Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

La Bête en cage - Nicolas Leclerc

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

26 #AvisPolar
8 enquêteurs
l'ont vu/lu
2 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

Samuel, éleveur laitier du Jura, accumule les dettes. Seule échappatoire : s’associer avec son oncle et son cousin qui font passer de la drogue de la Suisse à la France pour le compte d’un réseau de trafiquants kosovars.
Mais le soir d’une importante livraison, rien ne se passe comme prévu : le cousin n’arrivera jamais jusqu’à la ferme de Samuel. Lancés à sa recherche dans la montagne enneigée, l’agriculteur et son oncle le découvrent mort au volant de sa voiture précipitée dans un ravin. Et le chargement de drogue s’est volatilisé...
Quelqu’un a mis la main sur le pactole. Il va falloir rendre des comptes. Et retrouver le coupable de ce vol improbable.
La paisible vallée engourdie par le froid polaire va bientôt s’embraser.

Source : Seuil

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Kebooks 7 mars 2021
    La Bête en cage - Nicolas Leclerc

    « Stupéfiant », voici ce qui est indiqué sur la couverture et effectivement, ce livre est stupéfiant. Parfaitement à la hauteur de son premier « Le Manteau De Neige ». Cet auteur est vraiment prometteur et j’attends déjà avec impatience son prochain livre.
    Contrairement à son premier livre, Nicolas Leclerc n’a pas inclus de fantastique dans La Bête En Cage, c’est donc un auteur qui sait se diversifier et a qui ça réussi très bien.
    Du sombre en veux-tu en voilà, ce livre va vous glacer (et non il ne fait pas assez froid en ce moment, il faut encore se rafraîchir).
    L’auteur a fait de nombreuses recherches et ça se ressent lors de la lecture. J’adore quand un auteur fait des recherches, en plus de lire pour m’évader, j’apprends des choses.
    Encore une fois, Nicolas Leclerc nous a sorti un livre addictif. Vous connaissez cette fameuse phrase « allez, encore un chapitre » et bien c’est ce que je me disais à chaque fin de chapitre et au final je l’ai terminé...

    WARNING : il y a de la violence dans ce livre.
    _

  • Musemania 6 mars 2021
    La Bête en cage - Nicolas Leclerc

    Quel plaisir que de déjà retrouver la plume de Nicolas Leclerc, très peu de temps après avoir lu son précédent et excellent premier thriller, « Le manteau de neige ». Encore une fois, il plante ses décors dans la France profonde, loin des grandes villes, dans des coins reculés encore sauvages de Franche-Comté et du Jura.

    Au niveau de l’histoire, on est à mille lieues de sa précédente puisque le côté fantastique a complètement disparu. Cela prouve qu’il s’agit d’un auteur doté d’un certain talent puisqu’il ne se repose pas sur ses acquis et qu’il est prêt à se renouveler très facilement. Contrairement à d’autres écrivains qui utilisent à maintes reprises ce qui a fait leur succès, Nicolas Leclerc voyage dans les différents genres de la littérature noire.

    Samuel est un agriculteur qui a du mal à joindre les deux bouts pour son exploitation. Son oncle, son cousin et lui ont trouvé un filon en acheminant de la drogue depuis la Suisse pour des frères Kosovars. Lors d’une livraison, somme toute banale, un accident a lieu et la drogue disparaît. Ce qui devait constituer un petit business les mettent en péril et risque de chambouler la vie de plusieurs familles.

    Dès les premières pages, il est important de bien situer les différents protagonistes pour ne pas s’égarer dans la suite de l’histoire. Une fois cette difficulté dépassée, c’est un roman très noir et très réaliste qui nous est offert. Définitivement, le côté polaire de l’hiver trouve sa place dans le récit comme pour son précédent livre, « Le manteau d’hiver », lui conférant un univers très particulier. Ce polar rural a vraiment tout pour plaire !

    Ce qui est vraiment intéressant et non négligeable dans ce livre est toutes les recherches en amont que l’auteur a faites, qu’elles concernent le travail des agriculteurs mais aussi le milieu de la drogue (le trafic, le blanchiment d’argent, les addictions). Même en matière de littérature noire, c’est toujours très appréciable quand un récit repose sur des bases solides comme c’est le cas pour celui-ci. La postface est d’ailleurs un très bel hommage au travail des agriculteurs, microcosme très souvent oublié et pourtant ô combien important.

    Il est indéniable que Nicolas Leclerc est l’une des nouvelles voix du roman noir francophone. Voilà donc un nom à retenir et inévitablement je tiendrai bien évidement à l’oeil ses prochains thrillers.

  • hello____books 6 mars 2021
    La Bête en cage - Nicolas Leclerc

    Waouh ! J’ai adoré ce roman, un coup de cœur !

    C’est une histoire très addictive, je l’ai lu en seulement deux jours ! Nous sommes plongés dans cette histoire infernale, je n’ai pas pu m’arrêter tant que je n’avais pas le fin mot de l’histoire. Le fil conducteur de ce roman est le temps. Les chapitres sont découpés en fonctions des jours et horaires auxquels il faut être très attentif, un changement de personnage peut induire un changement de temporalité. ^^

    J’ai trouvé tous les personnages très intéressant, ils ont tous une histoire que j’ai eu envie de comprendre pour mieux les connaître. De plus, c’est un polar très bien construit. Différents métiers apparaissent (pompiers, agriculteurs…) et ils sont très détaillés. L’auteur a fait un véritable de travail de recherches, ce qui rend la lecture de ce roman d’autant plus appréciable.

