Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

La Saignée - Cédric Sire

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

20 #AvisPolar
6 enquêteurs
l'ont vu/lu
2 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

Estel Rochand a été écartée de la police à la suite d’une terrible bavure qui a causé la mort d’une innocente. Sa vie est en miettes, son couple à la dérive. Désormais garde du corps de seconde zone, cette ancienne championne de boxe se fraie un chemin dans l’existence comme elle l’a toujours fait : à coups de poing. Prise dans un engrenage infernal, Estel a de plus en plus de mal à contrôler ses accès de violence.
Quentin Falconnier, policier spécialisé en cybercriminalité, enquête sur un site du Dark Web, qui propose des vidéos de torture et de mise à mort en direct. Qui peut bien se cacher derrière cette « red room » appelée La Saignée, diffusant des meurtres à la perversité absolue ? Le jeune homme se lance corps et âme dans cette nouvelle croisade : découvrir l’identité du coupable derrière le masque du bourreau, et l’arrêter. Coûte que coûte.
Un terrible compte à rebours a commencé.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Pour aller plus loin

Vos #AvisPolar

  • Le Monde de Marie 6 mai 2022
    La Saignée - Cédric Sire

    Même s’il m’aura fallu plusieurs chapitres pour bien rentrer dans l’histoire, j’ai une nouvelle fois passer un excellent moment de lecture grâce à l’auteur.

    Il nous offre une intrigue redoutable dans laquelle nombreux sont les indices et coïncidences qui poussent le lecteur dans ses hypothèses. Mais n’oubliez pas qu’avec l’auteur, rien n’est jamais simple et c’est avec plaisir que je me suis laissée surprendre sur le dénouement.

    Tout au long de ma lecture, alors que je pensais avoir compris une grosse partie de l’intrigue je ressentais qu’un élément me manquait. Et puis il y avait ses petites phrases ou mots qui me poussaient à croire que je faisais fausse route. Alors, que du bonheur de constater que oui, même si j’avais compris certaines grandes lignes, je n’avais pas tout saisi.

    Un roman sombre autour de la légende (peut-être pas si légende que ça) des chambres rouges sur le Dark Web. L’auteur a finement approfondi les personnalités des protagonistes. Que ce soit les victimes, les acteurs secondaires ou principaux et même les policiers, l’auteur nous surprend dans sa psychologie. Un côté trash et tordu que j’ai adoré et des descriptions de tortures qui m’ont fait grimacer tant leurs descriptions sont visuelles et dérangeantes.

    Une plongée dans la violence, la noirceur et la folie humaine qui m’a conquise.

    https://mespassionsmesenvieslemondedemarie.blogspot.com/2022/05/la-saignee-cedric-sire.html?m=1

  • dominolu 13 avril 2022
    La Saignée - Cédric Sire

    Du sang, des coups, des tortures. Un condensé de violence brute et sans fard.
    « La Saignée » de Cédric Sire est un thriller qui porte bien son nom !!!
    Après avoir assisté à la table ronde ou l’auteur intervenait aux Quais du Polar en 2021, j’avais déjà une petite idée des abominations qu’il était capable d’écrire…je n’ai pas été déçue !
    Une pièce entièrement rouge, un fauteuil où une victime est attachée, le décor est planté. Si vous avez les moyens vous pouvez faire partie des donneurs d’ordre, le bourreau vous obéira …et tout çà bien au chaud dans votre salon derrière votre écran et sans vous salir les mains.
    Avec ce livre on plonge dans un univers glauque et glaçant à la limite du soutenable !
    Âmes sensibles passez votre chemin.
    Qui se cache derrière le masque du bourreau ?
    Un personnage que rien n’arrête et qui va donner du fil à retordre aux enquêteurs surtout à Quentin Falconnier, flic spécialisé en cybercriminalité, qui navigue à couvert sur le dark web.
    Qui est Estel Rochand qui a été écartée de la police à la suite d’une terrible bavure qui a causé la mort d’une innocente. Ancienne championne de boxe, elle est maintenant garde du corps d’un auteur à succès. Sa vie est faite de violence. Agressive et borderline c’est un personnage à la fois troublant et attachant par sa fragilité sous-jacente.

    Dans les méandres du DarkWeb, le policier va traquer le bourreau car le compte à rebours est lancé et une prochaine victime va être torturée en direct et mise à mort.

    Lu en format numérique grâce à Netgalley et aux éditions Fayard que je remercie.

  • Sazbook72 25 mars 2022
    La Saignée - Cédric Sire

    ✒Imaginer la fusion entre un F.Thilliez et S.King et bien on obtient Cédric Sire.
    C’est dense et intense avec un sentiment de malaise permanent.
    A l’intro. j’ai fait un plongeon dans le sordide avec cette petite dose de sadisme qui vous donne la chair de poule 😱 😰
    C.S. s’est joué avec les personnages, il leur donne un aspect qui nous fait toujours se poser cette question "est-ce que c’est un gentil ou un méchant ?. Quelques fois, j’en ai perdu un peu mon latin !!! J’ai adoré chaque ligne de ce livre, le style est fluide avec des chapitres courts qui basculent d’un personnage à l’autre du coup on suit tout en parallèle. Vous allez adoré !!
    Note : ❤❤❤❤❤/5

