Serre-moi fort - Claire Favan

Notez
Notes des internautes
4
commentaires
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

" Serre-moi fort. " Cela pourrait être un appel au secours désespéré.
Du jeune Nick, d’abord. Marqué par la disparition inexpliquée de sa sœur, il est contraint de vivre dans un foyer brisé par l’incertitude et l’absence. Obsédés par leur quête de vérité, ses parents sont sur les traces de l’Origamiste, un tueur en série qui sévit depuis des années en toute impunité.
Du lieutenant Adam Gibson, ensuite. Chargé de diriger l’enquête sur la découverte d’un effroyable charnier dans l’Alabama, il doit rendre leur identité à chacune des femmes assassinées pour espérer remonter la piste du tueur. Mais Adam prend le risque de trop, celui qui va inverser le sens de la traque. Commence alors, entre le policier et le meurtrier, un affrontement psychologique d’une rare violence...

Vos avis

  • QuoiLire 6 juillet 2017
    Serre-moi fort - Claire Favan

    Je ne me lancerais pas dans le résumé du livre car ce serait vous dévoiler les multiples rebondissements que Claire Favan a mis dans ce livre.

    Alors que le livre commence tranquillement, semble-t-il dans un thriller de disparition, la première claque arrive au premier tiers du livre. Comme ses personnages dans l’histoire qu’elle nous conte, Claire Favan se joue de son lecteur, elle le mène par le bout du nez. Elle le laisse s’installer confortablement dans l’histoire, lui fait croire que bien que soutenue, l’histoire est toute tracée. Mais ce n’est pas le cas, la route prend un méchant virage à 90 degrés. Le lecteur doit alors faire face à une nouvelle histoire.

    Chapeau Madame.

    Souvent ce genre de revirement n’arrive qu’en fin de livre en guise de conclusion, d’effet final. Ici, l’auteure montre toutes ses qualités de conteuses en le faisant plusieurs fois, à des degrés divers. Le lecteur est surpris, malmené... mais il aime cela.

    Son style est impeccable avec un parfait dosage entre histoire, présentation des personnages, de leur psychologie, du monde dans lequel ils évoluent.

    Un seul défaut, c’est trop court pour nous : : 384 sur un été à plus de 5000 pages lues, tout juste une histoire de transition entre deux pavés.
    (https://quoilire.wordpress.com/2016/09/19/claire-favan-serre-moi-fort/)

  • feursy 7 août 2017
    Serre-moi fort - Claire Favan

    Un thriller noir très original dans sa construction en trois parties qui semblent indépendantes des unes des autres et pourtant... L’auteur relance de manière astucieuse l’intrigue à la fin de la première partie et au tout début de la troisième. Des scènes violentes et difficiles et une tension qui s’accentue au fil des pages. Une écriture directe et crue qui rend parfaitement l’ambiance glauque, les caractères des personnages sont parfaitement étudiés. Un face à face psychologique façon Stephen King jusqu’au dénouement final qui ne déçoit pas le lecteur comme trop souvent dans les romans policiers.

  • Krysaline555 26 juin 2018
    Serre-moi fort - Claire Favan

    Nick a 15 ans en ce début de livre. Il fait la terrible et traumatisante expérience d’être le « survivant » au sein d’une famille où sa soeur Lana, 17 ans, disparait brusquement d’un jour à l’autre sans laisser aucunes traces d’elle. Nick sera celui qui devient « transparent ». Celui dont le seul fait de vivre est presque une « insulte » à la disparue. Celui enfin qui va devoir prendre en charge le quotidien de la famille face à l’abdication totale des parents, rongés par le chagrin, qui se réfugient, l’une dans les médicaments pour la mère, l’autre dans l’alcool pour le père. Avant de finalement se reprendre et de se consacrer exclusivement et totalement à la recherche de leur fille disparue, comme si elle avait été fille unique. Nick n’existe plus à leurs yeux et grandit ainsi par force et sans amour.

