Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Nymphéas noirs - Michel Bussi

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

8 #AvisPolar
9 enquêteurs
l'ont vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Trois femmes vivaient dans un village. La première était méchante, la deuxième était menteuse, la troisième était égoïste. Elles possédaient pourtant un point commun, un secret en quelque sorte : toutes les trois rêvaient de fuir...
Tout n’est qu’illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouille les pistes. Pourtant les meurtres qui troublent la quiétude de Giverny, le village cher à Claude Monet, sont bien réels. Au cœur de l’intrigue, trois femmes : une fillette de onze ans douée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui voit et sait tout. Et puis, bien sûr, une passion dévastatrice. Le tout sur fond de rumeur de toiles perdues ou volées, dont les fameux Nymphéas noirs. Perdues ou volées, telles les illusions quand passé et présent se confondent et que jeunesse et mort défient le temps. Un étonnant roman policier dont chaque personnage est une énigme.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Vos #AvisPolar

  • jeanmid 19 février 2020
    Nymphéas noirs - Michel Bussi

    Trois femmes , un même destin ? Une jeune , une dans la fleur de l’âge, une à l’hiver de son existence . 1937 - 2010 que s’est il passé entre temps ?
    Plusieurs meurtres non résolus . Giverny et Monet comme tableau de fonds à cette histoire . Un polar dans lequel chaque personnage est une énigme : victime ou coupable ?
    Un Bussi au top : on se fait balader du début jusqu’à la fin dans les ruelles de Giverny mais pas seulement ..Le mystère reste entier jusqu’aux dernières pages ; le dénouement est un parfaite surprise et une belle émotion .
    Du grand art !

  • Ju lit les Mots 23 février 2020
    Nymphéas noirs - Michel Bussi

    L’histoire d’une très grande originalité, dont il est impossible de révéler quelque chose sans dévoiler l’époustouflante intrigue, nous emmène dans des ambiances saisissantes et un récit extraordinaire.

    L’intrigue est construite comme une toile à laquelle on ajoute touche par touche des petits coups de pinceaux délicats et précis pour laisser apparaître peu à peu tout le tableau et permettre au lecteur de construire des hypothèses sur l’enquête, jusqu’à la fin ... Je ne dis rien, de peur de gâcher le plaisir de la découverte...

    Fait partie de ces rares romans qui laissent un très bon souvenir, de ces romans que l’on a envie de faire découvrir.

    Les personnages sont très crédibles avec une profondeur psychologique et une grande authenticité.

    Un coup de coeur et une très belle découverte de ma première lecture de cet auteur.

  • Aria a la pêche aux livres 9 avril 2020
    Nymphéas noirs - Michel Bussi

    Je viens de refermer les nymphéas noirs et l’univers de ce beau roman m’accompagne encore. Michel Bussi est un auteur que je viens de découvrir et qui m’a complètement conquise. J’étais assez réticente à le lire du fait de son immense succès et je regrette d’avoir eu autant d’à priori.
    Le roman met en scène trois femmes, d’âge différents, chacune ayant un lien mystérieux avec l’assassinat de Jérôme Morval. Je me suis attachée à chacune d’entre elles pour des raisons diverses : Fanette, la petite prodige, rêve de remporter un concours de peinture pour avoir la possibilité de se perfectionner dans une école d’art réputée. Stéphanie, institutrice, se sent prisonnière de son mariage. Enfin la fameuse inconnue, accompagnée de son fidèle Neptune, qui vit recluse dans son moulin, passant la majeure partie de son temps à surveiller les allées et venues des habitants et touristes de Giverny. Outre l’intrigue policière, menée de pied ferme par l’inspecteur Serenac et son acolyte Bénavides, ce m’a le plus intéressé est ce fameux mystère entourant les Nymphéas noirs. Était-il possible que Monet les aie peints sachant qu’il refusait d’utiliser le noir dans ses peintures ? De quoi intriguer et de fouiller dans mes livres consacrés à l’histoire de l’ art. Quant au dénouement, j’avais bien quelques idées mais je vous avoue que Michel Bussi m’a joué un beau tour de passe-passe. Pour terminer, je remercie l’auteur pour l’autre beau portrait impressionnniste de cet ouvrage : celui d’une femme passionnée par Aragon et éprise de liberté.

