La faiseuse d’anges - Sandrine Destombes

Notez
Notes des internautes
4
commentaires
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Un scalpeur dont l’unique proie sont les femmes...

En traquant un tueur en série de la pire espèce, Max, jeune inspectrice mal dans sa peau va lever le voile sur le secret de son enfance. Une révélation qui va à jamais bouleverser sa vie et lui permettre enfin de prendre son destin en main. Une intrigue originale, une tension psychologique qui ne faiblit jamais, un polar d’une belle inventivité qui vaut le détour !

Vos avis

  • Root 2 juillet 2018
    La faiseuse d’anges - Sandrine Destombes

    « Vous allez tenter de vous détendre. Concentrez-vous sur le métronome. Écoutez ma voix. Je vais compter à rebours à partir de 5. …5, fermez les yeux et laissez-vous aller. 4, vous vous enfoncez dans le fauteuil. 3, vous ne sentez plus le poids de votre corps. 2, ma voix n’est plus qu’un murmure qui va vous guider. 1, soyez sans crainte, vous êtes en sécurité… Comment vous sentez-vous, Max ? »

    Elle, plutôt mal. Moi, j’adore quand ça commence comme ça. Ça fait 30 ans qu’elle recherche l’assassin de sa mère et voilà qu’elle doit se mettre en chasse d’un serial scalpeur. Elle l’a pas épargnée son héroïne, Sandrine ! Mais elle lui a donné une équipe qui se serre les coudes, un ami qui l’aime comme sa fille, et une belle opportunité de gagner ses galons de commissaire.

    Le facteur humain fait la part belle aux Experts et consorts, chacun est à même de se planter. On ne sait pas qui est prêt à faire quoi mais on peut s’attendre à tout. On est aussi vulnérable que les personnages. On tri, on garde, on jette, on amasse les pièces de puzzle au compte-goutte. Et jusqu’à la fin, il en manque une.

    Sans à peu près, sans inutile, Sandrine Destombes vous balade à sa guise, en grande dame du polar.

  • Les Lectures de Maud 6 juillet 2018
    La faiseuse d’anges - Sandrine Destombes

    Auteur que j’ai été ravi de rencontrer, de découvrir et que maintenant je recommande ! Lorsque j’ai refermé dernière page de ce livre, wahou la claque !! Une intrigue est bien ficelée qui tient en haleine jusqu’au bout ! Le personnage de Max est très attachant et on la suit avec entrain !!! Écriture que j’ai vraiment appréciée ! A lire dans l’ordre La Faiseuse d’Anges, l’Arlequin, Ainsi sera-t-il, Ils étaient cinq.

  • jean_paul_dos_santos_guerreiro 25 octobre 2018
    La faiseuse d’anges - Sandrine Destombes

    Bonjour à toutes et à tous…

    La faiseuse d’anges est le premier roman de Sandrine Destombes.
    Je dois avouer qu’après la première surprise passée concernant son style d’écriture, je comprends la verve déployée par mes proches afin que j’entre dans son univers. Un grand merci à Maud qui a beaucoup travaillé dans ce sens…
    C’est clair, précis, rythmé, très réaliste, pas de super flics “tape-à-l’œil“. Un vrai mélange de drame et de thriller, saupoudré de tendresse…

    Un roman gigogne où trois enquêtes très denses s’entrecroisent au grée de plusieurs rebondissements.
    Les personnages sonnent juste et sont très attachants. Leurs faiblesses pour certains, l’empathie pour d’autres dans un très bel équilibre entre actions et émotions.
    L’intrigue principales est très bien menée, parsemé ici où là de toutes sortes de choses contradictoires afin de nous perdre. Sandrine m’a plongé dans un Polar différent et très particulier. Le rythme est soutenu tout en gardant une grande fluidité de lecture. Tout est dirigé avec finesse et je n’ai pas pu me détacher de Max, blessée par un passé tragique, sans tomber dans les clichés habituels du flic perdu !
    Malgré l’horreur des meurtres, Sandrine ne s’étend pas en descriptions inutiles, laissant le lecteur à une libre appréciation.
    Il se passe quelque chose entre les lignes, du dynamisme, de la hargne, mais de la tendresse aussi et une fois le mystère éclairé, mais là, il faudra aller jusqu’au bout du roman, c’est bouleversé que j’ai attaqué les dernières lignes jusqu’au mot “FIN”

    Vous l’aurez compris, encore un livre coup de cœur pour moi, et "L’arlequin”, son second roman, ne devrait pas tarder à entrer sur scène !

