Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

J’irai cracher sur vos tombes - Jean-David Morvan - Vernon Sullivan - Boris Vian

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

11 #AvisPolar
4 enquêteurs
l'ont vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

« J’avais toutes les filles les unes après les autres, mais c’était trop simple, un peu écœurant. »

Lee Anderson, vingt-six ans, fils d’une métisse, quitte sa ville natale après la mort de son frère noir, lynché parce qu’il était amoureux d’une blanche. Il échoue à Buckton, petite ville du Sud des États-Unis où il devient gérant de librairie. Grand, bien bâti, payant volontiers à boire et musicien de blues émérite, Lee parvient sans mal à séduire la plupart des adolescentes du coin. Auprès d’une petite bande locale en manque d’alcool mais très portée sur le sexe, il mène une vie de débauche. Sans toutefois perdre de vue son véritable objectif : venger la mort de son frère.


Bien éloigné des romans habituels de Boris Vian, ce récit est probablement le plus violent, le plus cru et en même temps le plus représentatif du style « Vernon Sullivan ». À travers une histoire âpre où la sexualité, violente, est omniprésente, Vian dénonce le racisme ambiant et la condition précaire des Noirs dans le Sud des États-Unis.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

  • Acheter sur LesLibraires.fr
  • Acheter sur Emaginaire
  • Acheter sur BDFugue
  • Acheter sur Cultura
  • Acheter sur Rakuten

Vos #AvisPolar

  • l’oeil de sauron 27 mai 2020
    J’irai cracher sur vos tombes - Jean-David Morvan - Vernon Sullivan - Boris Vian

    Je ne savais pas du tout dans quoi j’allais me lancer en lisant cette BD. Ma lecture de Boris Vian s’était arrêté à L’écume des jours qui ne m’avait pas forcément convaincue mais ici, il y avait deux mots magiques : roman noir, donc j’ai foncé. Une BD noir, je n’avais jamais lu et je dois dire que j’ai adoré et je vais pousser le vice à lire le roman.

    L’histoire, quand on ne connait pas, est très choquante quand on remet dans le contexte de l’époque. Au-delà du caractère très sexuel de l’histoire (et en image du coup s’il vous plait), c’est très engagé et finalement, je comprends tout à fait ce que Lee Anderson a voulu faire. La vengeance…. légitime ou non ? Dans les deux cas, ce n’est pas acceptable, y a t’il un meurtre plus horrible que l’autre ? J’ai apprécié la dénonciation de ce racisme. Le côté très sexuel de l’histoire apporte une certaine légèreté à quelque chose de très dur et de très noir. Sans la rendre drôle, ça fait sourire.

    Parlons un peu graphisme, j’ai souvent des a priori sur les BD adulte à cause des dessins, ici, je dois dire que je suis ravie, c’est plein de détails et de précisions, c’est très joli à regarder. Ajoutons que le texte est fait d’une telle manière que j’avais l’impression d’entendre les détectives dans les films des années 50, avec la voix un peu tombante, c’était génial.

    Je dois dire que je suis conquise, ça a été une très belle découverte et mon mari m’a même dit, je vais la lire ta BD, pour une fois que tu reçois un truc sympa (bah oui, il lit pas…) du coup, je vais regarder pour la suite…

    https://loeildesauron190081932.wordpress.com/2020/05/27/jirai-cracher-sur-vos-tombes-de-vernon-sullivan-boris-vian/

  • Loudiebouhlis 29 mai 2020
    J’irai cracher sur vos tombes - Jean-David Morvan - Vernon Sullivan - Boris Vian

    Je dois dire que je lis très rarement des bandes dessinées, cela m’arrive mais sans trop de régularité.
    J’ai été intrigué par cette proposition de partenariat avec Be polar d’autant que je ne connais pas les écrits de Boris Vian.
    Je ne m’attendais pas à ça. Je pense pouvoir dire que j’ai aimé l’histoire. Ce besoin de vengeance pour Lee par rapport à la discrimination et à l’injustice qu’a pu subir l’un de ses frères.
    Les planches sont sans conteste vraiment très belles, le coup de crayon du dessinateur n’est pas dénué de talent.
    Une histoire touchante avec un dénouement peu surprenant mais une beauté des dessins qui n’est pas à négliger.
    J’ai beaucoup aimé découvrir cette histoire sous ce format.
    Merci encore à BePolar et Glénat.

  • Maks 4 juin 2020
    J’irai cracher sur vos tombes - Jean-David Morvan - Vernon Sullivan - Boris Vian

    Je n’ai jamais lu le roman de Boris Vian, c’était donc une première plongée dans cette histoire, cette excellente histoire, celle d’un métisse à la peau blanche, un homme en colère, un homme intelligent mais prêt à tout pour se venger d’une injustice qui l’a brisé au plus profond de son âme, il n’a plus rien à perdre et va tout faire pour se rapprocher d’une famille blanche et enfin faire ce qui le libérera.