  • Aria a la pêche aux livres 9 avril 2020
    Nymphéas noirs - Michel Bussi

    Je viens de refermer les nymphéas noirs et l’univers de ce beau roman m’accompagne encore. Michel Bussi est un auteur que je viens de découvrir et qui m’a complètement conquise. J’étais assez réticente à le lire du fait de son immense succès et je regrette d’avoir eu autant d’à priori.

    Le roman met en scène trois femmes, d’âge différents, chacune ayant un lien mystérieux avec l’assassinat de Jérôme Morval. Je me suis attachée à chacune d’entre elles pour des raisons diverses : Fanette, la petite prodige, rêve de remporter un concours de peinture pour avoir la possibilité de se perfectionner dans une école d’art réputée. Stéphanie, institutrice, se sent prisonnière de son mariage. Enfin la fameuse inconnue, accompagnée de son fidèle Neptune, qui vit recluse dans son moulin, passant la majeure partie de son temps à surveiller les allées et venues des habitants et touristes de Giverny.

    Outre l’intrigue policière, menée de pied ferme par l’inspecteur Serenac et son acolyte Bénavides, ce qui m’a le plus intéressé est ce fameux mystère entourant les Nymphéas noirs. Était-il possible que Monet les aie peints sachant qu’il refusait d’utiliser le noir dans ses peintures ? De quoi intriguer et de fouiller dans mes livres consacrés à l’histoire de l’ art. Quant au dénouement, j’avais bien quelques idées mais je vous avoue que Michel Bussi m’a joué un beau tour de passe-passe. Pour terminer, je remercie l’auteur pour l’autre beau portrait impressionnniste de cet ouvrage : celui d’une femme passionnée par Aragon et éprise de liberté.

  • nadge 2 août 2020
    Nymphéas noirs - Michel Bussi

    3ème Bussi pour moi en 2020 (et 3ème tout court d’ailleurs). Comme toujours je me méfie de ces romans dont tout le monde parle. Et là encore, je suis conquise par ce polar sombre et ce roman en trompe l’œil au pays des couleurs des impressionnistes !

    On suit trois femmes, trois âges différents (la jeune fille de 11 ans, la jeune femme institutrice magnifique aux yeux mauves et la vieille femme "sorcière").

    Mention spéciale pour les chapitres de la vieille femme : elle s’adresse directement à nous lecteur (narration à la 1ère personne), elle nous annonce des événements à venir... c’est une façon d’écrire très risquée à mon sens, cette proximité personnage/lecteur, et pourtant je crois que ce sont mes chapitres préférés. J’ai aimé son tempérament, son humour et sa façon de voir "sans être vu".

    Je ne rentrerai pas plus dans les détails, sous risque de dévoiler des éléments de l’enquête et de vous révéler des passages importants.

    On part pour un jeu de pistes, entre trois époques, trois femmes, trois histoires distinctes (mais pourtant si liées). Des personnages attachants, intriguants, voir pour certains très inquiètants, mais aussi tout en nuances.

    J’admets que vers les 150 dernières pages, j’ai commencé à comprendre le fond de l’histoire et pourtant j’ai aimé me faire surprendre par cette fin, tant le suspense monte de page en page !!! Je crois que ce côté surprenant fait l’originalité de cette histoire. Même si on est un peu manipulé par l’auteur... mais c’est de bonne guerre, et on lui pardonne vite !

    Un remerciement particulier pour le dernier chapitre et la fin, merci pour cette issue, pleine d’émotion.

    L’intrigue est plutôt classique : un meurtre d’un ophtalmo un peu coureur de jupon dans un village paisible et donc un assassin à trouver. Et c’est là que l’on retrouve la patte de l’auteur, cette façon de brouiller les pistes, de donner des bribes d’explications, de révélations et de laisser planer un doute (voir plusieurs).

    Les jeux psychologiques sont bien décrits. On ressent les émotions des personnages (peur, joie, rancœur...).

    Le cadre : magnifique. Giverny, berceau des peintres impressionnistes et du célèbre Monet.

    J’ai eu l’impression de me promener dans les deux rues principales, de sentir les roses, de pouvoir effleurer les épis de blé... J’avais depuis longtemps envie de visiter ce lieu mondialement connu, et ce roman ne fait que confirmer cette volonté ! Les descriptions des lieux sont teintées de poésie, de romantisme, l’auteur se transforme lui-même en peintre pour nous faire vivre dans cette cité. On ressent une certaine sérénité baignée des douces couleurs du soleil (malgré les touristes !). Les références à l’oeuvre et à la vie de Monet, subtiles ou plus appuyées, sont nombreuses dans ce roman.