  • SIGPRO2022 3 février 2022
    La Saignée - Cédric Sire

    La saignée de Cédric Sire.
    Ceux qui aurait pu penser que Cédric Sire a concocté un thriller sur la saignée pratiquée depuis des temps ancestraux en médecine feront fausse route,quoique dans cette fameuse red room l’on y pratique toutes sortes de tortures, de saignée et de mise à mort en direct.
    C’est une plongée dans un monde ou chacun affronte ses démons que nous convie Cédric Sire . L’on y entre en étant invité ; en suivant un parcours sur le Dark Web, moyennant un droit d’entrée que ’on règle en Bitcoins . Bien entendu ce n’est pas en navigant comme tout à chacun le fait sur internet, que l’on se retrouve innocemment dans ce cyberespace ou tous les fantasmes peuvent être assouvis. De cette plongée vous n’en sortirez pas indemne. ! Cédric Sire nous le permet par cette interrogation : « Est-ce que tu aimes ? » clame le site sous la photo d’un cadavre mutilé. Précision ultime de l’auteur : Sur le Dark Web il existe des espaces interdits au commun des mortels ou les voyeurs de la pire espèce assouvissent leurs pulsions. »
    Ce livre démarre par un prologue , une forme d’entrée en la matière, présentant un homme connecté à TOR un navigateur pour surfer sur le Web de manière anonyme. Il découvre après quelques minutes d’attente ponctuées par un ding un rectangle rouge sur son écran et des fenêtres pop-up qui se superposent : « Est-ce que tu aimes ? »
    Bien sur qu’il aime sinon il ne serait pas en train, frénétiquement d’entrer une longue liste de lettres et de chiffres se terminant par « .onion » L’expérience interdite est au bout de son doigt avant que la netteté de l’image se réalise sur un mur carrelé de couleur rouge et vive de sang frais. Dernier avertissement, La saignée la seule véritable pièce rouge ! Pour connaisseurs avertis . Prenez part à cette expérience qui ne se présente qu’une fois dans une vie. Un nouveau rectangle noir s’affiche « Entrer ou Quitter » Entrer, sélection Membre vérifié ! Bienvenue Grand Saigneur ! Il a dépensé une fortune en bitcoins pour avoir ce privilège . Il sera le Grand Saigneur. Dans cette red room une victime et un bourreau, silhouette fine gainée de noir, masque de cuir, devant une variété d’outils sur un présentoir. Sur le côté droit de l’écran le chat : six personnes dont quatre ont le statut de Voyeur, bien a l’abri derrière leur anonymat, leurs fantasmes sont en ébullition. 
    Les deux Saigneurs ont le droit de donner des ordres au bourreau et l’un d’eux sans perdre temps ouvre le bal !
    Quentin Falconnier policier en cybercriminalité arpentant les méandres du Dark Web, tombe sur les vidéos du site La Saignée . Ayant un passé dans le domaine de la recherche de criminel sur le Dark Web il décide d’enquêter coûte que coûte, afin de découvrir l’identité du coupable qui se cache sous le masque du bourreau et mettre fins à toutes ses exactions.
    Pour cela il se créera un profil sur le Dark Web, DR_S@TaN entrera dans l’univers de la Saignée en utilisant tout ses talents de cybercriminalité tout en jouant si je peux dire ? avec le code de procédure pénale, les témoins, les victimes et ses collègues policiers des différents services. Précision ultime Quentin est un policier très borderline !
    En parallèle avec cette enquête sur le Dark Web, nous faisons la connaissance d’Estel Rochand. Une femme policière écartée de la police à la suite d’une terrible bavure ayant causé la mort d’une de ses collègues, et qui pour vivre s’est reconvertie dans la sécurité des personnes comme garde du corps dans une boite louche et auprès d’un écrivain et d’autres individus que vous aurez tout le loisir de découvrir.
    Estel Rochand, c’ est une femme en miette, son couple avec Léo bat de l’aile. Ancienne championne de boxe elle se fraye un chemin à coups de poings, à coups de pied bien placé notamment lorsqu’elle se confronte à la gente masculine, si vous voyez, à défaut de séance chez la psy. La voilà prise dans un engrenage qui va très vite devenir infernal .Un piège vicieux et insidieux qui va la conduire jusqu’à... l’extrême violence.
    Tout au long de ce roman de 557 pages Cédric Sire distille des indices, nous laissant penser que nous sommes très prêt de la vérité lors des différents chapitres écrits conduites sous la forme d’une urgence caractérisée par le décompte morbide de La Saignée.
    Cédric Sire ne nous épargne rien dans les descriptions des corps déchirés, mais aussi dans l’âme noire de ces différents personnages machiavéliques. La Saignée est un thriller qui n’est pas à mettre dans toutes les mains, surtout si vous avez une âme sensible.
    Par contre si vous aimez des intrigues bien construites,de la tension, de l’extrême noirceur, quelques palpitations et que vous n’ayez pas peur de l’hémoglobine qui dans ce livre coule à flots, La Saignée de Cédric Sire ne vous laissera pas indifférent. Ultime précision : Cédric Sire dans La Saignée maintient le suspens jusqu’aux dernières lignes de son livre qui s’achève par un final explosif ! Mais après avoir lu ce terrible compte à rebours vous vous demanderez comme moi, si vous n’êtes pas vous aussi un voyeur. Bien à vous !

  • Sylvie Belgrand 20 janvier 2022
    La Saignée - Cédric Sire

    À chaque nouveau bouquin, il me semble que Cédric Sire écrit de mieux en mieux, qu’il gagne en maturité, que son style tend vers la perfection. Son "Vindicta" avait déjà été une bonne baffe, "La saignée", c’est carrément un uppercut. J’ai lu ce thriller d’une traite, fascinée par sa noirceur, soufflée par sa violence, et profondément touchée par son personnage principal. Au niveau écriture, c’est la note parfaite tant pour le style que pour le rythme. Je suis définitivement accro et j’en redemande.

    #LaSaignée #CédricSire #Fayard #Livre #chroniques #polar #SerialKiller #TueurEnSerie #thriller #Noir

    Le quatrième de couverture :

    « Est-ce que tu aimes ? » clame le site sous la photo d’un cadavre mutilé.
    Sur le Dark Web, il existe des espaces interdits au commun des mortels où les voyeurs de la pire espèce assouvissent leurs pulsions.
    Estel Rochand a été écartée de la police à la suite d’une terrible bavure qui a causé la mort d’une innocente. Sa vie est en miettes, son couple à la dérive. Désormais garde du corps de seconde zone, cette ancienne championne de boxe se fraie un chemin dans l’existence comme elle l’a toujours fait : à coups de poing...

  • DesLivresEtMoi7 7 janvier 2022
    La Saignée - Cédric Sire

    Voilà une éternité que j’attendais ce précieux moment de tenir le nouveau roman de Cédric Sire entre mes mains… Une insoutenable attente qui s’est achevée le 29 septembre dernier, lorsque je me suis ruée en librairie à la sortie du travail pour me procurer enfin « La Saignée« , qu’il m’a fallu extirper des caisses dans lesquelles il se trouvait encore, sous le regard inquiet du libraire face à ma mine réjouie devant ce titre sanglant… Un titre dans lequel je me suis plongée sans tarder, ne le quittant qu’à regret pour le retrouver avec avidité dès que j’en avais la possibilité, plus addict que jamais : Oui je suis effrayante parfois – souvent – mais j’assume complètement !