    Nicolas LECLERC a une plume vraiment addictive. Avec des phrases courtes, il réussit à nous livrer un récit haletant. Il y a de nombreux rebondissements, et un dénouement que j’ai beaucoup apprécié, qui termine et conclu bien ce récit.

    Cependant, il y a de nombreuses scènes violentes, si vous n’aimez pas ça, soyez prudent.

    Je vous conseille vraiment ce roman. Un polar construit et addictif.

  • caro.l.i.t.ne 6 mars 2021
    La Bête en cage - Nicolas Leclerc

    Ils attendent.
    Figés dans leurs solitudes glaciales, engourdis par l’isolement.
    Ensevelis sous les dettes, pris au piège de vies gelées dans les galères.
    Ils espèrent.

    Elle attend.
    Prisonnière d’esprits éprouvés, d’âmes esseulées, de cœurs épuisés.
    Derrière les barreaux d’esprits aux illusions perdues, encagée dans les rêves déçus.
    Elle espère.

    Nourrie au terreau de la détresse, elle grandit, gorgée de mépris et d’écœurement jusqu’à exploser de toute sa fureur.
    La Bête est libérée.
    Reflexe d’une survie à laquelle ils n’osaient plus croire, elle entraînera avec elles ces êtres dont le changement de vie rêvé exigera les plus grands sacrifices, payés du prix du sang et des larmes.
    Quand pour survivre il faut mourir.

    Il attend.
    Le dénouement d’un roman haletant, à la construction habile et intelligente. Les personnages complexes sont pris dans un engrenage fatal guidés par la nécessité vitale de changer de vie, une bête qu’ils ne contrôleront bientôt plus. Si l’intrigue n’a rien d’originale, le contexte socio-économique brillamment développé apporte de la densité à un roman aux accents de tragédie grecque, dans un style nerveux et efficace.

  • Journal de Bord d’une Lectrice 6 mars 2021
    La Bête en cage - Nicolas Leclerc

    « La bête en cage » par Nicolas Leclerc

    L’histoire se déroule dans le Jura. Samuel, éleveur laitier est obligé de s’associer à son oncle et son cousin dans un le trafic de drogue afin de pouvoir rembourser ses dettes.
    Leur job : faire passer de la drogue de la Suisse à la France en voiture, puis stocker la cargaison dans la grange de Samuel. Samuel n’en peut plus, il accepte un dernier boulot mais c’est lors du dernier trajet que le cousin est retrouvé mort, plus aucun paquet dans la voiture. Où est passée la drogue ? Qui a tué le cousin ? Comment s’en sortir face aux fournisseurs ?

    Chloé, l’ex belle-fille de Samuel est elle à l’autre bout de la chaine, consommatrice assidue. C’est alors qu’on l’appelle pour lui proposer de vendre et elle se retrouve sans le savoir en possession de la drogue volée à son ex beau-père.

    Sur fond de misère sociale, en plein hiver dans les montagnes, on assiste à une série de meurtres et de violence liés au trafic de drogues.

    Si les qualités d’écriture de l’auteur ne sont plus à démontrer, je suis pourtant restée hors du récit, l’histoire ne m’a pas accrochée et j’y ai trouvé quelques longueurs.

  • valmyvoyou lit 6 mars 2021
    La Bête en cage - Nicolas Leclerc

    Pour sauvegarder sa ferme, Samuel a emprunté de l’argent à son oncle, Claude, un notable, chef d’entreprise et conseiller municipal. Les modalités de remboursement vont à l’encontre de ses convictions, mais il n’a pas le choix : il doit participer au trafic familial qui consiste à convoyer de grosses quantités de cocaïne, entre la Suisse et la France.

    Le soir d’une grosse livraison, son cousin ne se présente pas chez lui, comme convenu. Lorsque son oncle et lui découvrent la voiture au fond d’un ravin, Simon est mort et la marchandise a disparu. Pour Claude, s’ajoute au chagrin d’avoir perdu son fils, la peur des répercussions : la drogue appartient à un puissant réseau kosovar. 105 kilos de cocaïne envolés représentent plusieurs millions d’euros.

    Chloé, quant à elle, est toxicomane. Elle cumule les missions d’intérim, pour payer ses doses. Elle ne conserve aucun emploi et tente de survivre, en volant des objets, qu’elle revend sur des sites d’annonces. Après son dernier larcin, elle reçoit des photos la montrant, avec sa dernière prise : des tricycles d’enfants. Victime de chantage, elle comprend que malgré les risques, l’offre est alléchante : écouler de grosses quantités de drogue, en gardant une grosse commission pour elle. A-t-elle les épaules pour réaliser un aussi gros coup ? Pour cela, il faut les bons contacts et agir en toute discrétion.

    Qui a tué Simon ? Où est la cocaïne ?

    Construit comme un film, le scénario est implacable, les faits s’enchaînent, avec des retours en arrière : les heures sont indiquées, en début de chapitre, et elles sont d’une grande importance. Nous suivons plusieurs personnages qui souffrent de difficultés financières. L’envie de sortir des fins de mois difficiles les mène dans un engrenage dangereux. Jusqu’où sont-ils prêts à aller pour changer de vie ? Hélas, ils n’ont pas conscience qu’ils pénètrent un milieu dangereux, dont ils ne possèdent pas les codes. Cependant, j’ai trouvé que certains novices maîtrisaient un peu trop bien la situation pour que cela soit complètement crédible. Je suis passée outre, car le suspense m’a tenue en haleine, jusqu’à ce que je pense que cela allait trop loin. Je m’explique : pendant les 2/3 du livre, j’ai aimé que les rebondissements s’enchaînent, qu’un élément redistribue les rôles, mais il est arrivé un moment où j’ai trouvé que c’était trop, que ça diluait l’effet de surprise et l’intérêt, puisqu’il y avait une escalade. Et alors que j’avais le même engouement que pour le premier livre de Nicolas Leclerc, Le manteau de neige, mon enthousiasme a perdu en intensité.

