Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Cruel d’Eric Cherrière arrive le 2 février...

Pourquoi on attend avec impatience le film Cruel

Le 2 février prochain arrive au cinéma Cruel d’Eric Cherrière, un polar très prometteur...

1- Parce qu’on se souvient très bien des deux romans d’Eric Cherrière. Le premier en 2010, Je ne vous aime pas, nous entraînait à Toulouse sur les traces de quarantaine crimes commis avec une violence inouïe. Il avait été dans la sélection automnale du Prix SNCF du polar. Trois ans plus tard, Mademoiselle Chance mettait en scène une fillette de 9 ans torturée par un tueur en série... Deux livres qui se terminent sur son canapé au bout de la nuit (et après, on a hésité à dormir avec la lumière allumée).

2- Parce que le tueur en série s’annonce différent. Eric Cherrière a expliqué ne pas vouloir donner de raison à la violence de son tueur. Pas de traumatisme, pas de quête mystique, pas de petite voix dans sa tête... Rien, juste l’appel du sang.

3- Parce que c’est un film sur l’enfance. Si si... en fait il est question d’enfance. Ce sérial killer est poursuivi par l’enfant qu’il était. On ne vous en dit pas plus bien entendu mais sachez qu’il n’a pas été abusé sexuellement quand il était petit. On vous laisse cogiter jusqu’à la sortie du film.

4- Parce que c’est l’occasion de revoir quelques têtes oubliées. Hans Meyer, Yves Afonso et Maurice Poli. Le premier était un colonel dans la Grande Vadrouille, le deuxième inspecteur dans l’Horloger de Saint Paul et le troisième a joué dans Belle et Sébastien (version 1965). Sacrées retrouvailles.

5- Parce qu’il a de jolies sources d’inspirations. Le réalisateur invoque Taxi Driver, Seul contre tous et La Horde Sauvage comme des influences au moment de concevoir le film. Y’a pire...

6- Parce que tout se passe à Toulouse. C’est vrai que la ville n’est pas très présente au cinéma alors que le cadre est magnifique. Et en plus il se déroule dans un quartier proche de la gare qui est en plein travaux et qui va changer de visage. Presque un film documentaire en quelque sorte.

7- Enfin parce que c’est un premier long métrage pour Eric Cherrière. S’il fait ensuite une grosse carrière, vous pourrez dire que vous l’avez toujours su, rien qu’en voyant son premier film.

8- Parce que (et surtout) le pitch est génial.
Une grande ville française, de nous jours…
Pierre Tardieu est travailleur intérimaire. Il vit dans une vielle maison avec son père, malade. Personne n’a conscience de son existence.
Pierre tombe amoureux.
Pierre est un tueur en série.

Galerie photos

Pour aller plus loin

Votre #AvisPolar

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.