    Que l’on aime ou pas la peinture et l’Art, on ne peut qu’être sensible à ce lieux.

    Je ne sais pas si c’est volontaire, mais je vois aussi un message sur le temps qui passe (et les œuvres de Monet qui elles restent toujours présentes, alors que les hommes et les femmes finissent par partir et que les paysages évoluent... comme les peupliers qui vont être abattus car faisant de l’ombre au fameux jardin).

    Et un autre sur l’envie d’ailleurs, de partir... de croire en ses rêves, de saisir sa chance quand elle passe, "cette certitude que la vie est ailleurs".

    J’aime ce style décontracté dans l’écriture. On attend un événement tragique, on voit le décompte des dates, 13 jours pour trouver le dénouement... mais le ton n’est jamais grave. J’y ai même trouvé un certain humour dans les propos de la plus vieille femme et dans les dialogues entre les policiers.

    Le jeu de piste est très bien dosé, avec une bonne alternance des personnages. L’intensité s’accentue au fil des pages (et du Ru ;p ), le lecteur reste captivé.

    Un bon polar, original, et un cadre (pour ne pas dire un écrin) exceptionnel !

    Ce roman ressemble à un tableau, un peu flou au début mais qui prend forme au fil des coups de pinceaux pour se révéler dans les dernières pages.

    Merci encore Mr Bussi pour cette balade.

  • Marion Souch 9 octobre 2020
    Nymphéas noirs - Michel Bussi

    Une vraie pépite à mettre entre toutes les mains car grâce à ce roman, j’ai repris goût à la lecture ! Avec ce livre hors catégorie, on plonge à travers un tableau Giverny, univers du célèbre peintre Monet. Trois histoires se mêlent en une ! Mais quel est ce lien qui les unit ? On découvre trois femmes au tempérament et aux âges différents. On se délecte avec plaisir de ce récit riche en détail, pour en être que surpris passées les dernières lignes.

    Un roman qu’on prends également plaisir à relire avec en tête le dénouement, afin de mieux comprendre et d’apprécier différemment ce récit.

  • Livresovore 15 novembre 2020
    Nymphéas noirs - Michel Bussi

    Déception.

    Voilà en un mot comment je pourrais décrire ma lecture de ce livre. Plusieurs personnes me l’avaient bien vendus et me disant que c’était le meilleur. Si c’est celui-ci le meilleur, je ne risque pas d’en relire de si tôt !

    Le seul truc que j’ai aimé dans le récit ? Les informations sur Monet.
    Je ne comprends pas l’engouement pour cet ouvrage. On voit le dénouement venir à 2 000 km ! J’ai vite compris qui étaient les trois femmes et qui était le tueur. Peut-être parce que je lis beaucoup de thrillers et polars noirs et psychologiques, je ne sais pas. Ce que je sais c’est que je n’ai pas du tout été tenue en haleine et que j’ai trouvé le "mobile" absolument pathétique... Fanette était un peu perchée mais encore assez agréable, la maîtresse est aussi ennuyeuse qu’une plante fanée et la vieille, on ne sait pas trop ce qu’elle vient faire dans la tambouille. Et alors les deux flics ! Plus clichés que ça tu meures : le petit intello qui dit oui oui à tout et le gros roublard macho qui drague... Plus vide que ça j’ai rarement vu !
    Bref, on ne me reprendra pas à lire du Bussi !

  • LeslivresdePauline 30 novembre 2020
    Nymphéas noirs - Michel Bussi

    Je ne saurai comment vous résumer cette histoire tellement mon cerveau a été retourné par cette conclusion inattendue ! C’est l’histoire d’un meurtre raconté par 3 femmes s’âges (très) différents. C’est l’occasion d’en apprendre plus sur le célèbre peintre Claude Monet. Ce livre est intéressant par son côté historique et artistique mais l’enquête n’a pas pris avec moi. Je suis donc sur un avis mitigé, mais on ne peut pas aimer tous les livres d’un auteur ! Se sera donc ma première déception de Michel Bussi mais pas celle qui m’arrêtera dans ma découverte de cet auteur !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.