    En ce qui concerne les personnages, j’ai, particulièrement, apprécié les « gentils », ceux qui sont embarqués dans cette sordide affaire, parce qu’ils pensent que c’est la seule porte de sortie des soucis financiers. Ils sont au pied du mur et ils ont la sensation que c’est leur seul espoir. Samuel est celui qui m’a le plus touchée. Son histoire m’a attristée et émue, car elle montre qu’il est un homme bon. Sans un terrible accident de la vie, il n’aurait pas été délinquant. Jusqu’à la fin, il montre une générosité de cœur.

    J’ai beaucoup aimé Une bête en cage, même si je regrette que mon intérêt se soit émoussé, sur la fin, en raison de l’accumulation des scènes de violence qui m’ont donné une sensation de « trop ». J’ai eu un sentiment de frustration : j’ai tellement adoré une grande partie du livre, que j’aurais aimé que mon plaisir soit linéaire.

  • lesmotsquilient 5 mars 2021
    La Bête en cage - Nicolas Leclerc

    Un roman noir très bien ficelé ! C’est fluide, l’intrigue bien mise en œuvre. Le milieu du trafic de drogue me plaît un peu moins mais ça ne m’a empêcher de plonger dans ce polar ! Il y’a de la profondeur dans l’écriture des personnages et ça donne de la contenance au fond de l’histoire.

  • Matildany 4 mars 2021
    La Bête en cage - Nicolas Leclerc

    Un roman rude et noir qui nous plonge dans le monde rural du Jura.
    Samuel, éleveur, tire sur la corde pour joindre les deux bouts. Sous la pression de son oncle, notable du village à qui il doit de l’argent, il planque ponctuellement une cargaison de drogue dans sa grange. Une nuit, son cousin, qui la convoie, n’est pas au rendez-vous. Ils découvrent le véhicule accidenté, son conducteur mort...mais de drogue, il n’en reste rien. Commence une lutte inégale pour la survie entre Samuel et les trafiquants, décidés à trouver qui les a doublé.
    Des enchaînements millimétrés, des flash-backs qui nous trimballent d’un personnage cabossé à un autre, une écriture précise qui sait planter le décor, l’auteur nous emporte dans un tourbillon inexorable, où les destins se mêlent, se retrouvent et se rejoignent dans la tragédie.
    Hormis certaines réactions des intervenants, qui sont parfois moyennement crédibles car ils sont forts habiles pour tirer, et négocier avec des narco-trafiquants, c’est une très belle surprise que la découverte de cet auteur !

    Https ://instagram.com/danygillet

  • niny7 3 mars 2021
    La Bête en cage - Nicolas Leclerc

    Coup de cœur pour la plume de Nicolas Leclerc !
    Un fois le roman ouvert, il est très difficile de le lâcher. On ne peut qu’enchaîner les pages au rythme des nombreux rebondissements et se laisser embarquer dans l’histoire comme si notre propre vie était en jeu.

    Les personnages sont extraordinairement ordinaires, humains, faillibles, torturés par les problèmes de leur quotidien. Et en même temps, tous se voient propulsés dans cette situation qui leur échappe. Plus personne n’a le contrôle des événements et tout s’enchaîne à une vitesse effarante.
    Ils seront obligés de faire des choix déterminants pour survivre, qui les sortent de ce quotidien monotone et les exposent à tous les dangers. Ces choix, peut-être sont-ce les mauvais, mais peut-être n’avaient-ils pas vraiment d’autre option ? Quoi qu’il en soit, ils sont tous là-dedans jusqu’au cou désormais. Et une fois la machine lancée, impossible de l’arrêter.

    Tout comme ces personnages que l’on suit, on a le souffle coupé devant les rebondissements et enchaînements d’événements tous plus brutaux les uns que les autres. Chaque scène nous dépeint un peu plus la violence dans laquelle le récit baigne. Chaque personnage est un peu plus sombre que le précédent. Et même ceux que l’on imagine, au premier abord, plus ou moins innocents, se révèlent être de parfaits méchants dans leur genre. Et l’on ne peut que se demander : qui est la fameuse bête en cage finalement ?

    Le décor est posé de manière efficace, l’écriture est immersive. Le lecteur est vite plongé dans l’ambiance hivernale des montagnes du Jura. De la buée se forme entre ses lèvres et les pages, les mots prenant vie autour de lui et l’entraînant toujours plus loin dans les tréfonds de l’esprit humain.

    Un roman noir, brutal, qui prend aux tripes et dont le rythme va crescendo jusque la chute, violente.