    Car vous n’êtes décidément pas prêts à ce qui vous attend derrière ces pages, personne ne l’est. En effet Cédric Sire vous entraîne ici aux confins du Dark Web aux côtés des êtres les plus ignobles qui soient à travers une intrigue particulièrement redoutable et diablement maîtrisée, qui vous happe dès les premières lignes et ne vous laisse plus aucun répit jusqu’à la dernière page tournée. Bien plus retors que vous ne l’imaginez, l’auteur a pensé à tout, s’étant minutieusement documenté pour vous offrir bien plus qu’un roman prenant et palpitant, mais une véritable expérience littéraire, dangereusement immersive et d’une sidérante crédibilité.
    Dès lors vous n’avez plus qu’à encaisser les chapitres comme les coups en compagnie d’une poignée de personnages complexes et atypiques que Cédric Sire a méticuleusement étoffés. Pris au piège comme ils semblent l’être (d’)eux-mêmes, le lecteur se retrouve en proie à des sentiments aussi forts que variés les concernant, tant ils s’avèrent ambivalents voire malaisants pour ne se dévoiler complètement qu’à l’issue du roman, ce qui a le don de faire grimper la tension.
    Une tension d’autant plus palpable que la plume de l’auteur est vive, efficace et percutante, son style très visuel tout à la fois brutal et captivant, au rythme de chapitres courts et entraînants qui ne font qu’accélérer notre rythme de lecture, pour faire de ce livre un véritable page-turner impossible à lâcher une fois qu’on s’y est laissé prendre.

    En bref, un polar très actuel et plus noir que le vantablack, aussi dense et intense que violent et saisissant… Mais surtout très addictif : Est-ce que tu aimes ? Moi oui, à mes risques et périls !

    Lu en octobre 2021
    Ma chronique complète : https://deslivresetmoi7.fr/2021/10/chroniques-2021-la-saignee-de-cedric-sire.html

  • emy8909 27 décembre 2021
    La Saignée - Cédric Sire

    Deux histoires se croisent dans ce thriller addictif que nous propose @sirecedric . Tout d’abord il y a Estel Rochand ex championne de boxe qui s’est vu être recalée de la police suite à une bavure, seulement voilà, depuis ce tragique accident sa vie part en vrille. Elle tente tout de même de s’en sortir avec son boulot de garde du corps.

    Et puis on rencontre Quentin Falconnier, policier spécialisé en cybercriminalité qui enquête sur une Red Room du Dark Web appelée La Saignée qui diffuse en direct les pires atrocités qui soit. Son but ? Arrêté les dirigeant quoi qu’il en soit.

    L’auteur nous propose une histoire sombre, sanglante et intelligemment menée avec pour fond le Dark Web, cette face cachée et sombre d’internet, où n’importe qui pourrait y avoir accès, où le pire se déroule sans savoir qui s’y cache, et si c’était des personnes que l’on côtoie ?

    D’ailleurs Cédric Sire nous plonge dans le bain dès les premières pages, n’y allant pas par quatres chemins. Une fois commencé, on ne peut plus le lâcher, la finalité ? Connaître la fin.

    En bref j’ai adoré ce thriller, je l’ai même dévoré, il fait partit obligatoirement de mes coups de coeurs

  • colorandbook 10 décembre 2021
    La Saignée - Cédric Sire

    https://colorandbook.blogspot.com/2021/12/la-saignee-de-cedric-sire.html?m=1

    La saignée est un thriller haut en couleurs, terriblement efficace, addictif et entraînant. C’est sombre, glauque, angoissant, machiavélique, parfois même malsain, voire dérangeant ou bien encore choquant. Ce roman nous plonge dans un océan de noirceur humaine qui montre le pire de l’humain et de la violence. Tout est bien travaillé, complexe et tranchant. Un thriller efficace qui ne manque ni d’actions, ni de rebondissements, ni de mystères.

    les +

    * L’ambiance du roman est très sombre, dérangeante et angoissante.

    * J’ai adoré les deux histoires que l’on découvre parallèlement. Que ce soit celle d’Estel qui s’est retrouvée dans un engrenage de violence et de haine dont elle a du mal à se sortir, ou celle de la traque des psychopathes qui se cachent derrière le site de « La Saignée ». Ce site du Dark Web représente ce qu’il y a de pire chez l’humain, un condensé de violence et de perversion qui donne envie de vomir

    * Les personnages sont complexes, construits et travaillés. C’est paradoxal car pour certains je les ai trouvés à la fois antipathiques et énervants, mais sous d’autres facettes attachants.

    * Cédric Sire à une plume rudement efficace. Il réussit parfaitement à installer un rythme et une ambiance sombre, dérangeante et angoissante. C’est fluide, bien écrit, dynamique et percutant

    Les – :

    * Malgré le rythme effréné, j’ai rencontré quelques longueurs.

    * Un ou deux retournements de situation qui apparaissent un peu comme un cheveu sur la soupe.

  • Savy 19 novembre 2021
    La Saignée - Cédric Sire

    J’ai découvert Sire Cedric avec son premier thriller Avec tes Yeux et depuis j’ai continué à le suivre.
    Avec La Saignée l’auteur voulait être plus dans le réaliste et bien bravo on y est.
    Du pur thriller, addictif, noir et j’en passe, du début à la fin impossible de lâcher le livre.
    Pour tout ceux qui doutent je vous le dit foncez sans hésiter.
    Et à tous ceux qui me demanderai.
    Est-ce qu tu aimes ?
    Je réponds oui j’ai adoré..!!

  • Bérénice BP 7 novembre 2021
    La Saignée - Cédric Sire

    📚La Saignée, Cédric Sire 📚

    Première lecture commune avec le merveilleux club littéraire Quartier Noir organisé par @dbooks__.

    La Saignée est le 10e roman de @sirecedric, pour ma part, il s’agit de ma première lecture de son œuvre et je ne regrette pas d’avoir commencé par le dernier. Surtout que j’ai eu la chance de rencontrer cet auteur si accessible et plein d’humour lors de la sortie en librairie de ce roman magistral.

