Chimères- Laurent Loison

Notez
Notes des internautes
1
commentaire
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Des femmes torturées et violées abandonnées dans les forêts de l’hexagone, avec pour consigne de contacter la presse. Quel fil conducteur, quel point commun les relie ? Justine et Jéremy, deux jeunes journalistes que rien n’aurait pu réunir vont jouer aux apprentis détectives. Au fil des témoignages éprouvants des victimes, se dessine le contour cauchemardesque de l’âme du criminel.Mais l’arbre ne cache-t-il pas la forêt ? Après les succès de Cyanure et de Charade, Laurent Loison nous propulse dans une nouvelle ambiance glaçante dont il a le secret.

Vos avis

  • jeanmid 20 décembre 2018
    Chimères- Laurent Loison

    Oubliez tout ce que vous avez lu de Laurent Loison . Exit le commissaire Florent Bargamont et sa complice Emmanuelle de Quezac , le 36 Quai des Orfèvres .
    L’auteur nous conte cette histoire de viols à répétition commis dans les forêts franciliennes . Pour les agresseurs c’est bien pratique : aucune caméra pour filmer leur actes !
    Pour les femmes qui ont vécues ces terribles expériences cela signifie une énorme souffrance physique et morale ; l’impression que leur corps ne leur appartient plus . La mort de leur intimité .
    Deux journalistes du quotidien « Les Nouvelles » , Justine Lasserre et Jeremy Louvier , confrontés par hasard à l’une des victimes , vont alors s’improviser enquêteurs et mener leurs propres investigations . Parcourant en duo toute l’Ile de France ( voire au-delà ) ils vont tenter de faire témoigner ces femmes meurtries dans leur chair et dans leur âme .
    Aidés des conseils de deux superflics , le capitaine Follic de la BRI et le commandant Jacques du 36 ( maintenant au 36 rue du Bastion dans le quartier des Batignolles ) et ce , malgré grâce des déclarations discordantes des jeunes femmes interviewées sur leurs agresseurs , le duo va tenter de débusquer ces criminels récidivistes que rien ni personne ne semble pouvoir arrêter .
    Cette histoire en cache une autre : Jeremy est follement amoureux de Justine mais il a un handicap majeur à surmonter : son bégaiement . Pas idéal lorsque l’on fait un métier de communication , qui plus est de journalisme ! Il va donc n’avoir de cesse que de transformer ce désavantage en atout pour charmer sa sublime partenaire ..

    Une narratrice mystère qui écrit et narre le récit et plusieurs histoires qui s’entremêlent avec comme un leitmotiv permanent : la souffrance des êtres . Celle que l’on voit et celle invisible qui détruit à petit feu et qui peut dans certains cas mener à une vengeance soudaine et impitoyable .
    L’auteur nous surprend et nous étonne avec ce roman où les femmes jouent un rôle de premier plans mais pas toujours en leur faveur .
    « Chimères » nous montre indéniablement un côté plus sensible de l’auteur ,qui émouvra , j’en sui sûr , la gente féminine et les autres .
    Quant au final , je vous garantie une surprise de taille !

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.