  • alexandra 28 février 2021
    La Bête en cage - Nicolas Leclerc

    La bête en cage est un polar sombre qui ne vous laissera aucun répit. A la frontière suisse dans ces hameaux du Jura oubliés du monde, sombres et austères, une livraison de cocaïne qui n’arrive pas à destination. Le conducteur, Simon, est retrouvé mort au fond d’un ravin, la coke disparue. Ses complices, son père Claude et son cousin Samuel, doivent retrouver la drogue avant les trafiquants.
    Commence alors une folle course poursuite, une intrigue dense et âpre où vont se croiser de nombreux destins, révéler les vrais caractères, embraser cette nature hostile. Qui a pris la drogue cette nuit-là dans le coffre de la voiture accidentée ? Qui est Chloé cette jeune tox au visage ravagé par les flammes ? Tous coupables ? Tous avides ? La drogue monte la tête de tous ceux qui vont l’avoir entre les mains, la convoitise, l’appât du gain, un avenir qui s’éclaircit. Et au milieu, des trafiquants qui remontent la piste et sèment des cadavres.
    Ce thriller tire sa force de son rythme et de son ambiance, c’est glacial, âpre, violent, il n’y a aucun temps mort. On sent le froid de l’hiver nous mordre dans ces monts isolés, on sent la résignation des habitants sans avenir dans ce trou, on sent l’urgence de vouloir s’en échapper. On visualise toutes les scènes parfaitement. Sur les personnages, j’ai parfois eu du mal à m’attacher au trio Samuel, Simon, Claude. Les personnages sont nombreux mais on les identifie parfaitement et ils font le job. J’ai eu un vrai coup de coeur pour Chloé, cette gamine que la vie n’a pas épargnée, qui a sombré dans l’héroïne mais qui doit se battre contre les autres et ses propres démons pour survivre.
    Si vous aimez les thrillers denses et sans répit, voilà un livre à lire !

  • colorandbook 28 février 2021
    La Bête en cage - Nicolas Leclerc

    https://colorandbook.blogspot.com/2021/02/la-bete-en-cage-de-nicolas-leclerc.html?m=1

    Deuxième roman de l’auteur et deuxième petit coup de cœur pour moi. Un auteur que je vais surveiller de près ! Un thriller rural et sociétal bien travaillé et documenté. Un thriller à l’ambiance glaçante qui prend le trafic de drogue comme prétexte pour montrer une misère sociale bien réelle. C’était passionnant, touchant, addictif et palpitant.

    Les + :

    * Même si c’est un thème qui ne m’intéresse pas forcément, l’histoire autour du trafic de drogue était prenante. Malgré quelques petits passages un peu trop gros pour être crédibles.

    * Gros coup de cœur pour les personnages. L’auteur a su représenter avec brio les classes sociales. Des personnages forts, complexes, intriguants et bien travaillés.

    * Les thème sous-jacent sont passionnants à découvrir. Nicolas Leclerc montre sans édulcorer la misère sociale. Jusqu’où les personnes sont prêtes à aller pour survivre ?

    * Un roman bien écrit et très bien rythmé, même s’il reste simple. J’ai l’aimé l’ambiance glaciale du Jura. J’ai ressenti beaucoup d’émotions pendant ma lecture.

    Les - :

    * Un peu trop court !

    * Par moment c’était légèrement invraisemblable.

  • calyenol 26 février 2021
    La Bête en cage - Nicolas Leclerc

    Bonjour !
    .
    .
    .
    C’est dans le Jura que l’auteur nous emmène dans ce livre.
    On va y rencontrer Samuel qui est éleveur laitier et qui pour éponger
    ses dettes accumulées va s’associer avec son oncle Claude et son cousin
    Simon pour acheminer de la drogue entre la Suisse et la France pour
    le compte de deux frères Kossovar.
    Un soir,rien ne se passe comme prévu.
    Simon rate l’heure du rendez vous avec Samuel.
    Et pour cause,Simon est retrouvé mort au volant de sa voiture et
    la drogue a disparue.
    .
    .
    .
    "...elle suffoque,il tire sa tête en arrière.De sa main libre,il saisit un
    couteau de poche qu’il déplie avec aisance,et d’un geste sec lui tranche la gorge."
    .
    .
    .
    J’ai découvert Nicolas Leclerc avec Le manteau de neige que j’avais adoré,
    avec 𝗟𝗮 𝗯𝗲̂𝘁𝗲 𝗲𝗻 𝗰𝗮𝗴𝗲,même si je n’ai pas ressenti le même engouement,je peux
    quand même dire que c’est du bon.
    .
    .
    .
    J’adore les livres qui touchent aux cartels,ces histoires qui racontent
    ce qu’il en coûte quand tu décides de t’associer,que tu veux faire parti
    de ce milieu et que si tu te rates,eux ne te ratent pas.
    Là j’ai été quasi servie !
    L’auteur a complètement fait passer le visuel des scènes en même temps que leur lecture,
    exactement comme si j’étais devant un film.
    La machine s’enclenche d’entrée et tout s’enchaîne dans ce livre d’à peine 271 pages.
    Je les ai vu défiler sans pour autant m’en rendre compte.
    Les rebondissements et le rythme font de ce livre un livre d’action
    qui ne laisse pas le temps de souffler.
    En ce qui concerne les personnages,j’avoue ne pas
    avoir eu d’accroche envers eux...peut-être Chloé et encore.
    Il m’aurait fallu quelques pages de plus pour qu’ils soient un peu plus
    approfondis mais bon,je ne vais pas chipoter !
    La plume de l’auteur me plait toujours autant,directe et sans fioritures,
    de plus la mise en place de l’histoire est top.
    Que demander de plus !
    .
    .
    .
    En bref,𝗟𝗮 𝗯𝗲̂𝘁𝗲 𝗲𝗻 𝗰𝗮𝗴𝗲 est un roman noir qui peut pousser à se demander
    jusqu’où irions-nous pour aspirer à une vie meilleure.
    Un bon livre pour une bonne lecture.