    Attention, c’est un album pour adultes avertis, profusion de scènes érotiques et de scènes violentes. Mais aussi un album inoubliable et indispensable avec une fin qui vous brûle en une fraction de seconde. Les dessins sont très bons, stylisés, de vraies "gueules", des couleurs parfois sombres, parfois chatoyantes, toujours justes par rapport au contexte des planches.

    Je n’ai qu’une hâte, mettre la main sur la deuxième bd adaptée d’un Sullivan/Vian. Coup de cœur pour cet album.

    https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2020/06/jirai-cracher-sur-vos-tombes-jd-morvan.html

  • laplumedelulu 7 juin 2020
    J’irai cracher sur vos tombes - Jean-David Morvan - Vernon Sullivan - Boris Vian

    À l’heure où l’on étouffe les gens parce qu’ils n’ont pas la même couleur de peau que les "suprémacistes blancs" , ce livre prend toute sa valeur.
    Les dessins m’ont conquise. L’histoire est cruelle, parce que son frère a été fautif d’aimer une blanche, et tué, Lee décide de se venger. Les filles, il lui les faut toutes, il les a toutes d’ailleurs. Mais rien ne l’écartera de son chemin. Il vengera la mort de son frère. J’ai adoré lire cette bande dessinée. Une vraie réussite et j’ai hâte de lire la suite de la prose de Vernon Sullivan alias Boris Vian. Je remercie bepolar et les éditions Glénat pour cet envoi.

  • laplumedelulu 7 juin 2020
    J’irai cracher sur vos tombes - Jean-David Morvan - Vernon Sullivan - Boris Vian

    À l’heure où l’on étouffe les gens parce qu’ils n’ont pas la même couleur de peau que les "suprématistes blancs" , ce livre prend toute sa valeur.
    Les dessins m’ont conquise. L’histoire est cruelle, parce que son frère a été fautif d’aimer une blanche, et tué, Lee décide de se venger. Les filles, il lui les faut toutes, il les a toutes d’ailleurs. Mais rien ne l’écartera de son chemin. Il vengera la mort de son frère. J’ai adoré lire cette bande dessinée. Une vraie réussite et j’ai hâte de lire la suite de la prose de Vernon Sullivan alias Boris Vian. Je remercie bepolar et les éditions Glénat pour cet envoi.

  • laplumedelulu 7 juin 2020
    J’irai cracher sur vos tombes - Jean-David Morvan - Vernon Sullivan - Boris Vian

    À l’heure où l’on étouffe les gens parce qu’ils n’ont pas la même couleur de peau que les "suprémacistes blancs" , ce livre prend toute sa valeur malheureusement.
    Les dessins m’ont conquise. L’histoire est cruelle, parce que son frère a été fautif d’aimer une blanche, et tué, Lee décide de se venger. Les filles, il lui les faut toutes, il les a toutes d’ailleurs. Mais rien ne l’écartera de son chemin. Il vengera la mort de son frère. J’ai adoré lire cette bande dessinée. Une vraie réussite et j’ai hâte de lire la suite de la prose de Vernon Sullivan alias Boris Vian. Je remercie bepolar et les éditions Glénat pour cet envoi.

  • nadge 13 juin 2020
    J’irai cracher sur vos tombes - Jean-David Morvan - Vernon Sullivan - Boris Vian

    Attention, BD pour un public averti.

    Publié sous un pseudo dans un 1er temps, ce roman avait fait couler beaucoup d’encre (et avait été interdit, car trop sulfureux), et encore plus lors de la révélation de son auteur. Je dois cependant admettre que je n’ai jamais lu l’oeuvre original, c’est donc pour moi une découverte.

    On trouve un côté très violent, tenté de provocation, à ce polar en pays américain d’après-guerre.

    Un jeune homme, métis mais à la peau blanche et plutôt beau, va venger le lynchage de son frère, noir, qui était amoureux d’une blanche.

    Il devient libraire et se fond dans les jeunes de la ville, pour séduire des femmes et mener à bien son projet.

    On y découvre le quotidien d’une société plutôt bourgeoise, entre alcool et orgies.

    C’est très noir et très sexuel, voir brutal sur certaines planches.

    Côté esthétisme, je le trouve très réussi : les dessins sont biens faits, et permettent de se fondre dans cette période. Trois dessinateurs différents ont participé, mais ça ne se voit pas du tout.

    C’est par moment assez coloré sur certaines planches, assez sombre sur d’autres, l’ambiance des planches prend corps avec le texte et l’ensemble est totalement complémentaire. Les dessins sont réalistes et équivoques. L’atmosphère pesante est à couper le souffle.

    Le travail sur les regards notamment est à souligner.

    Sujet de fond (hélas) toujours d’actualité : on parle du racisme, de la ségrégation aux USA, de vengeance avec une violence extrême, de sexe. Je crois que cette BD sonne encore plus fort en ce moment (juin 2020).

    On voit aussi un passage à l’acte, et les méandres psychologiques d’un meurtrier, qui attend patiemment le bon moment, avec sadisme.

