Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Mort Point Final - Frank Klarczyk

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

4 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Dans un commissariat de la banlieue parisienne, Paul Catard est interrogé par le capitaine Vigeois. On vient de retrouver l’homme bâillonné et menotté dans la chambre de sa petite amie. La situation prêterait à sourire si la petite amie était pas Mélanie Vasseur, lieutenant de police travaillant dans l’équipe de Vigeois. La surprise est d’autant plus grande lorsque Catard dévoile que Mélanie a survécu à une innommable tragédie qui s’est déroulée dans un lycée de province, quelques années auparavant, que personne n’a depuis oubliée. Souffrant de violents traumatismes psychologiques, elle a pourtant réussi à intégrer la police et, encore mieux, à cacher son passé. Vigeois et ses hommes se questionnent encore sur la véracité de ces révélations quand ils sont appelés en renfort au parc de la Légion d’honneur de Saint Denis où un attentat se prépare. Le temps est compté, et la police n’a plus le droit à l’erreur !

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Galerie photos

Vos #AvisPolar

  • mouffette_masquee 2 juillet 2021
    Mort Point Final - Frank Klarczyk

    Résumé : Monsieur Bernard. Un prof de français de la vieille école, tellement désabusé par le niveau toujours plus mauvais de ses élèves. Un prof irrité par le massacre de la langue française, le manque de respect et de travail des jeunes, l’abandon de l’Éducation Nationale. Un prof qui pète un câble, et décide de donner un cours différent de d’habitude, un cours mémorable. Une dictée pas comme les autres, sur « La Divine comédie de Dante ».

    Mon avis : Le résumé est court, je sais. Mais il y a une bonne raison à cela ! Nous avons affaire ici à un polar lui aussi plutôt court (à peine 200 pages), addictif et très intense, dont l’originalité est dans le déroulé de l’intrigue ; en dire plus serait gâcher la surprise. Alors si vous comptez le lire, ATTENTION !! Je vous déconseille très fortement de lire la quatrième de couverture, qui en dévoile trop et spoile un peu la surprise.
    Comment vous donner envie de le lire, dans ce cas-là ? C’est bien simple : ce livre est haletant, immersif, et très difficile à refermer. Dès les premières lignes, on est happé dans une ambiance anxiogène, avec ce sentiment d’urgence et de danger imminent à tourner les pages, toujours plus vite, afin de savoir comment tout va se terminer. On a l’impression d’être nous aussi dans cette classe, spectateur impuissant.
    Et j’avoue, en tant que terroriste de l’orthographe (il m’arrive de faire des fautes aussi, bien sûr !), comprendre ce prof à bout quand je déchiffre certains messages sur Facebook ou autres réseaux sociaux. Une belle critique de notre société et du désespoir que peuvent vivre les professeurs avec le manque de considération qu’ils subissent et le nivellement par le bas qu’on leur impose.

  • Aude Lagandré 6 octobre 2019
    Mort Point Final - Frank Klarczyk

    Warning, warning, warning !
    Par pitié de lisez pas la 4ème de couverture avant d’ouvrir ce bouquin !!!
    Le résumé donne une information capitale sur la 1ère partie du livre que le lecteur ne VEUT pas avoir !!
    Je vous fais le résumé, succinct :
    Un prof un peu fatigué décide de tenter une nouvelle méthode éducative en ressortant des tiroirs de l’éducation nationale la bonne vieille dictée à deux erreurs autorisées.

    Comme je l’ai écrit précédemment, j’étais dans une autre lecture et, par curiosité, j’ai lu quelques lignes de celui-ci. Simplement parce que j’ai vu passer 3 chroniques en 2 jours, toutes dithyrambiques. Deux heures plus tard j’y étais toujours !!! Et je ne lis JAMAIS 2 livres en même temps.

    Ce livre a l’avantage de ses inconvénients : il est très fin, 192 pages à peine. Il se lit donc en quelques heures.
    La première partie va littéralement à 200 à l’heure. Pas de temps mort, pas de phrase inutile, le lecteur est réellement au coeur de l’action. Il navigue dans une curieuse atmosphère d’ailleurs, entre « La Divine Comédie » texte de la dictée et « Marche ou Crève » pris en référence. (une bonne façon de faire comprendre aussi qu’on peut aimer, admirer et lire l’un et l’autre – en littérature tout est possible !)
    Climat inquiétant, stressant, messages subliminaux sur le déclin de l’éducation nationale, la perte de pouvoir des profs, le nivellement par le bas du savoir. Je dois avouer que mon petit côté sadique a montré le bout de son nez à quelques lignes…
    - Tu ne sais pas écrire ça ? En seconde ? Tiens prends ça ! (je sais, c’est mal…)

