuie pas une seconde. La saison 2 élargit la perspective, et les lieux où advient l’action correspondent à l’ampleur du trafic illégal.

JPEG - 34 ko

La construction psychologique des protagonistes : Kim et Bob sont deux agents d’abord contraints de faire alliance, avant de devenir plus proches, bien plus proches, ce qui n’empêche pas les conflits entre eux, d’autant que chaque protagoniste est impacté par des problèmes personnels : on découvre que la jeune femme est très liée aux drogues qu’elle combat, avec une motivation sans failles. Quant à Bob, il doit évidemment gérer une situation familiale qui rentre en conflit avec ses prérogatives professionnelles. A la fin de la saison 1, sa situation personnelle s’est fortement dégradée...

L’influence de la situation personnelle de Bob sur ses missions : Si les conséquences familiales de la mission menée par Bob et Kim figurent au centre du dénouement de la première saison, la vie intime du policier vient très nettement interférer avec la mission qu’il accomplit pour neutraliser les frères Berger, de redoutables bandits qui dirigent un immense trafic d’armes, dans la saison 2. A cette collusion entre situation personnelle et nécessités professionnelles, s’ajoute un événement tragique qui déterminera les sentiments vindicatifs du héros, toujours à la marge de la légalité. Mais, sans spoiler la fin du vingtième épisode, l’espoir y est nettement plus présent qu’au terme de la première saison...

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En DVD ou Blu-Ray

Galerie photos

spip-bandeau
spip-slider

Vos #AvisPolar

  • IsaVP 18 décembre 2020
    Trois raisons de voir la série Undercover

    La police belge infiltre un couple d’agents dans un important réseau de drogue dirigé par le très charismatique Ferry Bouman (Franck Lammers).
    C’est via le camping où il passe une grande partie de son temps avec son épouse Danielle (Elise Schaap) que les agents infiltrés, Bob et Kim (Tom Waes et Anna Drijver), font sa connaissance et se lient d’amitié avec le couple.
    Mais l’infiltration subit de nombreux revers et les scénaristes ne manquent pas d’imagination pour rendre le suspense haletant.
    Les acteurs ont des physiques originaux et leur interprétation est excellente.
    Une série en 10 épisodes qui n’a pas fait beaucoup de bruit mais qui mériterait d’être mieux connue et que j’ai regardée avec beaucoup de plaisir
    J’attends avec impatience la saison 2 à venir.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.