    Pour la fin de cette première partie, j’avoue que l’idée m’avait vaguement effleurée ; elle m’a donc moins scotchée que prévu mais j’ai été étonnée que cette révélation intervienne si tôt dans l’histoire ! Mais las !! Ce n’était qu’un début !!

    Puis on rentre dans le roman dit « a tiroirs ». En effet, en seconde partie, on suit ce qui semble être une toute autre histoire : celle d’Adam Gibson, flic chevronné, père de deux enfants. Tous désemparés face à la mort de leur mère et épouse qui vient tout juste de décéder des suites d’un cancer après une bataille acharnée de plusieurs années.

    Adam, endeuillé va sans délais et ce malgré l’avis de son entourage, se plonger dans le travail et s’investir à corps perdu – au grand dam de sa fille qui lui reproche de ne pas avoir été disponible lors des rechutes et à la mort de sa mère – dans une enquête qui va le mener sur la piste d’un tueur en série suite à la découverte d’un charnier en forêt, renfermant 24 corps de jeunes femmes qu’ils va leur falloir identifier, par de jeunes enfants qui jouaient là.

    La suite ne se dévoile pas sous peine de spoiler tout mais il faut savoir que le rythme haletant ne laisse aucun temps mort et passe de rebondissements en découvertes macabres. On n’a pas le temps de « respirer », on est toujours « à fond » dans l’histoire. Tout comme Karine Giebel, Claire Favan nous plonge dans la noirceur indéfinissable de l’âme humaine sans nous laisser reprendre notre souffle. On est confondu devant tant de cruauté et devant le fait que tant de personnages soient si tordus et tellement abjects.

    La troisième partie est étonnante et bien amenée. Certaines scènes à la limite du supportable et de la démesure restent cependant plausibles et ne manque pas de réalisme !

    Alors, il faut dire que j’ai quand même mis un peu plus d’une semaine à le lire car j’ai dû m’imposer des pauses forcées pour reprendre mes esprits, ma respiration et revenir à la lumière du jour, bref temporiser l’impensable.
    Ce thriller psychologique particulièrement réussi n’a me semble-t-il rien à envier aux plus grands et s’aligne selon moi sur les plus hautes marches du podium (voire la plus haute).

    Vous l’aurez compris, le page-turner de Claire Favan m’a littéralement emballée tout comme le dit les trois parties de son roman : « un peu, beaucoup, à la folie » et je m’en vais courir chez mon libraire faire l’acquisition du reste de sa bibliographie !! Youpi !!

  • Emilie Resse 26 septembre 2018
    Serre-moi fort - Claire Favan

    Wahou quelle claque !!!!
    Quel chef d’oeuvre !!!!
    Un véritable thriller !!! 😱

    Un thriller découpé en 3 parties.
    Dans la 1ere partie, on découvre Nick. Sa soeur vient de disparaître et reste introuvable. Les parents plongent alors dan une grosse dépression d’abord et l’adolescent va devoir assumer seul la déchéance de ses parents et prendre les rênes de la maison.

    Dans la 2eme partie, on découvre Adam Gibson, 42 ans, père de 2 enfants. Après le décès de sa femme, il se voit confier une putain de grosse affaire dans laquelle il va devoir se mettre en danger. Il lui est alors difficile de concilier vie professionnelle et rapports tendus avec ses enfants.

    Et si vous n’avez pas assez souffert jusque là, la 3eme partie du livre va vous en remettre une couche ! Impossible de parler de la dernière partie du livre mais c’est du lourd !

    On monte en puissance tout au long du livre !!! C’est grandiose ! Chaque fin de partie vous coupe le souffle si bien qu’il est difficile de poser ce thriller !

    C’est mon premier Claire Favan et j’adhère complètement à son univers !!! À se demander si ce n’est pas elle la serial killers !!!!

    Majestueux 19/20 👏👏👏

    J’en veux encore !!!!

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.