Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Am Stram Gram - M.J Arlidge

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

34 #AvisPolar
15 enquêteurs
l'ont vu/lu
2 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

Deux jeunes gens sont enlevés et séquestrés au fond d’une piscine vide dont il est impossible de s’échapper. À côté d’eux, un pistolet chargé d’une unique balle et un téléphone portable avec suffisamment de batterie pour délivrer un terrible message : " Vous devez tuer pour vivre. " Les jours passent, la faim et la soif s’intensifient, l’angoisse monte. Jusqu’à l’issue fatale. Les enlèvements se répètent. Ce sont les crimes les plus pervers auxquels le commandant Helen Grace ait été confrontée. Si elle n’avait pas parlé avec les survivants traumatisés, elle ne pourrait pas y croire. Helen connaît les côtés sombres de la nature humaine, y compris la sienne ; pourtant, cette affaire et ces victimes apparemment sans lien entre elles la laissent perplexe. Rien ne sera plus terrifiant que la vérité.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

  • Acheter sur LesLibraires.fr
  • Acheter sur Emaginaire
  • Acheter sur Cultura
  • Acheter sur Rakuten

Pour aller plus loin

Vos #AvisPolar

  • Krysaline555 21 septembre 2017
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    « Pic et pic et colegram, bour et bour et ratatam, am stram, gram…. Mais comme le roi ne le veut pas ce ne sera pas toi ! » Ritournelle d’une comptine bien connue des enfants et qui résume assez bien l’ambiance de ce roman au suspense diabolique et terriblement efficace qui ne cesse de jouer avec nos nerfs.

    Car ce roman, c’est un peu comme le coup de la roulette russe sauf que là, ils sont deux à y « jouer »…. Sauf qu’ils ne « jouent » pas mais qu’on les a kidnappés et enfermés dans des lieux isolés jusqu’à ce que l’un de deux décide de tuer l’autre avec le révolver qui ne possède qu’une seule balle aimablement mis à leur disposition par la personne qui les a kidnappés …. A moins qu’ils ne décident de mourir tous les deux de faim et de soif, mais le message sur le téléphone portable laissé à proximité des victimes en guise d’ultimatum est clair : "Tuer ou être tué, c’est le prix de votre liberté" !

    Et le scénario pervers et sadique recommence toujours et encore. C’est d’abord un couple, puis des collègues de travail, puis une mère et sa fille, et encore des collègues de travail sans que le commandant Helen Grace qui mène l’enquête avec Charlie et Mark notamment, ses plus proches collaborateurs, ne trouvent d’éléments reliant les crimes les uns aux autres.

    Il faut dire que les chapitres courts qui se succèdent rapidement impriment un parcours syncopé et rythment bien ce thriller machiavélique. On n’a pas le temps de souffler. L’écriture est fluide et coulent bien. Pas de difficultés de lecture ce qui permet de dévorer les pages plus vite pour connaitre la suite de cette histoire addictive et originale. Un vrai page-turner !

    On n’évite cependant pas quelques clichés tel que le flic alcoolique qui traine des tonnes de problèmes et l’autre flic, Helen, mystérieuse et « dure à cuire » avec une force de caractère hors du commun qui ne souhaite pas être aimée, mais respectée. Bref des personnages au bord de la caricature mais qui évitent quand même les poncifs du genre, un exploit ! la psychologie des personnages est assez fouillée, retorse et remarquablement exploitée par l’auteur.

    En un mot, ce récit est mené de main de maître et j’avoue ne pas avoir « vu venir » la fin ! C’est un tour de force, car, grande adepte du genre, j’en lis tellement (Thilliez, Chattam, Giebel, Grangé et tant d’autres) que rarement les « chutes » des romans m’étonnent et de plus en plus exigeante, je veux toujours plus d’originalité et de sensationnel.

    J’ai donc été très agréablement surprise par ce thriller et je vais de ce pas acquérir les deux autres livres d’Arlidge : « il court, il court, le furet » (le premier de l’auteur) et « la maison de poupée » (une sorte de suite à Am stram gram si j’en crois ce que j’ai lu)…. A suivre

  • murielb34 8 mars 2018
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    J’ai craqué il y a quelques mois pour ce roman plébiscité par de nombreux blogs et libraires et pourtant il m’a fallu le challenge mois du thriller organisé par la rousse bouquine pour le lire.

    Que dis je le lire, le dévorer plutôt !

    Car je l’ai dévoré, ce roman, de la première à la dernière page, en quelques heures, prise dans ce jeu macabre déclenché par un tueur sadique, qui enferme deux personnes (conjoints, amis, collègues) dans un endroit sans issue, sans nourriture, ni eau, mais avec une arme à feu, une balle, et un message clair : une seule personne pourra sortir, et pour cela l’autre doit obligatoirement mourir. Am Stram Gram …

    La structure du livre est celle d’un page turner : des chapitres courts, rythmés, qui passent en alternance des 2 personnes piégées aux enquêteurs, puis du survivant à ces mêmes enquêteurs.

    Même si certains personnages manquent d’originalité (la femme flic teigneuse, le second alcoolique, la journaliste fouineuse, …), on est totalement emporté par le récit, et immédiatement ou presque, on court contre la montre aux cotés de ces policiers qui très rapidement comprennent que le temps des victimes est compté. 5 jours, 10 maximum avant que l’un ne soit tué par l’autre, et que le survivant doive ensuite continuer à vivre avec une culpabilité qui va le ronger et peut-être le détruire. A chaque couple qui tombe dans le piège, on se demande qui va céder, qui va tuer, et quelle sera sa vie après.

    On cherche aussi à comprendre qui peut bien faire ça, pourquoi, et comment un être humain peut en arriver à infliger autant de souffrances, physiques et mentales. On partage ces souffrances qui mènent à la limite de la folie. Et bien sûr, en tant que lecteur on finit à un moment ou un autre par se demander « et si j’étais à leur place, je ferais quoi ? ».

    Bref, nous ne sommes pas dans un chef d’œuvre de littérature, mais bien dans un de ces livres qui vous happent presque malgré vous, et qui vous entrainent dans leur univers, en l’occurrence ici fait de noirceur, de brutalité, de violence. Un roman qui mérite largement son succès auprès des amateurs du genre, et que je vous recommande donc !

