Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Femmes sans merci - Camilla Läckberg

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

8 #AvisPolar
4 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Ingrid Steen a renoncé à sa carrière de journaliste le jour où son mari infidèle a été promu éditeur en chef. Depuis, elle s’occupe de leur fille et s’efforce de maintenir l’image d’un mariage parfait.
Viktoria Brunberg est misérable, enchaînée aux fourneaux dans sa maison de Sillbo. Quand elle a découvert la véritable nature de son mari Malte, il était déjà trop tard.
Birgitta Nilsson, bientôt à la retraite, n’arrive pas à se libérer de son mari abusif. Depuis des années, elle fait tout pour cacher ses bleus.
Extrêmement différentes, ces trois femmes ont une chose en commun : elles sont toutes coincées dans des mariages destructeurs et toxiques. Via un forum sur le Net elles concluent un pacte : chacune va commettre le meurtre parfait en assassinant le mari de l’une des autres.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

  • Acheter sur LesLibraires.fr
  • Acheter sur Emaginaire
  • Acheter sur Cultura
  • Acheter sur Rakuten

Vos #AvisPolar

  • Killing79 10 juin 2020
    Femmes sans merci - Camilla Läckberg

    Ma chronique va être courte parce que le livre l’est aussi. Mais malgré sa petite taille, cette novella est assez généreuse en contenu. En seulement 150 pages, elle se permet de raconter pas moins de trois histoires.

    Le thème est annoncé dans le titre et sur la couverture. On a affaire à trois femmes qui décident de se prendre en main. Dans leur couple, elles sont toutes aux prises avec un mari néfaste. Elles décident de passer à l’action et de changer leur vie.

    Ce texte fait écho au mouvement #MeToo qui a bousculé les relations hommes/femmes dans le monde. Il regroupe les différentes situations dans lesquelles se retrouvent certaines femmes, au contact d’hommes toxiques.

    Ces histoires sont militantes. Elles ont très peu de nuances. La gente masculine est ignoble. Les femmes sont des victimes. Si l’on fait abstraction de ce côté manichéen vraiment marqué, ce bref roman se lit très bien. C’est sans fioriture et on ne s’ennuie pas. On comprend très bien le message que veut faire passer l’auteure. La révolte féminine est en marche…

    Si vous voulez juste passer un bon moment de lecture, ce petit roman sera suffisant. Et si ce n’est pas déjà fait, il pourra aussi vous servir de porte d’entrée sur l’œuvre de Camilla Läckberg.

    http://leslivresdek79.com/2020/06/10/560-camilla-lackberg-femmes-sans-merci/

  • Encore Un Livre 20 juin 2020
    Femmes sans merci - Camilla Läckberg

    Nous sommes en présence de trois femmes bien différentes sous plusieurs aspects ; âge, milieu social, antécédents. La plume de Lackberg est toujours sans concession, sans filtre, les très courts chapitres en alternance racontent chacune d’elles ; la maltraitance, les violences conjugales, les différents degrés d’humiliations dont elles sont victimes.

    On est loin de la caricature et du caractère artificiel du milieu social de Faye (La cage dorée) loin des personnages lisses féminins quelconques alors qu’en parallèle il y a une proximité qui se crée avec chacune d’elles.
    N’attendez pas de la nuance non plus, ces femmes se vengent, tout est permis et c’est ce qui fait tout le charme de cette nouvelle, avec ce mélange de tonalité sombre et froide particulier à l’univers de Camilla Läckberg, même si je n’y ai pas encore retrouvé la culture suédoise, ce n’est pas ce qui est important ici et l’histoire fait bien trop peu de pages pour ce développement secondaire.

    En revanche, mon seul bémol portera sur le gros potentiel de Femmes sans merci à l’inverse de La Cage dorée qui était vraiment trop long (une novella aurait suffit), ici, à chaque page tournée, chaque fin de chapitre j’étais dans le regret, j’y aurais bien vu une Erica Falck et un Patrick Hedstrom se fondre dans le décor pour enquêter, une construction judicieuse menant à une fin explosive aurait vraiment fait de Femmes sans merci un très bon polar, ça méritait vraiment d’être exploité.

