Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Influenceur

Blogger, amateur de polars urbains, de BD…
Passionné par Simenon et Maigret.
Grand intérêt pour les policiers africains.

LIVRES

1 livre à lire

2 livres lus

53 livres notés

64 #AvisPolar livre

BD

0 BD à lire

1 BD lue

17 BD notées

17 #AvisPolar BD

Films

0 film à voir

0 film vu

23 films notés

26 #AvisPolar film

Séries TV

0 série TV à voir

0 série TV vue

8 séries TV notées

8 #AvisPolar série TV

Spectacles

0 spectacle à voir

0 spectacle vu

0 spectacle noté

2 #AvisPolar spectacle

Ses #AvisPolar

  • 5 derniers
  • Livres
  • BD
  • Films
  • Séries TV
  • Spectacles
  • News

Retour de service - John le Carré

Merci à BePolar et aux éditions du Seuil pour leur confiance !

Lire la suite

Le Village perdu - Camilla Sten

Soixante ans après les événements, une équipe de jeunes cinéastes enthousiastes et un peu fauchés part à la recherche de ce qui s’est passé en 1959 à Silvetjärn, un village isolé de Suède, où tous les habitants se sont comme volatilisés. Les seuls indices retrouvés alors par la police furent une femme sauvagement exécutée et un nourrisson encore en vie. Au sein des quatre jeunes partis à l’aventure, deux d’entre eux ont une bomme raison d’essayer de déterminer ce qui s’est passé puisqu’il apparait très vite que l’une tient des informations de sa grand-mère, absente au moment des faits, et que la mère de l’autre (...)

Lire la suite

The Team - saison 2

Efficace, bien ancrée dans l’actualité tout en évitant le déjà-vu, une excellente deuxième saison. On accroche à cette histoire mêlant trafic d’œuvres d’arts volées, terrorisme et vengeance personnelle. Les personnages sont bien ciblés et crédibles, l’intrigue est serrée et retient toujours l’attention et les paysages sont splendides et magnifiquement filmés. Le final happy-end et moralisateur aurait pu être évité mais ne boudons pas notre plaisir. A voir ou revoir sur le site (...)

Lire la suite

La trilogie écossaise : L’île des chasseurs d’oiseaux ; L’homme de Lewis ; Le braconnier du lac perdu

Je ne suis que moyennement fan des romans "chinois" de Peter May mais cette trilogie écossaise est exceptionnelle : intrigues, analyse psychologique, descriptions poétiques... tout y est. Indispensable, à déguster l’hiver, quand le vent souffle, vieux Malt en main.

Lire la suite

Maigret et la jeune morte

Quatre raisons de lire ou de relire Maigret et la jeune morte : 1 - Simenon y revient en détail sur le personnage de l’Inspecteur Lognon, déjà évoqué dans Maigret Lognon et les gangsters et la nouvelle Maigret et l’inspecteur malgracieux. Il suit le même schéma de départ : Lognon se rend sur les lieux d’un crime commis dans son secteur mais c’est Maigret qui se charge parallèlement de l’enquête. Comme dans la nouvelle, le roman commence par une évocation des appels à Police-secours avant de s’attarder sur un portrait de l’inspecteur : caractère, habillement, logement, épouse… Comme si Simenon, depuis le (...)

Lire la suite

La Danseuse du Gai-Moulin

Retour de Maigret à Liège pour enquête semi-officielle. Entre un tenancier de boîte de nuit, une entraîneuse, un fils de famille dégénéré et un étranger mystérieux (un « Levantin », le mishellénisme est encore présent en 1931), La danseuse du Gai-Moulin commence par un crime crapuleux dans le monde de la vie nocturne pour enchaîner sur une vague histoire d’espionnage. Malheureusement, tout cela n’est pas très crédible et Maigret en policier infiltré (on dirait « undercover » aujourd’hui) encore (...)

