Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Satan dans le désert - Boston Teran

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

5 #AvisPolar
2 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

1995. Aux confins du désert californien, Gabi, quatorze ans, est kidnappée par un psychopathe ultra-violent et sa secte satanique. L’insondable scène de carnage laissée par les ravisseurs ne livre aucun indice, la police patine, le sort de la jeune fille semble scellé. Fou de désespoir, son père, Bob Hightower, le flic local, se voit obligé de faire confiance à une ancienne adepte du culte : Case Hardin, une ex-junkie avec des comptes à régler. Leur quête commune ne tarde pas à se transformer en une traque sauvage marquée parla drogue et la violence, qui les oblige inexorablement à regarder le diable dans les yeux.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • SIGPRO2022 18 septembre 2021
    Satan dans le désert - Boston Teran

    Satan dans le désert de Boston Teran
    Je ne pouvais pas ne pas le voir, sur son présentoir dans ma petite bibliothèque avec sa couverture rouge, présentant un serpent. En avant plan un homme moustachu porte sur son épaule un fusil de chasse en second plan une jeune femme cheveux aux vents détient dans sa main droite un pistolet, au milieu de la chaussée un véhicule est en flamme.
    Nous sommes en 1995, aux confins du désert californien, Gabi 14 ans est kidnappée par un psychopathe ultra-violent et sa secte satanique. Sur la scène de l’enlèvement un carnage est le mot est un peu juste. La police cherche un peu et patine beaucoup . le sort de la jeune fille semble scellé. Mais, c’est sans compter le père de Gabi, Bob Hightower, flic local, tranquille un peu pépère, divorcé qui adore sa fille et qui va devoir faire confiance à Case Hardin une junkie ancienne adepte d’un culte satanique qui a des comptes à régler. Voilà, la quatrième page de couverture présentée.
    Très rapidement,vous allez découvrir l’extrême violence dans lequel cet enlèvement s’est produit et là vous devez bien faire attention à tous les noms des protagonistes de cette histoire au risque de perdre un peu le fil, c’est ce qui a failli m’arriver. L’auteur ou le commanditaire de cet enlèvement vous allez le connaître. Case au regard d’un article paru dans le journal local rapportant les faits, reconnaît dans sa manière de faire la marque de Cyrus, un type qui prend plaisir à détruire l’innocence des enfants les faisant tomber dans la dépendance en leur faisant subir les perversions sexuelles les plus abominables, qui prend plaisir à torturer les adultes avec un raffinement que vous aurez du mal à supporter. Case ayant été victime de Cyrus et s’en étant a peu près sortie vivante de ses griffes, voit dans l’enlèvement de cette très jeune fille l’occasion de se venger. Pour cela elle doit se faire accepter de Bob qui ne l’oublions pas est un flic. Une ancienne junkie et un flic l’attelage paraît difficile. C’est pourtant ainsi que ce road movie vers l’enfer va se dérouler ou tout les coups seront permis. Là cher lecteur, vous allez devoir vous accrocher car comme l’on dit dans la marine cela va souffler très fort et faudra mieux se tenir aux bastingages. Comment transformer un mouton en un loup , la quête commune ne va pas tarder à se transformer en traque sauvage, marquée par la drogue, l’ultra violence de quoi rendre septique un psychiatre s’interrogeant sur pourquoi des gens équilibrés peuvent cacher une face si sombre lorsqu’ils sont confrontés à des psychopathes ! Vous avez deux heures !
    Mais revenons à notre livre. Si maintenant que vous êtes arrivés ici vous aurez du mal croyez moi à le quitter emporté dans cette course vers la mort dans ce territoire ou il n’y a pas âme qui vive au Nouveau Mexique. Vous serez aussi je pense, surpris par l’écriture de ce livre des phrases courtes incisives surtout lorsque Boston Teran décrit les scènes d’horreur et d’action. Je vous avez prévenu quelques lignes auparavant. En 400 pages vous saurez si Bob et Case arrivent à vaincre Cyrus ? Si Case va également se venger et de quelle manière et si elle arrivera à juguler ses vieux démons et ses souvenirs horrifiants. Si Gabi sortira vivante de cette histoire et dans quel état physique et psychologique . Si enfin le bien triomphera du mal.
    Vous découvrirez aussi l’histoire de Cyrus et de sa bande . Cyrus est un psychopathe assurément, un sadique aux multiples talents également, un expert ou la violence est pour lui un véritable orgasme ( dans le texte ). La question que l’on se pose mais comment en est-il arrivé là ? Vous le découvrirez également.
    Si vous êtes prêt à supporter du sang, des larmes, des scènes de tortures, de shoot, des morts ultra-violente des héros pas tout blanc tout blanc ; Satan dans le désert de Boston Teran est écrit pour vous.
    J’allais oublier le principal. Rappelez-vous lors de l’enlèvement de Gabi, celle-ci s’est déroulée lors d’une tuerie ? Qui a commandité le crime et qui l’a exécuté ? C’est un road movie vers l’enfer que nous a concocté Boston Teran. Ce n’est qu’au dernier paragraphe que vous aurez votre réponse. si vous aussi vous voulez regarder le diable dans les yeux, lisez Satan dans le désert de Boston Teran . Bien à vous.

