Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Le salaire de la peur - Henri-Georges Clouzot

74 - Top des 100 meilleurs films thrillers

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

N°74 DU TOP 100 DES MEILLEURS THRILLER DE BEPOLAR

Pour échapper aux Enfers, on accepte parfois un cauchemar en échange. Comme transporter un camion plein de nitroglycérine sur une route défoncée au Guatemala...
Avec : Yves Montand, Charles Vanel, Véra Clouzot
Année : 1953

De quoi ça parle ?

En Amérique centrale, quatre vagabonds acceptent pour une poignée de dollars de transporter un chargement de nitroglycérine à travers 500 km de routes sinueuses et accidentées. Objectif : combler l’irrépressible incendie d’un puits de pétrole…

C’est culte parce que…

Film culte qui fera l’objet d’un remake réalisé par William Friedkin (Le convoi de la peur, 1977), Le Salaire de la peur, intègre deux films en un : d’un côté un drame psychologique dans sa première partie, de l’autre un road-movie sous adrénaline dans la seconde. À la prison à ciel ouvert du village de Las Piedras, son soleil d’enfer et ses épaves cosmopolites, succède un huis-clos sur route en forme de duel – entre Mario (Montant) et Jo (Vanel). Impitoyable, le tableau de la première moitié dessine une sorte de documentaire ténébreux sans espoir.

On a du mal à croire que Clouzot ait réussi à dépeindre une atmosphère aussi corrompue en tournant simplement son film en Camargue. Sous ce soleil noir où les protagonistes suent le sang et l’eau, point d’échappatoire. À peine les quatre protagonistes sont-ils introduits qu’ils apparaissent déjà comme quatre morts en suspens. La mise en scène est spectaculaire, les comédiens époustouflants, avec le jeune et hypnotique Montand dans l’un de ses premiers grands rôles. Mention spéciale pour l’un des plus célèbres montages alternés de l’histoire du cinéma, lorsque Linda danse à Las Piedras en attendant Mario, et que celui-ci écoute la même valse (Le Beau Danube bleu, de Strauss) dans son camion.

Ce que le film apporte au thriller

Outre l’importance du cauchemar de l’isolement et du danger permanent de mort, c’est avec la domination que Clouzot développe son thriller. Ainsi, un rapport de force viscéral se met en place entre Mario et Jo, qui va contre toute attente s’inverser dans la seconde partie. Porté à son comble, le suspense ne cesse de se réinventer, entre nervosité, inimitié et angoisse. Les personnages semblent alors se métamorphoser, toujours aux prises de l’ambiguïté morale à laquelle les astreint la noirceur du monde.


Voir en ligne : Le Top 100 des meilleurs films thrillers de BePolar

Galerie photos

Vos #AvisPolar

  • 1001histoires 17 juillet 2019
    Le salaire de la peur - Henri-Georges Clouzot

    Je n’y avais pas pensé mais réflexion faite ce film a toute sa place dans ce classement.
    Le salaire de la peur : implacable suspense basé sur la peur et la mort attendue à chaque mètre parcouru par un camion et son chargement fou !
    Et une fin de génie ...
    Une pensée pour l’auteur du roman éponyme : Georges Arnaud. Rien ne prédestinait Georges Arnaud à devenir écrivain ( les lecteurs de "La serpe" - Philippe Jaenada - Prix Femina 2017, comprendront ). Le roman "Le salaire de la peur" complète parfaitement le film, l’auteur réussit magnifiquement à relater l’ambiance poisseuse, chaude et humide, de cette région tropicale, la misère qui y règne et la peur d’hommes qui n’ont à perdre que la vie. Un roman magnifique, facile à lire ( moins de 200 pages en poche ).
    A ne pas rater, ni le film, ni le livre ...

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.