    Bon, il est temps de vous donner mon avis, mais difficile de trouver les mots sans spoiler !!!

    Tout d’abord, c’est le thème du Dark Web qui m’a le plus attiré, car il s’agit d’un domaine encore très flou actuellement. Personne ne sait exactement la totalité des horreurs qui peuvent s’y dérouler et certaines de ces abominations naviguent entre le réel et le mythe. Ici, l’auteur met en scène une des « légendes » du Dark Web : la Red Room, salle de torture diffusée en direct.

    Puis, au fil des pages, la découverte de l’écriture de l’auteur et le rythme qu’il a donné au récit m’ont captivé. Les chapitres sont courts et s’enchaînent à une vitesse affolante ! Un véritable page-turner. L’alternance des points de vue à chaque chapitre ou presque donne une dimension ambivalente à l’intrigue et permet de se placer sous tous les angles. Tous les personnages sont atypiques, attachants à leur manière et surtout torturés à souhait. Toute la tension passe par eux et par Estel en particulier dont la psychologie est d’une complexité extrême. Mais qui n’est pas tourmenté aujourd’hui ?

    Pour conclure, sans trop en dévoiler, j’ai particulièrement apprécié que des personnages féminins d’une telle force y aient une place prépondérante. Après tout, pourquoi faudrait-il toujours éloigner la femme de la violence comme s’il s’agissait de deux éléments antagonistes ?

  • Les_lecturesdeflo 5 novembre 2021
    La Saignée - Cédric Sire

    Bon je ne vais pas m’éterniser à vous faire le pitch de ce livre qu’on ne cesse de voir passer sur les réseaux. Et pour cause, Cédric Sire est devenu un auteur incontournable et une valeur sûre dans son domaine. Alors pensez bien que son tout dernier ouvrage, qui était tant attendu, ne peut qu’inonder nos écrans ! Je ne vais pas vous mentir, comme les autres, j’étais ultra impatiente de le lire.

    Et alors qu’en est-il ???

    L’auteur confirme son talent. C’est très bien écrit, abouti, les personnages sont fouillés et on ne peut que souligner le gros travail de recherche qu’a du fournir l’auteur sur le Dark Web, les réseaux obscurs et tout ce qui entoure cet environnement nauséabond. Comme à son habitude, Cédric Sire n’épargne pas son lecteur. C’est violent, autant physiquement que psychologiquement. Le scénario tient la route et tout m’a semblé compréhensif et limpide même si je ne suis pas familière des termes employés qui touchent au hacking et à l’informatique en général.

    Néanmoins, je n’ai pas été transportée, et tout n’a pas fonctionné sur moi. Mon esprit était probablement occupé ailleurs, et cela m’a peut-être empêchée d’apprécier pleinement ma lecture.

    En résumé, ET ÇA N’ENGAGE QUE MOI (je sens que je vais me faire des amis sur ce coup là…), c’est un bon bouquin, mais pas mon préféré de l’auteur.

  • eTemporel 3 novembre 2021
    La Saignée - Cédric Sire

    On se retrouve aujourd’hui avec le dernier Cédric Sire, La saignée, paru à la fin du mois de septembre aux éditions Fayard. C’est un auteur que j’apprécie beaucoup et chacune de ses sorties livresques est pour moi un petit événement. Depuis quelques années, il s’attèle à des intrigues plus réalistes, sans cette touche de fantastique qui était un peu sa marque de fabrique à ses débuts. Le challenge lui réussit plutôt bien, La saignée en est une nouvelle preuve.

    On suit les pas d’Estel, ancienne policière, écartée de la police à cause d’une bavure et devenue garde du corps parce qu’il faut bien manger. C’est une jeune femme boderline, qui maîtrise avec beaucoup de difficultés des pulsions hyper violentes qui la hantent et lui pourrissent la vie, il faut bien le dire. En parallèle, il y a Quentin, policier en mal de reconnaissance, obsédé par l’idée de montrer ses capacités au reste du monde, quitte à en faire un peu trop. Deux personnages complexes et torturés.

    Tous deux vont se trouver mêlés à une sombre affaire de red room sur le Dark Web, une des mythiques chambres rouges où des femmes sont torturées et tuées en direct pour satisfaire des voyeurs pouvant donner des ordres sur un chat. Une intrigue pour le moins angoissante, quand on songe à tout ce qui grouille sous nos pieds, càd sur ce mystérieux Dark Web auquel on ne veut surtout pas avoir accès mais qu’on aimerait bien que les autorités démantèlent brique à brique.

    L’autre grande thématique du livre, c’est la violence en elle-même. Estel y est littéralement accro. Elle a besoin de ça pour évacuer la frustration que sa misérable vie génère en elle. Une vie qu’elle déteste et pourtant elle repousse tous ceux qui cherchent à l’aider. Toute la question est de savoir si elle finira victime ou bourreau. Peut-être bien les deux, mon Capitaine, parce qu’on n’est pas dans le monde des Bisounours, loin de là. Ames sensibles s’abstenir, la violence est partout dans ce roman !

    La longueur des chapitres, très courts, participe à en faire un véritable page-turner. Parce que même si on ne l’apprécie pas vraiment, on a envie de savoir ce qu’il va advenir d’Estel, si elle participe réellement à cette horreur. Et puis Quentin réussira-t-il à arrêter ces monstres en toute légalité, ou son obsession finira-t-elle par faire de lui un criminel ? J’ai adoré l’intrigue, j’ai adoré les réflexions derrière l’intrigue, j’ai adoré tout court, en fait. Un thriller efficace, qui envoie du lourd, tout simplement.