Lire la suite

Rural noir - Benoît Minville

Un article du Monde des livres du 31 mars 2016 - Le roman noir mis au vert – annonçait l’arrivée en force du polar rural. Disons plutôt le retour, plusieurs années après La nuit des grands chiens malades (A.D.G. 1991), Canicule (Jean Vautrin, 1982) ou Jusqu’à plus soif (Jean Amila, 1962). La liste n’est pas limitative ; quelques romans du Poulpe voient s’aventurer Gabriel Lecouvreur à la campagne, comme Causse toujours, de Mouloud Akkouche ou Nazis dans le métro de Didier Daeninckx, au titre à moitié trompeur. Rural noir de Benoît Minville (2016) entre dans cette catégorie, au côté de Pascal Dessaint, (...)

Lire la suite

Haine pour haine - Eva Dolan

Peterborough a bien changé. Je me souviens d’une ville calme des années 70, lovée autour de sa splendide cathédrale et de ses touristes venus de Londres et Cambridge. Entre cream teas et pubs typiques, la vie était douce. Il faut dire que l’environnement des Fens, ces terres agricoles conquises sur la mer, n’incitait pas à la violence. Mais le monde évolue, pas toujours pour le meilleur, et Peterborough, dans une Angleterre confrontée à la montée des populismes et du pré-Brexit, connait de plus en plus de tensions entre communautés. Dès le début de Haine pour haine (Tell no tales), l’inspecteur Dushan (...)

Lire la suite

Les fils de la poussière - Arnaldur Indridason

Intéressant mais pas convaincant. Intéressant pour les amateurs d’Indridason qui découvriront les protagonistes de ses romans - principalement Erlendur Sweinsson et Sigurdur Oli - dans leur première enquête à Reykjavik. Les personnalités des deux enquêteurs sont bien cernées, comme leur relation tendue qui s’améliorera dans les volumes suivants. Quant à la société islandaise, elle est bien présente avec ses problèmes économiques et ses drames dus à la pauvreté. Pas très convaincant au niveau de l’intrigue, une sombre et triste histoire d’essais pharmaceutiques sur un échantillon de pauvres gosses (...)

Lire la suite

Une enquête de l’inspecteur Canardo, Tome 24 :

Il est sûr que Benoit Sokal n’est plus seul dans la rédaction et le dessin des aventures de Canardo. Mais ce qui est certain c’est que la série a retrouvé un nouveau souffle depuis quelques livraisons. Les relations tendues entre le Belgambourg et ses voisins servent toujours dans ce 24ème épisode de toile de fond aux enquêtes du palmipède négligé et alcoolique, chargé cette fois de retrouver les assassins de son vieux complice le commissaire Garinni. Entre assassins et femmes fatales, de l’action et du suspense. En plus on se tord de (...)

Lire la suite

Nestor Burma l’Homme au Sang Bleu Journal - Tardi/Moynot/Malet

Je n’achète plus les albums des aventures de Nestor Burma depuis que Jacques Tardi a décroché de la série. Parmi ceux qui lui ont succédé, Moynot me paraît moins intéressant que Barral, qui lui progresse avec chaque album avec en particulier des cadrages superbes. Par contre je recommande fortement l’achat en livraisons "journal" en plusieurs épisodes. Le grand format se prête bien à l’intrigue et le noir et blanc est très élégant.

Lire la suite

Blake & Mortimer - tome 25 - Vallée des Immortels (La) - Tome 1 - Menace sur Hong Kong - Sente Yves

Reprise de ma chronique sur Babelio. Les scénaristes et les dessinateurs qui se lancent dans l’aventure consistant à perpétuer les exploits de Blake et Mortimer ont bien compris la méthode d’Edgar P. Jacobs. Yves Sente n’hésite donc pas à remplir abondement les phylactères et à fournir moult détails qui laissent parfois le lecteur un peu étourdi. Quant à Berserik et à van Dongen, ils sont très à l’aise dans la ligne claire et leur graphisme est superbe. Ceci dit, l’histoire est plutôt compliquée mais les habitués de la série ont l’habitude. Ils retrouveront par ailleurs avec plaisir des personnages clés de (...)

Lire la suite

Blake & Mortimer - tome 25 - Vallée des Immortels (La) - Tome 1 - édition bibliophile - Sente Yves

Ma critique est sur le site de la BD en édition courante. La version "luxe" est superbe avec de grandes planches intercalées. Ne pas s’en priver !

