La Bête de l’Aven - François Lange

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Eté 1858, plusieurs jeunes filles sont retrouvées égorgées dans la campagne du Pays d’Aven. Qui peut semer ainsi la mort sur son passage ? Un bête ? Un fou sanguinaire ?
L’inspecteur François Le Roy, bien qu’affecté à la police municipale de Quimper, se voit chargé de l’affaire alors qu’il venait de se lancer sur la piste d’une bande d’anciens forçats décidés à attaquer le fourgon postal transportant l’or destiné aux banques de l’Ouest. Fanch, comme tous l’appellent, va donc rejoindre Pont-Aven pour y mener une double enquête, assisté pour l’occasion de son ami le lieutenant de gendarmerie Corentin Kerloc’h.
S’engage dès lors une cours contre la montre à la poursuite de malfrats retors et dénués de tout scrupule tandis qu’il faut, au plus vite, démasquer celui dont les agissements monstrueux réveillent la terreur atavique de ces paysans bretons face à l’irrationnel….

Galerie photos

Vos #AvisPolar

  • Les Lectures de Maud 26 février 2019
    La Bête de l’Aven - François Lange

    Nous voici plongés au milieu du XIXème siècle sous le règne impérial. Une série d’assassinats de jeunes filles remue la région. La peur est de mise, les jeunes filles sont les cibles, mais pourquoi ? Quelles sont les motivations de cette ombre qui rôde et fauche la vie. De nombreuses suppositions vont voir le jour, allant du rationnel au spirituel… Parallèlement dans la même région se prépare un autre méfait, l’attaque d’une diligence transportant de l’or.
    L’inspecteur Le Roy, fraîchement félicité de ses enquêtes passées se voit confier cette double tâche. A la fois, perspicace et audacieux. Il va en fin limier, tout relever et dérouler les fils de ses pensées. En effet très méthodique, il n’hésite pas à prendre des initiatives, sortir des procédures de l’époque afin de trouver la vérité, et mettre les monstres hors d’état de nuire.
    Je découvre l’auteur dans cet opus, une belle lecture sous l’époque napoléonien. L’ambiance de l’époque est très bien dépeinte, le lecteur est immergé. Les relations policières et impériales très bien décrites afin de comprendre les différentes évolutions de pensées. Je qualifierai le style d’écriture comme étant littéraire et posé, chaque mot est mûrement réfléchi. Un rythme rappelant celui des différentes excursions équestres des protagonistes ainsi que les explications logistiques de l’époque, fait de ce roman un bon polar historique. Ma curiosité ira jusqu’à découvrir Le Manuscrit de Quimper, premier volet de cette série.

  • Saveur Littéraire 18 avril 2019
    La Bête de l’Aven - François Lange

    Je tiens tout d’abord à remercier chaleureusement les Éditions du Palémon pour ce partenariat ! Également un très grand merci à François Lange pour sa dédicace et les conversations que l’on a pu avoir, c’est un réel plaisir de discuter avec cet auteur ! Prêt(e)s à plonger dans la seconde enquête de Fañch ? Après Le manuscrit de Quimper, que j’ai déjà chroniqué, on retrouve notre cher breton du Finistère dans La Bête de l’Aven.

    Comme dans le premier opus, le chapitre qui sert de prologue donne le ton : un mystère qui rôde et un macchabée nous accueillent directement. Un plaisir de retrouver François que nous avions laissé à Quimper, après qu’il ait démantelé un complot contre l’empereur. Cette fois, le pauvre François s’ennuie ferme, peu de crimes à l’horizon, il y a de quoi se tourner les pouces. Oui, sauf que depuis son exploit, François ou Fañch, connait pas mal de succès auprès de la police. Alors qu’il se met sur une enquête concernant des crapules, on fait appel à lui pour résoudre une effroyable histoire ; celle d’une Bête qui terrorise les villages de l’Aven. Des corps de jeunes filles sont retrouvés atrocement mutilés, seul François semble assez compétent pour résoudre le mystère.

    C’est dans ce contexte que nous évoluons avec la plume agréable de l’auteur. Une écriture et un langage, une connaissance des événements et un mélange de descriptions, anecdotes et faits authentiques et historiques permet de lire sans temps mort. S’il y a bien quelque chose qu’on apprécie avec François Lange, c’est l’exactitude et les anecdotes historiques qu’il accompagne dans les enquêtes de son policier, avec une note en bas de page pour donner davantage de détails. Un grand travail de recherches en amont qu’on doit saluer absolument.

    Point de course poursuite endiablée ni d’interrogatoire serré, point d’action à vous en serrer le cœur dans La Bête de l’Aven, mais un mystère avec de longues griffes qui tue dans les plus atroces conditions, voilà ce qui nous attend. Le tout servi avec un humour que j’ai personnellement adoré retrouver ! En parallèle de sa mission principale, Fañch doit aussi serrer les crapules qui projettent d’intercepter un fourgon rempli de richesses. Les deux intrigues trouvent leur conclusion, et je regrette qu’on ait pas passé plus de temps auprès de la Bête et de son mythe, de ses prémisses. Mais chaque roman doit bien avoir une fin, sinon, vous imaginez ce que ça serait ? Aussi j’ai dû me contenter de la fin, en espérant ne jamais croiser la Bête qui sévit dans l’Aven !

    Enfin, le dernier chapitre nous rappelle l’intrigue du premier opus. La prochaine enquête de François Le Roy nous ramènera-t-elle au complot qui touche l’empereur ? Pour le savoir, il va falloir guetter les actualités !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.