  • pulul la libellule 26 février 2021
    La Bête en cage - Nicolas Leclerc

    Lecture terminée✓
    La bête en cage
    Nicolas Leclerc
    @nicolasleclerc_auteur
    @editionsduseuil
    @bepolar.fr

    Un thriller haletant, pas le temps de s’ennuyer.
    Il se lit très vite. Rempli de suspence et une histoire bien ramener.

    On rencontre plusieurs personnages, on passe de l’un à l’autre, leur vie, souvent la misère financière, parfois des soucis familiaux .
    L’on dit souvent que l’argent ne fait pas le bonheur, on en aura la preuve dans ce roman.

    Chaque protagoniste se croit plus futé que son ennemie.
    Et ils arrivent à se mettre dans des situations catastrophiques .

    Nous allons tout d’abord rencontrer Samuel, éleveur laitier du Jura, qui a malgré lui accumulé énormément de dette. Il n’a pas d’autre choix que de s’associer à son oncle et son cousin qu’il déteste, pour faire passer de la drogue de la Suisse vers la France, pour le compte d’un réseau de trafiquants kosovares.

    Un jour de transport d’une très grosse quantité de stupéfiants, Samuel et son oncle sans nouvelles de Simon son cousin, qui était sensé rapporter la marchandise, commencent à le chercher et le retrouvent mort dans sa voiture accidentée, sans la drogue.

    Ils comprennent de suite qu’il s’agit d’un meurtre, et que la mafia kosovare ne les laissera pas s’en sortir , s’ils ne leurs rapportent pas la marchandise.
    Des personnes sans foi, ni loi et sans une once de pitié. Ils savent qu’ils n’ont aucune chance de rester vivant.

    Voilà que commence leur cauchemar...et pas seulement pour eux mais pour d’autres personnes aussi qui ont voulu changer leur destin...pour certains ils ont eu les yeux plus gros que le vendre.
    Mais on ne se frotte pas à ces brigands sans se brûler.

    J’ai vraiment apprécié cette lecture, un bon page-Turner, qui vous retient jusqu’à la fin. J’ai vraiment passé un très bon moment livresque

  • BulleDeLecture 25 février 2021
    La Bête en cage - Nicolas Leclerc

    Le Jura, terre d’élevage à l’aspect rugueux. Samuel travaille avec acharnement pour subvenir aux besoins de son exploitation. Ayant une âme solitaire, il n’a d’attachement que pour son oncle a qui il rend quelques "services".
    Un jour, un dérapage va venir faire capoter l’équilibre plus que précaire qui limite les frontières de la vie de Samuel. D’autres personnages vont entrer en scène apportant leur lot de tourments et enrichir l’intrigue.

    La bête en cage est un polar haletant, c’est le moins que l’on puisse dire. Avec des vues alternées par les différents personnages, des chapîtres courts et très bien rythmés, pas de place à l’ennui dans ce roman.
    Le style de Nicolas Leclerc fait écho à la dureté campagnarde de l’atmosphère. Si le fond de l’histoire n’est pas originale, je trouve que l’auteur a réussi à se l’approprier sans que jamais on puisse se dire que c’est du déjà vu.

  • Des plumes et des livres 25 février 2021
    La Bête en cage - Nicolas Leclerc

    Un grand merci à BePolar et aux Editions du Seuil pour l’envoi de La bête en cage, le second thriller de Nicolas Leclerc. Déjà l’an passé, j’avais adoré la plume de ce nouvel auteur qui m’avait embarquée pour un polar des plus glaçants avec Le manteau de neige.

    Dans La bête en cage, Nicolas Leclerc signe un thriller rural. Pour commencer, il nous présente Samuel, un éleveur laitier du Jura, qui peine à régler ses nombreuses dettes dues à la reconstruction d’une partie de son exploitation quelques années plus tôt. Par le biais de son oncle et son cousin, il va malgré lui s’associer au trafic de drogues pour alléger sa dette. Au fil du temps, Samuel ne supporte plus cet argent sale et de jouer avec l’illégalité, aussi la prochaine livraison sera la dernière. Mais rien ne se passe comme prévu : son cousin, qui assurait le transport de la drogue, est retrouvé mort, le chargement disparu. S’ensuit un engrenage fatal entre des barons de la drogue souhaitant retrouver leur bien, des personnages brisés qui entrevoient un nouveau départ en vendant la drogue découverte. Beaucoup de meurtres et d’exactions pour faire monter le suspens et scotcher le lecteur.

    Avec son second roman, Nicolas Leclerc propose une excellente intrigue. Son scénario est parfaitement construit et maîtrisé. Néanmoins, le lecteur devra tâcher de bien lire les dates et heures de chaque épisode pour bien reprendre le fil des événements. En effet, Nicolas Leclerc a pris le pari de donner le point de vue des différents personnages impliqués dans cette folle intrigue mais parfois nous faisons des retour en arrière de plusieurs jours. Si au départ ce détail peut perturber, on n’y fait très rapidement.

    Malgré la mise en scène de plusieurs personnages, chacun d’entre eux est parfaitement caractérisé avec son passé, ses fêlures, ses illusions perdues. Au-delà de n’être qu’un simple polar, La bête en cage est également un roman social et économique.

    J’ai beaucoup aimé la lecture de La bête en cage. Malgré des scènes assez dures, violentes, il se lit très rapidement. On s’attache à plusieurs personnages et le suspens monte vraiment crescendo pour découvrir le rebondissement final.

    https://desplumesetdeslivres.wordpress.com/2021/02/25/la-bete-en-cage-nicolas-leclerc/

  • Loudiebouhlis 22 février 2021
    La Bête en cage - Nicolas Leclerc

    Qui n’a jamais rêver d’obtenir suffisamment d’argent pour changer de vie ? C’est sans compter les conséquences de ce genre de rêve.