  • FLORENCE CHOLLET / VOYAGELIVRESQUE 10 mars 2018
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    Très bon thriller, une intrigue habile et machiavélique, une ambiance perverse, un style direct et percutant, un rythme effréné , un suspens efficace , de nombreux rebondissements, une lecture addictive .

    Un tueur implacable se complait de voir des innocents se transformer en meurtriers. Helen Grace et son équipe sont chargés de l’enquête. Serial Killer , passé maître dans l’art de la mise en scène , il organise tout un rituel pour chacun de ses crimes, dans lequel ses proies , sous le coup de la peur et de la privation de nourriture et d’eau n’ont d’autre moyen pour s’en sortir que de tuer ou mourir .
    Très vite , on s’identifie aux victimes , forme d’empathie , qu’aurions nous fait à leur place ?
    L’auteur nous offre un.panel de personnages à la psychologie affinée.

    Dès le début du roman, nous nous trouvons plongés dans l’histoire en effet dès la première scène , nous sommes livrés en plein cœur de l’action
    Excellent page-turner , le tueur en série oblige ses victimes à se livrer à un am stram gram diabolique et cruel : mourir ou vivre , tuer ou être tué , se laisser tuer ou se battre pour vivre.
    Les victimes ne fonctionnent que par duo , et je dois avouer que c’est une belle réussite car on ressent fort bien ce qu’ils vivent enfermer dans leur huis clos , leur enfer, leurs doutes , leurs dilemmes, leurs choix et enfin la culpabilité du survivant...
    L’enquêtrice principale , Hélène est une femme forte , complexe , au passé chaotique , elle connaît les côtes sombres de la nature humaine ; cependant elle reste dubitative face à cette affaire et ces victimes qui semblent-ils n’ont aucun lien entre elles
    Pourtant, la vérité peut s’avérer encore plus terrifiante.

  • steph 2 avril 2018
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    A chaque fois les victimes sont enlevées, droguées, séquestrées en duo. A chaque fois les victimes se connaissent. A chaque fois le même ultimatum : tuer l’autre pour vivre… Am Stram Gram… Thriller psychologique machiavélique !

  • Les lectures de Maryline 19 décembre 2018
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    Cela faisait un moment que je voulais lire ce livre, j’étais impatient ! Et après 8 mois d’attente pour qu’il arrive enfin à moi à la bibliothèque, je l’avais enfin entre les mains !

    Olala !!!! Comme je suis contente d’avoir attendu tout ce temps !! C’est encore meilleur après une longue attente dit-on, et bien c’est vrai ! Ce livre est parfait !

    J’avais une seule envie, qu’on me laisse lire mon livre en paix. Il commence très fort et jamais je n’ai été déçue du début à la fin. Le suspense est à son comble, on cherche à comprendre pourquoi ? Comment ? Ce jeu de piste mis en place par le serial killer est une vraie bombe !

    Je n’avais qu’une hâte, c’était de découvrir le fin mot de cette histoire horrible. Les enquêteurs sont attachants et je voulais également comprendre leur histoire, car ils ont une histoire eux aussi, et elle est sombre, on le comprend dès le départ. Ils sont torturés et on aimerait les aider.

    Les chapitres courts donnent un rythme très engagé au livre, j’aime beaucoup ça !

    Et quand on arrive à la fin, on est encore plus stressés, c’est angoissant, oppressant et on ne s’attend pas à cette fin...

    Je crois que ce thriller est presque un coup de cœur, parce que j’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à le lire.

  • Sandrine Tulikwa 19 décembre 2018
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    Je voyais ce livre sur les réseaux sociaux depuis un bon moment et je suis généralement un peu réticente quand tous les avis sont positifs. ça crée beaucoup d’attente chez moi et du coup je suis souvent déçue. Et finalement, je me suis lancée et j’ai vraiment beaucoup aimé !
    J’ai aimé les personnages complexes sur lesquels je me doute que l’on apprendra un peu plus dans les autres volumes et puis cette intrigue ! Je suis sure de ne pas avoir été la seule à me poser la question de ce que j’aurais fait à la place des personnages ! Un bon thriller psychologique qui m’a tenue en haleine jusqu’au bout.
    Bon maintenant, il va falloir que j’achète la suite :-)

  • Loudiebouhlis 26 février 2019
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    La première fois que j’ai entendu parler de ce livre, et surtout que j’ai lu son résumé, je me suis senti comme dans un film de James Wan. Vous savez le réalisateur de la saga "Saw". Sans trop me poser de question, je me suis procuré ce livre pour me plonger dedans plusieurs mois après. Et voila, c’est chose faite. Et je dois dire que mon scepticisme est à son comble. J’ai entendu énormément de critique élogieuse au sujet de ce livre, des gens affirmant que ce livre était génial, une idée incroyable et complètement hors du commun. Navré ! Mais dans cinq minutes, j’aurai cassé le mythe. 

    Je trouvais l’idée de la similitude avec le film Saw, très bien choisi et ça ne faisait qu’attiser ma curiosité. Mais ça s’est arrêté là. Quelques similitudes sur la méthode de détention des victimes, un point c’est tout.

    Je vais d’abord vous présenter le tableau. Des binômes (amants, amis, parents, collègues...) qui se font kidnapper, enfermer dans un lieu mystérieux avec comme seule aide un revolver et un mot qui leur indique que pour sortir vivant l’un des deux doit mourir. Un enquêtrice, Helen Grace qui n’a peur de rien et qui ne présente aucune faille, à première vue. Accompagné de son fidèle accolyte Marc. Sauf que l’enquête tourne en rond, encore et encore. Et pendant ce temps, les disparitions s’enchaînent et les morts s’accumulent.

    Le soucis n’est pas que je n’ai pas aimé cette lecture, c’est surtout que j’en attendais beaucoup après avoir vu défiler un nombre de critiques dithyrambiques incalculables. Bon désormais il est clair que je ne dois pas attendre autant de chose lorsque j’entends trop parler d’un livre. La lecture de ce livre était sympa mais sans plus. L’intrigue tournait un peu trop en rond, à mon goût. Donnant l’impression de créer un suspense inexistant uniquement pour faire de la page. C’est sûrement ce qui m’a le plus agacé. Ensuite pour ce qui est de la révélation du coupable, elle est certes inattendue mais celle-ci n’a clairement pas cassé trois pattes à un canard. Et pour ce qui est de la fin (ATTENTION SPOILE), j’ai trouvé l’image qu’on essayait de donner à l’enquêtrice Helen, un peu trop lisse. Celle-ci apparaît au début de l’histoire comme étant infaillible et j’ai eu le sentiment que le livre se terminait sur cette même impression. Comme si, le personnage n’avait pas évolué durant ma lecture. C’est ce qui a été le plus décevant pour moi. Ça et sûrement le stéréotype du flic alcoolique, complètement au fond du trou et incapable de s’en sortir sans avoir une femme qui lui donnerait une véritable raison d’exister. Je n’ai pas aimé l’image que donner l’auteur à ces personnages. C’est probablement, ce qui m’a le plus agacé au cours de ma lecture. 