Lire la suite

Nestor Burma - Tome 1 - Brouillard au pont de Tolbiac - Léo Malet - Jacques Tardi

e détective de choc se lance en compagnie d’une jeune et belle Gitane à la recherche de l’assassin d’un chiffonnier connu autrefois dans les milieux anarchistes. Certainement le roman où Malet a mis, à travers Nestor Burma, le plus de lui-même et de sa jeunesse. Entre enquête et nostalgie, c’est l’un des romans les plus sombres de Malet. Les amoureux de Paris rechercheront l’ambiance de « Brouillard au pont de Tolbiac » dans un treizième arrondissement complètement chamboulé depuis la construction de la Bibliothèque François Mitterrand dans les années 90 et qui accueille aujourd’hui en bord de Seine (...)

Lire la suite

Roubaix, une lumière - Arnaud Desplechin

Beaucoup a été dit sur le très beau film d’Arnaud Desplechin, Roubaix : une lumière, sur son commissaire lumineux dans une ville déglinguée qu’il connait parfaitement, sur le travail de son équipe, sur les scènes nocturnes…. A ne parler que de la ville et des hommes, on en oublie presque que c’est un film policier - et pas un thriller comme souvent dit. Ce qui fait pour moi l’originalité de ce film, et ce qui m’a particulièrement séduit, c’est que nous sommes dans le polar de procédure « à l’ancienne » avec légiste, police scientifique, enquête de voisinage, etc. Sans courses poursuites, coups de feu et (...)

Lire la suite

Rojo - Benjamín Naishtat

Nous sommes dans une petite ville d’Argentine en 1975. Claudio, avocat plus ou moins honnête et notable local, a une altercation dans un restaurant avec un inconnu qui vire au drame. Il se débrouille pour dissimuler l’affaire et repart à ses occupations, avant d’être rattrapé par le passé quelques mois plus tard. Rojo , c’est la couleur du sang mais aussi des idéaux politiques de certains qui ne s’accommodent pas des pratiques du régime en place. Claudio n’est pas dans cette logique et fait partie de ces êtres médiocres et veules qui ferment les yeux et n’hésitent pas à entrer une combine véreuse (...)

Lire la suite

Parasite - Bong Joon-Ho -Palme d’or Cannes 2019

Un peu décevant. Certes c’est déjanté, d’un humour très décalé et plutôt gore vers la fin mais on n’est pas au niveau de Kill Bill. Mais il y a quand même ce côté Manga méchant et outrancier dans lequel le réel n’est pas invité – pas certain que ce soit un film sur la lutte des classes même si le thème apparait en filigrane - qui m’a bien plu. Et puis ça change des selfies nombrilistes que nous propose trop souvent le cinéma français.

Lire la suite

El Reino - Rodrigo Sorogoyen

Le grand art, une fois de plus, après Dios nos perdone en 2016, de Rodrigo Sorogoyen. Comment un homme politique local ambitieux, impliqué dans une affaire de corruption et de détournement de fonds à haut niveau, se bat, non pas pour prouver son innocence (on sait dés le début qu’il est très impliqué) mais pour ne pas être seul à porter le chapeau ! Cela donne un thriller politique avec de l’action et des rebondissements qui s’enchaînent au rythme des trahisons. El reino commence par un superbe plan séquence sur le protagoniste (extraordinaire performance de Antonio de la Torre) et ne le lâche pas (...)

Lire la suite

Une pluie sans fin - Dong Yue

Vraiment une pluie sans fin. Rarement vu autant d’eau au cinéma. Mais quel film ! L’obsession d’un jeune policier face à des crimes non élucidées tourne à l’idée fixe et rien ne lui fera lâcher son enquête. Une histoire d’amour et de mort. Ce fut la grande surprise de l’été.

Lire la suite

River - Saison 1

Cela pourrait être complètement ridicule - un flic un peu (?) névrosé et très traumatisé par le meurtre de sa coéquipière a des visions de la disparue et d’autres aussi (dont un empoisonneur en série des années 1920) et dialogue avec eux - mais c’est absolument époustouflant. John River mène l’enquête sur le mort de Stevie et s’intéresse à d’autres, avec l’aide de son nouveau collègue. C’est un homme blessé (on ne sait pas encore pourquoi à la fin des trois premiers épisodes) et terriblement seul... On pense avec tristesse à Kurt Wallander dans les derniers romans de Mankell. Le scénario est dense mais ne perd (...)

