Le der des ders

Notez
Notes des internautes
1
commentaire
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Paris, janvier 1920. L’ancien combattant Eugène Varlot, reconverti en détective privé, est contacté pour une mission par l’ancien " héros " du 296e régiment d’Infanterie, le colonel Fantin de Larsaudière. L’enquête, présentée à l’origine comme un banal constat d’adultère, va finalement mener aux mutineries de 1917 et au trafic de stocks américains d’après-guerre, se révélant de ce fait pleine de dangers... En adaptant fidèlement cette oeuvre de Didier Daeninckx, maître du roman noir, Tardi se délecte. D’une part idéologiquement, en revenant sur la dénonciation de la guerre ; d’autre part graphiquement, en dessinant magnifiquement Paris et ses banlieues au début du XXe siècle. L’étude de cette adaptation permet d’appréhender la richesse et la particularité de la bande dessinée, notamment au travers des notions d’ellipse, de suspense, de registre de tangue, de pastiche et de parodie. Elle permet aussi de découvrir certains aspects peu connus de la Première Guerre mondiale, comme la mutinerie des troupes russes en France. L’appareil pédagogique complet est suivi d’une interview exclusive de Didier Daeninckx et d’un lexique BD.

Vos avis

  • Polars urbains 22 janvier 2018
    Le der des ders

    Une des meilleures collaborations de Tardi avec un auteur de polars (ce qui ne minimise en rien Malet ou Manchette). Le dessinateur et l’auteur donnent libre cours à leur détestation de la guerre (la première, celle que préférait Brassens !) et des badernes galonnées qui menèrent leurs troupes à la boucherie ! Nous sommes en 1920, la France se remet difficilement et Le der des ders a pour toile de fond les restrictions, les luttes sociales et les mouvements anarchistes. Eugène Varlot, détective (il a participé aux combats, cf. Varlot soldat), se trouve embringué dans une drôle d’enquête où le sordide le dispute au cynisme. Une bande dessinée très noire, magnifiquement réalisée par Tardi, le maître du noir et blanc et des vues de Paris (il n’est pas mal non plus pour la banlieue !) sur un scénario impeccable de Daeninckx. Les chanceux qui auront accès au tirage de tête (grand format) seront comblés !

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.