  • AUFILDESPAGES 27 février 2019
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    Un thriller psychologique assez dur dans lequel des DUOS se trouvent pris au piège dans un lieu isolé et leur seul échappatoire est de tuer ou d’être tué ! Cependant qui est la victime ... quelles sont les séquelles sur celui/celle qui va rester en vie ... et qu’est ce qui unit tous ces DUOS ! et quelles sont les motivations de la serial killeuse (car oui dés le début nous savons qu’il s’agit d’une femme !!!)

    On creuse, on cherche et on angoisse au fil des pages ... Un rythme soutenu qui s’essouffle un peu dans la seconde partie du livre mais qui réserve un bon final.

  • AUFILDESPAGES 27 février 2019
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    Un thriller psychologique assez dur dans lequel des DUOS se trouvent pris au piège dans un lieu isolé et leur seul échappatoire est de tuer ou d’être tué ! Cependant qui est la victime ... quelles sont les séquelles sur celui/celle qui va rester en vie ... et qu’est ce qui unit tous ces DUOS ! et quelles sont les motivations de la serial killeuse (car oui dés le début nous savons qu’il s’agit d’une femme !!!)

    On creuse, on cherche et on angoisse au fil des pages ... Un rythme soutenu qui s’essouffle un peu dans la seconde partie du livre mais qui réserve un bon final.

  • Sangpages 27 février 2019
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    On plonge littéralement dans le monde de "Saw". Il y a clairement une inspiration dans la forme de jeu. Je suis méga fan de ces films et j’ai forcément adoré le clin d’oeil.
    Deux personnes kidnappées, enfermées dans un endroit sans aucune issue. Une arme chargée d’une seule balle. Un message sur un téléphone qui dicte les règles du "jeu
    "Est ce que tu veux vivre ?"
    "Un seul sortira vivant"
    "Il faudra tuer pour vivre"
    Helen Grace, Mark et Charlène devront aller vite. Les kidnappings s’enchaînent, les victimes aussi...
    Ca va vite, ça bouge, pas de temps mort, au début du moins. Le rythme ralenti beaucoup sur la deuxième moitié et c’est dommage. Tout est assez facile dans la résolution et l’avancement de l’enquête. Assez cliché mais l’intrigue est palpitante et la trame diablement bien menée. Le réalisme des descriptions est saisissant.
    Le tueur est une tueuse. On le sait depuis le début...pas de spoil là derrière, je vous rassure ! Quoi qu’il en soit c’est assez rare et donne à ce livre une belle touche d’originalité.
    Helen est un personnage fort et saisissant, on la sent dès le début perturbée, fracassée, portant un lourd passé. On s’interroge sur cette haine qu’elle porte en elle. Inaccessible, on s’attache pourtant très vite à cette femme flic particulière.
    Malgré le côté un peu facile du livre, j’avoue l’avoir dévoré.
    J’ai retrouvé cette fascinante question :
    Qu’est ce que j’aurais fait moi ?
    Question, qui reste et restera je l’espère toujours sans réponse. Il n’est possible d’y répondre qu’en situation extrême. Situation où la nature humaine peut s’avérer très surprenante....
    Le pire ? Quel que soit la décision, quel que soit le choix, aucun n’est bon. Aucun n’a d’issue. L’acte commit vous poursuivra d’une manière ou d’une autre...
    Comment continuer à vivre quand on vous a forcé à commettre l’abomination ? Lorsque que ce que vous vivez est au final pire que la mort ?
    Pas un coup de coeur mais j’ai adoré cette psychologie, j’ai beaucoup aimé lire entre les lignes et je vais clairement continuer sur mon chemin avec "Il court, il court le furet". Je vous en reparle dès que 🙂
    Am Stram Gram, est-ce une horreur ? Est-ce un drame ? Est-ce un jeu ?
    Ne vous contentez pas de tirer au sort, découvrez-le en le lisant !
    Mais surtout, n’oubliez-pas de vous poser la bonne question : Qu’auriez-vous fait, vous ?

  • mdg2810 28 février 2019
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    Une intrigue bien ficelée, quelques éléments trashs afin d’effrayer le lecteur et de le tenir en haleine. Un bon cocktail !

  • Stef Eleane 6 mars 2019
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    Un roman qui vous embarque dans un conflit intérieur ! qu’aurais-je fait à leur place ??

    Helen et son équipe enquêtent sur une tueuse en série un peu particulière. Elle ne tue personne mais pousse au meurtre. Laissant le survivant finalement plus à plaindre que le mort lui-même.

    Par terre , à côté du téléphone, tu trouveras un flingue. Il y a une balle dedans. Pour Sam ou pour toi. C’est le prix de votre liberté. Vous devez tuer pour vivre. Est-ce que tu veux vivre Amy ?

    Voilà un bon petit thriller ! J’ai trouvé l’idée principale très sympa, les meurtres bien menés . Bref ce roman m’a plu ! On tourne les pages de plus en plus vite afin de connaitre la prochaine bombe à retardement.

    Il a par certains côtés, la saveur du premier film SAW pour les amateurs avec son machiavélisme dans le meurtre, mais ici pas d’horreur à faire vomir ni trop d’hémoglobine.

    Une flic très atypique avec des plaisirs un peu particuliers, son équipe est elle aussi bancale. Les victimes sont, au contraire, le plus banales possible. Ce qui vous permet de vous projeter très facilement à leur place. Et sincèrement, je n’ai même pas cherché à deviner la fin de ce conflit. Je me suis laissée totalement promener par M. J. Arlidge sans aucune curiosité. Juste apprécier l’intrigue.

    La plume de l’auteur est nickel puisqu’on oublie très facilement qu’on lit un livre. On est spectateur.

    J’ai passé un très bon moment, merci d’avoir choisi ce livre pour le mois de Novembre. Pour ceux qui ne connaissent pas surtout, laissez vous tenter !

