Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Gagner n’est pas jouer - Harlan Coben

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

6 #AvisPolar
5 enquêteurs
l'ont vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

LA MORT EST UN JEU DANGEREUX...
POUR GAGNER, TOUS LES COUPS SONT PERMIS.
Un vieil homme sauvagement assassiné à New York. À ses côtés, une toile de maître et une valise portant les inscriptions WHL III.
Windsor Horne Lockwood III.
Win. Un privé aux méthodes très spéciales, héritier d’une influente famille américaine.
Quel lien entre ce crime abject et les Lockwood ?
Le passé remonte.
Une jeune fille séquestrée dans la " Cabane de la terreur ".
Un groupe d’ados illuminés devenus terroristes.
Une spirale de colère, de haine, de vengeance que rien ne semble pouvoir arrêter.
L’heure est venue pour Win de faire sa propre justice.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Happy Manda Passions 12 avril 2022
    Gagner n’est pas jouer - Harlan Coben

    Dans le genre thriller et romans policiers, s’il y a un auteur qu’on ne présente plus c’est bien Harlan Coben.

    Pour ma part, je découvre peu à peu son univers avec en plus les adaptations Netflix. Même si je dois reconnaître que je ne deviendrais pas une de ses fans inconditionnelles, son talent à accrocher le lecteur est indéniable.

    L’intrigue est efficace et bercée par une dynamique redoutable. Pas de point mort, pas d’arrêt d’urgence, le rythme se maintient. L’histoire est un peu embrouillée par moment, beaucoup d’éléments à retenir.

    Apparemment, Harlan Coben fait intervenir aléatoirement des personnages d’un roman à l’autre, donc parfois l’accès à une information est difficile, soit parce qu’on n’a pas lu le livre auquel cela fait référence, soit on a oublié !

    On ne peut pas dire que son personnage principal - déjà présent dans d’autres romans - Windsor Horne Lockwood alias Win soit particulièrement sympathique. Ce cher Monsieur, est extrêmement riche, imbu de lui même et applique sa propre justice. Avec lui ce fut l’alternance de sentiment, sur certains chapitres j’ai l’ai maudit et sur d’autres je le trouvais plus intéressant et j’avais envie d’en savoir davantage.
    C’est au cœur d’une vieille histoire familiale que Harlan Coben nous plonge. À l’époque la cousine de Win, Patricia Lockwood a été kidnappée. Elle a réussi à s’enfuir, mais les objets dérobés n’ont jamais été retrouvés.
    Vingt ans plus tard, le tableau et la valise de Patricia sont localisés à New York, au domicile d’une personne assassinée. Je me suis posé la question de son implication dans la première affaire. Pour Win c’est enfin des nouveaux éléments pour retrouver les responsables de cette sordide histoire de vol. Mener l’enquête à découvert déjà ce n’est pas dans son caractère et en plus il n’est pas question d’étaler sur la place publique certains des secrets de la famille Lockwook.
    Win part en croisade pas sur un cheval blanc, mais avec toutes les possibilités qu’offre l’argent et le pouvoir. Les deux affaires passé et présente se superposent la solution est au milieu d’elles, serez vous aussi fort que Win pour faire éclater la vérité ?

  • Viv Yann 5 janvier 2022
    Gagner n’est pas jouer - Harlan Coben

    Déçue par le roman, je me faisais pourtant une telle joie d’attendre la sortie française de WIN afin de retrouver l’acolyte de Myron Bolitar, Windsor Horne Lockwood 3ème du nom. Lui d’habitude peu expressif et silencieux, je l’ai trouvé très bavard, en dehors d’être le narrateur du roman. Oui, on en apprend d’avantage sur son passé mais ce n’est pas ce que je recherchais. A l’exception de la première et de la dernière scènes du roman (là ! j’ai retrouvé le Win de la série des Bolitar), l’histoire manque d’action.

