Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

GIGN : Confessions d’un OPS - Philippe B. - Jean-Luc Riva

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Philippe B. n’aurait jamais dû se trouver à la place qui fut si souvent la sienne durant ces quinze dernières années : en tête d’une colonne d’assaut du GIGN.

Élevé à la dure, son aptitude aux arts martiaux l’amène très tôt aux frontières de l’ultra-violence et de la délinquance. Pourtant, depuis qu’il a suivi en direct à la télévision le célèbre assaut du GIGN sur un Airbus à Marignane, alors qu’il avait 16 ans, Philippe B. a pour nouvelle ambition d’intégrer le "Groupe".

Après un parcours sinueux et semé d’embûches, il passe les tests de sélection et finit parmi les premiers de sa promotion, mais les psychologues s’opposent à sa candidature en raison de son profil pour le moins atypique et de ses erreurs de jeunesse. Les instructeurs en décident autrement : ils savent qu’ils vont pouvoir canaliser son énergie et lui offrir une nouvelle vie, celle d’un opérationnel du GIGN.

Voici donc l’histoire de Philippe B., un "OPS" au parcours hors du commun - chuteur opérationnel, instructeur en sports de combat, expert en explosifs et tireur d’exception dont l’adresse sera déterminante pour la réussite de certaines missions. Entre son éducation "Spartiate" et ses interventions en Libye, dans le golfe d’Aden, en Irak, ou ses dernières opérations antiterroristes sur le territoire national, il lève le voile sur le quotidien des opérationnels du GIGN.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Pour aller plus loin

Vos #AvisPolar

  • DesLivresEtMoi7 11 janvier 2022
    GIGN : Confessions d’un OPS - Philippe B. - Jean-Luc Riva

    C’est en franchissant les premières pages de ce bouquin que je rencontre VRAIMENT Philippe B. : Un gamin élevé à la dure, d’abord malmené par ses camarades avant de s’investir dans les sports de combat qui lui permettront de se défendre, mais en rendant les coups de manière disproportionnée, ce qui lui vaudra bien des problèmes à plus ou moins brève échéance… Un passionné de cinéma qui se découvre une toute autre vocation devant son poste de télévision à la fin de l’année 1994, lorsqu’il assiste à l’assaut du GIGN qui mettra fin à la prise d’otage du Vol Air France 8969 sur le tarmac de l’aéroport Marseille-Marignane.
    C’est en poursuivant ma lecture rapidement devenue addictive que je comprends VRAIMENT Philippe B. : Un jeune homme qui ne nourrit plus qu’une seule ambition, celle d’intégrer « Le Groupe », celui du GIGN aussi emblématique que légendaire, qu’on croit connaître alors qu’on sait seulement qu’il est spécialisé dans la gestion des crises les plus extrêmes. Un spartiate né, dont le courage et la motivation, la résilience et l’abnégation, le travail et la détermination forcent le respect au fil des pages et des chapitres. Car s’il fait preuve de capacités physiques exceptionnelles et d’un mental d’acier, ses erreurs de jeunesse ont bien failli lui coûter son rêve : il n’y a que l’estime de ses instructeurs pour lui sauver les miches, persuadé de ses compétences comme de sa force de sa caractère, confiant dans leurs capacités à le canaliser… Une confiance dont il saura se montrer digne tout au long de sa carrière, des tests de sélection jusqu’en opération en passant par l’éprouvante formation et les incessants entraînements…
    Plus que Philippe B., je comprends également ce « Groupe », le Groupe d’Intervention de la Gendarmerie Nationale qu’il a tant voulu intégrer au terme d’un véritable parcours du combattant (à employer au sens propre comme au sens figuré), une véritable équipe dont chaque membre se doit d’être utile, au sein duquel ces impressionnantes « machines de guerre » n’en demeurent pas moins des hommes, dotés d’une profonde humanité que l’on découvre notamment lors des épreuves qu’ils ont malheureusement à traverser. Des « machines de guerre » oui, dont la mission première n’est pas de tuer contrairement à certaines idées reçues, mais bien de neutraliser la menace face à laquelle ils sont appelés : Ainsi une mission n’est véritablement réussie que lorsque toutes les vies sont épargnées : Celle des victimes et du « voisinage » bien entendu, mais aussi celle du forcené… Et la leur, car il s’agirait de ne pas les oublier comme peuvent le faire parfois les politiques et les médias… En effet, si l’on comprend au gré des propos de Philippe B. que ces soldats exercent un métier passion et s’y dévouent corps et âme, de manière presque sacrificielle sans même y penser, l’homme se livre ici sans filtre ni langue de bois, mais toujours avec respect pour nous montrer l’envers du décor en son entier.
    C’est donc en achevant ce bouquin que je découvre à quel point Philippe B. s’avère VRAIMENT inspirant et que le petit album photo prend alors tout son sens : Parce que j’ai croisé la route d’un homme qui croit en ses rêves et se donne les moyens de les réaliser. Avec ma stature de nain de jardin et mon appétence certaine pour la pâte tartiner, vous vous doutez bien que je n’ai jamais nourri la moindre prétention à embrasser pareille vocation, et pourtant j’ai trouvé ce bouquin bigrement intéressant, enrichissant et instructif. Parce qu’il nous fait découvrir les coulisses d’une unité d’élite composée d’hommes d’exception, mais surtout parce qu’il nous démontre « qu’Impossible n’est pas une fatalité, c’est un défi » !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.