Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Une vie de poupée : mélancolie grise - Erik Axl SUND

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
4 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

Deux jeunes filles de seize ans, Nova et Mercy, s’enfuient à tombeau ouvert dans une voiture volée. Elles laissent derrière elles le foyer pour jeunes filles dirigé par Love Martinsson, dans lequel elles avaient été accueillies et où une autre adolescente est portée disparue. Au grand dam de Love, Nova et Mercy sont désormais recherchées et traquées. Peut-être l’ont-elles toujours été... depuis le début de leur vie et la perte de leur innocence, survenue bien trop tôt.
Le détective Kevin Jonsson est chargé d’une affaire en lien avec un réseau de prostitution et de pédopornographie en ligne. Il doit trouver celui qui se fait appeler le Marionnettiste et qui utilise plusieurs identités et alias pour se procurer des vidéos et des photographies de très jeunes filles. Son investigation conduit Kevin sur les traces de Nova et Mercy, et le confronte aux terribles secrets de son propre passé.
Nouvel opus du duo star, Erik Axl Sund, Une vie de poupée est une plongée sombre et glaçante dans les bas-fonds de la société, dans une Suède impitoyable où se mêlent la traite d’êtres humains, l’industrie de la pornographie, mais aussi l’histoire d’une très belle et indéfectible amitié, qui redonne espoir et foi en l’humanité.

Source : Actes Sud


Extrait du roman : https://issuu.com/actes_sud/docs/9782330143732_extrait

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Sonia Boulimique des Livres 6 mars 2021
    Une vie de poupée : mélancolie grise - Erik Axl SUND

    J’avoue que j’ai du mal avec les auteurs scandinaves. Il y en a deux ou trois avec lesquels ça se passe bien, et d’autres bof bof. Erik Axl Sund font partie de la première catégorie. Le duo suédois m’a donné des frissons d’angoisse avec leur trilogie « Les visages de Victoria Bergam », lue il y a quelques années.

    « Une vie de poupée » est le second opus d’une nouvelle série, « Mélancolie ». Le premier étant « Les corps de verre », publié en France en 2015. Mais il peut tout à fait se lire indépendamment. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait !

    Dans ce nouveau roman, nous allons suivre trois personnages vraiment forts : Mercy et Nova, 16 ans, dont l’amitié sera sans faille, et Kevin Jonsson, commissaire de police à Rikskrim.

    Mercy a fui son pays, le Nigéria et les atrocités menées par Boko Haram. Propulsée en Suède, elle a du se prostituer pour tenter de s’en sortir. Nova, quant à elle, a fui sa famille, victime d’un pédophile. Deux enfances volées, deux jeunes filles paumées, deux amitiés, deux destins. Au lieu de jouer à la poupée, ce sont elles qui serviront de jouet, à la merci de monstres sans scrupules. Kevin travaille sur la pédo-pornographie. Ce qui va raviver de sales souvenirs, faisant remonter son passé qu’il avait bien tenté d’enfuir loin dans les méandres de son subconscient.

    Les personnages secondaires sont tout autant bordeline, rassurez-vous. Chacun cache quelque chose. A travers des chapitres courts, alternant présent et passé, sous la voix des divers personnages, les auteurs nous dépeignent un pan extrêmement sombre de notre société. La pédo-pornographie, la prostitution, le trafic sexuel, ce roman plonge dans les ténèbres les plus noires. Le pire, c’est qu’elles sont courantes. Ajoutez à cela les dérives de la religion, l’immigration, les réfugiés, le féminisme, et vous obtenez un roman d’une rare densité. L’histoire est brute, glauque et obscure. Notre duo navigue très habilement dans les représentations d’abus et de misère mais toutefois sans jamais tomber dans le macabre et encore moins dans la banalisation. La justesse de plume est admirable.

    L’écriture est brutale, crue, trash, habile, réussissant à toucher les nerfs du lecteur. Les mots claquent et tranchent dans le vif, imprégnant le lecteur jusqu’à l’os. Le rythme est soutenu, le récit se révèle passionnant, malgré les abominations. Les références cinématographiques sont innombrables et apportent un peu de légèreté à l’ensemble.

    Attention aux âmes sensibles, le sujet est délicat, certaines scènes peuvent être insoutenables. Les auteurs consolident leur place de maîtres du genre. Un régal ! « Mélancolie grise » ? C’est quand même bien noir, je trouve. Même si l’on aperçoit un peu de lumière à certains moments…Inutile de vous dire que je vais dévorer le premier tome en attendant la parution du troisième !

    « Espérer un coup dur est statistiquement beaucoup plus sûr qu’espérer un miracle. »

    #uneviedepoupée #mélancoliegrise #actessud #erikaxlsund

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.