    Dans ce très court roman, j’ai fait connaissance avec un bon nombre de personnes, certaines plus intéressantes que les autres. Mais toute avec une personnalité parfaitement construite. C’est déjà ce que j’avais apprécier dans le précédent roman de Nicolas Leclerc.

    Les finissions sur ces personnages ou sur le paysages. On a une sensation de huis clos dans ce livre, l’isolement dans une vallée que tout nos protagonistes connaissent.

    Encore une fois, Nicolas Leclerc a su me captiver avec son nouveau roman. L’histoire est haletante, les personnages attachants. Bien que je n’étais pas sûre d’aimer l’univers dans lequel nos personnages évoluent, je me suis laisser prendre à ma lecture. J’ai finalement beaucoup aimé.

  • Kirzy 22 février 2021
    La Bête en cage - Nicolas Leclerc

    Quelle maitrise dans la construction ! J’ai lu d’une traite ce polar rural au scénario brillamment déployé au millimètre. Sans un répit, les rebondissements s’enchaînent, implacables jusqu’à un dénouement parfaitement cohérent. Très à l’américaine ( ce n’est pas un reproche, hein ), j’avais l’impression d’être plongée en plein film des frères Coen #Fargo, voire dans un Plan simple de Sam Raimi, mais en version survolté à la Red Bull ... Bull Mountain, de Brian Panowich aussi, oui, j’y ai pensé. A Bullhead aussi, le stupéfiant film du flamand Mickael R. Roskam, Bullhead.

    Bon, vous l’avez compris, j’ai voyagé au fil des références cinéphiliques ou littéraires et, si j’ai parfois eu une petite sensation de déjà-vu, je n’ai pas eu le temps de songer à tout cela dans le tourbillon de l’action ... en plein Jura hivernal, aux côtés de Samuel, éleveur bovin endetté, associé à son oncle et son cousin qui font passer de la cocaïne de Suisse vers la France au profit de trafiquants kosovars. Lorsqu’une cargaison de 100 kilos disparaît dans l’accident mortel du cousin, tout bascule dans une spirale inouïe de violence qui emportera une dizaine de personnages, tous impliqués, volontairement ou pas.

    L’écriture très cinématographique, donc, de Nicolas Leclerc, est précise et efficace. Elle sait poser décors et personnages en quelques phrases. Ces derniers ont tous en commun de vouloir changer de vie : Samuel ne veut plus être mouillé dans les trafics familiaux, Cholé sortir de la toxicomanie, Grégoire et Virginie de la galère du fric qui manque au quotidien, dans un univers où tout le monde cherche à doubler tout le monde pour accéder à ses rêves. Et ça fait mal, les cadavres se comptent à la pelle.

    Si j’aurais apprécié plus de pages pour développer les personnages principaux et leur apporter encore plus de complexité, j’ai particulièrement aimé la tragédie shakespearienne qui se joue entre membres d’une même famille, entre trahisons nécessaires et conflits de loyautés castrateurs. Mais surtout, il y a le personnage de Chloé, l’ex belle-fille de Samuel. Une vraie héroïne à la peau coriace, pleine de cicatrices du passé mais un sens inné de la survie dans ce polar pur et dur ultra efficace.

  • eva94 21 février 2021
    La Bête en cage - Nicolas Leclerc

    Une histoire quelque peu commune et qui se passe dans le milieu agricole, Samuel se trouve confronté au trafic qu’a mis en place son oncle et son cousin. Il est un partenaire, il cache de la drogue dans sa ferme. Mais un soir rien ne se déroule comme prévu, son cousin qui revient avec de la drogue de Suisse, a un accident mortel, la drogue a disparu, tout s’enchaine ...
    Son oncle sait qu’ils doivent retrouver cette drogue très vite, car les trafiquants vont vouloir la récupérer. La belle fille de Samuel, droguée, se retrouve également au milieu de cette histoire, elle revend.
    Et voilà que les ennuis commencent, les Kosovars sont à la recherche de la drogue.
    Les meurtres s’enchaînent les uns aux autres.
    Seuls survivront Samuel et sa belle fille mais à quel prix ?

    Une lecture avec beaucoup de violence, de meurtres.

  • l’oeil de sauron 20 février 2021
    La Bête en cage - Nicolas Leclerc

    Pur roman noir, ne vous attendez pas à un thriller, ça gâcherait tout et ça serait dommage. Je dois reconnaitre que c’est un bon page turner, je l’ai dévoré, même si… à un moment, je me suis dit, là c’est trop, on part dans le too much. Les 9/10è du livre sont excellents, on st pris dedans mais après, voilà, selon moi, ça dégénère, ça va trop loin, trop de retournements de situation, ça m’a perdue et ça perd en crédibilité.

    Les personnages ne sont pas désagréables, Samuel, Chloé et Adnan sont même plutôt sympas, malgré les circonstances et leurs actions.