  • Sonia Boulimique des Livres 30 octobre 2021
    La Saignée - Cédric Sire

    « Est-ce que tu aimes ? »

    Les romans de Cédric Sire sont toujours dérangeants. L’auteur, en inversant son pseudo, amorce un virage, où il oublie le fantastique. La réalité est déjà bien assez noire…Avec « La saignée », il nous emmène dans un voyage dans les profondeurs du net. Dans le darknet plus précisément. Vous êtes prêts ? Installez un VPN sur votre ordi, téléchargez le navigateur TOR, et c’est parti ! Mais attention : il faut avoir une sacré appétence pour la couleur rouge, rouge sang, hein, et pour les meurtres en direct. Car la Saignée n’est autre que le nom d’une red room (pas le salon de la Maison Blanche, non), nous allons pénétrer sur un site proposant de visionner des meurtres en direct, et mieux, d’y participer via un chat ! Trois niveaux de participants à La saignée : les voyeurs, qui ne peuvent infliger à la victime que des blessures non mortelles, le Saigneur qui a plus de pouvoir, et surtout le Grand Saigneur, celui qui peut décider quand et surtout comment la victime mourra. A chaque séance, ce sont six « voyageurs » qui se régalent de tortures innommables, moyennant une fortune en bitcoins.

    « Est-ce que tu aimes ? »

    « Il se rapproche de l’écran. Sans parvenir à déterminer si ce sont ses sens qui lui jouent des tours, ou si cette photo est bien animée. Puis le texte qu’il connaît par cœur s’affiche lettre après lettre, palpitant lui aussi.

    LA SAIGNÉE
    LA SEULE VÉRITABLE PIÈCE ROUGE
    POUR CONNAISSEURS AVERTIS

    Prenez part à cette expérience
    qui ne se présente qu’une fois dans une vie. »

    Pour nous aider à survivre, Estel Rochand sera notre guide. C’est une ex-flic reconvertie en garde du corps. Elle n’a pas l’air bien nette, cela dit en passant…Elle est suivie par une psy et n’a qu’une seule méthode pour tout résoudre : la violence pure et dure. Quentin Falconnier, lui, c’est le flic. Spécialisé en cybercriminalité, il va essayer de forcer la porte de la red room, même si pour cela, il doit franchir la limite de la légalité. Les personnages sont tout autant dérangés que les cinglés participant à la red room. Difficile de les apprécier ! Car même si le but de Quentin est de découvrir qui tire les ficelles de la Saignée et arrêter ces meurtres en direct, il cache de sombres desseins. Quant à Estel, sa propension à tout régler par un uppercut ou un coup de pied bien placé ne la rend pas hyper agréable. Ma curiosité a toutefois été titillée car j’avais envie de connaître son parcours, savoir ce qui l’avait menée à se perdre dans cette colère qui la suit pas à pas.

    « Est-ce que tu aimes ? »

    Cédric nous livre un roman saignant, servis aux petits oignons. Un pavé que j’ai dévoré telle une affamée de mots. Même si j’ai trouvé « La saignée » un chouia moins page turner que les autres romans de l’auteur que j’ai pu lire. La narration est implacable et saisissante. La plume de Cédric est vive, elle claque. Âmes sensibles, fuyez, car Cédric ne nous épargne rien. Il titille le côté voyeurisme du lecteur, son envie de découvrir les méandres du Mal, bien caché derrière son bouquin et sous son plaid. Car entre les lignes, on sait que « La saignée » n’est que pure fiction, que Cédric joue avec les mots et nos émotions, tel un métronome. Mais dans la réalité, ces red room, est-ce qu’elles existent ? Et si oui, « Est-ce que tu aimerais ? »

    Cédric joue avec la corde sensible du Mal de chacun d’entre nous. Il dissèque ses personnages, mais également le lecteur, avec un scalpel bien affûté.

    Un roman qui bouscule et fait réfléchir, une lecture qui m’a vraiment chamboulée, je n’en suis pas ressortie indemne.

    « Le bourreau regarde la caméra et lève un pouce. Les participants tapent des hourras.
    La fille sur la chaise se met à secouer la tête et à hurler de toutes ses forces alors que l’exécuteur approche la lame de sa poitrine dénudée. »

    Je remercie les Éditions Fayard et NetGalley pour cette lecture.

    #lasaignée #CédricSire #Fayard #NetGalleyFrance

  • stokely 29 octobre 2021
    La Saignée - Cédric Sire

    J’ai beaucoup aimé certains précédents opus de l’auteur comme Avec tes yeux ou du feu de l’enfer mais le virage pris pour Vindicta par l’auteur ne m’a pas du tout convaincu. J’attendais donc beaucoup de cette nouvelle parution deux ans après le précédent, le sujet aurait pu me plaire s’il était bien traité mais cela ne l’a pas fait à mes yeux.

    Plusieurs choses m’ont rebutées dans ce récit, des personnages caricaturaux au possible pour commencer je n’ai pas cru une seconde au personnage d’Estel, jeune femme plus qu’écorchée vive qui devient garde du corps d’un célèbre écrivain.

    De l’autre côté une enquête sur une red room du dark web ou des tortures sont exercées par certains commanditaires à distance, ceux qui semblent avoir le plus d’argent qui peuvent donner des ordre au bourreau.

    Le premier chapitre était à mes yeux prometteur et même limite trop violent pour moi qui est pourtant une adepte du genre.

    La plume de l’auteur se lit toujours aussi bien mais je n’ai pas trouvé ce récit addictif et je dois même avouer que j’ai du me forcer pour venir au bout de ma lecture.

    J’ai vraiment déchanté à partir du moment ou Estel devient garde du corps du célèbre auteur à succès car Cédric Sire n’hésite pas à placer le nom d’ami auteurs qui sont entourés selon ses dires de groupies voir même plus.

    Cela n’est pas évoqué discrètement mais répétés à plusieurs reprises tout au long du récit, faisant passé à mes yeux les lectrices pour des écervelées de premier choix....Pour avoir assister à divers rencontres ou salons ce type de comportement existent et il est facilement visible pour certains auteurs mais personnellement je vais voir les auteurs dont j’aime les écrits.

    Une lecture qui ne m’a pas convaincu et qui m’a même plutôt complétement détourné de l’auteur au vue de certains points évoqués.

  • angelita 16 octobre 2021
    La Saignée - Cédric Sire

    La saignée de Cédric Sire, présentation
    Surf anonyme sur le dark web. En direct, torture d’une femme jusqu’à la mort. Il y participe derrière son écran et il donne des instructions.

    Quatre ans auparavant, Estel travaillait dans la police. Elle doit voir un psychologue car elle a tué quelqu’un dans l’exercice de ses fonctions. Elle ne sait pas si elle sera blanchie. Mais Estel a toujours envie de frapper. Elle est une championne pour ça.

