Les promesses de l’ombre - David Cronenberg

Notez
Notes des internautes
(29)
1
commentaire
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Bouleversée par la mort d’une jeune fille qu’elle aidait à accoucher, Anna tente de retrouver la famille du nouveau-né en s’aidant du journal intime de la disparue, écrit en russe. En remontant la piste de l’ouvrage qu’elle tente de faire décrypter, la sage-femme rencontre Semyon. Elle ignore que ce paisible propriétaire du luxueux restaurant Trans-Siberian est en fait un redoutable chef de gang et que le document qu’elle possède va lui attirer de sérieux problèmes...
Pour Nikolai, chauffeur et homme de main de la toute-puissante famille criminelle de l’Est, c’est le début d’une remise en cause. Entre Semyon et son fils Kirill, prêts à tout pour récupérer le journal, et l’innocente Anna, sa loyauté va être mise à rude épreuve. Autour d’un document qui se révèle de plus en plus explosif, plusieurs vies sont en jeu, dont la sienne, alors que se déchaînent les meurtres et les trahisons dans la famille comme dans la ville...

Vos avis

  • Lucile04 9 novembre 2018
    Les promesses de l’ombre - David Cronenberg

    Cronenberg n’en finit pas d’enchainer les films fascinants, éblouissant, dérageant... Véritable maitre du cinéma contemporain, Cronenberg nous a laissé KO avec A History of violence et on se disait qu’il ne pourrait pas faire mieux. Et bien si. Ou du moins aussi bien. Cronenberg revient avec les Promesses de l’ombre sur une histoire de mafieux et de gangsters mais avec un traitement différent de celui de History Of violence. Le contexte est un prétexte, mais le sujet se concentre lui sur les démons intérieurs de ses protagonistes : la sage-femme, ex prostituée Russe, Viggo Mortensen qui se retrouve nu face à 2 gangsters et qui se retrouve réduit, lui le dur, le costaud, à un être fragile à cause de sa nudité. Poignant. Beau. Extraordinaire scène.
    Bref, on creuse les âmes humaines et au final on peut dire "Attention Chef d’oeuvre !" (un de plus :))

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.