    Pas grand chose d’autres à ajouter, l’écriture est prenante, on se laisse vraiment prendre au jeu, dommage que la fin parte en cacahuète !! Mais c’est une belle découverte quand même.

    https://loeildesauron190081932.wordpress.com/2021/02/20/la-bete-en-cage-de-nicolas-leclerc/

  • Mes Carnets Litteraires 20 février 2021
    La Bête en cage - Nicolas Leclerc

    Dans ce nouveau roman, l’auteur nous plonge à la fois dans l’univers paysan et dans le milieu du trafic de drogue.
    J’avais beaucoup aimé son précédent roman "Le manteau de neige" mais je dois avouer que celui-ci est encore mieux ! Beaucoup plus noir, plus glaçant, plus captivant et plus addictif !
    Pas un seul moment de repos, pas un seul temps mort, pas une description de trop ! Tout est parfaitement huilé pour nous faire passer de bonnes heures de lecture.
    Et cerise sur le gâteau : deux des personnages se détachent du lot et sont terriblement attachants. L’émotion est donc bien présente tout au long de cette histoire malgré la noirceur omniprésente.
    La fin est pleine d’espoir et c’est juste ce qu’il fallait pour clôturer ce thriller très réussi !

    ▶️ Un polar efficace à découvrir de toute urgence !

  • Les Lectures de Mystic 19 février 2021
    La Bête en cage - Nicolas Leclerc

    Coucou mes Mystigris 😉

    J’ai lu La bête en cage de @nicolasleclerc
    Merci à @bepolar et @editionsseuil

    🅲🅷🆁🅾🅽🅸🆀🆄🅴 Samuel, éleveur laitier depuis 15 ans travaille d’arrache-pied pour faire tourner sa ferme. Il a une dette envers son oncle Franck et s’associe à lui et son cousin Simon pour stocker de la drogue dans sa grange. Un soir de livraison, rien ne se passe comme prévu, son cousin n’arrive jamais à la ferme... Franck et Samuel le retrouvent mort et la cargaison volée. S’ensuit une course contre la montre pour retrouver cette drogue avant que quelqu’un mette la main dessus.

    🄼🄾🄽 🄰🅅🄸🅂 un polar rythmé et fluide, des phrases courtes, pas de temps mort, pas de fioritures, une histoire trépidante et sous tension permanente. Un roman original avec en toile de fond l’univers agricole et ses difficultés, une campagne froide et déserte. Une atmosphère glaciale et violente.
    On rencontre au fil des pages différents personnages qui n’ont à priori aucun rapport entre eux mais qui s’imbriquent petit à petit. J’ai aimé le personnage de Samuel mais encore plus celui de Chloé, cette jeune femme droguée et brûlée au visage que la vie n’a pas épargné.

    🄲🄾🄽🄲🄻🅄🅂🄸🄾🄽 J’ai beaucoup aimé ce polar haletant et efficace qui va droit au but sans chichis. Du début à la fin ça ne s’arrête pas, de l’action et encore de l’action !

  • celinelecture 17 février 2021
    La Bête en cage - Nicolas Leclerc

    J’ai lu La Bête en cage, second roman de Nicolas Leclerc édité par les éditions du Seuil et reçu grâce à bepolar.fr que je remercie.

    En plein Jura, proche de la frontière Suisse, nous allons suivre Samuel, agriculteur, qui va être embarqué dans la tourmente suite à la disparition de son cousin convoyeur de drogue.
    L’extrême difficulté de ce métier est décrit grâce à Samuel et apporte une vraie humanité au récit.

    Autant je ne suis pas forcement fan des intrigues tournant autour du trafic de drogue, autant ici c’est plus un prétexte pour mettre certains personnages face à un choix crucial qui peut radicalement modifier le cours de leur vie.

    J’ai été happée par ce polar rural d’une redoutable efficacité.
    Les pages s’enchaînent, pas de temps mort, une construction au carré.

    L’ambiance est glaciale, les différents personnages qui composent l’histoire ne rêvent que de jours meilleurs, de fin de mois sans être pris à la gorge.
    Cette misère économique et sociale va leur faire prendre des décisions, qui ne sont pas toujours très vraisemblables certes, mais qui montre avant tout leur désespoir et leur désillusion.

    J’ai eu cette impression de voir une succession de dominos chuter les uns après les autres, conséquence d’une décision d’un personnage à un moment clé.

    Mais ce que j’ai vraiment préféré c’est définitivement le personnage de Chloé.
    Cette jeune junkie de 21 ans, à moitié défigurée et qui va être entraînée dans cette sombre histoire.
    Sa personnalité, ses faiblesses, ses blessures et aussi sa force sont, pour moi, l’atout majeur de ce roman.

    Addictif, sombre, social, glaçant.

  • Polars urbains 15 février 2021
    La Bête en cage - Nicolas Leclerc

    Il y a deux romans dans La bête en cage de Nicolas Leclerc, un polar rural montagnard (neigeux) et un thriller. Côté rural, c’est intéressant et instructif avec des évocations précises des difficultés du monde agricole et des éleveurs qui triment dur pour essayer de joindre les deux bouts et satisfaire aux exigences de la PAC. Il y a aussi les urbains ou péri-urbains condamnés à galérer entre Pôle-emploi, les boites d’intérim et les petits boulots, tout ça pour pas grand-chose, de « l’argent qui sort aussitôt qu’il rentre ».

    Ce sont ces villes difficiles qui entrainent le roman vers le thriller. Car, à force de privations et de fins de mois difficiles, certains ont accepté des combines pas très nettes pour s’en sortir. Samuel, un éleveur de vaches laitières, son oncle et son cousin, par exemple, arrondissent (largement) les fins de lois en transportant de la drogue entre la Suisse et la France pour un réseau de mafieux kosovars. Jusqu’au jour où le convoyeur est retrouvé mort dans sa voiture au fond d’un ravin, avec, en prime, plus de cent kilos de cocaïne envolés. On se doute que les commanditaires n’apprécient pas. Et l’histoire s’emballe quand ceux qui ont mis la main sur le pactole se voient déjà gagner des millions.