  • Sharon 6 mars 2020
    Satan dans le désert - Boston Teran

    Tout d’abord, ne lisez pas ce livre avant d’aller dormir, sinon, vous aurez peut-être droit, comme moi, à des réveils en sursaut et autres cauchemars.

    Bienvenue aux Etats-Unis, avec sa liberté de croyance. Oui, le titre nous oriente déjà en ce sens. Libre de croire ce que l’on veut, de créer la secte que l’on veut, même avec un degré extrême de cruauté et de violence, voilà la liberté américaine. Pourtant, cette réalité, presque lointaine géographiquement, les habitants de ce coin de Californie la devinent à peine, elle est très loin de leur pensée, mais pas forcément très loin de certains habitants qui connaissent Cyrus, qui le connaissent même très bien. Trop bien.

    Deux meurtres ont eu lieu – sans oublier le chien et le cheval, massacrés eux aussi, ce qui en dit long sur les tueurs. Gabi, fille et belle-fille des victimes, est portée disparue, enlevée par le tueur. La police ne trouve rien, et la police, le flic local, c’est son père, Bob. Il est croyant, très croyant, très chrétien – sauf que, pour tenter de sauver sa fille, il devra se plonger dans un monde qui n’est pas le sien. Des coups de fils, des lettres bizarres, il en a reçu, cependant il a retenu celle de Case ex-junkie, ex-membre de la secte. La phrase attendue est « elle tente de se reconstruire », elle est follement optimiste par rapport à ce à quoi Case a été réduite. Plus qu’une reconstruction, une reconstitution, une tentative pour redevenir un être humain.

    Le cinéma américain raffole de ces personnages de père dont la fille unique a été kidnappée et qui se lance à sa poursuite, dégommant tout le monde sur son passage. Des machines de guerre aussi déshumanisées que leurs adversaires. Bob est un être humain, qui a des sentiments, qui réfléchit, qui souffre de ce qu’il découvre, de ce qu’il soupçonne, de ce que Case lui confie. Elle sait, lui cherche et doit se rendre à l’évidence, au point de penser, parfois, que la mort serait mieux pour sa fille que la vie. Pour sa fille, entendons nous bien, il ne s’agit pas d’un père qui baisse les bras et abandonne les recherches, hors de questions : seulement, la vie est parfois pire que la mort. Constat que certains récuseront, forcément. Boston Teran ose exprimer des pensées que certains jugeraient inconcevables, justement.

    – Ne joue pas les malignes avec moi, petite camée !
    – Et pourquoi pas ? Il faut bien qu’un de nous fasse preuve d’intelligence.

    La religion est vraiment, avec la violence, la thématique la plus importante de ce roman. Parce que certains paient pour ce qu’ils ont fait, des années plus. Parce que d’autres pensent qu’ils n’ont pas de compte à rendre face aux hommes.

    Je n’ai pas envie de vous dire « âme sensible, s’abstenir », parce que je connais des personnes très sensibles qui ne supportent pas les romans de Julia Chapman. Je vous dirai simplement que, si vous voulez découvrir un roman noir, violent, mais réussi, ce livre vous tend ses pages.

  • Asmo Stark 26 janvier 2020
    Satan dans le désert - Boston Teran

    🐍 Satan dans le désert- Boston Teran🐍
    Traduction : Éric Holweck @editions_gallmeister
    Lecture du mois du #picaboriverbookclub
    Prêt pour un road trip sanglant ?
    Bob Hightower part à la recherche de sa fille Gabi, enlevée par une secte de satanistes qui ont laissé la mère de Gabi et son nouveau mari morts après les avoir mutilés, un véritable carnage. Bob va recevoir l’aide de Case, ancienne membre de la secte de Cyrus en pleine désintoxication, qui sait mieux que personne ce que Cyrus et ses sbires sont capables de faire, elle a été à la place de Gabi. On ne pourrait trouvé plus différent que ces deux êtres qui vont devoir s’allier pour tenter de sauver Gabi. Case est une ex-camée désabusée, qui a été témoin d’actes inhumains, et y a même parfois pris part alors que Bob est un bon chrétien, pétri de principes moraux qui voit d’un mauvais œil les personnes du genre de Case. Pourtant ils vont devoir s’entraider, aller au delà de leurs différences, se faire confiance pour mener à bien leur chasse.
    Quelle aventure ! Dès les premières pages le ton est donné, l’histoire sera sanglante. La tension est présente du début à la fin, on se dit que tout est possible, il ne semble pas y avoir de limites dans ce qu’est capable de faire Cyrus. Car le grand méchant est vraiment méchant, bourré de cruauté, il se repaît de la souffrance de ses victimes, aime jouer avec elles, les tuant ou leur laissant la vie selon son envie. Quant à Case et Bob, complets et complexes, il est intéressant de voir leur évolution, leur relation changée au fil de la traque, les certitudes tombées, car on ne peut se frotter à ce monde sanguinaire et s’en sortir indemne.
    Un roman sombre où la violente suinte des pages que l’on tourne à toute vitesse et où la tension monte et redescend sans jamais disparaître.

