Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Un homme parfait - Jo Jakeman

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

3 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Jusqu’où iriez-vous pour vous venger de votre ex ? Phillip, le mari d’Imogen est un terrifiant manipulateur qui présente à tous l’image de l’homme parfait. Mais Imogen sait ce qu’il cache. Alors qu’ils sont en instance de divorce, Phillip lui donne quinze jours pour quitter la maison, faute de quoi il demandera la garde de leur fils. Lors d’une dispute, dans un moment de folie, Imogen l’enferme à la cave. Maintenant qu’elle semble contrôler la situation, jusqu’où sera-t-elle capable d’aller pour défendre son fils ?


Voir en ligne : Voir la critique d’AVoir-ALire

Vos #AvisPolar

  • Sangpages 3 février 2019
    Un homme parfait - Jo Jakeman

    Un récit qui commence par la fin. Philipp Rochester est mort sans que l’on sache comment ni pourquoi et là je ne te spoile rien du tout puisque c’est l’entrée en matière directe.
    Perso j’aime beaucoup cette façon de faire. Tout au long tu te demandes qui ? Quoi ? Comment ? Un peu à la manière de Colombo mais sans l’imper ni la voiture, mais presque avec le chien 😜 (tu comprendras en le lisant)
    A l’enterrement, trois femmes : Ruby, l’ex-ex. Imogen, l’ex et Naomi l’actuelle. Dans le cercueil, un homme qui leur en a fait voir des vertes et des pas mûres. Un homme tyrannique qui semble avoir beaucoup à se reprocher.
    Un compte à rebours à 22 jours avant l’enterrement se met en route pour te donner les clés de toute cette histoire. Une histoire d’abus, de violence conjugale, de tromperie, d’excès en tout genre comme tant d’autres, mais quand ton mari est un policier respécté, tout devient plus compliqué.
    Comment se venger de cet homme qui semble parfait aux yeux de tous ? Comment réussir à convaincre et à être crédible ?
    Encore un récit sur les pervers narcissiques me diras-tu ? Et bien pas du tout et c’est là toute la subtilité de ce récit. Tu seras clairement surpris de la tournure des événements. L’auteure t’emportera là où tu ne pensais pas du tout aller et c’est bien foutu. Cocasse par moment, pertinent tout au long, très bon de bout en bout.
    Un récit qui, j’en suis sûre, t’interpellera et tu finiras sans doute par te demander : Qu’aurais-je fait ? Jusqu’où est-ce que je pourrai aller pour une telle vengeance ?
    Bref, tu l’as compris "Un homme parfait" est un premier roman original et diablement bien monté.
    Mais, en fait, un homme parfait, ça existe ? N’est-ce pas une légende, comme les gnomes et les trolls ?

  • Anne-Sophie Books 11 février 2019
    Un homme parfait - Jo Jakeman

    Phillip Rochester est un pervers narcissique de la pire espèce.
    Et aucune des trois femmes qui ont eu le malheur de partager sa vie ne dira le contraire.

    Pourtant elles ont, pendant des années, subi dans leur coin, sans rien dire.
    Après tout, c’est un excellent policier, admiré de tous et vénéré par ses collègues.
    Que vaut leur parole, face à ça ?
    Pas grand chose.

    Jusqu’au jour où Phillip va aller trop loin.
    À partir de là, la situation va déraper et s’envenimer, de chapitre en chapitre.
    Jusqu’à une fin en véritable feu d’artifice.

    Un roman qui avait donc, visiblement, tous les ingrédients pour en faire une lecture trépidante.
    Et pourtant...

    Si l’histoire est effectivement prenante, de par son rythme effréné et ses nombreux coups de théâtre, je n’ai pu me défaire d’une sensation de « déjà-vu » durant ma lecture.

    Bien entendu, le thème du pervers narcissique ayant été abordé à de nombreuses reprises et de multiples façons au cours des dernières années, difficile d’écrire un roman qui sorte véritablement du lot.
    J’en avais conscience, et j’entamai ma lecture sans à priori.

    Il faut d’ailleurs lui reconnaître des qualités (dont il ne manque pas) : l’auteure a une écriture plaisante et très visuelle, et elle ne manque pas d’idées pour enchaîner les scènes choc, à toute vitesse et sans nous laisser de répit.

    Et je pense que c’est précisément là que le bât blesse, en ce qui me concerne.

    Parce que ce choix de style crée forcément une sorte de surenchère d’actions et quelques invraisemblances, qui peuvent nuire à une bonne immersion dans l’histoire.
    À mon avis ce thriller ferait donc un très bon téléfilm. Le genre de film que l’on regarde sans déplaisir, mais sans surprise non plus.

