Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

La Clé - Anaïs Maquiné-Denecker

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

5 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Fille d’un illustre propriétaire de chevaux de course, c’est dans la magnifique station balnéaire de Deauville, en Normandie, qu’Emma, 32 ans, mène une florissante carrière d’architecte d’intérieur. Mariée à l’historien américain Noah Clinton, elle vient de mettre au monde leur premier enfant. Une vie, en apparence, sans histoire.... Pourtant, quand Emma disparaît, un matin de septembre, l’enquête va révéler une personnalité bien plus complexe qu’il n’y parait.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

  • Acheter sur LesLibraires.fr
  • Acheter sur Emaginaire
  • Acheter sur Cultura
  • Acheter sur Rakuten

Vos #AvisPolar

  • Chacha1981 15 février 2020
    La Clé - Anaïs Maquiné-Denecker

    Génial !
    J’ai adoré ce livre tant pour son décor, les plages normandes, que pour son suspense hyper bien ficelé. On se laisse happer par l’enquête sur la disparition d’Emma Clinton et, jusqu’aux dernières pages, on ne peut pas s’imaginer ce qui lui est arrivé. Les incursions dans le monde des courses hippiques et de la mémoire du D -Day, sont passionnantes, les personnages attachants... Le seul défaut de ce livre, c’est qu’il est trop court, 180 pages. A mettre entre toutes les mains des fans de Polar !
    Charlotte

  • Isabelle Bres 23 février 2020
    La Clé - Anaïs Maquiné-Denecker

    J’ai acheté ce livre un peu au hasard, ne connaissant pas l’auteur. Je l’ai dévoré en à peine deux heures ! Excellente intrigue, très bien menée qui m’a tenue en haleine du début à la fin. Bravo ! Un auteur à découvrir sans nul doute.

  • olivier paul philippe 23 février 2020
    La Clé - Anaïs Maquiné-Denecker

    J’ai lu ce roman d’une traite, littéralement happé par l’intrigue. Les personnages sont extrêmement bien campés et le contexte original. Je connais assez bien la région Deauvillaise ou se déroule l’histoire et le contraste entre l’ambiance charmante de cette station balnéaire d’apparence tranquille qui m’est familière avec les histoires de famille sombres et funestes que l’auteur imagine m’a saisi.
    Au-delà de cette atmosphère très particulière et très bien dépeinte par l’auteur, l’histoire, méticuleusement construite, excelement bien rythmée, donne à ce roman sa place parmi les plus grands modèles (anglosaxons) du genre.
    Bref, un pur plaisir !

  • Des plumes et des livres 24 juin 2020
    La Clé - Anaïs Maquiné-Denecker

    Dans ce roman, l’auteure nous emmène en Normandie, dans la région de Deauville. Emma et Julie sont les filles d’une famille influente qui doit sa réussite aux courses de chevaux. Les deux sœurs doivent se retrouver pour assister à la projection d’un film et surtout croiser le célèbre John Travolta au festival de Deauville. Mais Emma ne vient pas. Elle ne répond plus aux appels ni aux messages depuis des jours. Où est-elle passée ?

    La Clé est un polar des plus classiques mais des plus prenants. Il se lit très rapidement (quelques heures à peine) mais une fois ouvert, il est difficile de le lâcher. L’auteure développe le point de vue de nombreux personnages qui gravitent autour d’Emma et qui pourraient avoir pris part à sa disparition.

    Les personnages sont très bien travaillés et chacun semble avoir un secret enfoui profondément. De même, la relation à première vue idyllique entre Julie et sa sœur, ne semble pas si parfaite surtout quand leurs maris s’en mêlent…

    Beaucoup de suspicions, de suspens dans ce roman et j’ai été surprise par la fin. Un bon polar à emporter cet été pour les vacances.

    https://desplumesetdeslivres.wordpress.com/2020/06/24/service-presse-la-cle-anais-maquine-denecker/

  • Lettres et caractères 10 juillet 2020
    La Clé - Anaïs Maquiné-Denecker

    Ça fait bien longtemps que je n’avais pas pris autant de plaisir à lire un polar. Mais La clé n’est pas un roman policier comme les autres. Avec son petit côté roman de terroir il a su me surprendre et m’embarquer dans une histoire de famille que l’on croirait au-dessus de tout soupçon.

    Vendredi 6 septembre 2013, Emma ne se rend pas au rendez-vous fixé par sa sœur Julie Leroy. Emma ne décroche plus son téléphone, ne rentre plus chez elle, ne donne plus signe de vie. Emma a disparu et ni son mari Noah Clinton, ni sa belle-fille Tess et encore moins son père Pierre Leroy ne savent ce qu’elle est devenue. La police est saisie de l’enquête et des faisceaux d’indices font passer rapidement cette simple disparition en disparition inquiétante. Qu’est devenue Emma ? Que lui est-il arrivé ce jour-là ? La reverra-t-on en vie ? A vous de trouver La clé du mystère…

    La clé a été une très heureuse surprise pour moi. Ce roman policier se lit d’une traite. C’est fluide, bien amené, rythmé et dynamique, très plaisant à lire. Moi qui cale souvent avec les polars parce qu’ils s’enlisent dans des enquêtes interminables, je me suis régalée du début à la fin. Il faut dire que l’auteure sait construire une intrigue qui tient la route en moins de 200 pages, l’intérêt ne se relâche donc jamais. En plus, son petit côté polar du terroir avec cette disparition qui intervient au sein d’un clan familial très en vue à Deauville a été rafraîchissant dans un univers que je trouve parfois sclérosé. J’ai eu l’impression de lire un roman de Françoise Bourdin teinté de noir, retrouvant le même talent de conteuse de l’auteure chez Anaïs Maquiné Denecker.

    La seule chose qui aurait pu me freiner dans cette lecture tient à la multiplication des personnages. Il faut un peu de temps pour arriver à situer les uns et les autres, d’autant plus que le roman est construit autour de chapitres courts, comme des saynètes avec la présentation des protagonistes en titre à chaque fois. Ce procédé semble plus relever de la pièce de théâtre que du roman policier et j’avoue qu’il m’a parfois décontenancée en m’obligeant à réfléchir aux personnages que j’allais retrouver dans le nouveau chapitre et à les resituer dans l’histoire et dans la vie d’Emma. Et puis finalement, j’ai aimé ce changement très fréquent de personnages et de décor puisque ça participait à donner du rythme à cette intrigue.

    Pour en savoir plus sur La clé, rendez-vous sur mon blog lettres-et-caracteres.com

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.