  • ReadLookHear 2 septembre 2019
    Satan dans le désert - Boston Teran

    Que dire de ce roman … hormis qu’il est époustouflant par sa noirceur et par la violence qui s’en dégage. Il y a dans ce livre tous les ingrédients pour faire en sorte que cela marche avec moi et c’est effectivement ce qu’il s’est passé, j’ai adoré. C’est une lecture qui ne laisse pas indemne tellement l’ambiance qui s’en dégage est lourde, noire et violente. Cela parle de religion, de drogue, de racisme… Il décrit une Amérique sur le déclin, personne n’est épargné par l’auteur, les mots choisis sont acerbes et crus.

    J’ai été happé par cette histoire nous parlant d’une sorte de gourou complètement psychopathe, enlevant une jeune fille et exécutant sa mère et son beau-père dans une scène réellement sordide. Dans laquelle nous allons suivre un duo totalement improbable partant à la recherche de cette jeune fille. Bob, son père, un flic extrêmement croyant et avec l’alcool facile va donc faire équipe avec Case, une ex-junkie et ancienne fidèle du gourou. Ce binôme part donc dans une sorte de road trip sur les traces laissées par les membres de la secte.

    Comme vous vous l’imaginez depuis que vous avez commencé à me lire, la violence est reine dans ce roman, et les scènes d’actions, de viols, de drogue et de meurtres ne manquent pas et n’en sont pas exemptées.

    En bref, un roman très très noir comme je les aimes, un roman comme seul les américains savent les écrire et encore une pépite dans la collection Totem de chez Gallmeister.

    https://readlookhear.wordpress.com

  • L’atelier de Litote 5 juin 2019
    Satan dans le désert - Boston Teran

    Un thriller violent se déroulant des deux côtés de la frontière américano-mexicaine. Bob Hightower est policier, sa fille de quatorze ans est enlevée par un dangereux psychopathe, tordu et pervers à la tête d’une secte satanique. Il est désespéré car l’enquête n’avance pas alors qu’une nouvelle piste apparaît en la personne de Case Hardin, une ancienne membre de la secte, ex-junkie. Ensemble ils vont apprendre à se connaître pour mener à bien cette quête lui pour retrouver son enfant et elle pour exorciser ses démons sans savoir qu’il ne s’agit pas que d’une histoire d’enlèvement et de meurtre. Pour cela ils devront aller au-delà de leur limite chercher leur force intérieure. On assiste à véritable descente aux enfers alors que Bob va suivre Case dans ce qui semble un autre monde, une sous-culture noire satanique dirigée par un homme grandement perturbé. Leurs actions les amènent à prendre de plus en plus de risque, des questions se posent et la foi de Bob, son modèle du monde sont remis profondément en cause. Un livre ultra violent, réaliste et convaincant, des scènes graphiques qui donnent la sensation de voir se dérouler l’innommable sous nos yeux. Un livre à ne pas mettre en toutes les mains car on entre dans un univers brutal, sans pitié ni miséricorde. Les personnages sont d’une férocité sans faille, peu importe de quel côté de l’histoire ils se trouvent. Aucun compromis et on est subjugué par la transformation nécessaire de Bob. Quant à Case, elle fait partie des loups et doit lutter constamment contre tous les souvenirs traumatisants qui remontent en elle. Mais c’est aussi une femme forte, d’ailleurs elle a su survivre jusqu’ici ce qui n’est pas donné à tout le monde. Je n’ai pas pu m’empêcher de m’attacher à elle et j’avais beaucoup de compassion pour Bob. J’ai apprécié aussi tout ce qui était monologue intérieur même s’ils frisaient parfois la folie. L’écriture est finement travaillée avec des moments quasi poétiques, un style convaincant qui garde le lecteur sous son emprise. Après avoir lu ce livre, j’ai envie de découvrir les autres écrits de cet auteur. Bonne lecture.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.