    Avis La saignée de Cédric Sire

    Et voilà, le dernier Cédric Sire lu. Lors de notre dernière rencontre à Quai du Polar, il m’avait annoncé la sortie de son dernier roman. Je l’attendais donc avec impatience. Il a fallu d’un dimanche après-midi pour avaler pratiquement les 3/4 du roman.

    La saignée de Cédric Sire, ce sont pour moi trois personnages principaux et d’autres qui ont, quand même, un sacré rôle à jouer. En premier, il y a Estel, une jeune femme qui a subi plusieurs traumatismes au cours de sa vie. A l’heure actuelle, elle est garde du corps et n’hésite pas à utiliser ses poings pour faire mal, voire très mal. Mais Estel est mal dans sa tête, elle a de nombreuses absences, de plus en plus, et elle ne sait pas ce qu’elle a pu faire pendant ces trous noirs. Son couple est au plus mal. Elle est également manipulée par ses différents employeurs.

    Quentin Falconnier est le meilleur dans son job. Il traque tout ce qui concerne les méandres du web afin que les coupables passent en justice. Après Versailles, il se retrouve à Marseille et lors d’une enquête, il découvre l’indicible, des meurtres qui se déroulent en direct, en présence de quelques personnes qui donnent des ordres. Sa croisade va être de trouver cette louve, ce bourreau car c’est bien une femme qui prend du plaisir à donner les pires sévices et à tuer. Son enquête va le mener à Paris et il rencontrera Delphine Bellefonds qui plongera, avec lui, dans cette enquête. Mais cette dernière tiendra compte des avertissements de ses collègues.

    Un patron d’une boîte de nuit, un auteur à succès, un petit ami, Léo, et sa collègue font partie des personnages secondaires mais qui tiennent une grande place dans ce roman.

    Le monde littéraire avec ses dédicaces, ses salons, ses rencontres auteurs-lecteurs, leurs fêtes également et là un clin d’oeil à Olivier Norek. Autre clin d’oeil et pas des moindres et pas sympathique non plus, celui à Matzneff, car Cédric Sire dénonce les viols commis, les violences envers les femmes. Le personnage de l’écrivain de Cédric Sire en est une parfaite représentation. Un homme manipulateur qui fait de nombreuses victimes et la dernière en date sera Estel qui a compris les manigances de cet homme mais qui ne s’imagine pas son degré de cruauté. Les hommes sont cruels, mais certaines femmes le sont tout autant, voire plus, pour assouvir leurs fantasmes, leurs côtés noirs.

    Je n’ai pas eu peur de me plonger dans les méandres du dark web, d’assister à toutes ces violences, tous mes meurtres mais aussi la violence dégagée par cette jeune femme Estel. J’étais bien protégée par Cédric Sire et mon livre. Je me suis laissée avoir par les pistes laissées par l’auteur et qui, en définitive, se révèlent fausses.

    Cédric Sire nous offre un roman magistral, très documenté, qui tient en haleine son lecteur pendant près de 600 pages, pendant juste quelques heures de lecture. Cela va être forcément long d’attendre le prochain, mais j’ai de la chance puisqu’il me reste quelques Sire Cédric, parmi les premiers romans de l’auteur, à lire.

    Totalement addictif, totalement maîtrisé, totalement visuel. J’ai retrouvé cette plume que j’adore tant. Le prologue est époustouflant. J’ai trouvé les 100 premières pages longues à se mettre en place, mais elles sont comme une introduction des personnes. Cela n’empêche que ce soit un véritable coup de coeur de ce mois d’octobre 2021.

    J’avais commandé ce roman sur un site mais quand j’ai vu sur les réseaux sociaux que Cédric Sire promettait une dédicace en commandant son roman à la Librairie de la Renaissance à Toulouse, j’ai annulé ma première commande et en effectué une autre. Ce qui fait que j’ai reçu mon roman dédicacé et j’en remercie l’auteur.

  • Lectures noires pour nuits blanches 15 octobre 2021
    La Saignée - Cédric Sire

    "Est-ce que tu aimes ?

    La saignée
    Le dernier livre rouge de Cédric Sire
    Pour lecteurs avertis

    Prenez part à cette lecture
    qui ne se présente qu’une fois dans une vie

    ENTRER
    ou
    QUITTER

    BIENVENUE
    GRAND LECTEUR"

    Le compte à rebours est enclenché...
    Bienvenue dans l’univers de Cédric Sire. Préparez-vous pour un thriller sanglant, très violent, glaçant, rythmé et dangereusement addictif. Un redoutable page turner comme l’auteur sait si bien les faire. Préparez-vous, car rien qu’en ayant lu le prologue, ceux qui ne le seraient pas pourraient bien vomir leur quatre heures.

    Dès les premières lignes, on plonge dans les profondeurs du Dark Web, qui vous donne accès à tout ce qu’il y a de plus abject et répugnant. Les pires fantasmes, les abominations les plus perverses, tout vous est offert. Ici il s’agit de red room, de victimes torturées et mises à mort en direct sous l’oeil de voyeurs anonymes.
    L’auteur a tissé son intrigue de main de maître. Tout y est millimétré dans les moindres détails, réglé comme du papier à musique. Son écriture percutante et acérée fait merveille. Il instille le doute en laissant volontairement des zones nébuleuses. Il brouille les pistes nous entraînant là où il veut nous mener. Il m’a entraîné malgré moi dans des endroits où je ne voulais pas me risquer, provoquant en moi un étrange mélange d’attraction et de répulsion mêlé de curiosité morbide.

    La psychologie des personnages est également bien travaillée. On va suivre deux protagonistes principaux. Estel Rochand, une ancienne flic et championne de boxe, est désormais garde du corps. C’est une femme très mystérieuse et ambiguë qui a beaucoup de mal a canaliser sa violence et n’hésite jamais à se servir de ses poings.
    Puis Quentin Falconnier, enquêteur dans la cybercriminalité, prêt à tout pour conclure son enquête. Pour lui tous les moyens sont bons. Je n’ai pas ressentie de réelle empathie pour aucun personnage, plutôt du dégoût pour la plupart d’entre eux. Ils sont tous plus ou moins dérangeants ou dérangés.