  • mimi85600 12 mars 2019
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    Ici la quatrième se suffit à elle-même pour résumer l’histoire. Inutile donc de vous faire mon propre speech.

    La première réflexion que je me suis faite en commençant ce livre, c’est qu’il me faisait penser au tout premier " Saw " , où tout se déroule dans cette salle de bain glauque et où la seule issue semble être la mort de l’un des deux captifs. En effet, ici le tueur est si machiavélique qu’il laisse ses deux séquestrés choisi lequel doit mourir et surtout le tuer grâce à l’arme chargée d’une balle et laissée à leur disposition sur le sol.

    Le schéma de ce psychopathe n’est pas spécialement original, c’est même du déjà vu mais ce qui l’est en revanche, c’est le choix de l’auteur quant à l’identité de ce tueur qu’il ne me semble pas avoir déjà croisé dans mes lectures ou alors pas souvent. Ce choix constitue le premier twist sur lequel on tombe et qu’on se prend en pleine figure.

    Puis à l’issu du premier enlèvement, l’enquête se met en place doucement, on découvre une équipe d’enquêteurs très professionnelle et très attachante. Il y a d’abord la capitaine, Helen Grace, qui semble avoir une part très sombre liée à un passé particulièrement violent. Puis il y a Mark, divorcé et père d’une petite fille qu’il voit trop peu à son goût et qui, ne supportant plus la solitude et le manque de sa famille, a sombré dans l’alcool mais reste néanmoins un excellent élément. Et enfin, il y a Charlie, cette jeune femme bosseuse qui essaie depuis des mois d’avoir un enfant avec son fiancé. Il y a d’autres personnages secondaires mais ceux là sont les trois principaux et surtout mes trois favoris. Et il y a, bien entendu, celui qui chapeaute tout ça, le commissaire Whittaker, prêt à tout pour finir sa carrière en beauté.

    L’histoire devient alors de plus en plus prenante, de plus en plus addictive. On veut savoir qui et pourquoi. On sait déjà une chose importante sur le tueur mais pas qui il est vraiment, ni quelles sont ses motivations.

    Du côté des victimes, l’aspect très psychologique est particulièrement mis en avant. On découvre comment elles vivent l’enfermement, la privation de nourriture et d’eau mais aussi le dilemne de devoir faire ce choix de tuer ou de se sacrifier. Et à mesure qu’on explore leur réactions et leurs sentiments, on se pose la question : à leur place, qu’est ce que j’aurais fais ? Comment j’aurais réagi ? Quel choix aurais-je été capable de faire ? Aurais-pu en faire un ?

    Et lorsqu’arrive la seconde partie de ce polar rondement mené, les twists s’enchaînent et on est pris dans un tourbillon jusqu’à la révélation finale surprenante et très intéressante.

    Vous l’aurez donc compris, j’ai beaucoup aimé cette première enquête d’Helen Grace et je ne tarderai sûrement pas à lire les suivantes. Si vous ne l’avez pas encore lu, je vous le conseille vivement.

  • Komboloi 28 mars 2019
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    Je garde une impression mitigée de cette lecture.

    Alors oui, le principe est intéressant à creuser et rappelle quand même pas mal le film Saw, mais j’ai trouvé le reste plutôt très convenu et sans réelle surprise.

    Les personnages sont du même type que ceux que l’on va retrouver dans des centaines de romans policiers, les retournements de situation ne sont pas vraiment une surprise et ont un air de déjà vu, et le tout souffre de longueur.

    C’est un peu dommage, mais bon l’ensemble reste quand même plutôt agréable à lire. On ne s’ennuie pas même si on aurait aimé un peu plus de surprises.

    Sans plus pour ce livre. Je vais quand même lire les deux ouvrages suivants même si je n’en attends pas grand chose.

  • LeCarnetdeJessica 19 avril 2019
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    Pic et Pic et Colégram, Bour et Bour et Ratatam . Am Stram Gram, Pic Dam ! Un jeu sanglant où l’instinct animal est maître de la partie.

    Vivre ou mourir, à vous de choisir …

    C’est un choix cornélien qui se pose pour ces proies dûment sélectionnées. D’ailleurs sélectionnées sur quels critères ? Quel lien entre toutes ces personnes qui sont toutes étrangères les unes aux autres ? Cette question est au centre de la traque qu’organise Helen Grace & sa brigade pour mettre la main sur un psychopathe fantôme.

    Avec Am Stram Gram, je me suis sentie dans une pseudo-version écrite du film SAW, en moins machiavélique, plus directe. Mais qui m’a laissé le cul entre deux chaises.

    M.J Arlidge utilise dans son roman un cocktail plutôt classique : un profil de prédateur atypique, des situations sordides, une enquête qui n’avance pas et des personnages un peu perturbés, taciturnes.

    L’auteur a mixé tout ça, rajouté une petite touche de sado-masochisme et nous voilà dans les pages d’Am Stram Gram. C’est une recette qui marche souvent, mais je crois que j’y suis de moins en moins sensible. Tout se déroule étape par étape, simplement, sans rien de déroutant et l’ingrédient SM qui aurait pu apporter un petit quelque chose de plus m’a laissé de marbre : inséré dans l’histoire mais finalement peu exploité alors sans réel intérêt.

    Le personnage central d’Helen m’a paru plutôt banal, même presque antipathique. Je n’ai pas réussi à me sentir proche d’elle, ni de son équipe.

    Le véritable point fort d’Am Stram Gram est l’écriture de son auteur, rythmée et sans temps mort. Ce fut une bonne lecture, mais une lecture sans saveur.

    J’apprécie qu’un auteur me surprenne, avec Am Stram Gram je me suis seulement retrouvé face à un roman commun parmi tant d’autres

  • colorandbook 24 mai 2019
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    Je ne peut que vous le conseiller. C’est vraiment un excellent thriller. Il est remplie de noirceur, d’originalité. Il est prenant, fort et surtout très bien mené.

    Les personnages sont très forts et attachants. Ils on tous leurs propre démon à combattre, et leurs noirceurs. Ce qui les rend terriblement humain.

    L’histoire est vraiment bien menée, et originale. Les sévisse subit par les victimes sont juste horrible. On vie l’enfer avec eux. On se retrouve aussi face à face avec la cruauté. On retrouve aussi une belle partie de vie privée qui aide a mieux comprendre nos personnages.