    Ce livre a donc les défauts de ses qualités.

    L’excès de rebondissements risque de ne pas répondre aux attentes des lecteurs compulsifs et habitués aux thrillers, qui recherchent en général soit une histoire qui sort de l’ordinaire, soit une façon de la traiter qui les surprend.

    Par contre, je recommande cette lecture aux lecteurs qui souhaitent commencer à lire du thriller, ou à ceux qui voudraient une lecture plus « légère » entre deux romans particulièrement prenants ou marquants.

  • Marie Nel 7 mars 2020
    Un homme parfait - Jo Jakeman

    Pour un premier roman, je trouve que c’est une réussite. Je découvre une nouvelle auteure et je suis pleinement satisfaite. Elle a su mener le suspense tout le long, elle a un style fluide, très visuel, elle arrive à bien imprégner le lecteur de l’ambiance régnant dans son roman.

    Et pourtant j’ai su tout de suite ce qu’il allait advenir de Philip, l’homme parfait en question. En effet, tout commence par son enterrement. On le vit à travers les yeux d’Imogen, sa seconde femme. Elle examine les personnes qui se trouvent à la cérémonie, elle commence à raconter ce qu’elle y voit. Les deux autres femmes de Philip sont là également. Et l’histoire remonte dans le temps ensuite, 22 jours avant plus précisément. Car la question que l’on se pose dès la fin du premier chapitre, c’est comment est donc mort Philip ? On s’attend donc à ce qu’Imogen nous explique tout et c’est ce qu’elle va faire tout le long. Elle va nous expliquer petit à petit comment était son mari. Ils sont séparés, il n’a toujours pas signé les papiers du divorce. Ils ont un fils ensemble, dont Imogen a la garde. Mais le jour où Philip lui donne comme ultimatum de quitter la maison deux semaines plus tard ou sinon il demandera la garde de leur fils, Imogen voit rouge.

    Philip est un homme suffisant et manipulateur. Il a toujours raison et s’amuse surtout à faire passer les autres pour des idiots. Il est parfois, voire souvent, violent. Et Imogen ne peut rien dire, personne ne l’écoute, et surtout Philip use de sa position de policier pour lui faire peur. Ses collègues policiers ne font pas attention à elle. Et en venant réclamer la maison, Philip se montre à nouveau violent. Imogen a alors l’idée de l’enfermer à la cave. Mais comment, maintenant, se dépétrer de cette situation et ne pas accumuler trop de fautes. Doit-elle le relâcher ? Le laisser enfermé ?

    C’est un homme assez vicieux pour lui faire croire des choses sur son propre compte, et je me suis laissée avoir aussi, autant qu’Imogen. Elle va avoir le soutien de personnes inattendues. À elles trois, elles vont essayer d’y voir plus clair dans le jeu de Philip, savoir quand il ment ou pas, mais aussi user de ruses pour se défendre. C’est loin d’être une mince affaire ! Imogen est une femme qui a la tête sur les épaules, mais ce mari calculateur arrive à mettre le doute dans son esprit plus d’une fois. Elle va devoir lutter pour sa vie, mais aussi celle de son fils.

    La lecture se fait rapidement, le suspense reste entier tout le long. Plus j’avançais et plus je me demandais comment allait pouvoir s’en sortir Imogen. Les actions se succèdent, peu de temps de répit et c’est bien comme ça. J’aime ce genre d’histoire haletante. L’auteure a tout de même pris le temps de détailler les personnalités de chacun pour pouvoir mieux les connaître et s’imprégner de l’atmosphère. J’ai aimé cette construction en forme de compte à rebours. Dans certains chapitres, on remonte plus loin, des années en arrière, quand Imogen se rappelle des souvenirs qui ont une influence sur son présent. Pour ce qui est du final, je ne m’y attendais pas. Au contraire, j’avais du mal à m’imaginer la mort de Philip, c’est comme on dit en quelque sorte, l’arroseur arrosé...mais chut..

    J’ai donc, comme vous l’aurez compris, passé un très bon moment avec ce roman et ses personnages. Une histoire bien travaillée, complexe, où la psychologie de chacun a son importance. Les scènes se succèdent, certaines graves, d’autres un peu plus cocasses. L’auteure, malgré toute cette tragédie, a su ajouter de temps en temps une touche d’humour qui donne quelques respirations dans la gravité des faits. Comme je le disais plus haut, je trouve ce premier roman plutôt réussi et je ne manquerai pas de m’intéresser aux futurs écrits de Jo Jakeman. C’est une auteure à découvrir.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.