Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Chambre froide- David Koepp

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

4 #AvisPolar
3 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

1987. Des débris de la station spatiale Skylab tombés dans le désert australien ont libéré les spores d’un champignon génétiquement modifié hautement létal. Bilan : vingt-six morts, le corps atrocement mutilé. Les deux agents gouvernementaux et la microbiologiste dépêchés sur place arrivent trop tard pour sauver quiconque, mais ils parviennent à prélever un échantillon du fongus et à le confiner dans un complexe de stockage militaire au Kansas, dans un environnement qui devrait l’empêcher de se développer.

2019. Deux employés du complexe ­– revendu depuis à une société privée – sont témoins d’une activité anormale au quatrième sous-sol. Ils ignorent tout de la présence en ces lieux de l’arme bactériologique la plus mortelle jamais conçue… et qui vient de se réveiller.

Vos #AvisPolar

  • Le Boobooker 21 novembre 2019
    Chambre froide- David Koepp

    Une lecture en dent de scie pour ce thriller au scénario catastrophe.Un livre que n’ai quasiment vu circuler nul part, et qui pourtant à la lecture de sa quatrième de couverture donne plutôt envie, étonnant. Avec un début très bon, l’auteur met bien en place le problème auquel vont devoir faire face les protagonistes de l’histoire. Un champignon génétiquement modifié et a la capacité destructrice énorme. Un morceau de celui-ci va être prélevé et stocké dans un complexe militaire. Les personnages sont plutôt intéressants, et l’univers dans lequel ils évoluent est bien décrit et mis en valeur. C’est 30 ans après, en 2019, que ma lecture c’est pour le moins gâtée.

    J’ai trouvé ça finalement assez brouillon de par l’approche, parfois trop détaillé ce qui ralentissait considérablement le rythme du livre. Les protagonistes ne sont pas attachants pour un sous, un peu caricaturaux même je dirai. Ce n’est que mon avis personnel évidemment, mais je trouve ça dommage, cela aurait pu être beaucoup mieux, on sent que l’auteur a voulu nous jeter son scénario catastrophe en pleine face, sans prendre le temps de structurer son récit de telle manière à ce que le lecteur soit emporté dans cet univers. Il y avait un gros potentiel qui selon moi n’a pas été atteint, c’est dommage, mais ça veut aussi dire que pour une première, l’auteur peut mieux faire et nus réserver une bonne surprise lors de son prochain opus.

  • Maks 26 novembre 2019
    Chambre froide- David Koepp

    « Chambre froide » est un roman d’action horrifique pur et dur, digne d’un film d’action à gros budget, on se retrouve dans une course contre la montre pour combattre et éradiquer un champignon intelligent capable de tout pour grandir et grandir, il mute, résiste, combat lui-même pour dominer.

    Ne vous attendez pas à de la littérature, on est proche de "Preston & Child" dans leurs romans d’action, ou encore de "James Rollins" (le côté militaire en moins), c’est franc et direct, un "Page Turner » pour se détendre en frissonnant. Pour ceux qui connaissent il y a une petite ressemblance avec le jeu vidéo "The Last Of Us" ou encore avec le film « Alien » pour le côté huis-clos d’une bonne partie du roman.

    Les personnages m’ont paru assez classiques mais pas non plus ennuyants, une romance réussie à s’immiscer dans l’histoire, cela n’était peut-être pas indispensable mais ne gêne en rien car c’est peu développé.

    Au final j’ai passé un moment agréable avec cette rapide lecture et ça fait du bien de ne pas se creuser la tête une fois de temps en temps, à lire pour ceux qui aiment l’action.

    https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/11/chambre-froide-david-koepp.html

  • Des Livres Mon Univers 13 janvier 2020
    Chambre froide- David Koepp

    David Koepp est le scénariste de quelques uns des plus grands blockbuster de tous les temps. Son premier roman Chambre froide ferait un énorme carton au box office, tous les ingrédients sont réunis pour en faire un film phénoménal.

    Chambre froide est une lecture délicieusement frissonnante que je recommande où il y a du suspense, de l’action, beaucoup d’humour, des personnages très sympathiques avec une toute petite dose de romance (juste ce qu’il faut ) sans oublier la vedette principale de l’histoire Cordyceps novus, un super champignon destructeur de la race humaine qui est présent d’une manière très particulière dans ce livre. On ne peut qu’adorer, je vous le garantis.

  • Musemania 3 mai 2020
    Chambre froide- David Koepp

    Vu la période sombre que nous vivons, j’alterne mes lectures de manière spectaculaire. Soit je suis dans le sombre absolu, soit dans le feel-good quasi. Ici, avec « Chambre froide », c’est un peu un thriller d’anticipation de circonstances. Comme nous à l’heure actuelle, on fait face dans ce livre à une maladie mortelle mais sous la forme d’un champignon, hautement léthal.

    En 1987, ce fongus fait une première apparition au fin fond de l’Australie après être revenu de l’espace dans la station spatiale Skylab. Alors que ce champignon raye de la carte un village australien, il est mis à l’isolation dans un abri militaire aux Etats-Unis. Alors que ce poison aurait pu y rester des siècles, voilà que ce complexe militaire est vendu à une société privée. Près de 33 ans plus tard, le champignon est loin d’être éteint et des employés de la société privée se rendent compte qu’il se passe quelque chose d’étrange au sein des bâtiments.

    Grande amatrice du genre, je dois avouer que je ne m’attendais pas tout à fait à cette lecture. Je pensais vraiment me plonger dans une histoire très sombre, très post-apocalyptique où les gouvernements doivent mettre en place toutes les procédures militaires en vue de sauver le monde. Oui, l’histoire commence bien avec des militaires (personnages indispensables à ce genre) mais une fois la première partie déroulée, on se retrouve quasi plus dans un film d’un Quentin Tarantino qu’à un héritier de Word War Z.

    Les situations sont parfois cocasses, voire même burlesques. Cela a été vraiment une surprise pour ma part. Ensuite, il ne faut pas se mentir : vu le pedigree de l’auteur David Koepp, scénariste de « Jurassic Park » et de « La guerre des mondes », le récit est très imagé, digne d’une production hollywo-odienne. L’adaptation entre le livre et le film ne devrait pas nécessiter beaucoup de travail. Moi qui suis très visuelle, c’est un élément qui m’a beaucoup plu.

    David Koepp s’est intéressé à la matière décrite dans son livre et s’est bien documenté. On y retrouve des éléments scientifiques, sans que cela devienne soporifique pour autant. Vu son passé de scénariste avant l’écriture, il sait clairement où doser des flashbacks utiles ainsi qu’une bonne dose de suspens. Mettre en avant des personnages qui sont aux antipodes des héros habituels est une originalité plaisante, tout comme le fait de personnifier en quelque sorte ce champignon qui n’a qu’un seul but, contaminer le plus d’êtres vivants possible.

    Véritablement, je ne me suis pas ennuyée dans ma lecture mais le fait de me retrouver à un genre assez éloigné de ce que à quoi je m’attendais a eu un effet quelque peu déstabilisant pour moi. C’est le genre de livre qui permet de passer un bon moment (comme un film au cinéma) mais qui ne restera pas forcément dans les annales de l’inoubliable.

    Merci aux éditions Harper Collins Noir pour leur confiance.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.