  • angelita 11 novembre 2021
    Gagner n’est pas jouer - Harlan Coben

    Gagner n’est pas jouer d’Harlan Coben, présentation
    Retour aux sources avec le basket et Win, l’ami de Bolitar. Win massacre un entraîneur, Teddy Lyons.

    Par la suite, il retrouve Sadie Fisher qui défend les victimes de violences sexuelles.

    Le FBI veut interroger Win suite à un meurtre.

    Avis Gagner n’est pas jouer d’Harlan Coben
    Je l’ai toujours pensé quand je lisais les séries de Myron Bolitar. Il fallait un roman consacré à Win, l’ami proche de Myron. Il en a fallu du temps à Harlan Coben pour écrire ce roman. Et très vite, dès que j’ai lu le prénom, j’ai su. J’ai très vite retrouvé le Win déjà rencontré dans les séries Myron Bolitar, avec bien sûr les références indispensables concernant l’ami de Win. Un livre hommage à Myron et qui se consacre à la personnalité de Win.

    Si Harlan Coben change peu, au fil de ses romans, de style. Ici, je me suis laissée très vite happer par le début de l’histoire et cette histoire familiale. C’est le même style que dans la série consacrée à Myron.

    Win est riche. Il a beaucoup d’argent. Il est issu d’une très grande famille où tous les secrets doivent rester cachés. Il fait beaucoup de sport, travaille, est un justicier des temps modernes. Il n’a pas peur de la violence qui est d’ailleurs son moteur. Le sexe est une partie intégrante de sa vie. Win se connait à fond, il sait qu’il n’est pas infaillible. Seul un être humain, dans sa vie, peut le faire changer. Et il n’aime pas ça. Car cela occasionne des responsabilités, de l’amour, du souci et surtout des faiblesses. Win sait qu’il peut se tromper et donc reconnaîtra ses torts. Mais afin de ne pas porter préjudice, mettre en difficulté celles et ceux qui comptent pour lui, il ne dira pas la vérité.

    Quand un homme est retrouvé mort, un tableau de la famille de Win refait surface ainsi qu’une valise. Les soupçons vont se porter sur Win. Mais il a des relations au sein du FBI et tentera d’avoir des informations et en divulguera certaines également. Est-ce que tout cela concerne vraiment sa famille et sa cousine Patricia, son oncle ? Sa cousine a été enlevée il y a plusieurs années et a subi de nombreux viols. Mais ce qui arrive avec ces découvertes vont faire ressurgir un passé très sombre et qui concerne la famille. Son père n’est pas d’accord. Et Win devra composer avec son clan, ses convictions.

    Harlan Coben dénonce les violences faites aux femmes, la pédophilie et tout ce que cela peut entraîner pour les victimes. Il dénonce également les nantis et tout ce que l’argent peut permettre. Car ils ne sont jamais inquiétés.

    Bon, c’est un Harlan Coben. Il se laisse lire sans problèmes. Il permet de passer un bon moment de lecture. Mais à la fin, ce n’est pas franchement un véritable coup de coeur. Le personnage de Win change tout et permet de tourner les pages au fur et à mesure.

  • Mes Carnets Litteraires 8 novembre 2021
    Gagner n’est pas jouer - Harlan Coben

    Si vous avez lu la saga Myron Bolitar, vous connaissez déjà Win. Sinon aucun souci car il s’agit là d’un one-shot !
    Mais j’avoue que personnellement, en tant que fan du personnage de Myron, le voir cité autant de fois sans jamais le voir apparaître m’a profondément frustrée !
    Je n’aimais pas spécialement le personnage de Win mais ce roman m’a permis de le découvrir autrement.
    Au niveau de l’histoire en elle-même, on est sur ce que sait faire de mieux l’auteur : beaucoup de personnages, des fausses pistes, de nombreuses hypothèses, différentes intrigues qui se recoupent et des révélations surprenantes, le tout saupoudré d’une écriture mordante.
    C’est aussi ce qu’on peut lui reprocher : faire du Harlan Coben sans chercher à aller plus loin ni trop se renouveler.
    C’est vraiment ce que j’attends de l’auteur pour son prochain roman 😉

