Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Après les chiens - Michèle Pedinielli

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Printemps 2017. Ghjulia Boccanera tombe par hasard à Nice sur le cadavre d’un jeune Érythréen. Si l’enquête de police est confiée à son ex, le commandant Santucci, Diou décide de remonter elle-même la piste pour découvrir l’identité du mort et ne pourra éviter de chercher aussi celle de son bourreau. Une piste qui la mène sur la route des réfugiés fuyant la terreur de leurs pays d’origine et qui tentent de passer en France pour atteindre ­l’Allemagne ou l’Angleterre, nouvelles terres promises.
Automne 1943. Un jeune garçon emprunte régulièrement le sentier qui traverse la frontière franco-italienne pour faire passer en Italie des juifs traqués par l’occupant nazi.
Près de trois quarts de siècle séparent ces deux histoires qui se font pourtant écho lorsqu’il s’agit de franchir une frontière pour sauver sa vie...

Vos #AvisPolar

  • jml38 22 novembre 2019
    Après les chiens - Michèle Pedinielli

    Diou, le retour. Ghjulia Boccanera, la détective niçoise à la Vespa nous revient pour une deuxième aventure.
    D’entrée j’ai retrouvé le ton qui m’avait plu dans le premier opus, empreint d’un humour subtil dans les dialogues et les situations. Les premiers chapitres m’ont enchanté, je visualisais Scorsese, le chien que Diou doit garder quelques temps, dans le panier du scooter, avec des lunettes de piscine, truffe au vent.

    Ce qui fait la grande force de Michèle Pedinielli c’est la galerie de personnages dont elle entoure sa détective. On retrouve la quasi-totalité de ceux de « Boccanera ». Dan le coloc qui prend de plus en plus à coeur un rôle de protecteur, Jo, le flic et ex de Diou, avec leur relation du style « Je t’aime moi non plus », Colette la patronne de sa cantine préféré, Mohamed et Zeineh les réfugiés Syriens, Ferdi le SDF Allemand et muet. Viennent se rajouter pour notre plus grand bonheur Dagmar et Klara, les Suédoises tombées amoureuses de Nice, ardentes protectrices des chiens perdus ou maltraités, avec ou sans colliers, et des âmes égarées en général. Même les personnages plus secondaires sont très attachants, tels Nadia, dont le chromosome en plus est celui de la gentillesse et de l’humour, où Tom l’électricien qui sert de taxi à Diou lorsque la Vespa ne suffit plus, véritable moulin à paroles, qui paraît-il est encore en dessous du modèle original dont Michèle Pedinielli s’est inspiré.
    Et puis Amédé, le brave et courageux voisin, au marteau destructeur, est toujours présent dans les mémoires.

    Par amitié, la détective accepte plusieurs affaires. Elle enquête sur la disparition de Mélody, la fille d’une amie de Colette qui aurait fugué après avoir modifié de façon spectaculaire son comportement avec ses parents et ses amis. Dans le même temps, et sur l’insistance de Ferdi qui connaissait un peu la victime, elle s’intéresse à la mort violente d’un migrant Érythréen dont elle a elle-même découvert le corps.

    A la fin de chaque chapitre, dans quelques pages en italique, un auteur anonyme nous conte une histoire très émouvante, d’une autre époque où le passage des frontières était d’une importance capitale pour une population traquée, aidée par de braves gens n’hésitant pas à risquer leur vie, comme lui-même alors adolescent, son frère Ange, son cousin Tonino, pour qu’à l’image d’une résistante et lumineuse Rachel, le bien triomphe du mal.

    Deux histoires qui entrent en résonance à travers les années, créant un magnifique équilibre entre action et émotion, dans ce roman qui m’a particulièrement envoûté.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.