    En bref, c’est un excellent thriller. J’ai vraiment hâte de découvrir son second thriller. A lire si vous aimé les thrillers.

  • Nonobstantine 30 juillet 2019
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    L’histoire ? Une série d’enlèvements dont il est impossible de ressortir indemne. À chacun d’eux, deux personnes (couples, amants, amis) se retrouvent enfermées dans un endroit clos, avec pour seule compagnie un pistolet chargé d’une seule balle et un téléphone contenant ce message : "Ensemble vous devez décider qui vivra et qui mourra. Seule la mort vous permettra de vous libérer." Pour les victimes, que deux options : mourir de faim ou devenir un meurtrier pour sauver sa peau. Perdre la vie ou perdre l’esprit ? Dilemme cornélien.
    L’enquête piétine et les kidnappings s’enchaînent, jusqu’à ce que l’inspecteur chargé de l’affaire - Helen Grace - prenne conscience que les survivants sont la clef de l’énigme. Qui enlève ces gens ? Quelles sont ses motivations ?

    Malgré la répétition des enlèvements, ce thriller ne perd pas en rythme et la tension monte crescendo. Des chapitres courts, alternant entre l’ambiance oppressante des kidnappings et celle plus combative des enquêteurs mettant tout en œuvre pour trouver le coupable.
    Un scénario original qui a tout pour tenir le lecteur en haleine. La dimension psychologique est bien présente, habilement développée, menant le lecteur à se poser la question : Dans une telle situation, serions nous prêt à tuer l’être aimé pour survivre ?
    Malgré des personnages un peu cliché (un flic alcoolique, une inspectrice solitaire au passé sombre) "Am Stram gram" est un excellent thriller que j’ai particulièrement aimé lire ! .

  • La Papivore 11 septembre 2019
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    Pic et pic et colégram

    Pourquoi ce titre ? Parce qu’une tueuse en série enferme deux personnes dans un lieu clos sans eau, sans nourriture, avec un téléphone portable et une arme chargée d’une seule balle. Le principe : tuer ou être tué pour être libéré. La victime est donc choisie à am stram gram. C’est cruel, mais ça fait un excellent départ d’intrigue pour un thriller.

    Alors autant le dire tout de suite, c’est un livre qui reprend les codes classiques du genre. Donc avis à ceux qui aiment sortir des sentiers battus avec des livres comme ceux de Ghislain Gilberti ou Mattias Köping : ici on est en terrain connu, on reste dans sa zone de confort.

    Mais qui dit classique ne dit pas forcément ennuyeux. La preuve, j’ai eu du mal à lâcher ce roman tant le suspense était bien maintenu. Et fait notable et original : le tueur en série est une femme. C’est tellement rare dans la littérature noire qu’il est important de le souligner. Les chapitres sont courts, donc le livre se lit vite. Concernant l’intrigue, certains pourraient trouver qu’elle est trop classique et prévisible mais force est de constater que le classique… et bien ça fonctionne à tous les coups, pour peu qu’on se laisse embarquer par l’histoire. Ce qui est mon cas.

    Le personnage principal, Helen Grace, a des failles comme tout bon flic de thriller et polar, mais elle n’en parle à personne et même le lecteur ne devine les raisons de sa carapace qu’à la toute fin du livre. Ce qui confère à Helen Grace une aura de mystère vraiment très intéressante. Elle ne veut surtout pas que les autres devinent ses émotions, sûrement car elle estime que c’est une preuve de faiblesse. Et même lorsque l’enquête l’implique elle personnellement, elle n’en semble pas plus affectée que ça. Ce livre étant le premier de la saga Helen Grace, je suis très curieuse de savoir comment l’auteur va soulever encore plus le voile sur le passé et les fêlures de la flic.

    En un mot

    C’est un roman fichtrement bien fait. Je l’ai lu rapidement, tout en essayant de faire un peu durer le plaisir. Mais j’avais tellement hâte de connaître le dénouement, que je n’en ai fait qu’une bouchée !

  • bonne_heure_litteraire 12 décembre 2019
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    .
    Pour résumer rapidement, j’ai finalement plutôt bien aimé ce roman.
    .
    Au début j’avais du mal à me mettre dedans, je trouvais l’histoire très routinière et assez caricaturée...🤨
    .
    Mais finalement après avoir passé une bonne moitié du livre, progréssivement ça bouge et le suspense est bien présent ! On se sent entrainé dans l’histoire, on stress par avance de savoir ce qu’il va se passer, on est frustré par l’attente...🥵
    .
    Vraiment là c’est assez intense !
    .
    Disons que ce livre est comme un diesel, ça met du temps à chauffer mais quand c’est chaud c’est plein gaz ! 👌
    .
    Ce ne sera pas un coup de ♡ mais en tout cas j’ai bien aimé

  • Annick 15 décembre 2019
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    C’est grâce à Emilie si j’ai farfouillé dans ma PAL ce roman de MJ Arlidge que j’avais depuis 2016… C’est vous dire l’énormité des livres qui m’attendent et j’en ai de plus anciens encore !

    Bien m’en a pris puisque j’ai adoré ce roman policier, en général avec l’éditeur 10/18 je suis rarement déçue. On suit l’inspecteur Helen Grace et son équipe sur les traces d’un serial killer pour le moins atypique, vous comprendrez en le lisant, je ne vais pas tout vous dire non plus.

    "Il y a d’innombrables moments dans la vie de tous les jours où il faut décider entre s’ouvrir et s’enterrer bien profondément. En amour, au boulot, au sein de sa famille, avec ses amis, il y a des moments où il faut décider si on est prêt à révéler notre vraie personnalité."

    Le titre et le résumé peuvent vous mener vers certains indices mais je n’ai pas vu venir cette fin. On sait tous que dans un policier les flics ont des passés légèrement sombres, qu’il y a entre eux des déboires amoureux ou certaines intimités qui se créent. Ça fait partie intégrante du genre.

    "Mark Fuller, son capitaine, approcha. Flic séduisant et doué, voilà cinq ans qu’il travaillait main dans la main avec Helen. Meurtre, enlèvement d’enfant, viol, proxénétisme…"

    Ici, c’est la façon d’opérer du tueur qui diffère et qui m’a beaucoup plu.

    "En général, le mobile et le lien avec la victime sont faciles à identifier, là non. Ce n’était ni une lubie machiste ni un crime sexuel et il ne semblait y avoir aucune corrélation d’âge, de sexe ni de statut entre les victimes."

