Gangs of L.A. - Joe Ide

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

La police de Los Angeles ne parvient pas à juguler la criminalité galopante dans les quartiers mal famés à l’est de Long Beach : meurtres impunis, retraités dépouillés, enfants kidnappés… Mais on murmure le nom d’un citoyen qui peut aider ceux à qui la police tourne le dos : Isaiah Quintabe.
On l’appelle IQ. Un loup solitaire qui n’a jamais fait d’études, et qui cache sous une apparence nonchalante une ténacité à toute épreuve et une intelligence hors du commun. Ses clients, reconnaissants mais sans le sou, lui donnent ce qu’ils peuvent en paiement : un jeu de pneus neufs, un gratin fait maison… Mais pour survivre il doit également accepter des contrats en espèces sonnantes et trébuchantes.
Cette fois, il est appelé par un célèbre chanteur convaincu qu’on veut sa peau. L’enquête d’Isaiah lui fera croiser une ex-femme rancunière, une bande de malfaiteurs notoires, un molosse aux crocs acérés et un tueur à gages sanguinaire.

Vos #AvisPolar

  • Maks 18 février 2019
    Gangs of L.A. - Joe Ide

    « Gangs of L.A. », ce titre attire, mais il ne correspond pas vraiment au contenu du roman. Le titre original aurait bien suffit : « IQ » (initiales et surnom du personnage principal Isaiah Quintabe), car même si l’action se situe dans les quartiers chauds de Los Angeles et que l’on parle un peu de gangs, c’est surtout une histoire centrée sur un surdoué qui se trouve un but en aidant les gens à résoudre leurs problèmes, il est dans la débrouille mais pas dans la violence pure. Passons, c’est pas non plus un énorme souci mais il fallait le dire.

    En ce qui concerne le reste, c’est tout bon, donc vous pouvez l’acheter les yeux fermés, l’histoire est très fouillée, pas complexe mais dense et presque cinématographique, comme si l’on mélangeait le film « Menace II Society » des frères Hugues à « Columbo » pour les déductions que « Isaiah » le personnage principal nous propose. Drôle de mélange vous me direz, oui, mais ça fonctionne très bien.

    Le récit se déroule sur deux périodes distinctes de la vie d’Isaiah, quand il est mineur et découvre ses talents, et une fois adulte, avec l’expérience du temps. Le tout s’intercale parfaitement d’un chapitre à l’autre.

    Les lieux sont excellents, le « Los Angeles » profond, celui que les touristes ne visitent pas, arnaques, braquages, gangs, drogue, rap, Pitbull, tueurs à gage, meurtres sont en toile de fond de cette histoire et donne une vrai identité à ce livre. C’est un des gros points forts avec les deux personnages principaux, « IQ » qui est un jeune homme tout de même assez torturé par la vie mais doué, intelligent, doté d’une conscience, et son acolyte au moeurs plus que douteuses mais qui met du piment et apporte une touche d’humour.

    Si vous aimez les polars, le rap, les histoires dans les quartiers chauds et les enquêtes, vous allez adorer ce livre.

  • Killing79 7 avril 2019
    Gangs of L.A. - Joe Ide

    Une couverture stylée, qui annonce « le nouveau Sherlock Holmes », un auteur d’origine asiatique, qui écrit sur un enquêteur noir à Los Angeles, avouez que c’est alléchant !

    Alors oui, il y a une légère analogie avec Sherlock Holmes dans ce premier polar. Isaiah est un héros solitaire et introverti qui s’est fait une spécialité de résoudre ses enquêtes uniquement grâce à sa déduction. Il est donc plus dans l’observation que dans l’action. Il traîne à ses côtés un acolyte, qui lui, n’a rien d’un Watson. Dodson est l’opposé de son ami. Grande gueule, branché et plutôt terre à terre, il permet d’accentuer l’excentricité d’Isaiah.

    Les investigations se passent dans les quartiers malfamés de Los Angeles, avec une clientèle particulière. Isaiah évolue dans ce milieu comme un chien dans un jeu de quilles. Il rencontre des individus aussi arrivistes que bêtes et il doit s’acclimater afin de remplir au mieux sa mission. Ces contradictions donnent lieu à des échanges verbaux truculents et à des scènes cocasses.

    L’intrigue est classique, l’humour omniprésente. Quelques scènes d’action viennent rythmer le récit. Joe Ide arrive à créer une ambiance assez dépaysante. On découvre les coulisses d’un monde à part où la violence prend souvent le pas sur la discussion.

    Ce premier épisode a pour simple but de mettre en place les personnages et l’environnement. On s’attarde sur le passé des protagonistes pour mieux les appréhender. On découvre aussi le milieu du rap américain avec tous ses parvenus et les sangsues qui gravitent autour. Le scénario est sacrifié au dépend de ces approfondissements. Je considère donc ce volume comme une mise en situation, pour ensuite profiter d’aventures plus efficaces dans lesquelles Ishia pourra exprimer tout son talent. Je suis pour l’instant un brin dubitatif sur le potentiel de cette série et je serai attentif à la sortie du suivant afin de vérifier si mes espérances sont récompensées.

    http://leslivresdek79.com/2019/02/11/431-joe-ide-gangs-of-l-a/

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.