  • bookliseuse 3 juillet 2020
    Femmes sans merci - Camilla Läckberg

    Dans ce roman très court, on est face à 3 femmes toutes bien différentes, mais ayant un point commun : elles sont malheureuses dans leur vie de couple, elles sont coincées dans des relations toxiques.

    Ingrid, femme au foyer est mariée à Tommy rédacteur en Chef, qui la trompe avec une jeune et belle journaliste.

    Victoria, également femme au foyer, jeune russe qui rêve d’une vie emplie d’amour, subie constamment les humiliations de Malte son compagnon qui la traite comme une esclave.

    Et enfin Birgitta, institutrice bientôt à la retraite, subie quotidiennement les violences physiques de son mari.

    Trois femmes en souffrance, ne voyant aucune issue possible à leur triste vie. Des hommes bien sous tout rapport, qui sont tous, de façon différentes, froids, sans scrupule. Trois femmes à la fois fortes, mais si fragiles en même temps.

    Trois femmes, trois hommes, des vies si différentes, mais un lien invisible va pousser ces femmes à s’unir et à trouver une issue bien sombre à leur malheur !

    Un roman court, mais qui va droit à l’essentiel, il se lit d’une traite. Un bon moment de lecture, mais rien de transcendant pour moi qui suis pourtant une grande fan de cette auteure.

  • reb_books 8 juillet 2020
    Femmes sans merci - Camilla Läckberg

    Le thème peut paraître lu et relu (surtout en ces temps de #metoo) mais il y a quelque chose d’original dans la vengeance de ses 3 femmes. Beaucoup d’aspects de l’histoire auraient mérité des approfondissements, le roman beaucoup est trop court, je suis restée sur ma faim... c’est très inhabituel de la part de Camilla Läckberg qui nous avait habitués à des livres plus poussés.

  • l’oeil de sauron 6 août 2020
    Femmes sans merci - Camilla Läckberg

    Alors comme pour beaucoup, petite déception à la lecture de l’ouvrage. C’est dommage que ce soit si rapide. Les personnages, l’histoire, tout méritait d’être plus développé, creusé.

    Si l’histoire est un classique du genre, ça n’en demeure pas moins efficace. J’aurais aimé mieux connaitre ses femmes, je pense que toutes les 3 avaient un vrai potentiel et toute la thématique autour de #Metoo pouvait être développer pour une mise en valeur.

    voilà, j’arrête là parce que ça méritait vraiment plus.

    https://loeildesauron190081932.wordpress.com/2020/08/06/femmes-sans-merci-de-camilla-lackberg/

  • LeslivresdePauline 24 septembre 2020
    Femmes sans merci - Camilla Läckberg

    3 femmes qui ne se connaissent pas.
    3 femmes qui subissent le même sort.
    3 femmes battues, humiliées, trahies.
    3 femmes qui un jour, décident de prendre leur destin en main en commettant le crime parfait.
    Une histoire courte, simple est efficace. Les chapitres sont courts, le rythme est soutenu et l’écriture et fluide voire même froide par moments. J’ai passé un bon moment de lecture, je vous le recommande vivement !

  • Honolulu 1er octobre 2020
    Femmes sans merci - Camilla Läckberg

    Femmes sans merci, c’est l’histoire de trois femmes prisonnières d’un mariage misérable, avec des hommes violents, infidèles... Trois profils différents qui vont s’entrecroiser et échafauder un plan pour se débarrasser du mari des autres dans un crime parfait.

    J’ai apprécié le thème de la femme "vengeresse", comme dans le roman précédent. Très dans le mouvement "me too" quoi. Certains ont pu penser qu’il s’agissait d’opportunisme d’aborder encore ce sujet, pour ma part j’ai plutôt ressenti un fort engagement de la part de l’auteure. Que j’avais par ailleurs déjà remarqué lors de conférences aux Quais du Polar, ou par certaines actions qu’elle a pu mener.

    Forcément, ça se lit hyper vite (140 pages). J’aurais aimé en avoir plus, j’ai donc été assez frustrée que ça s’arrête aussi rapidement. Les personnages manquent peut-être un poil de profondeur, et la fin est prévisible, mais ça marche toujours quoi. Les chapitres s’enchaînent, le style est incisif, sec, froid, cinglant. Ça ressemble je trouve à une réaction à vif face à un événement, une actualité. Je me suis laissée embarquer dans ce récit plein de colère et ai aimé ça. Camilla Läckberg a ce petit truc qui fonctionne à tous les coups, j’arrive pas à ne pas aimer, ha ha.