    Comme Vindicta, que j’avais adoré, ce thriller se distingue par la tension et la violence omniprésente. C’est d’une noirceur ! C’est fort, intense et dérangeant. Et cette tension qui ne vous lâche pas une seconde et atteint son paroxysme dans ce final explosif. C’est cruellement bon !
    Un livre qui m’a marqué et que je vous recommande si vous avez le coeur bien accroché.

    Alors,"est-ce que tu aimes ?" Moi, j’ai adoré, et toi ?

    Je remercie #NetgalleyFrance et les Éditions Fayard pour cette excellente lecture.

  • L’atelier de Litote 7 octobre 2021
    La Saignée - Cédric Sire

    Le titre La saignée, une belle couverture rouge, tout nous laisse envisager un thriller sanglant et ce n’est rien de le dire. Il faut avoir les tripes bien accrochées pour supporter les descriptions des pires sévices qu’un être humains puisse faire subir à un autre être humain. La torture ce révèle encore plus abjecte quand on comprend dans quelles conditions elle s’exerce, dictée par des internautes à travers le Dark Web pour une mise à mort en direct. Il faudra à la police au moins le talent de hacker de Quentin Falconnier pour espérer remonter la piste des cybercriminels.
    Estel Rochand ex-flic, championne de boxe ne se remet pas de la bavure qui lui a couté sa carrière et voit sa vie détruite alors qu’elle-même devient de plus en plus borderline. Un scénario efficace qui se déroule au fur et à mesure des découvertes de Falconnier. Des alternances de chapitres entre la vie d’Estel qui reste un personnage mystérieux pour qui j’ai eu du mal à ressentir de l’empathie, il faut dire qu’elle exsude la violence par tous les pores de sa peau.
    Une enquête centrée sur les techniques informatiques et l’anonymat qu’elles entraînent. Une écriture percutante où chaque mot est à sa place et enfin une intrigue travaillée au cordeau pour notre plus grand plaisir. J’ai suivi la piste avec un effroi mêlé de curiosité malsaine pour savoir jusqu’où l’auteur voulait nous emmener. Je n’ai pas vu passer le temps et j’ai même savouré le clin d’œil de l’auteur alors qu’un de ses personnages est un écrivain sans grand talent mais dont le succès féminin ne se dément pas, que doit-on comprendre ?
    Un final éprouvant où chaque minute compte, tension, adrénaline de quoi faire monter la pression d’un cran. Bonne lecture.
    http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2021/10/07/39151476.html

  • Emysbook 5 octobre 2021
    La Saignée - Cédric Sire

    S’il y a bien un livre que je devais absolument lire c’est celui-ci. Un récit à la fois intense et marquant. Brûlant d’actualité et d’humains dangereux.

    Parce que c’est la tout le style de l’auteur, nous faire monter crescendo dans la dérive humaine, dans les bas-fonds du dark net, là où se déroule les pires choses. C’est bien connu et pourtant Cédric Sire arrive à apporter quelque chose de nouveau : sa touche personnelle.

    On finit par détester tout et tous le monde, chaque personnage et encore plus laid que le précédent. Et pourtant il y en a un qui ressort de ce lot, qui parmi toutes ces personnes nous permet de croire en quelque chose de bon.

    Parce que, qu’on se le dise, ce roman il est complètement addictif 😱 ne pensez pas vous ennuyer à ses côtés !!
    J’ai tellement accroché avec cette histoire brutale et qui monte dans l’horreur petit à petit sans nous laisser une seconde de répit !

    L’auteur est tellement doué pour nous retourner le cerveau qu’on fini par être manipulé, on est là, on attends la sentence et j’ai adoré ça, j’ai adoré me faire balader comme une marionnette.

  • kris_k 1er octobre 2021
    La Saignée - Cédric Sire

    La saignée, est un livre pour publique averti, d’une part on va suivre Estelle Ronchand, ancienne boxeuse, qui après une bavure policière finira par être écarté de ce milieu et se reconvertira en garde du corps pour un patron qu’on peut qualifier de pourriture. Puis on a Quentin Falconnier, qui lui est enquêteur dans le domaine de la cybercriminalité et en connait un rayon sur tout ce que cache en informatique et ces dérives. Il finira par tomber sur une vidéo qui fait froid ans le dos, une mise à mort en direct appelé La Saignée.

    Je connaissais l’auteur de nom et d’avoir vu de nombreux post défiler sur les réseaux sociaux. Je n’avais pas encore eu l’occasion de lire un de ces livres, avec La saignée c’est chose faite et je regrette juste de ne pas avoir eu l’occasion de le lire plus tôt, pas grave je me rattraperai plus tard.
    Dès les premières pages j’ai très vite su que j’allais beaucoup aimer ce livre, et effectivement c’est même un coup de cœur tellement je l’ai trouvé bon. Depuis le début Cédric Sire nous manipule avec agilité, on va sans cesse se demander ce qu’il en est vraiment, l’auteur joue avec son lecteur et je dois dire qu’on adore ça !

    Estelle est un personnage que j’ai beaucoup aimé, son côté brut qui ne craint pas de cogner, eh bien ça change un peu des hommes pleins de testostérones qui s’y croient, ici c’est une femme qui cogne fort et qui est plutôt doué, bref j’adore !

    Enfin voilà vous aurez bien compris, ce livre, je l’ai adoré dès les premières pages et ce jusqu’à la dernière et dommage qu’il y ait une fin !
    Mon premier Cédric Sire mais certainement pas mon dernier ! Pour les fans du genre qui n’ont pas peur d’un peu de violence et de sang, FONCEZ c’est du lourd !!!

    Je remercie #netgalleyfrance ainsi que les #editionsfayard #laSaignee.

