Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Blow Out - Brian de Palma

54 - Top des 100 meilleurs films thrillers

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

0 #AvisPolar
2 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Un soir, dans un parc, Jack Terry, ingénieur du son, enregistre des ambiances pour les besoins d’un film. Il perçoit soudain le bruit d’une voiture arrivant à vive allure. Un pneu éclate. Le véhicule fou défonce le parapet et chute dans la rivière. Jack plonge et arrache à la mort une jeune femme, Sally. Mais le conducteur est déjà mort...

N°54 DU TOP 100 DES MEILLEURS THRILLER DE BEPOLAR

Non, Blow Out n’est pas seulement la synthèse sanglante entre Blow Up et Conversation secrète. C’est aussi la confession par De Palma d’un drame de l’enfance. Thriller génial au carrefour de l’histoire, de la cinéphilie et de l’intime.
Avec : John Travolta, Nancy Allen, John Lithgow, Dennis Franz
Année : 1981

De quoi ça parle ?

Un soir, dans un parc de Philadelphie, Jack Terry enregistre des sons pour les besoins d’un film de série Z. Soudain, il perçoit au loin une voiture arrivant à toute allure et dont l’un des pneus éclate, puis la voit franchir le parapet et tomber dans une rivière. Il réussit à sauver la passagère, mais ne peut rien pour le conducteur, a priori déjà mort. Plus tard, en écoutant l’enregistrement, Jack distingue une détonation étrange précédent l’éclatement du pneu…

C’est culte parce que…

Outre le fait que Blow Out incarne l’hommage croisé parfait de Blow Up d’Antonioni et Conversation secrète de Coppola (et même Les Trois Jours du Condor), il s’agit sans doute du long- métrage le plus singulier et le plus brillant esthétiquement de Brian de Palma. On y retrouve la fameuse idée d’un réel auquel on ne peut accéder du premier coup : c’est en effet parce qu’il accepte son erreur et examine l’enregistrement dans un élan paranoïaque que le héros maudit se convainc d’une vérité pénétrable. Le protagoniste porté avec génie par Travolta, personnage par excellence du
film noir avec son lot d’obsessions et de traumatismes, s’avère l’un des plus charismatiques de la carrière de De Palma. La recette demeure certes la même (une paranoïa zapruder-watergatienne hallucinée) qu’à l’accoutumée, mais assaisonnée avec maestria. Rarement l’échec (impossibilité du montage, tant des sons que des images, et donc incapacité pour le héros de prouver quoi que ce soit) n’aura été cadré avec autant de soin et de virtuosité.

Ce que le film apporte au thriller

Ici, se confondent à la fois les traumatismes de l’Amérique (JFK...), ceux passés au crible du cinéma (Antonioni, Coppola…) et ceux de Brian de Palma en personne. Ainsi, l’histoire, la cinéphilie et l’intimité dans une recherche quasi documentaire se télescopent. Enfant, le cinéaste avait en effet
accepté la requête de sa mère de l’aider à constituer un dossier de divorce. Équipé de micros, le jeune Brian suivait alors son père trompant son épouse avec une infirmière. Ce qui provoqua à terme selon les mots du réalisateur la pulvérisation de la cellule familiale. Un échec et une blessure qui rejaillissent dans Blow Out lorsque Jerry pense être en mesure de recoller les morceaux. Dès lors, le thriller et le réel se mêlent pour donner lieu à un suspense sensationnel. Comme Brian, le héros ne peut empêcher les meurtres d’avoir lieu, impuissant autant que le spectateur lui-même, tétanisé par la peur.


Voir en ligne : Le Top 100 des meilleurs films thrillers de BePolar

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.