  • LesRêveriesd’Isis 8 octobre 2020
    Femmes sans merci - Camilla Läckberg

    Femmes sans merci retrace trois destins de femme : prisonnières de leur mariage, chacune souffre pour diverses raisons et souffre d’une vie devenue oppressante et mortifère. L’une a sacrifié sa brillante carrière pour un homme qui la trompe sans scrupule, l’autre n’ose pas être soignée de peur que son secret ne soit révélé, la dernière a connu la plus terrible désillusion des sites de rencontre et le doux mari espéré est un vrai salaud. Ensemble, elles échafaudent un plan pour sortir de l’enfer.

    La structure narrative du roman alterne les trois histoires. De chapitre en chapitre, nous découvrons le quotidien d’Ingrid, de Birgitta puis de Victoria. Chacune de ces vies brisées se plante dans notre cœur comme une écharde. Le drame de leur existence résonne bien douloureusement à mes oreilles de femme, et malheureusement, sous le nom des personnages, une myriade de femmes de la vraie vie prend forme : des femmes battues, des femmes rabaissées, trompées, humiliées et brisées, des femmes instrumentalisées, réduites au statut d’objet par un homme – violent physiquement ou psychologiquement. Si Birgitta, Victoria et Ingrid sont des êtres de fiction, leur double réel existe, un double plus ou moins proche. A l’heure où on essaie de plus en plus de faire entendre les voix des femmes, ce roman est d’actualité, par son fond féministe, même si, en toute honnêteté, il ne révolutionne pas le genre. Camilla Läckberg avait déjà amorcé ce renversement d’univers avec La Cage dorée, d’autres ont évoqué des destins de femmes aussi sombres.

    Ce qui rend le roman intéressant, c’est la solidarité et le soutien que trouvent ces femmes, là où on ne l’attendrait pas. Internet devient leur porte de sortie, l’entraide, leur arme. A elles trois, elles vont former le crime parfait, non sans doute, non sans peur. Elles sont de fait très humaines et ici, la victime devient bourreau pour essayer de prendre son envol et pour reconquérir la liberté perdue, et la dignité à laquelle elle aspire. Est-ce que leur choix est moral ? Non, absolument pas. Est-ce que le lecteur les condamne, non plus. Ici, le détour par la fiction joue un grand rôle, car dans la vraie vie, nul doute que les gens envisageraient différemment les choix de nos héroïnes, mais dans un livre, comme dans les comédies classiques, les conventions littéraires nous permettent de mettre à distance et de savourer le temps du roman, la victoire de la victime sur la brute, l’ingéniosité de l’agnelle devenue louve pour dévorer l’impudent qui l’a sous-estimée. Et, grâce à cette innocuité littéraire, nous pouvons jubiler de voir ces femmes brisées renaître de leurs cendres, malgré toute la charge négative de leurs actions.

    Femmes sans merci se lit d’une traite, trop vite et laisse un peu le lecteur sur sa faim. L’écriture est fluide et agréable même si l’autrice n’épargne rien à son lecteur. Pour épouser la violence des propos masculins, la langue se fait crue, la violence est partout : dans les gestes, dans les paroles, dans la sexualité pensée comme asservissement et humiliation, réifiant la femme. En conséquence, ce n’est pas un roman à mettre entre toutes les mains, mais en même temps, cette langue correspond aux personnages mentionnés et trouve une justification dans l’essence même des êtres façonnés par la plume.

    Ainsi, Femmes sans merci est un roman court qui se dévore. Si j’ai regretté sa brièveté, l’ensemble fonctionne très bien et cela lui confère une rythmique propre. Ce n’est pas une lecture aussi enthousiasmante que d’habitude, car l’ensemble manque un peu d’épaisseur pour moi, mais cela reste une lecture estivale très plaisante mettant la thématique du féminin et de la vengeance au centre de tout.

    SHARE THIS :

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.