L’invisible - Robert Pobi

Notez
Notes des internautes
1
commentaire
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Montauk, Nouvelle-Angleterre. Jack Cole revient pour la première fois depuis près de trente ans dans la maison où il a grandi. Son père, Jacob Coleridge, un peintre reconnu et célébré dans tout le pays à l’égal de Jackson Pollock, y vit reclus depuis des années, souffrant de la maladie d’Alzheimer. Son état a récemment empiré et une crise de démence l’a conduit à l’hôpital. Si ses jours ne sont pas en danger, ses moments de lucidité sont rares. Jack, qui a le corps entièrement tatoué d’un chant de L’Enfer de Dante, souvenir d’une jeunesse perturbée, est lui aussi un artiste en son genre. Travaillant en indépendant pour le FBI, il possède un don unique pour lire les scènes de crime et entrer dans l’esprit des psychopathes. Alors qu’un terrible ouragan s’approche des côtes, Dan Hauser, le shérif de la ville, profite de la présence de Jack pour lui demander de l’aider à résoudre un double assassinat, celui d’une femme et d’un enfant dont on ignore les identités. Devant la méthode employée par le tueur, Jack ne peut s’empêcher de faire le lien avec un autre crime, jamais résolu, le meurtre de sa mère lorsqu’il avait 12 ans. Alors que le village est bientôt coupé du monde par la tempête, les meurtres se succèdent et Jack est bientôt convaincu que son père connaît l’identité de l’assassin. La clé réside-t-elle dans les 5 000 mystérieux tableaux qu’il a peints inlassablement ces dernières années et qui semblent constituer une sorte d’étrange puzzle ? C’est dans l’esprit de son père que Jack va cette fois devoir entrer, comme il entre d’habitude dans celui des criminels, pour trouver une vérité complètement inattendue.

Vos avis

  • slymageaz 20 juillet 2017
    L’invisible - Robert Pobi

    attention révélation
    Attention révélation ! Ce thriller est sans aucun doute l’un des meilleurs qu’il m’ait été donné de lire.
    Montauk, en Nouvelle-Angleterre, Jake Cole revient pour la première fois depuis trente ans dans la maison où il a passé son enfance. Mais il y revient contraint. Son père, Jacob Coleridge, qu’il déteste, un peintre reconnu à l’égal d’un Jackson Pollock y vivait reclus depuis des années. Au bord de la démence, Jacob s’est immolé et a sauté par la verrière mutilant gravement ses mains. Jake est lui aussi un écorché de la vie, après avoir tâté un peu trop de tous les paradis artificiels. Cette jeunesse de junkie a laissé des traces dans et sur son corps. A cause de tous ses excès, il doit désormais vivre avec un pacemaker. De plus, un chant complet de la Divine Comédie de Dante est tatoué sur son corps après qu’une overdose un peu trop violente lui a fait oublier cinq mois de sa vie. Jake Cole s’en est cependant sorti et a retrouvé un équilibre. Il est inspecteur au FBI. Ses techniques d’investigation étonnent la plupart de ses collègues. Jake possède un don unique pour lire les scènes de crime et lire dans l’esprit des psychopathes. Et sa compagne Kay et son fils Jeremy sont les trésors de sa vie.
    Le travail rattrape cependant Jake sur les lieux de son enfance. Un meurtre ignoble vient d’être commis et la police locale, dirigée par le shérif Hauser, se trouve démunie. Une femme et un enfant ont été retrouvés écorchés vifs. Jake fait vite le lien avec le meurtre de sa mère, retrouvée dans le même état bien des années auparavant. Il est convaincu que son père connaît le fin de mot de l’histoire. Peut-être la solution se cache-t-elle dans les 5000 toiles, au style résolument sombre, retrouvées éparpillées dans sa maison ?
    Ajoutez à ce sombre tableau, qu’un ouragan dévastateur va s’abattre dans quelques heures sur cette côte et vous comprendrez toute la tension qui règne dans ce roman. Une belle trouvaille d’avoir placé cette enquête dans ce climat réellement pesant.
    L’auteur canadien Robert Pobi livre là un premier roman faramineux. Ce thriller très glauque tient en haleine de la première à la dernière page avec une intrigue machiavélique, et un final qui laisse sans voix. Autant prévenir tout de suite, il faut avoir le cœur bien accroché tant ce thriller est glauque et plein de tension.

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.