Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Top des 100 meilleurs films thrillers n°84 : Under The Silver Lake - David Robert Mitchell

84 - Top des 100 meilleurs films thrillers

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

0 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
2 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Bienvenue à L.A., pays des losers assommés par la weed et les faux-semblants. Comme avec Mulholland Drive, ne pas croire l’idéalisme de la pop-culture : il ne s’agit que d’un leurre...

Résumé :

À Los Angeles, Sam, 33 ans, sans emploi, rêve de célébrité. Lorsque Sarah, une jeune et énigmatique voisine, se volatilise brusquement, Sam se lance à sa recherche et entreprend alors une enquête obsessionnelle surréaliste à travers la ville. Elle le fera plonger jusque dans les profondeurs les plus ténébreuses de la Cité des Anges, où il devra élucider disparitions et meurtres mystérieux sur fond de scandales et de conspirations.

N°84 DU TOP 100 DES MEILLEURS THRILLER DE BEPOLAR

Avec : Andrew Garfield, Riley Keough, Topher Grace
Année : 2018

De quoi ça parle ?

Sam, chômeur de 33 ans de Los Angeles, rêve de devenir une star et fantasme sur sa pin-up de nouvelle voisine, Sarah. Lorsque celle-ci disparaît mystérieusement, il démarre une enquête obsessionnelle délirante à travers la ville. Un voyage vers le néant qui l’emporte jusqu’aux plus sombres secrets de la Cité des Anges, entre assassinats, scandales et théorie du complot.

C’est culte parce que…

Après avoir déconstruit le film d’épouvante avec l’inventif It Follows, David Robert Mitchell réinvente le film néo-noir hollywoodien, faisant de Under the Silver Lake une espèce de voyage dans la cinéphilie classique du genre. Parmi les références les plus évidentes : Le Grand Sommeil de Hawks pour le scénario intriqué, Chinatown de Polanski pour le voyeurisme et surtout Le Privé de Altman (immense film) pour l’atmosphère douce-amère de L.A., pour les voisines peu frileuses.

Plus loin encore : le film s’apparente quelque part à un ersatz version seventies-Nouvel Hollywood de Ready Player One pour son côté parc d’attraction de la pop-culture. Les images, aussi synthétique et graphique que celles de It Follows mais en version solaire, sont superbes. Sam
l’antihéros, c’est sans surprise la mise en abyme du spectateur, un cinéphile complètement paumé dans la Babylone Holllywood, vaguement amoureux de la première venue, perdu dans les mailles d’une intrigue résolument énigmatique. Chouette promenade fétichiste et référencée.

Ce que le film apporte au thriller…

Under the Silver Lake, c’est comme l’affaire du Dahlia Noir. On pense avoir trouvé le tueur, avoir compris l’affaire… mais en fait non, il faut tout reprendre depuis le début. Pire : les éléments sur lesquels on s’appuie sont eux-mêmes tronqués, etc. Qu’importe si David Robert Mitchell nous mène
par le bout du nez, ces questions perpétuelles que l’on se pose débouchent sur un sentiment de vertige. À mesure que le personnage plonge un peu plus dans les méandres, le thriller, paranoïaque, advient jusqu’à des rencontres inopinées sur fond de Manson family. Du thriller avec un goût de rock progressif façon Pink Floyd - époque Atom Heart Mother.


Voir en ligne : Le Top 100 des meilleurs films thrillers de BePolar

Galerie photos

spip-slider
spip-bandeau

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.