    Je me rappelle qu’à sa sortie ce roman n’avait pas fait l’unanimité, je l’avais laissé de côté en me disant que je le lirais entre deux plus intéressants, et bien j’ai eu tort, mais je suis très heureuse de l’avoir ressorti de la poussière qui le recouvrait. L’écriture est addictive avec des chapitres courts qui nous donnent envie de poursuivre s’en s’arrêter. Auteur à suivre…

  • Auryn 13 février 2020
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    L’inspecteur Helen Grace se trouve confrontée à une enquête assez particulière.
    Depuis quelques temps, plusieurs disparitions ont lieu. A chaque fois, deux personnes disparaissent ensemble et une seule s’en sort vivante.
    De prime abord, rien ne relie les différentes personnes enlevées. Mais en creusant un peu plus, Helen va se rendre compte que c’est elle le dénominateur commune et que le responsable de tout ça la connait assez bien...

    J’ai été happée par le récit dès les premières pages. Les chapitres alternent entre les disparus et l’enquête d’Helen Grace, ce qui permet d’être totalement immergé dans l’enquête. Et mention spéciale aux cinquante dernières pages qui se lisent pratiquement en apnée, tellement la situation est prenante.

    Le personnage d’Helen Grace est assez complexe. Si dans son travail elle est très dure et très carré, laissant peu de place aux émotions, dans sa vie privée c’est plutôt l’inverse. Célibataire, sans enfant, elle ne vit que pour son travail. Elle prend très peu soin d’elle, et quand l’émotion la submerge, elle va chercher la douleur (je vous laisse découvrir comment). Et on comprendra à la fin du roman pourquoi.

    J’ai bien aimé ce polar. L’auteur a une écriture fluide qui se lit bien et le personnage d’Helen Grace mérite d’être connue.

  • Lady_cafeine 27 février 2020
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    Un polar plutôt classique mais qui devrait ravir les amateurs de ce genre.

    On suit des enquêteurs, avec leurs forces et leurs fragilités, tout au long d’une enquête des plus originale. J’ai beaucoup apprécié la palette des personnages dépeints par l’auteur. Ils sont tous très humains.

    Si la fin se laisse en partie deviner dans le dernier tiers du roman, elle finit pourtant par surprendre et reste angoissante jusqu’au bout ! Je lirais avec grand plaisir la suite.

  • DarkBurty 22 mars 2020
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    " Par terre, à côté du téléphone, tu trouveras un flingue. Il y a une balle dedans. [...] C’est le prix de votre liberté. Vous devez tuer pour vivre. Est-ce que tu veux vivre Amy ? "

    Ton choix te conduira au pire... Bienvenue dans le jeu de la roulette russe ! Tuer ou être tué. Ils ne savent pas comment ils sont arrivés là, ni ce qu’ils ont fait pour mériter ça. Ils doivent choisir. Choisir vite. Qui va vivre et qui va mourir ?
    Mais leurs vies après avoir commis l’irréparable vaudra-t-elle le coup d’être vécue ?

    Bienvenue dans la première enquête de Helen Grace dans Southampton qui va la faire replonger dans ses propres souvenirs qu’elle était parvenue à refouler au plus profond de son inconscient. A travers ses démons on va plonger dans la torture manipulatrice du malfaiteur qui s’amuse à enlever et séquestrer des victimes en leur laissant le choix de choisir qui doit vivre ou mourir. Tenons-nous vraiment à la vie quand on a jamais été confronté de face à la possibilité de la perdre ? On se met à la place des victimes et on peut partager leurs souffrances, les juger, ressentir de la pitié mais qu’aurions-nous fait à leur place ? Tout semble être relié à une seule et même personne : Helen. Pourquoi ? Qui ? Comment ? On va douter, réfléchir et chercher les réponses avec elle et son équipe qui est humaine avec leurs tourments de la vie qui font qu’on s’attache à eux.

    J’ai aimé les rebondissement pages après pages dans lesquels on se laisse embarquer avec plaisir, la détermination d’Helen à vouloir trouver des réponses et le coupable pour rendre justice aux victimes, le stratagème du coupable à choisir ses proies.
    J’ai moins aimé le côté intouchable du personnage principal et le fait de me dire que ses failles n’étaient pas assez exploitées mais que j’ai hâte de découvrir dans la suite de ses enquêtes pour apprendre à la connaître.

    Merci à l’auteur d’avoir créer un personnage principal féminin haut en couleurs, dans une enquête où on se dit que personne n’est parfait et où les choix ne sont pas toujours faciles et la fin évidente.

  • nicolas 30 mars 2020
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    Le commandant Helen Grace est sur les dents. Des "couples" se font kidnapper par une tierce personne. Le défit pour survivre ? Abattre l’autre personne. Helen va devoir faire face à des éléments qui vont perturber l’enquête. Des preuves du dossier fuitent. Jusqu’où faudra-t-il aller pour démasquer le flic ripoux. D’autant que l’assassin ou la tueuse semble tout droit sortir du passé d’Helen.

    J’ai adoré voir dévoré ce polar de M.J Arlidge qui nous entraîne dans les bas-fonds de Southampton. Helen avec sa carapace de fer externe va dévoiler des détails intimes et on découvre un petit penchant que l’on pensait pas chez Helen. Au delà de ça c’est une meneuse d’hommes et qui veut obtenir des résultats. Ecrit avec de court chapitres, l’auteur nous tient en haleine jusqu’au bout. J’ai commencé la saga Helen Grace avec Oxygène et je trouve que les deux polars se valent l’un à l’autre.

  • marysoad 24 avril 2020
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    Pas un coup de coeur, mais j’ai beaucoup aimé !
    L’action est là, de la 1ère à la dernière page, donc on n’a pas le temps de s’ennuyer.

    On découvre l’identité de la tueuse environ aux 3/4 du livre, mais ce n’est pas forcément dérangeant, car la suite reste rythmée et riche en action !