    A partir de là, tout part en vrille, les événements s’enchaînent et les cadavres s’accumulent. Thriller classique. Le hic, c’est que l’on a du mal à entrer dans l’histoire. Je m’explique : même dans une œuvre de pure fiction, il faut quand même un minimum de crédibilité et, dans le cas présent, le lecteur peine à croire que des personnages terriblement banals, aux vies étroites, par ailleurs embringués dans des relations familiales et amicales conflictuelles – Cloé, une junkie plutôt brave fille mais esquintée par la vie, un garagiste vivant mal son divorce, un chômeur coincé entre ses bières et la télé… – se sentent pousser des ailes au point de se croire capables d’en remontrer aux meilleurs. Bref, ils ne doutent de rien et n’envisagent à aucun moment les conséquences une fois pris dans un engrenage infernal. Comment ne pas sourire par exemple en les voyant utiliser comme des pros les « téléphones de guerre » ou quand Cloé vérifie négligemment le chargeur du Beretta – « … cinq balles, Amplement suffisant. » – qu’elle vient de récupérer.

    Cela dit, La bête en cage reste un thriller plutôt enlevé, bien évidemment hyperviolent comme l’exigent les codes du genre, et dont aucun des protagonistes, si ce n’est Cloé grâce à un fort instinct de survie, ne sort grandi. A défaut de leur pardonner, on peut les comprendre car, au-delà de l’appât du gain, n’est-ce pas finalement la misère économique et sociale que connait la région qui pousse ces antihéros à prendre des risques insensés ? Au risque de se perdre en espérant trouver une vie meilleure.

    Merci à BePolar et aux éditions du Seuil.

  • bonne_heure_litteraire 14 février 2021
    La Bête en cage - Nicolas Leclerc

    Direction le jura et ses montagnes enneigées dans une histoire où la drogue est le personnage central de ce roman. Un trafic entre la France et la Suisse, un banal accident de la route en apparence, le vol d’un butin de plus de 100kgs de cocaïne et le calvaire commence.
    .
    Une véritable chasse à l’homme est lancée ! Retrouver la marchandise, découvrir qui à volé la coke et ce au prix de toutes les vies qui se dresseront en chemin. Des vies qui vont basculer à tout jamais. L’appât du gain et tout ce qu’il fait miroiter, engendre parfois des dommages irreversibles...
    .
    Voila un roman qui a m’a complètement absorbé entre ses pages. Un véritable page turner avec une tension permanente des rebondissements justement dosés, un scénario bluffant et parfaitement maitrisé, une alternance des personnages et une plume incisive et percutante. Tous les ingrédients pour me convaincre et c’est évidemment un coup de coeur pour moi.
    .
    Je n’avais encore jamais lu cet auteur, j’avais pourtant vu son précédent roman passer sur bookstagram l’an dernier et j’avais lu de très bons avis le concernant alors après la lecture de celui ci, il est certain que je vais me le procurer !

  • Emysbook 13 février 2021
    La Bête en cage - Nicolas Leclerc

    J’ai complètement accroché avec ce bouquin. Je l’ai dévoré.
    Dès les premiers instants j’ai adoré la plume de l’auteur qui est entraînante. C’est tellement fluide et agréable à découvrir que quand on le commence on ne s’arrête plus.

    L’histoire vous embarque dans des secrets de famille et des tensions hautes en couleurs.
    C’est tellement bien écrit que l’on dirais parfois que des poèmes ce sont glissés dans le texte pour offrir un côté sombre au récit.

    Les personnages sont très bien choisis. Leurs caractères et leurs trains de vie m’a tout de suite emporté dans une aventure sombre ou la peur est à chaque tournant.

    Nous sommes plongés en pleine campagne dans un lieu reclus de tous ou la vie semble s’éteindre et les plus pauvres sont aux bords de la faillite..

    C’est une histoire tellement addictive que les dernières pages s’engloutissent et forment une fin dès plus sensationnelle. J’ai frôlé le coup de cœur avec ce bouquin. C’est inexplicable : il faut le lire pour comprendre.

    Drogues, secrets, course poursuite, trahison sont les éléments de ce cocktail parfait !

    À lire !!!!

  • marysoad 10 février 2021
    La Bête en cage - Nicolas Leclerc

    Si vous souhaitez lire un livre bien ficelé et rythmé, prenez La bête en cage de Nicolas Leclerc, asseyez-vous et laissez-vous porter par l’histoire. Attention, vous ne rirez pas une seule fois en le lisant.

    Ce roman, noir comme il le faut, nous entraine dans les profondeurs du trafic de drogue, dans un petit village français non loin de la frontière Suisse. On y suit plusieurs personnages, qui ont tous un point commun : une vie difficile et qui essaient de s’en sortir du mieux qu’ils peuvent.
    C’est à ce moment, que la drogue fait son apparition. Samuel, Chloé, Thierry et les autres, tous rêvent alors d’une vie meilleure ou de tout recommencer, et espèrent que tout ira mieux, tout sera mieux ensuite…

    Le destin en décidera autrement. Les connexions entre tous les personnages vont être dévoilées et l’histoire va se dérouler à une vitesse folle, alors accrochez-vous bien !

    Nicolas Leclerc a su mettre de la profondeur dans les personnages, dans l’histoire et livrer un roman noir qui mérite d’être lu et 5 étoiles. Merci à lui pour cette belle découverte.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.