Am Stram Gram - M.J Arlidge

Notez
Notes des internautes
1
commentaire
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Deux jeunes gens sont enlevés et séquestrés au fond d’une piscine vide dont il est impossible de s’échapper. À côté d’eux, un pistolet chargé d’une unique balle et un téléphone portable avec suffisamment de batterie pour délivrer un terrible message : " Vous devez tuer pour vivre. " Les jours passent, la faim et la soif s’intensifient, l’angoisse monte. Jusqu’à l’issue fatale. Les enlèvements se répètent. Ce sont les crimes les plus pervers auxquels le commandant Helen Grace ait été confrontée. Si elle n’avait pas parlé avec les survivants traumatisés, elle ne pourrait pas y croire. Helen connaît les côtés sombres de la nature humaine, y compris la sienne ; pourtant, cette affaire et ces victimes apparemment sans lien entre elles la laissent perplexe. Rien ne sera plus terrifiant que la vérité.

Vos avis

  • Krysaline555 21 septembre 2017
    Am Stram Gram - M.J Arlidge

    « Pic et pic et colegram, bour et bour et ratatam, am stram, gram…. Mais comme le roi ne le veut pas ce ne sera pas toi ! » Ritournelle d’une comptine bien connue des enfants et qui résume assez bien l’ambiance de ce roman au suspense diabolique et terriblement efficace qui ne cesse de jouer avec nos nerfs.

    Car ce roman, c’est un peu comme le coup de la roulette russe sauf que là, ils sont deux à y « jouer »…. Sauf qu’ils ne « jouent » pas mais qu’on les a kidnappés et enfermés dans des lieux isolés jusqu’à ce que l’un de deux décide de tuer l’autre avec le révolver qui ne possède qu’une seule balle aimablement mis à leur disposition par la personne qui les a kidnappés …. A moins qu’ils ne décident de mourir tous les deux de faim et de soif, mais le message sur le téléphone portable laissé à proximité des victimes en guise d’ultimatum est clair : "Tuer ou être tué, c’est le prix de votre liberté" !

    Et le scénario pervers et sadique recommence toujours et encore. C’est d’abord un couple, puis des collègues de travail, puis une mère et sa fille, et encore des collègues de travail sans que le commandant Helen Grace qui mène l’enquête avec Charlie et Mark notamment, ses plus proches collaborateurs, ne trouvent d’éléments reliant les crimes les uns aux autres.

    Il faut dire que les chapitres courts qui se succèdent rapidement impriment un parcours syncopé et rythment bien ce thriller machiavélique. On n’a pas le temps de souffler. L’écriture est fluide et coulent bien. Pas de difficultés de lecture ce qui permet de dévorer les pages plus vite pour connaitre la suite de cette histoire addictive et originale. Un vrai page-turner !

    On n’évite cependant pas quelques clichés tel que le flic alcoolique qui traine des tonnes de problèmes et l’autre flic, Helen, mystérieuse et « dure à cuire » avec une force de caractère hors du commun qui ne souhaite pas être aimée, mais respectée. Bref des personnages au bord de la caricature mais qui évitent quand même les poncifs du genre, un exploit ! la psychologie des personnages est assez fouillée, retorse et remarquablement exploitée par l’auteur.

    En un mot, ce récit est mené de main de maître et j’avoue ne pas avoir « vu venir » la fin ! C’est un tour de force, car, grande adepte du genre, j’en lis tellement (Thilliez, Chattam, Giebel, Grangé et tant d’autres) que rarement les « chutes » des romans m’étonnent et de plus en plus exigeante, je veux toujours plus d’originalité et de sensationnel.

    J’ai donc été très agréablement surprise par ce thriller et je vais de ce pas acquérir les deux autres livres d’Arlidge : « il court, il court, le furet » (le premier de l’auteur) et « la maison de poupée » (une sorte de suite à Am stram gram si j’en crois ce que j’ai lu)…. A suivre

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?