Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Les infiltrés - Martin Scorsese

40 - Top des 100 meilleurs films thrillers

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
2 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

A Boston, une lutte sans merci oppose la police à la pègre irlandaise.
Pour mettre fin au règne du parrain Frank Costello, la police infiltre son gang avec "un bleu" issu des bas quartiers, Billy Costigan.
Tandis que Billy s’efforce de gagner la confiance du malfrat vieillissant, Colin Sullivan entre dans la police au sein de l’Unité des Enquêtes Spéciales, chargée d’éliminer Costello. Mais Colin fonctionne en "sous-marin" et informe Costello des opérations qui se trament contre lui.
Risquant à tout moment d’être démasqués, Billy et Colin sont contraints de mener une double vie qui leur fait perdre leurs repères et leur identité.
Traquenards et contre-offensives s’enchaînent jusqu’au jour où chaque camp réalise qu’il héberge une taupe. Une course contre la montre s’engage entre les deux hommes avec un seul objectif : découvrir l’identité de l’autre sous peine d’y laisser sa peau...

N°40 DU TOP 100 DES MEILLEURS THRILLER DE BEPOLAR

Avec son alternance remarquable entre violence et tête-à-tête sous tension, Scorsese filme peut-être ici mieux encore la peur qu’il ne l’a jamais fait auparavant.
Avec : Leonardo DiCaprio, Matt Damon, Jack Nicholson
Année : 2006
De quoi ça parle ?
À Boston, le bras de fer entre la police et la pègre irlandaise fait rage. Pour faire tomber le parrain Frank Costello, une taupe du nom de Billy Costigan est envoyée par les forces de l’ordre pour infiltrer sa bande. Mais problème : un nouveau membre de l’Unité des Enquêtes Spéciales transmet dans le
même temps des informations confidentielles à Costello...

C’est culte parce que…
Plus que le simple remake du polar (plutôt vain) d’Andrew Law ( Infernal Affairs, 2002), Les Infiltrés transforme un scénario roublard en fresque shakespearienne aussi palpitante qu’inextricable. Dans ce film de gangsters diabolique, Martin Scorsese jongle avec ses thèmes favoris, à l’instar de la tragédie et de la prédestination familiale (à travers les personnages de Billy et Colin – excellents DiCaprio et Damon). Dans le sillage de Gangs of New York (Scorsese, 2002), on retrouve via le machiavélique Frank Costello – génie de Nicholson – son goût prononcé pour les galeries de protagonistes paranoïaques.

C’est à la fois renversant dans la mise en scène, dans le montage et dans le choix des musiques, mais aussi admirablement symbolique. À ce titre, il faut par exemple remarquer dans le dernier plan le rat qui court sur un mur avec en toile de fond le dôme du Capitole, métaphore des rats que demeurent Billy et Colin, condamnés à errer en vermine dans l’ombre du démoniaque Costello. Une vision qui, bien évidemment, en dit long aussi sur le regard de Scorsese à l’égard du pouvoir et de l’Amérique. Du reste, Les Infiltrés incarne aussi un authentique film de genre dans la plus pure tradition, mais avec quelques-uns des meilleurs acteurs au monde, quel film ! Pour une science du simulacre de l’ordre social dantesque.

Ce que le film apporte au thriller

Les Infiltrés remet au goût du jour une vieille recette : la parabole faustienne, avec ici Jack Nicholson dans le rôle de Méphistophélès, monstre aussi horrifiant qu’il est protecteur avec ses deux esclaves. Dans ce système, la violence jaillit avec fureur sans crier gare et l’on se perd, haletant, dans des sinuosités aussi ténébreuses que fatales.


Voir en ligne : Le Top 100 des meilleurs films thrillers de BePolar

Galerie photos

Vos #AvisPolar

  • 1001histoires 13 juillet 2019
    Les infiltrés - Martin Scorsese

    Je suis fait ainsi, j’ai du mal avec les remake. "Les infiltrés" en est un. Avant ( de mémoire je dirais 3 - 4 ans ) il y a eu "Infernal affairs" film de Hong Kong. Un vrai régal, suspense implacable, images violentes et sombres et savoureux dépaysement asiatique. Lors de sa sortie en France, ce fut un succès et puis la machine hollywodienne est arrivée. J’ai visionné "Les infiltrés", c’est bien fait mais j’ai éprouvé un sentiment de monotonie. La magie de la découverte n’était pas au rendez-vous, c’est pour cela que j’ai du mal avec les remake.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.