  • Emysbook 29 avril 2020
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    Et là… J’ai adoré !
    Dès le premier chapitre, M.J. ARLIDGE nous plante un décors de taille.
    Des disparitions pour le moins très étrange car autant qu’on se le dise quel tueur laisse généralement ses victimes vivres ? Quoi de plus visuel et organisé qu’un roman ou on a l’impression de s’immiscer dans un jeu machiavélique ?
    C’est sûr que là l’auteur marque un point avec moi. Helen Grace, la femme flic que tous le monde redoute mais qui cache un passé bien plus sombre que n’importe lequel d’entre nous. J’ai adoré me plonger dans son enquête et indirectement on s’attache et on s’accroche à elle, on a envie qu’elle réussisse ! Sans compte sur les autres personnes qui font face à cette inspectrice.
    Une enquête somptueuse où on découvre une perversité de taille.
    Qui peux demander d’être tuer ou de tuer ?
    La personne qui tue ne sera-t-elle pas plus blessé que celle tué ?
    Comment vivre avec ça ?
    Des questions qui se soulèvent et qui retrace la vie des paires de victimes que j’ai adoré découvrir.
    Chaque duo apporte sa pierre à l’édifice, chacun et différent et je dois avouer que cela devient très agréable.
    Le dénouement est vraiment bien organisé, ficelé et doté d’une attention imprévisible.
    La structure de texte est très intéressante car on divague à travers des passages de vies très intéressant. On suit un tueur de taille qui ne manque pas de répit et d’imagination pour "offrir" à ses otages de quoi réfléchir et se poser des questions !
    C’est avec attente que l’on tourne les dernière page car bien sûr, il faut un coup d’état, il faut une dernière confrontation, une de celle dont vous êtes en face de la mort.
    Et si les scènes sont aussi bizarres que répugnante, ça n’en démonte pas une fin de taille !
    Je ne suis pas passé loin du coup de cœur et j’ai hâte de lire la suite !

  • angelita 6 juin 2020
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    Am Stram Gram de M.J. Arlidge, présentation
    Sam et sa compagne, Amy, ont été enlevés. Ils faisaient du stop après un concert. On demande à Amy de tuer Sam pour pouvoir vivre.

    Helen Grace a rendez-vous avec Jake. Ils ont des relations SM. Il est le dominant mais il voudrait en connaître plus sur Helen.

    Helen s’occupe d’Anna, handicapée, et de sa mère Marie qui vivent dans une tour complètement vide. Elles sont harcelées. Helen trouve du réconfort dans cette visite.

    Avis Am Stram Gram de M.J. Arlidge
    Helen Grace a réussi. Elle occupe le poste de commandant. Elle est respectée pratiquement de tous ses collègues, de son équipe. Mais à quel prix ? Avide de sensations fortes, elle est adopte de relations SM. Sauf que c’est pour se punir, souffrir ? Son dominant souhaiterait qu’elle puisse se confier, même si ce n’est pas le but de telles relations. Elle doit rendre des comptes à la direction et aussi maintenir la cohésion de son équipe et aussi jouer le rôle de manager. Notamment envers Mark, son ancien coéquipier. Mais Mark boit énormément. Et son travail s’en ressent. Helen va l’aider car elle veut retrouver un des meilleurs flics qui existe. Mais la suspicion s’installera lorsque des éléments du dossier en cours seront dans la presse. Outre Mark, Charlie sera également interrogée par Helen qui n’y va pas de main morte avec l’un et l’autre. Bon flic, Helen devra également trouver qui se cache derrière tout ça.

    Et il y a aussi Amelia, le vautour, qui travaille pour la presse et dont les articles sont écrits de telle sorte que le doute s’installe chez ses lecteurs. Comment distiller un poison par des mots ?

    C’est une histoire de vengeance. Les quelques chapitres très courts, en italique, démontrent la violence subie par un des personnages. Je comprends la décision et de l’un et de l’autre. Protéger quelqu’un de sa famille jusqu’à ce que mort s’ensuive et dénoncer des crimes. Mais cela dissout la famille qui reste, surtout lorsque celui qui n’est pas en prison ne répond pas à des courriers. Peur de se dévoiler, peur des écrits qui restent lorsque l’on occupe un poste à haute responsabilité et que l’on veut réussir.

    Et comme toujours reste la culpabilité de celui qui est en vie. Certains peuvent s’en sortir en ne montrant pas leurs failles en public, mais comment se déroule leur vie privée. Et il y a ceux qui ne pourront pas vivre avec un tel choix, malgré des jours d’enfermement où la folie guette puisque le corps et l’esprit ne sont plus alimentés.

    Le premier de la série Helen Grace que je lis enfin. On m’en a dit beaucoup de bien. J’ai lu dans l’ordre les deux derniers romans de la série et c’est vrai que le tout dernier m’avait beaucoup plu. Ne pas lire les romans dans l’ordre de parution, lors d’une série, peut être problématique puisque le lecteur a certains éléments de l’histoire. Ce qui est mon cas ici, je savais à peu près ce qui se passait, mais pas dans le détail. Est-ce que je lirai les suivants de la série ? Je ne sais pas. Je ne suis pas forcément emballée à cette idée, vu toutes les séries que je dois lire. Bref, pour tout expliquer, ce roman mérite vraiment le détour. Il est vraiment addictif. Les chapitres sont courts et aucun temps mort n’est à déplorer. Tout se déroule dans une situation d’urgence car il faut trouver cette femme qui enlève deux personnes à la fois et qui laisse le choix à un des deux de vivre. Mais à quel prix ? Le prix de la culpabilité de celui qui reste, de celui qui a donné la mort pour vivre, plutôt survivre car on ne sort pas indemne d’un tel enfermement et d’une telle prise de décision. Car on reste un assassin. Le but d’Helen Grace et de son équipe est de trouver le lien commun entre tous ces enlèvements, car il y en aura plusieurs.

  • Morgane 7 juillet 2020
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    Un thriller pervers qui place les personnages face à un dilemne diabolique : tuer ou être tué...

    Une enquêtrice, Helen Grace, au top : énigmatique, torturée et indépendante !