  • Aude Lagandré 29 septembre 2021
    La Saignée - Cédric Sire

    Une red room dans les profondeurs du dark web. Cette pièce peinte en rouge « accueille » en son sein une victime qui subira toute forme de tortures. Six participants, « six voyageurs des zones les plus sulfureuses du Web profond. Bien à l’abri chez eux, tout-puissants derrière leur anonymat. Leurs doigts humides sur leurs claviers. Leurs fantasmes en ébullition.” Le Grand Saigneur a le pouvoir de mort, Le Saigneur participe activement, et 4 voyeurs peuvent faire infliger des supplices ne provoquant pas la mort. Une jolie brochette de cinglés dont tous les desiderata sont exécutés par un bourreau, silencieux, discipliné, obéissant et impassible. « La saignée, la seule véritable pièce rouge pour connaisseurs avertis. Prenez part à cette expérience qui ne se présente qu’une fois dans une vie. »

    Dans un même temps, rencontre avec Estel Rochand. Ancienne flic, virée pour cause de bavure policière, Estel s’est reconvertie dans le métier de garde du corps. Affûtée, ex-championne de boxe qui n’a pas froid aux yeux, elle travaille pour une saleté de la pire espèce Clément Droux, une ordure qui trempe dans une palanquée de sphères illicites.

    D’entrée de jeu, ce qui est assez frappant et plutôt inhabituel, c’est que j’ai rapidement pris en grippe la plupart des personnages (pour des raisons diverses, certes), mais l’auteur prend un malin plaisir à mettre assez rapidement l’accent sur des côtés de leur personnalités assez détestables. Il n’y en a pas un pour racheter l’autre. Quentin Falconnier, flic, chasseur des « loups vicieux » qui naviguent à couvert sur le dark web, que le lecteur rencontre un peu plus tard dans le récit n’échappe pas à cette règle. Malgré de bonnes intentions, débusquer ceux qui organisent La Saignée, quelque chose m’a profondément dérangé chez lui sans que je puisse réellement mettre le doigt dessus. Difficile également de comprendre les actions et les réactions de Estel Rochand qui a l’air de s’enfoncer dans une spirale infernale dont le lecteur ne comprend pas les tenants et les aboutissants. Elle est entourée d’une aura mystérieuse où les coups font loi, tiraillée psychologiquement par des choses que l’auteur tait (volontairement) et qui provoquent des pertes de conscience de plus en plus fréquentes, des souvenirs absents de sa mémoire. Cédric Sire rassemble en 560 pages toute la lie de l’humanité, personnages inhumains, cruels, sadiques et barbares qui n’ont de cesse que de réduire les plus faibles au rang de chair à consommer, misogynes, obsédés par le sexe et la violence. Rassurez-vous, l’écrivain parvient à faire naître une réelle empathie pour certains de ses protagonistes dont la chair et l’âme à vif gagneront peu à peu vos faveurs, en révélant, pas doses homéopathiques, leurs secrets les mieux enterrés pour vous permettre de mieux les déchiffrer.

    Et pourtant… Si l’on peut se demander ce qui se passe dans la tête d’un écrivain de thrillers pour imaginer de telles monstruosités, on peut également se demander ce qui se passe dans la tête d’un lecteur pour lire de telles abominations. Cédric Sire a un véritable univers qui lui est très personnel, une écriture incisive, parfois vitriolique, aussi tranchante qu’un Haiku Itamae. L’atmosphère sombre qu’il crée dans tous ses romans embarque le lecteur dans un autre espace temps, plus sombre, plus rouge aussi. C’est d’autant plus vrai ici, quand les portes du dark web s’ouvrent lentement pour laisser entrevoir le pire, engendré par notre société hyper connectée. Nous entrons dans un monde de voyeurisme où cachés derrière leurs écrans, des individus peu recommandables cherchent des sensations fortes, bien sûr illégales. Mais nous, lecteurs, nous sommes placés exactement dans la même position de voyeurs en quête de sensations…

    Cédric Sire maîtrise tous les codes du thriller. « La saignée » est un page turner où les choses vont vite et où la psychologie des personnages est distillée avec grand soin : leurs secrets sont bien gardés. Le lecteur se pose mille questions et tourne les pages pour en connaître les réponses. Il est ferré. Il ne sera libéré qu’à la fin du roman où les masques tombent. Là aussi, les protagonistes qui avaient finalement gagné vos faveurs se révèlent enfin, et ne sont pas forcément ceux sur lesquels vous aviez misés. J’ai beaucoup aimé ce compte à rebours permanent qui apporte du rythme, véritable pulsation cardiaque du récit, agrémenté par de franches scènes de combat, très visuelles, décrites avec suffisamment de force pour qu’elles se déroulent littéralement sous vos yeux. Enfin, l’auteur vous envoie sur de fausses pistes que vous n’avez pas anticipées, des retournements de situation propres à ce genre littéraire. Les flashbacks qu’il utilise à dessein pour aider son lecteur à comprendre le personnage d’Estel sont à propos : nébuleux au début, ils deviennent de plus en plus intelligibles pour permettre d’appréhender sa personnalité et de comprendre comment elle en est arrivée là dans sa vie. Estel pour qui « La société est un dépotoir où tout le monde ne cherche qu’à vous baiser, à vous humilier, ou, au mieux, à se servir de vous. » est dans une spirale de destruction sans que l’on sache vraiment pourquoi. « La seule personne que vous aimez faire souffrir, c’est vous, insista la psy. C’est à vous que vous infligez une punition permanente. »

    Si le roman étrille les hommes (ils sont tous de gros pervers sadiques sans aucune morale), il est plus pusillanime avec le sexe féminin. Dans chaque tête de chapitre, vous trouverez le mot femme : la femme en feu, la femme en cendres, les femmes qui passent, la femme sur la photo, les femmes du passé et du présent, la femme dans la pièce, la femme à rebours, la femme enragée. Mais, ne vous y fiez pas trop, car là encore, les cartes sont brouillées. L’intrigue ne se base pas sur une affaire de sexe, mais sur les relations que chacun entretient avec le sexe opposé, qui parfois déteint sur la personnalité ou provoque le rejet. Je regrette de ne pas pouvoir vous parler d’un personnage bien spécifique parce qu’il n’est pas mentionné dans la 4e de couverture. En l’introduisant de cette manière dans l’histoire, Cédric Sire apporte à son récit une dimension supplémentaire que j’ai trouvée passionnante.

    En résumé, « La saignée » n’est pas un thriller pour les fillettes. Le dark web ne regorge pas d’enfants de chœur. Certaines scènes sont trash, ultra-violentes parce que parfaitement décrites. Amateurs de sensations fortes, vous allez être servis, ce roman risque fort de hanter quelques-unes de vos nuits. « Est-ce que tu aimes ? »

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.