    Je connais bien sur Boris Vian de nom, mais cette BD m’a donné envie découvrir le roman original. Et en cela, on peut dire que c’est une réussite ! 100 ans après la naissance de l’auteur, je trouve très intéressant d’avoir de nouvelles sorties de ces œuvres, merci Glénat pour ce beau projet plus moderne que les romans et ce bel hommage.

    Petit plus, les dernières pages de la BD, l’Histoire dans l’histoire, qui reprennent quelques affiches et documents d’époques, et permettent de prendre conscience du scandale lié à la sortie de ce livre (procès pour « atteinte aux bonnes mœurs »).

    J’aime beaucoup cette mise en perspective.

    Lien vers l’avis complet sur le blog : https://sawisa.wixsite.com/youcanread/post/j-irai-cracher-sur-vos-tombes-bd-vernon-sullivan-boris-vian

  • Lady_cafeine 18 juin 2020
    J’irai cracher sur vos tombes - Jean-David Morvan - Vernon Sullivan - Boris Vian

    Je n’avais jamais lu Boris Vian, alors difficile de juger cette bande-dessinée sur l’aspect "adaptation". En revanche, je ne m’attendais pas à une telle claque ! Une fin un peu moins expéditive et j’aurai crié au coup de cœur sans hésiter.

    L’histoire est forte, cruelle, addictive. On y retrouve les sujets habituels qui font les œuvres marquantes : la famille, la vengeance, l’identité. Tout de suite, dès les premières pages, j’ai compris pourquoi le roman de Vian avait autant fait parler à l’époque de sa sortie, et pourquoi ses thèmes étaient encore terriblement actuels.

    Le graphisme est impeccable. Les traits durs et les couleurs rendent hommage au caractère vif et acéré du personnage principal de Lee, et ils ne pouvaient pas être plus parfaits pour raconter cette histoire.

    La fin est frustrante, car racontée trop vite là où les auteurs avaient pris le temps de planter leur décor et de nous immerger dans une autre époque. Dommage, c’est pour moi le seul bémol à cette histoire et en même temps... c’est aussi ce qui me donne tant envie de lire l’oeuvre originale à présent.

  • Emmanou 18 juin 2020
    J’irai cracher sur vos tombes - Jean-David Morvan - Vernon Sullivan - Boris Vian

    Le fait que ce soit une BD remet en cause la gravité des faits.
    En réalité, en lisant page après page, le lecteur se sent dérangé.
    Rien ne lui échappe et malheureusement il ressent tout.
    C’est sauvage, brut et choquant.
    Pourtant, on se doute comment tout cela va finir.
    La bête humaine dans toute sa splendeur apparaît ivre de vengeance et de douleur.
    On ne peut que ressentir cette brutalité qui fait mal.
    C’est dérangeant mais surprenant à découvrir.
    Osez l’histoire, la vérité...

  • manonlit_et_vadrouilleaussi 19 juin 2020
    J’irai cracher sur vos tombes - Jean-David Morvan - Vernon Sullivan - Boris Vian

    Je n’ai pas lu l’œuvre originale mais vu le film durant l’adolescence et pour tout dire je ne me rappelais pas de grand-chose … Je me suis donc (re)plongée dans l’histoire comme si je la découvrais pour la première fois.

    Dès les premières planches nous sommes dans l’ambiance. Un jeune homme au volant de son américaine, son arme posée sur le siège passager roulant à vive allure vers la ville de Buckton. Son nom : Lee Anderson. Fils d’une métisse et d’un afro-américain, Lee est blond et à la peau blanche. Un physique lui permettant de mener à bien sa mission : venger le meurtre de son frère, noir de peau, exécuté d’avoir aimé une blanche… Petit à petit il infiltre la haute-société raciste de Buckton, passant d’une femme à l’autre (scènes retranscrites par de nombreuses planches olé-olé sensuelles pour certaines assez violentes pour d’autres) et peaufine son scénario. Mais la vengeance est-elle la solution ?

    Polar, roman noir, dans la pure traduction américaine de l’époque pour lequel Boris Vian publiera sous le nom de Vernon Sullivan dont il dira qu’il est le traducteur. Un récit sulfureux pour l’époque mais réaliste concernant le racisme et la ségrégation aux Etats-Unis qui fait malheureusement encore écho à l’heure actuelle.

    Alcool, sexe, violence, vengeance ; un récit choquant et percutant qui m’a donné envie de lire le roman…

    Concernant le graphisme, trois dessinateurs se sont succédé sans que je m’en aperçoive mais les fins connaisseurs le remarqueront peut-être. J’ai aimé le choix des couleurs et le coup de crayon assez brut, le travail se recentrant souvent sur les expressions faciales.

    Mention spéciale pour les coupures de journaux de l’époque à la fin .

  • auroren 25 juin 2020
    J’irai cracher sur vos tombes - Jean-David Morvan - Vernon Sullivan - Boris Vian

    je lis très rarement des BD (peut-être est-ce pourquoi j’ai eu du mal à m’y mettre).
    Très franchement , pas du tout mon style de lecture .
    je n’ai pas adhérée à l’histoire. trop noire : trop dure , à la limite choquant et dérangeant.
    Néanmoins , je remercie BePolar pour cet envoi

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.