  • Emysbook 7 juillet 2020
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    Et là… J’ai adoré !
    Dès le premier chapitre, M.J. ARLIDGE nous plante un décors de taille.
    Des disparitions pour le moins très étrange car autant qu’on se le dise quel tueur laisse généralement ses victimes vivres ? Quoi de plus visuel et organisé qu’un roman ou on a l’impression de s’immiscer dans un jeu machiavélique ?
    C’est sûr que là l’auteur marque un point avec moi. Helen Grace, la femme flic que tous le monde redoute mais qui cache un passé bien plus sombre que n’importe lequel d’entre nous. J’ai adoré me plonger dans son enquête et indirectement on s’attache et on s’accroche à elle, on a envie qu’elle réussisse ! Sans compte sur les autres personnes qui font face à cette inspectrice.
    Une enquête somptueuse où on découvre une perversité de taille. Qui peux demander d’être tuer ou de tuer ? La personne qui tue ne sera-t-elle pas plus blessé que celle tué ? Comment vivre avec ça ?
    Des questions qui se soulèvent et qui retrace la vie des paires de victimes que j’ai adoré découvrir.
    Chaque duo apporte sa pierre à l’édifice, chacun et différent et je dois avouer que cela devient très agréable.
    Le dénouement est vraiment bien organisé, ficelé et doté d’une attention imprévisible.
    C’est avec attente que l’on tourne les dernière page car bien sûr, il faut un coup d’état, il faut une dernière confrontation, une de celle dont vous êtes en face de la mort.
    Et si les scènes sont aussi bizarres que répugnante, ça n’en démonte pas une fin de taille !
    Je ne suis pas passé loin du coup de cœur et j’ai hâte de lire la suite !

  • celinelecture 8 juillet 2020
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    Voici un thriller très addictif et le premier de la série sur Helen Grace.
    Dans l’ordre :
    ✔️Il court, il court, le furet
    ✔️La Maison de poupée
    ✔️Au feu, les pompiers
    ✔️Oxygène
    ✔️A Cache-cache
    On ressent vraiment le côté scénariste et producteur de M. J. Arlidge dans la construction du récit.
    L’intrigue va (trop ?) vite et on se surprend à dévorer cette histoire très rapidement.

    Personnellement, mon gros point fort a été l’enquêtrice Helen Grace et son profil psychologique qui, je présume, n’est qu’effleuré ici.
    Ce personnage complexe, tourmenté, abritant une grande souffrance, a été une excellente surprise.

    C’est d’ailleurs pour la retrouver et découvrir les répercussions des évènements de ce roman que je lirai sa prochaine enquête rapidement.

    Alors oui un manque de surprise dans certains évènements qui, pour moi, étaient cousus de fil blanc, une partie trop longue sur l’indic supposé au sein des forces de l’ordre ainsi que les enlèvements qui s’enchaînent beaucoup trop rapidement pour être crédibles mais j’ai passé un très bon moment de lecture et c’est bien là l’essentiel.

  • M Ar Tin 16 juillet 2020
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    MJ Arlidge utilise avec brio et une grande efficacité tous les ingrédients du genre (sexe, violence, perversion et cruauté). Ce qui fait de son livre un bon thriller angoissant et efficace. Quant aux personnages, certes un brin stéréotypés (la flic tourmentée au passé mystérieux, le flic alcoolique en pleine séparation de sa femme, le supérieur corrompu), ils réussissent cependant à éveiller notre intérêt de lecteur.
    Pourquoi Helen Grace, la flic chargée de l’enquête, s’inflige-t-elle ces sévices ? Quel est son lien avec le tueur en série ?
    Des questions, qui au fil des pages et des indices glanés par le lecteur, trouveront chacune une réponse.

    Quant à la narration ; M.J Arlidge a choisi un découpage en courts chapitres (117 au total) avec une alternance entre les voix des enquêteurs, du tueur en série et des kidnappés, ce qui a pour effet de donner un tempo rapide à son thriller et à maintenir en haleine le lecteur jusqu’au cliffhanger final.

    Dans un style très cinématographique au ton très punchy, M.J Arlidge offre à son lecteur un thriller très agréable à lire, dont les pages défilent à vive allure.

    La lectrice que je suis n’a ressenti aucun temps mort et ne s’est jamais ennuyée.
    M.J Arlidge a réussi à capter mon attention et à m’embarquer dans l’ambiance de son thriller. J’ai partagé les différents sentiments des kidnappés (la peur, la colère, la culpabilité …) et leur interrogation (qu’aurais-je fait à leur place ? comment vivre après avoir tué mon petit ami ou mon collègue pour me sauver ? …).

    M.J Arlidge, un auteur de thriller à suivre.

  • Sweethydark 19 septembre 2020
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    Je m’attendais à mieux, l’enquête traine, trop brouillon avec tous les personnages. Un thriller assez banal.

  • labibliodeclo 25 septembre 2020
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    J’ai beaucoup entendu parler de ce livre et de l’auteur : il était donc temps que je le lise ! Et je n’ai pas du tout été déçue ! L’histoire est plutôt prenante : quelqu’un s’amuse à enlever des binômes, à les enfermer ensemble, avec un pistolet : le premier qui tue l’autre a gagné. Mais quel est le but recherché par ce serial killer, qui s’arrange pour ne jamais être celui qui tue ? Helen Grace mène l’enquête jusqu’à la révélation finale : un dénouement inattendu, horrible, qui nous plonge dans un passé dont on aurait préféré ne rien savoir.

    Petit plus : j’ai vraiment beaucoup aimé la trame de l’histoire, la répétition des enlèvements qui dévoile un mode opératoire particulier. On est pris, on a envie de savoir et comprendre quelles sont les motivations de ce fou ! J’aime aussi beaucoup le personnage d’Helen, sa personnalité, dont je comprends maintenant certains aspects (ou plutôt certaines pratiques). Mark est un personnage attachant lui aussi, j’ai eu beaucoup de peine pour lui.

    Petit moins : j’ai parfois trouvé que certains passages étaient inutiles et ennuyeux, il m’est donc arrivé de lire entre les lignes... Le dénouement se laisse deviner un peu la fin, il devient prévisible, mais pas décevant.

    Dans l’ensemble, j’ai beaucoup aimé ce livre, qui se lit vraiment facilement (chapitres très courts). Le style de l’auteur est agréable, j’aime ses personnages, et j’ai vraiment hâte de retrouver Helen dans sa prochaine enquête !

  • lartduthriller 6 octobre 2020
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    J’en avais beaucoup entendu parler, et je suis sceptique lorsqu’un livre fait parler beaucoup de lui (allez savoir pourquoi)
    Mais alors ... J’ai jeté mes aprioris à la poubelle et je me suis laissée entrainer dans le monde d’Helen Grace et de son équipe, ainsi que des horreurs prodiguées par ce sérail Killer. C’est pour ça que j’ai acheté la suite complète, et que chaque tome que je lis est un pur délice !

    Un récit très fluide, des chapitres très courts qui donnent un rythme énergique à la lecture. Un débit d’informations bien maîtrisés qui permet au lecteur de garder le cap et de se rassasier.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.