Lire la suite

Maigret saison 1

Certes, la série réalisée par Ashley Pearce (2016), n’est pas parfaite, d’abord et surtout au niveau des décors : Budapest est une très belle ville mais cela n’en fait pas un Paris crédible. On sourira également de quelques anachronismes : un fait-divers avec photographie en « une du journal Le monde en 1955, Maigret penché sur un tableau des suspects… On sera aussi surpris, dans la version française, d’entendre les inspecteurs donner du « chef » à Maigret alors que tous ses collaborateurs l’appellent « patron » ! Mais les adaptations sont plutôt fidèles et la complicité avec Mme Maigret et les Pardon (...)

Lire la suite

Candice Renoir - saison 1

Pour François Guérif (Du polar, chez Rivages/Noir), les séries policières télévisées ont remplacé les romans de gare ; elles se consomment rapidement, se regardent sans déplaisir et sont en général vite oubliées. Ce qui caractérise les plus récentes, qui diffèrent en cela des Maigret (version Richard ou Cremer) par exemple, c’est l’importance donnée aux éléments extérieurs à l’enquête : duo (flics ou détectives) plus ou moins compatible mais finalement efficace, situation familiale souvent complexe du héros ou de l’héroïne, relations personnelles parallèles au sein de l’équipe du commissariat ou de la brigade, (...)

Lire la suite

Arctique - Anne-Cécile Vandalem

La mise en scène et la scénographie sont peut-être plus intéressantes que le thème lui-même. De plus l’espace des Entrepôts Berthier se prête bien à l’exercice. Ceci dit, c’est assez compliqué, entre énigme policière (que s’est-il vraiment passé sur ce navire il y a quelques années ?), fable écologique sur le pillage des ressources et discours politique sur les droits des autochtones. On s’y perd un peu et davantage de simplicité n’aurait pas nui. Les acteurs font de leur mieux, crient beaucoup et ne sont finalement guère convaincants. Heureusement que le petit orchestre en fond de scène assure une cohésion (...)

Lire la suite

Le Capitaine Marleau est de retour !

Corinne Masiero en fait un peu moins mais les scénarios sont un peu plus travaillés et crédibles. L’épisode avec Sandrine Bonnaire remarquable comme toujours) est excellent. Plutôt encourageant pour la suite.

Lire la suite

Voyager en polars au Japon

Excellent initiative ! Un peu lin de Paris mais je vais y réfléchir. Particulièrement opportun à la veille d’un voyage au Japon en août ! Polars urbains

Lire la suite

L’Ordre des choses, Le secret des Marrowbone, Eva : ils sortent au cinéma cette semaine

Rarement vu un film aussi raté qu’Eva. On n’y croit pas une seconde et on s’ennuie ferme (le comble pour un film censé être noir) ! Le roman de Chase est sur l’emprise, la passion destructrice ! Ici rien, seulement une petite frappe dépassée par le rôle qu’elle a usurpé et une call-girl de province qui gère ses rendez-vais comme son dentiste ! On ne voit jamais comment la passion s’installe (elle ne s’installe pas en fait) dans ce film glacial (en plus il neige) et glaçant. Nuls transports amoureux ici (au niveau transports, on est toutefois particulièrement gâté par la promotion du TGV Paris-Annecy !), (...)

Lire la suite

China Girl, la nouvelle saison de Top of the Lake !

Au vu des deux premiers épisodes, cela commence assez lentement. On est un tout d’abord peu déconcerté devant l’introduction de protagonistes très différents les uns des autres et puis tout se met en place. La réalisation est soignée et le réalisateur s’attache à bien définir ses personnages. Un polar urbain prometteur servi par d’excellents interprètes. A suivre bien sur ! 

Lire la suite

Sa Liste d'envies

  • 5 derniers
  • Livres
  • BD
  • Films
  • Séries TV
  • Spectacles

Sa Médiathèque

  • 5 derniers
  • Livres
  • BD
  • Films
  • Séries TV
  • Spectacles