  • Les livres de Cédrick 23 octobre 2021
    Gagner n’est pas jouer - Harlan Coben

    Le grand Harlan Coben nous livre ici un roman dans lequel le plus difficile n’est pas de s’immerger mais d’y rester concentré tout du long. Autant être honnête, je n’ai que moyennement accroché. Ce n’est pas par manque d’intérêt puisque l’intrigue, voire même, les intrigues sont complexes et je n’ai pas vu venir cette fin pour le moins étonnante. En revanche, j’ai eu du mal à accrocher avec Win, personnage principal, tout autant intéressant qu’antipathique. Son immense fortune le rend tout aussi exceptionnel que son caractère le dessert. Les fans de l’auteur prendront toutefois peut-être plaisir à retrouver ce personnage récurrent, de son nom complet Windsor Horne Lockwood III, meilleur ami de Myron Bolitar, LE personnage récurrent d’Harlan Coben. Il sera ici maintes fois évoqué mais sans jamais apparaître, n’en déplaise aux plus grands fans.

    Ce thriller est dense, avec de très nombreux personnages, et servi par un rythme soutenu avec de nombreux chapitres assez courts. Win part à la recherche des voleurs de deux tableaux qui étaient en possession de sa famille. Cela va le guider vers plusieurs événements vieux de plusieurs dizaines d’années, dont l’enlèvement de sa cousine et le meurtre de son oncle. Secret après secret, Win va progressivement mettre à jour de nombreux secrets et mystères. Pour arriver à ses fins, il va lui falloir enquêter dans tout le pays, mais aussi au sein de sa propre famille.

  • kris_k 19 octobre 2021
    Gagner n’est pas jouer - Harlan Coben

    Grande fan de Harlan Coben et surtout son personnage Win, me voilà comblé après avoir refermé ce livre. Un livre que j’ai pu lire avant sa sortie officielle grâce à France Loisir et surtout le groupe FB Les mordus de thriller qui m’ont permis de le gagner, je ne leur en remercierai jamais assez !
    L’histoire démarre quand on découvre un tableau Vermeer, qu’on a volé quelques temps avant à la famille Lockwood, sur une scène de crime. Mais ce n’est pas tout on retrouve également une valise ornée des armoiries familiales des Lockwood avec les initiales de Windsor Horne Lockwood III, alias Win dessus. C’est bien évidemment à Win que le FBI fait appel. Il va donc essayer de connaitre la vérité sur cette affaire.
    Vous aurez deviné, ce livre est basé sur le personnage typique de Win, pour ceux qui connaissent inutile de vous faire les présentations, pour les autres, on retrouve ce personnage dans la série Myron Bolitar que je vous conseille de lire avant si vous ne les avez pas encore lus !
    Dans ce livre on va donc approfondir ce personnage intriguant qu’on ne connait finalement que via la série Myron Bolitar.
    Un livre que j’ai beaucoup aimé lire et qui se lit facilement, grâce aux dialogues. On y retrouve évidemment du suspense qui nous tient en haleine façon Coben et qui fait en sorte qu’on a du mal à refermer ce livre pour plus tard.
    Par contre, je dois être honnête avec vous, j’ai quand même quelque chose qui me chiffonne dans ce livre, je n’ai pas été fort emballé par l’intrigue, peut-être un peu compliqué ou tiré par les cheveux ou complexe pour ma part, je ne sais pas l’expliquer, mais je trouve que l’auteur nous a déjà donné de meilleures intrigues, enfin ce n’est que mon avis, il se peut que le vôtre sera tout autre et je l’espère !
    Néanmoins, j’ai été très contente de retrouver Win et de pouvoir passez un livre entier en sa compagnie, et pour les fans de Win comme moi, je n’ai qu’une chose à vous dire profitez !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.