    Merci Sandrine, avec toi le mot lecture rime vraiment avec littérature !
    ...
    Extrait :
    “Une phrase que venait de dire Gérald résonnait dans la tête de Max. Elle devait être morte car l’histoire datait de trente ans. Comme si cela ne servait à rien de chercher quelqu’un après trente ans. Si elle n’avait pas reçu cette lettre, hier, elle aurait pu imaginer que l’assassin de sa mère était mort lui aussi. Alors pourquoi se démasquer maintenant ? Pourquoi ne pas se taire jusqu’au bout ? Il faudrait qu’elle échange sur le sujet avec Enzo dès ce soir. C’était un point qui méritait réflexion.
    Gérald lui parla encore de sa vie. Celle qu’il avait vécue avec Marie, celle à laquelle il avait survécu sans elle. Il parlait doucement, comme pour ne pas troubler ses souvenirs. Sa nostalgie était contagieuse. Max devait se sortir de là si elle ne voulait pas être plombée toute la soirée. Elle abrégea donc la conversation et lui promis de le tenir au courant des suites de l’enquête et d’arrêter celui qui avait fait ça.
    - Ça soulage ? lui demanda-t-il
    - Qu’est-ce qui soulage ?
    - De savoir que l’homme qui vous a pris votre vie a été enfermé ?
    Max ne voulait pas répondre trop vite. Elle pesa ses mots pour finalement ne pouvoir sortir qu’un :
    - Je ne sais pas.
    Max resta un instant dans sa voiture avant de démarrer. Elle ne s’attendait pas à une rencontre d’une telle intensité. Marie Quentin avait pris vie sous ses yeux grâce à l’homme qui l’aimait. Elle aurait tellement voulu trouver les mots. Lui redonner un peu d’espoir. Elle redémarra sur cette pensée et se dirigea vers le commissariat.”

  • Sangpages 25 octobre 2018
    La faiseuse d’anges - Sandrine Destombes

    Un livre très juste, très vrai... Un livre qui pourrait simplement être un fait divers d’à côté de chez toi... Un livre qui parle de la détresse ...Un livre bourré d’émotions !!!
    L’intrigue est absolument géniale. Elle nous plonge dans quelque chose de différent, particulier, qui nous fait ressentir toutes sortes de choses contradictoires. Un vrai puit de sensations douces, fortes, troublantes, dures et émouvantes.
    Un monde réel ou l’on vit l’histoire de l’avortement des fonds de cave et de ses conséquences dramatiques.
    Le personnage de Max est excellent. Blessée par un passé tragique, elle ne tombe pas dans les clichés habituels du flic ravagés, alcoolique ou dieu sait quoi encore ! Elle reste un personne forte et stable pour laquelle on éprouve clairement de l’empathie et de l’admiration.
    Un style très fluide, beaucoup de dialogues très bien gérés. Spontanés, naturels, ce qui n’est, de loin, pas une évidence.
    Bref vous l’avez compris, un livre très réaliste que j’ai trouvé dur dans son émotionnel même si, malgré l’horreur des meurtres, Sandrine Destombes reste très soft dans ses descriptifs et en fait un livre tout public. Un mélange de drame et de thriller rondement mené !
    Une chose est sûre la chute est vertigineuse. Elle nous laisse un drôle de goût bien difficile à définir où tout n’est pas noir ou blanc et ça j’ai clairement adoré !
    Bref...un livre coup de coeur pour moi ❤️

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.