Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Top des 100 meilleurs films thrillers n°68 - Les flics ne dorment pas la nuit - Richard Fleischer

68 - Top des 100 meilleurs films thrillers

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

0 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Roy Fehler, jeune étudiant en droit, s’engage dans la police pour subvenir aux besoins de sa famille. Partenaire du vétéran Andy Kilvinski, le jeune homme apprécie cette nouvelle vie et délaisse peu à peu ses études. Lassée de ne plus le voir, sa femme le quitte et Roy sombre dans la dépression...

N°68 DU TOP 100 DES MEILLEURS THRILLER DE BEPOLAR

Les flics ne dorment pas la nuit
Avec : George C. Scott, Stacy Keach, Jane Alexander, Scott Wilson
Année : 1972

De quoi ça parle ?

Roy Fehler, étudiant en droit, entre dans la police afin de subvenir aux moyens de sa famille. Mais son nouveau métier le métamorphose, déséquilibrant son couple et sa vie familiale. Peu à peu abandonné et traumatisé par son métier, il bascule dans la dépression.

C’est culte parce que…

L’orée des années 1970 marque la sortie de nombreuses œuvres désenchantées d’importance prenant pour contexte le quotidien des policiers : French Connection (Friedkin, 1971), L’Inspecteur Harry
(Siegel, 1971), The Offence (Lumet, 1973) ou encore Serpico (Lumet (1973). Parmi elles, Les Flics ne dorment pas la nuit sonnent comme l’une des plus fuligineuses. Le destin de Roy, son personnage central, suit la trajectoire typique des héros maudits des films noirs : une descente aux enfers lente et
inexorable. Reste toutefois qu’ici, s’ajoute une tension indissociable du thriller, à la manière de Police Fédérale, Los Angeles (Friedkin, 1985) quoi qu’en moins métaphysique. Ainsi, Les Flics ne dorment pas la nuit s’apparente à une topologie documentaire de l’univers policier de Los Angeles, mais une topologie contaminée par le fatum et la mort. Noyé dans la filmographie protéiforme du grand Richard Fleischer, ce long-métrage trône parmi les chefs d’œuvre du genre.

Ce que le film apporte au thriller

Question thriller, Les Flics ne dorment pas la nuit tire son originalité de son axe ordinaire. Point ici de baguette magique ou de levier particulier pour susciter l’effroi, mais juste la focalisation sur ce que nos sociétés comporte en elles-mêmes d’hostile. Quelque part, l’angoisse du film ne repose que sur la tentative de survie du héros, lequel essaye de résister dans un monde intrinsèquement malveillant. Nul besoin dès lors de recourir à des antagonistes monstrueux ou à un huis-clos oppressant pour provoquer la peur : la prison qu’incarne le réel suffit.


Voir en ligne : Le Top 100 des meilleurs films thrillers de BePolar

Galerie photos

spip-slider
spip-bandeau

Pour aller plus loin

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.