    La seconde partie est encore plus courte que la première, (il y a d’ailleurs un sacré déséquilibre à ce niveau là) mais cela n’enlève rien à la qualité de l’intrigue. Le lecteur en veut plus c’est certain, notamment au niveau des personnages auxquels il manque un peu d’épaisseur pour être en mesure de d’y attacher.
    La fin claque comme une détonation, surprenante, originale, bien trouvée, bien loin des fins « culcul » qui vous font lâcher de gros soupirs d’ennui.
    Je suis restée sur ma faim simplement parce que c’était trop court… Certes mieux vaut ça que de rester sur sa faim parce que l’intrigue est pourrie !
    Je trouve que Frank Klarczyk est un auteur très prometteur. Histoire à suivre 😉

  • calyenol 19 avril 2019
    Mort Point Final - Frank Klarczyk

    Hello vous !
    J’ai lu "Mort point final"
    .
    "Vous qui entrez,renoncez à l’espérance."
    .
    Huit clos dominant une partie du livre,il est assez difficile à lire tout au long de ces pages.
    Il démarre sur une journée ordinaire d’étudiants qui rentrent en cours de Français.
    Seulement,ce jour là,monsieur Bernard est bizarre.
    Il a un drôle de regard,leur parle sèchement,et surtout il ferme la porte de la classe à clé.
    Et le voilà qu’il leur parle de son livre préféré "Marche ou crève" de King et leur dit qu’ils vont faire une dictée,qu’il ne tolérera pas deux fautes,la première sonnera un avertissement et la deuxième....leur mort.
    Car oui,monsieur Bernard est armé et seul l’élève qui ne fera aucune faute sera sauf.
    "Marche ou crève" devient "Mort point final".
    .
    Un livre avec un début sous tension,sous pression,en émoi,où je me suis sentie mal à l’aise au milieu de cette classe,où la plongée dans ce chaos a été très dure.
    Je me suis demandée ’mais pourquoi ?’
    Puis la seconde partie du livre m’a donné les réponses et je me suis dit ’ça pourrait se faire’,l’homme est le pouvoir,l’envie de garder que l’élite,les meilleurs.
    L’auteur m’a bien embarqué dès le début et m’a interpellé avec son approche des maîtres d’un nouveau genre.
    Le final est comme je l attendais.
    Un petit livre de quelques 187 pages bien prenant,qui se lit vite.
    Tentez ?

  • Ophé Lit 18 septembre 2018
    Mort Point Final - Frank Klarczyk

    Une tuerie, au sens propre comme au figuré, voilà ce que je dirais de ce roman si je devais le décrire en un mot.
    Au sens propre parce que les morts se cumulent au fil des pages, au figuré parce que ce livre regroupe tout ce que j’aime dans le roman noir.
    Tout d’abord l’ambiance : sombre, angoissante, pesante. C’est la peur au ventre et l’angoisse étreignant mon cœur que j’ai tourné les pages sans pouvoir m’arrêter.
    L’écriture : tranchante, précise, enrichie par un vocabulaire soigné mais aussi précisément choisi. Un style sobre mais mis en valeur par de nombreuses références culturelles, et des figures de styles savamment dosées.
    Du rythme : alternance de chapitres courts et longs passant du passé au présent dans une partition que Franck, en chef d’orchestre, nous impose sans fausse note.
    Des thèmes centraux brossés avec rigueur et amenant le lecteur à la réflexion : la place de la lecture dans nos vies, la déliquescence de la langue française par l’avènement des nouvelles technologies, le déclin de l’éducation nationale et le malaise chez les professeurs, les conséquences de la pression de conformité chez les adolescents, la vengeance…
    « Prenez un livre. Quand vous parcourez ses lignes, que vous vous en imprégnez, s’opère alors une connexion entre vous et l’auteur. Une connexion privilégiée qui s’offre à votre esprit et vous éclaire. C’est là que vous accédez à une véritable ouverture sur le monde… C’est la magie des lettres. »
    Enfin, les personnages sont plus fascinants les uns que les autres. Ils sont fouillés, construits jusque dans leurs plus profondes fêlures, psychologiquement remarquables.
    Je sors scotchée de cette lecture qui, jusqu’au point final, m’a tenue en haleine.
    L’intrigue est remarquablement menée et les rebondissements m’ont mise ko les uns après les autres pour me laisser groggy en refermant ce livre.
    Un roman que je ne peux que vous conseiller si vous êtes amoureux du noir, des intrigues à tiroir et des livres qui, au delà de l’histoire, vous poussent à nourrir votre réflexion sur notre société.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.