Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

A History of Violence - David Cronenberg

26 - Top des 100 meilleurs films thrillers

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
3 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Tom Stall, un père de famille à la vie paisiblement tranquille, abat dans un réflexe de légitime défense son agresseur dans un restaurant. Il devient alors un personnage médiatique, dont l’existence est dorénavant connue du grand public...

N°26 DU TOP 100 DES MEILLEURS THRILLER DE BEPOLAR

À la fin, l’histoire finit dans un bain de sang cathartique où la violence se consume d’elle-même. Mais comment expliquer pareille trajectoire ?
Avec : Viggo Mortensen, Maria Bello, Ed Harris
Année : 2005
De quoi ça parle ?
Tom Stall, père de famille modèle et patron d’un restaurant dans une petite ville de l’Indiana, mène une vie paisible. Un jour, il tue un agresseur dans un réflexe foudroyant de légitime défense. Il apparaît alors aux yeux du grand public comme un héros local. Mais cette brusque célébrité ravive en lui un
passé trouble qu’il aurait préféré oublier…

C’est culte parce que…
Les mouvements d’appareil symboliques, le contraste jour/nuit pour signifier l’affrontement entre bonté et barbarie…A History of Violence ; ressemble à un chef d’œuvre de l’âge d’or du film noir – quelque chose dans le goût de La Griffe du Passé (Tourneur, 1947). À l’image de son aïeul, il possède la simplicité et la maestria, aussi bien pour sa forme que dans son écriture. Une telle sobriété, somme toute assez rare chez Cronenberg, engendre curieusement une vraie multiplicité dans les sentiments et dans les émotions. Ici, la violence se mêle parfois à l’amour et au sexe dans une ambiguïté inouïe. Cronenberg semble alors explorer les pulsions, l’absence de remords et de culpabilité. Grand film d’une maîtrise et d’un érotisme absolus, porté par les hypnotiques Mortensen, Bello (couple automatiquement culte) et Harris.

Comme Beatrix Kiddo dans Kill Bill (Tarantino, 2003), Tom Stall incarne un personnage longtemps hanté et traversé jusque dans ses moindres mouvements par la violence. Comme elle, il réussit à échapper à cette frénésie meurtrière au gré d’une catharsis-mise au vert via la vie de famille. Et enfin comme Black Mamba, son passé sanguinaire vient brusquement se rappeler à lui. Il serait tentant d’appliquer le concept de la contamination présente un peu partout dans le cinéma de Cronenberg en parlant d’une inoculation de la violence, dans A History of Violence. La chose serait pourtant caricaturale car à aucun moment, elle n’apparaît comme un atavisme ou un virus irréversible. Au contraire : si Tom Stall retrouve ici malgré lui le chemin de la violence, c’est avant tout pour mieux
ensuite s’en prémunir et l’éviter à ses proches. De même, la scène d’altercation du fils au lycée ne peut se lire comme un héritage familial. Non, A History of Violence s’apparente davantage à un film
expressionniste mettant simplement en scène le combat du Bien contre le Mal : à cet effet, Cronenberg ne cesse dans chaque séquence d’opposer l’ombre et la lumière (le terrain de sport VS. le vestiaire…). De fait, la logique tient plus d’un film charnière comme La Nuit du Chasseur, d’un monde où les enfants – même si un jour aux prises avec la violence – pourront un jour grandir sereinement moyennant enseignement.
Ce que le film apporte au thriller

Si A History of Violence ne réinvente pas le thriller tant il s’applique au contraire méthodiquement à en égrainer tous les ingrédients en premier de la classe, c’est dans l’intensité et le charisme des acteurs que le film se détache. Dans la scène la plus anodine, peut alors surgir grâce à cette équivoque l’humour le plus délirant et amoral. Mention spéciale pour la séquence finale, insolente et jouissive à l’image du film.


Voir en ligne : Le Top 100 des meilleurs films thrillers de BePolar

Galerie photos

Vos #AvisPolar

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.